La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Sam 9 Mai 2009 - 9:03



Fiche du film :
Réalisateur : Lloyd Kaufman
Année : 2006
Genre : Comédie
Acteurs principaux : Jason Yachanin, Kate Graham, Joshua Olatunde, Lloyd Kaufman
Résumé : Une semaine après que sa copine Wendy soit parti à l'université, Arbie se rend compte qu'elle est devenue lesbienne et qu'elle manifeste contre un nouveau fast-food nommé American Chicken Bunker. Pour se venger, il décide de postuler dans le restaurant et se fait embauché comme caissière (oui, caissière, pas caissier).

Mon avis :
J'avais entendu parlé du film il y a un moment, je ne savais même pas que c'était un film de zombie, sinon je l'aurai sûrement vu plus tôt. Etant en ce moment à fond dans la Troma, je l'ai vu hier.
C'est le film le plus barjot que j'ai vu depuis Toxic avenger 4.
Je sais, je l'ai vu récemment, mais je pense pas qu'il y ait d'autres sociétés qui fassent des films aussi tarés tout en restant drôles.
Cette fois c'est la totale : on a du sang partout, du vomi partout, de la merde partout, pleins de zombies et de poulets zombies, et en plus ils ont des scènes musicales ! On pourrait croire qu'ils ont fait ça en baclant mais pas du tout ! Les nombreuses chansons du films sont chorégraphiées, bien écrites et bien chantées ! Et les scènes gores sont d'une grande imagination, j'ai vraiment été surpris.
Quant aux acteurs, qu'ils soient très jeunes (pour les persos principaux) ou plus âgés, j'ai été étonné par le jeu d'acteur surprenant. Ils sont à fond dedans et jouent bien dans le registre complètement cinglé de la Troma, et pourtant pour la plupar c'est leur premier film ! Niveau acteur on peut aussi remarquer une petite apparition de Ron Jeremy, une autre de Joe Fleishaker dans le rôle de Jared Fogle (le type qui a maigri en ne mangeant que chez Subway. Connu aux USA, je l'ai connu par South park et Robot chicken) et on a même Lloyd Kaufman qui a ici un rôle important et non plus une petite apparition comme dans ses autres films.
Pas grand chose à ajouter, juste que c'est du grand Troma, j'ai tout de même une préférence pour Toxic avenger 4 mais celui là est bien déjanté aussi.
Enfin un film de malade, à voir absolument.

Bande-annonce VO :

_________________




Dernière édition par Fry3000 le Dim 17 Mai 2009 - 8:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Mighty13
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 2939
Age : 24
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Sam 9 Mai 2009 - 9:59

Waho bordel ça fait des mois que je connais mais a l'époque je n'avais jamais entendu parlé de Lloyd Kaufman , il y'avait une interview du réalisateur que je n'ai pas lu dans Fantastique , je vais retrouver le magazine pour confirmer ce que je dis .

J'ai adoré Toxic Avenger 2 et tu me dis que c'est encore meilleurs ou en tout cas plus déjanté , je vais chercher le film , faut absolument que je le vois .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Jay
Ressuscité
Ressuscité
avatar

Masculin Nombre de messages : 818
Age : 26
Localisation : En fait c'est à gauche et tout droit et...je suis sur le canapé.
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Dim 24 Mai 2009 - 21:02

Putain ce film est une tuerie monumentale!! Oui voila c'est un monument des films Troma (d'ailleurs Kauffman insiste bien: le 1er tourné en 95mm!!! Il en est fier^^). Bref j'ai completement halluciné en voyant ça, j'ai même préféré à Citizen Toxie!! C'est énorme, avec une histoire aussi débile, faire un film aussi réussi: chapeau bas msieur Kauffman. Les acteurs sont tous bon, j'adore la prestation de Jason Yachanin qui est tout bonnement impressionnante (certaines de ses attitudes me faisais penser à JD^^). Les parties musicales sont très bonne. Vraiment j'ai rien à dire, et pour ce qui est du gore...oh putain, c'est ouf de chez ouf. Sérieux en voyant Braindead je me disais que ce serai le film le plus gore que je n'aurais jamais vu. Mais putain! Apres avoir vu Toxic Avenger 4 je me dis: "non c'est pas possible de voir un truc aussi déjanté et gore..." et bien pour moi, Poultrygeist est (pour l'instant, Fry me reserve peut etre d'autres surprises^^) la bible du film comédie/musicale/gore!!!!!
Ce film troue l'anus jusqu'a la gorge. Il me le faut! Même si c'est pas en DVD je le veux!!

Aller je met une note: 17/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Lun 25 Mai 2009 - 12:11

Ouah putain.
Je pense voir ce que tu veux dire , mais Braindead est plus gore.
Sinon je pense pas avoir d'autres films comme ça, c'est dommage... vais continuer à fouiller dans les films de la Troma.

EDIT : Non je pense que Poultrygeist c'est le sommet de la Troma, mais j'aimerais tant voir un autre film pareil.
Le prochain métrage de Kaufman sera "Make your own damn movie"... je sais pas quoi/comment ce sera, ça a l'air plutôt d'un documentaire pour faire des films amateurs... Il y a par exemple Trey Parker ou Eli Roth dans leurs propres rôles... et aussi ce connard de Statham, je sais pas ce qu'il fait là.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Mighty13
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 2939
Age : 24
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Mer 22 Juil 2009 - 0:02

Statham putain mais piou quelle merde ce type .

Oué sinon j'ai vu le film hier après avoir vu Toxic Avenger 4.

J'ai adoré Toxic Avenger 4 mais franchement , Poultrygeist ça c'est pas de la merde .
On a tout ce qui fait que Troma est un monument , on y retrouve les plus grandes stars enfin plutôt les plus grands habitué dont Loyd Kaufman qui s'auto parodie tout en restant drôle .
Les effets spéciaux sont beaucoup plus développé , tout est tourné en 95mm comme Jay l'a précisé qui donne une autre allure au film sans compter les scènes spectaculaire devant les quelles je suis resté bouche bée .

Poultrygeist est franchement la meilleure réussite de la Troma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Mer 18 Avr 2012 - 13:57

Tombé par hasard sur cette interview en français de Lloyd Kaufman :

Lloyd Kaufman on Poultrygeist - in French par madeinavignon

Quel barge. Il est marrant, mais je me mets à regretter qu'il soit tout le temps en train de blaguer, si bien qu'on en apprend très peu sur lui ou ses films au final.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Mar 24 Avr 2012 - 20:05

Comme pour Toxic 3 et 4, si Poultrygeist intéresse quelqu'un en streaming et en VOST :
putlocker.com F55F1A9A7DD5E3A2

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
ALBIBRO
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 18/12/2011

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Mer 2 Mai 2012 - 17:01

Tu dois etre content de le rencontrer le 8 mai a movie 2000 ! Moi de Troma j' ai sergent kabukiman trop marrant ! et citizen toxie exelent en dvd . Tu parle de jason statham dans le documentaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Mer 2 Mai 2012 - 18:40

Ouais sérieusement voir Lloyd Kaufman un jour c'était un de mes rêves.

J'aime pas Jason Statham, mais le traiter de connard était assez violent ; je peux pas l'insulter juste parce qu'il a joué dans quelques films que j'aime pas. Enfin ça a dû me faire chier à l'époque d'apprendre que ce type que je n'aimais pas était dans un docu Troma, surtout qu'il n'a rien à voir avec ça.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Mer 2 Mai 2012 - 20:45

Tiens, revu Poultrygeist hier avec des amis, dans le but d'avoir des questions à poser à Lloyd lundi prochain, toujours, mais j'avais aussi de le revoir pour faire une critique plus complète.
Bon par contre, ce sera pas trop long, ne l'ayant pas revu dans les meilleures conditions : avec un son pourri, le volume assez bas car celui qui nous accueillait craignait que ses voisins ne soient dérangés (il voulait même pas qu'on aille sonner après, pfft), et nous étions alcoolisés. Bon, ça aurait pu être marrant, mais un film comme Poultrygeist, ça se savoure ; je suis au moins content que celui qui l'avait déjà vu m'ait dit que c'était meilleur que dans ses souvenirs, notamment grâce à des références qu’il n’avait pas saisi à l’époque.


Quand Lloyd présente Poultrygeist, c’est toujours de la même façon : un remake plan par plan de "La liste de Schindler", mais avec des zombies poulets remplaçant les juifs, et un fast-food à la place des camps de concentration. Bon, moi je dirais que le titre du film résume bien mieux les deux influences qui ont mené à ce cocktail d’enfer : Poltergeist (pour le cimetière) et La nuit des morts-vivants.
Je me souviendrai encore longtemps de la nuit où j’ai vu Poultrygeist. C’était il y a 3 ans. Il était trop tard pour que quelqu’un de raisonnable comme moi lance un film d’1h43, mais j’étais dans un marathon Troma, voyant la plupart de leurs classiques pour la première fois, et après avoir adoré Toxic avenger 2 et Toxic avenger 4, je ne voulais pas attendre le lendemain pour leur dernier film en date, qui s’annonçait très bon.
Au visionnage de chacun des deux films susmentionnés, je m’étais à chaque fois dit "c’est le film le plus taré que j’ai jamais vu". J’étais loin de penser que Poultrygeist pourrait les surpasser.
Non seulement il concentre tout ce qu’il y a de meilleur dans l’esprit Troma, mais en plus il y a des chansons dedans ! Et contrairement à ce que je pensais avec un peu d’appréhension, les chansons concoctées par Lloyd Kaufman sont loin d’être bâclées ou mal interprétées.
Je savais déjà à l’époque à quel point Troma était une compagnie avec peu de moyens, mais je pensais que pour cette production des années 2000, ils avaient enfin eu un budget conséquent, à en juger rien que par cette qualité vidéo à laquelle n’avait pas eu droit Toxic 4, sorti 6 ans plus tôt.
En fait, je ne l’ai appris que récemment en me renseignant sur Nanarland, mais ils ont eu encore moins de moyens qu’avant, et toute l’équipe de tournage et les acteurs sont des bénévoles ! Ca ne fait que donner plus de mérite à ce film et à Lloyd Kaufman.

Bon, je vais pas faire genre "ce film est une critique de la société de consommation, et des fast food qui peuvent prospérer grâce aux Américains, etc", je m’en fichais la première fois que j’ai vu Poultrygeist, le propos éventuel que je vois maintenant me passant par-dessus la tête, puisque c’était le délire et le gore que je voulais.
Mais même pour Lloyd, ça ne ressemble qu’à un prétexte pour faire un long-métrage de malades. Il faut voir rien que la gratuité avec laquelle certaines piques sont lancées au cours du film. Je n’avais pas cherché de sens au premier visionnage, je ne sais pas finalement si Lloyd est sérieux ou non quand en interview il parle des fast food, de toute façon ce type me semble n’être jamais sérieux, et qu’il y ait un propos dans son film ou non, whatever, un des trucs que j’ai aimé dans Poultrygeist c’est la géniale absurdité de certaines répliques, ("the wet t-shirt conteeest, motherfuckeeeeer"), rendues hilarantes par l’interprétation des acteurs, qu’il y ait une logique ou non.
On peut par contre percevoir un petit message de Lloyd quand il évoque dans une des chansons les grosses compagnies qui écrasent les petits entrepreneurs, parabole certainement de ce qui arrive au créateur de Troma de nos jours, incapable de continuer à sortir ses films à cause des Majors, ces studios immenses, qui bouffent le marché sans laisser de place aux indépendants.
On dirait aussi que c’est en étant conscient de ça, comme s’il avait prédit que Poultrygeist risquait d’être une de ses dernières réalisations (il n’a réussi à en sortir aucun depuis 2006 !), que Lloyd se met en scène dans ce film-ci dans le rôle d’un vieil homme qui donne comme conseil à la version jeune de lui-même de ne pas suivre la même voie que lui. Un vieil homme qui, par ailleurs, ne voyait comme seule issue, avant que les zombies ne débarquent, que l’attentat-suicide. Il n’est pas si vieux que ça, Lloyd, mais tient quand même le discours d’un homme en fin de parcours, ayant probablement pensé qu’il ne pourrait pas le replacer dans un de ses films plus tard.
Mais Lloyd, qui se désigne comme l’herpès de l’industrie du cinéma pour la simple raison qu’il refuse de partir un jour, continue de défendre son œuvre, ses valeurs.
Pour les fans de Troma, ou pour faire sa propre pub, je ne sais pas, il dissémine dans son film plusieurs posters d’autres titres de sa société, il fait porter à son héros un t-shirt "I love the monster hero", replace un stock-shot devenu un running-gag puisqu’il est apparu dans "Sergent Kabukiman", "Terror firmer" et "Citizen Toxie", et fait revenir quelques habitués comme Ron Jeremy ou Joe Fleishaker. Il fait aussi participer Caleb Emerson, connu pour "Die you zombie bastards", un film qualifié souvent de Troma-like (et que j’ai trouvé vraiment pourri).

Mais surtout, Poultrygeist, c’est le meilleur film musical comportant des litres et des litres de vomi, de merde, et de sang.
Lloyd Kaufman, plus que jamais, nous sert un chef-d’œuvre sans concessions, qui va vraiment au bout de son trip. Je me souviens comme j’avais été terrassé par une création aussi audacieuse et hilarante, d’un mauvais goût sans pareil et, inévitablement, savoureux pour moi.
Les gags et le gore me plient en deux à tous les coups, les FX m’ont maintes fois dégoûté et fasciné en même temps (dégoûté, vraiment… la scène de Jared qui se dégonfle est d’une telle folie), et les chansons sont totalement géniales.
Pourquoi est-ce qu’un truc aussi dingue, idiot, misogyne, et gratuitement vulgaire dans tous les sens du terme, que Poultrygeist me plaît au plus haut point, alors qu’à côté je n’aime pas, par exemple, crank 1 et 2 ? C’est un mystère encore irrésolu pour moi. Mais ça doit être la magie de Troma, tout simplement.

Au fil des années, j’ai remarqué comme Poultrygeist était relativement connu, même par des gens ayant nullement connaissance de ce qu’est Troma (je les ai éduqués, après), alors qu’il n’est jamais sorti en France.
Enfin, tant mieux, mais à chaque fois je recommande de voir Toxic 1, 2 et 4 pour voir la progression dans de la démence de plus en plus jouissive.
Nom d’un chien, il FAUT que Lloyd Kaufman fasse un autre film. Il n’y a que lui pour en faire de pareils. Respect éternel à ce monsieur, qui a tenu bon pendant des décennies, malgré un manque de moyens, pour nous fournir des délires cinématographiques extrêmes et incroyablement réjouissants. Me demande pourquoi ses potes plus connus comme James Gunn ne pourraient pas produire un de ses films… ce serait le bonheur.

_________________




Dernière édition par Fry3000 le Mar 10 Déc 2013 - 1:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
ALBIBRO
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 18/12/2011

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Mer 2 Mai 2012 - 21:50

oui , je te comprend , je ne suis pas fan de Statham rassure toi ! Quand au cinéma réaliser avec des bouts de ficelles je connait je fais quelque films moi aussi , donc je regrette que la sincérité de la démarche se fasse bouffer par les gros studios c ' est valable hélas au USA comme en France ! Le savoir faire artisannale a laisser place au mercantilisme douteux , ne laissant aucune place pour le cinéma alternatif !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Jeu 3 Mai 2012 - 1:26

Que tu sois fan ou non, aujourd'hui je ne ferais pas ça. Je dirais que c'est un con à la limite (non je blague, même pas).

Ouais et en France c'est encore plus compliqué j'ai l'impression, t'as moins de liberté même concernant une sortie rien qu'en DVD d'un film, alors qu'aux USA tu peux sortir un peu tout ce que tu veux (en bien ou en mal).

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
deadpool_az
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 420
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Jeu 3 Mai 2012 - 7:04

On est nombreux à réclamer un nouveau Troma, je pense. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Lun 7 Mai 2012 - 22:57

Je vois Lloyd Kaufman demain. J'ai toujours pas reçu mon DVD de Poultrygeist commandé sur le net, alors j'ai regardé le making of par d'autres moyens.
Les making-of de Troma sont toujours terriblement intéressants, même s'il dure entre 1h30 et 2h. Je dirais même qu'il sont d'autant plus intéressants qu'ils sont longs. Même pour Terror firmer, qui était pas super, j'avais suivi attentivement le making-of, car on ne peut être que captivé en voyant à quel point c'est la misère sur un tournage de Troma. On en ressort changé, avec un regard nouveau sur le film, mais aussi sur le cinéma en général.
Les making-of de Troma, c'est vraiment les seuls où l'on ne voit pas l'équipe parler en bien du film, mais au contraire critiquer le tournage et le réalisateur, se plaindre, dire que plus jamais ils ne travailleront sur un film de Troma, ...

J'avais lu que tout le monde était bénévole sur le tournage de Poultrygeist, même les acteurs, ce qui ne pouvait que me donner davantage envie de voir les coulisses.
Quand Lloyd disait que des fans du monde entier étaient venus, il ne mentait pas, on le voit au début du bonus. Et en fait il ne sont pas que figurants, ils font partie de l'équipe de tournage, ils s'occupent même des FX, des costumes, et des décors !
Et en fait, il y a quand même quelques personnes payées sur le tournage, les gens pros. Les acteurs principaux aussi sont payés, en fait, du moins ceux qui jouent Denny et Arbie. Celui qui joue Denny a réclamé plus d'argent pour finir le film, d'ailleurs. Enfin ça se comprend, je ne sais pas si Allyson, qui joue Micki, a été payée, mais elle l'aurait mérité, quand on voit notamment qu'un jour elle a dû attendre 12h dans son costume de zombie pour finalement ne pas tourner.
Quand on voit les conditions de tournage, et ce qu’on à faire les acteurs, qui s’impliquent beaucoup physiquement dans ce film, disons-le ainsi, ça fait bizarre quand on voit que l’actrice principale d’un coup refuse de tourner une scène. C’est quand une bite-monstre-poulet-zombie doit lui asperger la figure. Elle ne voulait pas le faire, jugeant que c’est "demeaning for women". Ah oui. Bon. Elle a quand même été topless un bon nombre de fois, etc. Donc du coup, changement de scénario, c’est Arbie qui branle le zombie et se fait gicler dessus. Et non pas par un liquide blanc, mais vert. "This is not a pornographic movie", s’exclame Lloyd, quand on insiste pour utiliser du lait.
J’ai un peu de mal à comprendre leur logique, quand même.

Le making-of permet de voir quelques vidéos de casting, où les comédiens ont quand même eu à faire une scène de nu. On nous met carrément au montage un homme avec une érection, qui est un acteur qui n’a pas été pris et dont le seul semblant de dignité accordé est un cache noir sur ses yeux. C’est terriblement cruel de la part des monteurs de mettre ça aux yeux de tous. Il y a aussi une vidéo, lors du tournage, qu’un membre de l’équipe a pris d’un acteur se faisant lécher le visage par une zombie, en prenant le soin de zoomer sur la bosse dans son pantalon. Bon, au moins ils ne font pas de discrimination, Lloyd aussi a droit à ses images de la honte, quand on nous montre ses couilles dépasser de son string lors de la scène de danse…
Ca correspond à l’idée de tout montrer, comme pour le fait qu’on nous fait part de tout ce qui va mal sur le tournage, mais quand même, c’est irrespectueux… (même si un petit peu drôle)
Concernant les décors, ont été choisis un McDo abandonné et une église. Un Troma filmé dans une église. Le plus drôle c’est que des scènes d’intérieur du fast food ont été filmés dans l’église parce que, contrairement au McDo, le contrat de location ne spécifiait pas qu’il ne devait pas y avoir de nudité filmé là-bas (si ça se trouve après Poultrygeist, ils ont rajouté ça au contrat).

Les tournages de Troma sont déjà chaotiques d’habitude, mais là, avec des amateurs, c’est encore plus problématique.
Dès le départ du tournage, dès le premier plan même, il y a pleins de problèmes : de matériel, d’équipement du resto, d’équipe, …
Rapidement, ils prennent 2 fois trop de temps à tourner ce qu’ils doivent tourner, et Lloyd ne tarde pas à dire "it’s time to rip pages off". Comme ça doit être frustrant. Apparemment, la moitié des scènes de combats du film ont été supprimées, rendant inutile l’entraînement qu’ont eu les acteurs.
La scène dans le cimetière, elle n’a été tournée qu’à 10% le soir où elle devait être filmée en intégralité, lors de la première tentative, et les plans sur le pervers ont été faits alors que le jour se levait…
Et il y a des acteurs devant agiter leurs bras de zombies, planqués sous un faux sol, qui ont passé toute la nuit là-dessous.
Comme on le verra plus tard, ce n’est pas inhabituel. Le colonel un jour a attendu 6h en costume, couvert de slime, sans être filmé au final. Une figurante, Tessa, a gardé un maquillage facial l’empêchant de voir pendant 7h.
Ron Jeremy a eu 10mn pour apprendre son monologue d’une page. Si vous ne vous rappelez pas de ce passage du film, c’est parce qu’il a été coupé.
Lloyd ne fait pas attention à ses acteurs, qu’ils aient l’air déprimés ou qu’ils pleurent, il a toujours l’esprit ailleurs, mais on dirait qu’il ne pense jamais à ses acteurs.

Si j’ai appris un truc avec ce making-of, c’est qu’on ne prend pas au sérieux un réalisateur quand il est dans un costume de poulet.
En plus le fait que l’équipe est composée d’amateurs donne lieu à des moments où ils n’écoutent pas vraiment ses directives et ses intentions, se foutant par exemple de l’importance qu’il porte à un magazine qu’on voit dans un plan ; moi je le comprends par contre, c’est un détail mais c’est important. Il y a aussi un mec qui demande pourquoi est-ce qu’il y aurait un mec qui se masturbe aux WC alors que tout le monde dans le restaurant est en train de se vomir dessus… il est un peu con quoi, on parle d’un film où un type crève dans les toilettes en aspergeant les murs de merde, pourquoi il questionne la logique à ce niveau là ? Sur un tournage pro ce type aurait obéi au réalisateur, et c’est tout. J’imagine.
Enfin Lloyd lui aussi se fout de certains aspects du tournage, il se fiche d’une partie du travail du directeur de la photographie, quand ce dernier veut attendre que les nuages passent pour être cohérent par rapport à la lumière naturelle en extérieur.
Des fois on croirait quand même que des choses échappent à Lloyd, il est réalisateur mais pose des questions sur le scénario à d’autres personnes. Certes il est pas le seul à avoir écrit le film, mais quand même…
Ou alors il improvise des répliques, des actions, et des plans
Mais comme toujours, en général Lloyd veut maîtriser son film en étant très brutal, il perd vite son sang-froid, et se montre très dur et méchant avec son équipe ou même ses acteurs bénévoles. Il y en a un qu’il traite en coulisse d’attardé, c’est violent, et pourtant Lloyd n’est pas parfait non plus, il fait des erreurs de jeu lui-même, et en rit, alors que si ça avait été quelqu’un d’autre, il aurait pété un plomb.
Il critique Joe Fleishaker (un habitué de Troma depuis des décennies), et dit qu’il ne l’utilisera plus dans un film. Ce qui est marrant, c’est que quand son personnage meurt en chiant, il a eu une doublure, car il ne pouvait pas bouger.
Il se permet même des caprices, genre il ne veut pas se lever à 7h du matin pour tester des armes à feu, et il faut qu’un mec insiste pour qu’il vienne.

La plupart des membres de l’équipe, des fans, se plaignent et disent qu’ils ne savaient pas qu’un tournage de Troma était comme ça, et qu’ils ne veulent plus bosser sur un autre de leurs films.
Mais, eh, il y a quand même eu une demande en mariage sur le tournage ! C’est la demande en mariage la plus bizarre que j’ai vu : un type taché de sang qui tend une bague à une femme poulet-zombie en soutif, couverte de sang, de slime, et de plumes.
J’ai pas envie de me marier, mais c’est tellement romantique que dans des conditions pareilles, je serais pour.

Ce making-of de Poultrygeist, "Poultry in motion", ne dure qu’1h21, donc il est un peu plus accessible que les autres, et toujours terriblement intéressant.
J’ai appris que Peta avait dit du bien du film, en tant que plaidoyer végétarien, je trouve ça énorme et ridicule.
Et encore une fois, on voit le chaos horrible, mais vraiment horrible, qu’est un tournage de Troma. Et, encore une fois, j’en ressors avec toujours plus de respect pour Lloyd Kaufman.
Ce que je vais dire est pas forcément cohérent, mais : ce type est dieu.
Et, paradoxalement, ça me donne envie d’être un jour sur un tournage de Troma. Quoique je ne payerais pas le voyage ou le logement là-bas…

Making-of à voir en tout cas rien que pour voir un peu plus longtemps des lesbiennes poulets-zombies se peloter Smile

EDIT : Tiens, dans le film il y a ce français, qui fait le poulet géant issu du Colonel :
http://www.facebook.com/?action=read&tid=id.351218181604156&sk=inbox#!/nicolas.cliff
Lui ai envoyé un message pour le féliciter.

Il y a aussi cette dame qu'on voit remuer ses boobs :
http://www.linkedin.com/pub/maria-gismondi/0/a06/427

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Dim 29 Juil 2012 - 22:12

http://www.excessif.com/cinema/actu-cinema/news-dossier/devenez-realisateurs-avec-lloyd-kaufman-page-1-4972955-760.html
J'ai parcouru vite fait ce dossier et ça a suffi à me convaindre d'acheter ce coffret DVD qui me laissait douteux jusque là.
Comme je m'en doutais, on ne risque pas vraiment d'apprendre à faire du cinéma, mais le contenu du coffret a l'air super marrant, de quoi voir un peu plus de ce taré de Lloyd Kaufman.

L'auteur du dossier a l'air bien documenté sur Troma... mais du coup je ne comprends pas du tout pourquoi il fait l'erreur d'écrire "Llyod" à chaque fois !!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Sam 4 Aoû 2012 - 17:44

Un ami m'a mis au courant :
http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18615695.html

Lloyd dit qu'il a un esprit punk mais qu'il est un nerd. Qu'il aime les lesbiennes, mais pas grosses. Que son dégoût envers la viande, exprimé dans Poultrygeist, remonte à Tromeo & Juliet (je pensais que le job de boucher du fiancée de Juliette n'avait pas plus d'importance que ça).

J'ai pris du plaisir à regarder l'interview, même si la moitié du temps il n'y avait pas de grand apport.
J'ai tout de même appris des trucs. Je ne connaissais pas le principe de dogpile95 ; au moins Lloyd en parle en reconnaissant que ça a donné les deux pires films qu'il ait fait chez Troma (j'avais trouvé Tales from the crapper bien merdique).
J'ai appris que Tarantino portait des shirts Troma.
http://25.media.tumblr.com/tumblr_lmhtgcMDYe1qbwn9co1_500.jpg
J'ai appris que la créature de Frankenstein était une inspiration de Toxie, mais avec l'envie de Lloyd de voir le monstre survivre.

J'aime pas trop la structure de l'interview, l'ordre alphabétique donne un truc brouillon et pas toujours pertinent. Et ça manque d'explications pour les gens qui ne sont pas habitués avec certains termes anglais, ou qui ne connaissent pas Troma, ils ont dû ne pas comprendre plus d'une fois.
Mais maintenant je suis en paix avec Allociné, je pense.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Lun 27 Aoû 2012 - 16:45

Je remets ici l'interview de Lloyd sur le site d'Arte :
http://www.arte.tv/fr/Rencontre-avec-Lloyd-Kaufman-_28TROMA_29/1554904.html

Citation :
Alors toutes les petites sociétés ne peuvent pas survivre, à part en suçant le pénis de corporations énormes.

Citation :
C’est l’avenir ! Pas pour moi, parce que je vais bientôt me suicider j’espère, mais pour les jeunes gens : numérique !

Citation :
Peut-être qu’Arte a une fausse impression de Troma ? Sans doute qu’il y a quelqu’un là-bas avec qui je peux parler ? Ou sucer ? Je suis là !

Citation :
Tous les films ont des leçons. Mais aussi beaucoup de sexe, de violence, de lesbiennes ! Et des choses plus intellectuelles…

Lloyd Kaufman = dieu.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
ALBIBRO
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 18/12/2011

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Dim 9 Sep 2012 - 20:01

Salut Fry troma a mit en ligne 150 de ses films légalement sur you tube .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   Dim 9 Sep 2012 - 23:15

Ah ouais, et c'est pas récent à ce que je viens de voir : Poultrygeist y est en entier depuis un an apparemment !
C'est bon à savoir pour les gens à qui je voudrais faire voir les films surtout, ou Nhoj, j'ai eu du mal à chaque fois à trouver les films sur le net en streaming.
Merci de l'info.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poultrygeist : Night of the chicken dead (Troma)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La chapelle de Night of the Living Dead va être détruite
» Night of the Living Dead (1968, George A. Romero)
» The Night of the Living Dead: Origins
» Night of the Living Dead (1990, Tom Savini)
» Night of the Living Dead: Resurrection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Zombies-
Sauter vers: