La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sons of anarchy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mighty13
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 2939
Age : 23
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Sons of anarchy   Dim 22 Mar 2009 - 20:44


Cast :Charlie hunnam, Ron Perlman, Katey Sagal
Year 2008
Diffusion français : 2009

Histoire:
Jax est l'héritier d'un gang de biker crée par son père qui n'est malheureusement plus de ce monde .
Alors qu'il va devenir le leader du gang , jusque la tenu par le meilleur amis de son père , sa copine accouche d'un enfant malade et les mexicains volent sa cargaison d'arme .
Il va alors devoir choisir entre se ranger pour le bien de son fils ou se venger de ce qu'on fait les latino et conquérir la Californie .

Mon avis :
J'ai découvert cette série aujourd'hui , en lisant mon magazine de kustom (Wild) qui en parlait en bien .
Donc ni une ni deux , j'ai fait mes recherche pour pouvoir matter la série en streaming et le premier épisode est franchement pas mal .
Le pure rêve américain , un gang de biker qui chie la classe (qui disait ça déjà ? ah oui Brox ) de la baston , des belles harley ,de la bière et des réplique cultes ! Tout pour rendre un homme heureux !

La série a été acheté par M6 ce qui me déçois un peu , j'aurai plus Sons of Anarchy sur la TNT étant plus libre d'esprits mais d'un coté je me plaignait que M6 partait en couille alors la je ne peux rien dire !

Tout ça pour dire que la série est exelente et que je verrais bien l'apparition de quelques guests comme Zakk Wylde , Ted nugent , Paul SR...

Dès que j'ai fini les 13 épisodes je pourrais vraiment donner mon avis sur l'histoire qui pour l'instant me satisfait !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Sons of anarchy   Lun 23 Mar 2009 - 12:30

Il y a Ron Pearlman et Katey Sagal... pas mal ça.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Mighty13
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 2939
Age : 23
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Sons of anarchy   Lun 23 Mar 2009 - 18:21

Oui j'avais oublié de parler de Katey Sagal , j'aime bien cette actrice enfait je pense que je l'ai d'abord connus avec 8 simple rules to manage your daugthers .
Plus le faite qu'elle double Futurama ...

Ce soir je regarde l'épisode 2 , je regrette un peu pour l'instant qu'il n'y ai pas de chopper a longue fourche mais plutot des Sportster ou des harley traditionelle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Brox Zombie
Zombie
Zombie
avatar

Masculin Nombre de messages : 316
Age : 25
Localisation : Dans une grotte des basse-alpes
Date d'inscription : 15/09/2007

MessageSujet: Re: Sons of anarchy   Mer 8 Avr 2009 - 11:47

J'avais commencé à regarder cette série en streamming, et bizarrement j'ai pas collé. Je sais pas pourquoi mais j'arrive pas à m'interesser réellement, ce que je ne comprend pas, vu l'ambiance de a série. Enfin, il faudrait peu être que je retente l'expérience pour être convaincus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Sons of anarchy   Mar 17 Avr 2012 - 11:56

Tiens, j'avais complètement oublié qu'il y avait déjà un topic.
Mouais, à l'époque, il y a 3 ans de cela, la série sur les bikers, ça me tentait pas. Bon après, vu les bons échos sur la série, je l'ai ajouté à mes envies sur Senscritique... à moins que ça ait été parce qu'OJS, aussi connu sur ce forum en tant que "Le Désaxé", me l'a conseillée. En tout cas c'est son insistance qui m'a fait voir cette série que je n'aurais probablement jamais regardé autrement, malgré ce casting sympatoche comprenant Ron Perlman, Mark Boone Jr (habitué de Christopher Nolan) et Katey Sagal. Les deux hommes sont parfaits pour leurs rôles ; pour Sagal, elle joue bien la badass, et c'est plaisant de voir/entendre Leela jouer la femme de biker.

Je voyais pas trop quel intérêt il pourrait y avoir à la longue à suivre une bande de motards.
En fait ils forment un club, qui correspond à une sorte de gangs, qui fait des affaires illégales. On va dire qu'ils se la jouent GTA SA, comme ça les choses sont claires.
Le premier épisode comprend quelques bouleversements dans la vie de ces citoyens de la ville de Charming, déjà lorsque leur entrepôt d'armes est brûlé par un gang ennemi. Le problème qui survient est qu'un homme à qui les Sons of anarchy (aussi surnommés Sam Crow, je sais pas pourquoi ; EDIT : j’ai regardé sur SC, c’est expliqué) devaient vendre avait déjà payé.
Je crois qu'un autre leur fournit des armes, mais l'enjeu posé alors est que les SOA doivent trouver 20000$ dans un temps limité. Il pourrait y avoir de la tension par rapport à ça, au fil des épisodes. Il n'y en a pas. On ne revient que quelques fois sur ce problème, certains épisodes l'omette, jusqu'à arriver à celui où l'on apprend qu'ils doivent enfin payer. Il manque une certaine somme, trouvée assez rapidement et sans trop de problèmes.
Bon, dans un même temps, dès l'épisode 1, les affaires familiales du personnage principal, Jax, sont secouées quand il retrouve des écrits de son père, qui a créé le club (désormais dirigé par son beau-père). Il découvre que Sam Crow n'est peut-être pas comme son père l'aurait voulu, s'étant tourné vers le traffic d'armes. Il semblerait que son père ait eu des remords à la fin de sa vie, ce qui affecte le fils qui le lit aujourd'hui.
Le journal du père nous offre quelques réflexions sympas, récitées en voix-off, dans certains épisodes.
Là aussi, il y a un truc intéressant à exploiter, mais au cours de la saison, on ne ressent pas le tiraillement de Jax, on dirait qu'il l'oublie même, continuant de faire ce qu'il faisait jusque là pour Sam Crow, à tuer des gens et autres conneries. On le voit juste quelque fois se questionner, les écrits de son père en main, mais dans ses actes on ne voit aucun changement pouvant signifier qu’il est partagé.
Jax c’est quand même le mec qui, dans l’épisode 1, fout une queue de billard dans les couilles du dealer de son ex-femme, comme si ce n’était rien.

On découvre les relations des SOA avec les autres gangs, alliés ou ennemis, et avec le sheriff local, qu’ils empêchent de prendre sa retraite sans quoi ils vont se retrouver dans la merde avec cet adjoint qui ne veut pas être acheté.
C’est quand même intéressant parfois de voir ce qu’ils doivent faire pour arranger les choses.
Un membre du gang a laissé son sperme à l’intérieur de deux Mexicaines que l’on retrouve carbonisés dans les sous-sol de l’entrepôt d’armes.
Pour détourner l’attention de la police, les SOA envisagent de tuer quelqu’un ailleurs, un dealer sans importance par exemple, avant que Jax ne propose plutôt de profiter du fait que le croque-mort ait des dettes de jeu à régler pour lui piquer quelques cadavres. Au final, il préfère coucher avec une des putes qui travaille pour le club. Et pour accepter de coucher avec le croque-mort, elle veut coucher avec Jax : "You do me, I do him".
Je dois dire que je n’ai pas aimé cette facilité à régler les problèmes alliée à une mise en valeur grossière du personnage principal ; ça m’évoque Californication, pendant qu’on y est.
Je n’aime pas la facilité dont les ennuis des SOA sont réglés, ni cette façon de les poser en bad guys trop forts et à qui tout sourit. Ils baisent avec qui ils veulent, ils peuvent se foutre d’un policier et s’en aller sans trop de problèmes, …
En fait ce sont des connards qui nuisent aux innocents, et qui s’en sortent en dépit de tout.
A la fête foraine, ils noient un clown qui les a provoqués pour qu’ils jouent à son stand (un jeu d’adresse où un lancer de balle fait tomber le clown à l’eau). Mais pas de problème : on apprend à la fin de l’épisode que ce clown était un violeur ! Tout va bien alors.
Je déteste, pas que dans cette série mais en général, cette écriture des scénaristes qui arrange tout en fonction de ce qui est avantageux pour les personnages, retirant tout conflit ou difficulté qui serait plus intéressant à voir. Comme je regarde peu de séries, je reviens à la même comparaison : c’est la même chose qui fait que Californication est lassant à force, car tout sourit au personnage principal, qui ne se remet jamais en question.
Les Sons of anarchy n’ont pas à se remettre en question, ils font le mal et tout va très bien pour eux. Moi au bout de quelques épisodes, j’avais juste envie de les voir derrière les barreaux, et regrettais, en pensant au nombre de saisons sorties, que ça n’allait pas arriver.
C’est eux les méchants, et c’est avec les gens en face d’eux qu’on voudrait être : l’infirmière juste, le policier qui s’en tient à la loi et veut faire tomber les SOA contrairement à son supérieur, … En fin de saison, on est même en empathie avec l’ex camée de Jax. Pourquoi ? Parce qu’on la voit dans une situation de difficulté (elle voit Jax embrasser Tara). Ce qui n’est pas le cas avec les Sons of anarchy, du moins dans les premiers épisodes.

Le club a quand même un sens moral étrange.
Dans l’épisode 3, ils ont besoin d’argent, mais en refusent quand on leur demande de retrouver un violeur, parce que pour leur chef c’est naturel de chasser un violeur. Oui, il y a des trucs qui sont pas biens, pour les SOA. Un de leurs membres laisse entendre une fois qu’il est nécrophile, mais par contre, frapper ou tuer une femme, pour le club, c’est pas bien.
Objetiser la femme et frapper les prostitués par contre, faut croire que ça pose pas de problèmes ; un des membres dit "that’s why I beat hookers" quand il se plaint à Gemma de la façon dont elle le traite.
A côté de ça, ils participent à une "charity fair". Ils y laissent venir un excommunié de leur club, en pensant au bien que ça ferait à sa famille s’il revenait un moment. Par contre, voyant qu’il a gardé son tatouage du club alors qu’il a été rejeté pour trahison, ils lui brûlent le dos.
Même Gemma, la femme du boss, traite mal son amie, qui bosse dans le porno. Il y a une relation peu honnête entre elles, l’une réclamant 20% sur un prêt à son amie, l’autre la traitant de greedy whore et la menaçant carrément de mort.
Ils vont pas bien, ces gens là. Pour moi c’est une bande de cons instables.
Je ne comprends pas la logique de Gemma par exemple, qui se fiche de ce que son mari peut faire lors de ses tournées. Par contre, quand une fille qu’il a sauté se ramène à Charming, là elle n’est pas contente.
Bon, ça allait mieux pour moi au bout de 4-5 épisodes, déjà parce qu’il y avait moins de prétention implantée dans ces personnages jusque là au-dessus de tout, et parce que j’ai remarqué qu’on n’avait pas besoin d’être particulièrement attachés aux personnages pour suivre leurs aventures.

Sans que ce soit du Verhoeven non plus, parce que c’est pas aussi fun et pas aussi poussé, la série expose clairement des personnages dérangés.
Sans aucune logique, dans l’épisode 1, la nouvelle recrue veut montrer sa monocouille pour expliquer pourquoi on l’appelle Half-sack. Plus tard dans la saison, on a un mec dans un épisode qui souffre d’un Trouble Masturbatoire Compulsif. On a un agent des ATF qui pisse dans une chambre enfants pour se venger de son ex ; un membre des SOA qui met son doigt "dans" le cul de quelqu’un blessé par balle (faut voir pour comprendre) ; et une scène de sexe à côté d’un cadavre (ce qui, là, est un peu plus verhoevenien).
En milieu de saison débarque aussi une femme agent des ATF assez décalée, sarcastique, vulgaire. C’est sympa à voir : elle vient essayer de foutre la merde chez les SOA, tout en apportant sa touche comique en étant une salope.

En fin de saison, il y a encore un élément mal exploité : quand Clay veut la mort d’Opie, la tension disparaît involontairement à l’épisode suivant quand le comportement de Clay m’a fait croire qu’entre cet épisode et celui d’avant, il avait compris qu’Opie était innocent. Alors que non, il veut toujours le tuer.
Dommage, car c’est un truc qui m’avait fait tenir en haleine (enfin, un peu quoi) à l’épisode d’avant.
En fait la série semble annoncer devenir plus complexe, dans les rapports des personnages notamment, dans les, ou plutôt le, dernier épisode.
C'est un peu dommage, mais ce n'est que dans ce dernier épisode que la série apporte quelque chose en plus. L'adjoint du shériff par exemple, dit à son supérieur être conscient de ce qu'il fait avec les SOA, qu'il pactise avec le diable pour avoir la paix, mais lui veut quand même que justice soit rendue quand ces bikers merdent. On voit alors le sheriff non plus comme le mec corrompu, mais quelqu'un de partagé lui aussi. Finalement, il dit à son adjoint qu'ils peuvent faire en sorte que la justice soit rendue chez les SOA par l'un d'eux, en lui faisant savoir un certain truc.
C'est cet épisode 13 qui m’a donné envie de voir la suite pour savoir ce qu’allaient devenir les relations, quels changements il y aurait, etc. Ca ne finit pas vraiment sur un cliffhanger, mais il y a des affaires en suspens.

Niveau mise en scène, rien de particulier à remarquer. Il doit y avoir une seule idée de mise en scène originale, au début de l’épisode 3, quand on croit que les membres font de la moto alors qu’ils sont sur un manège.
Dans le premier épisode, il y a aussi des problèmes de montage trop rapide et pas très bien fait, qui donne l’impression qu’il y a des faux raccords dans les positions des personnages qui changent entre des plans trop courts pour que ça ne semble pas bizarre. Exemple : la femme d’Opie est là dans un plan , on passe à un gros plan sur juste lui, on retourne au plan précédent et elle n’est plus là ; le gros plan ayant été trop court, on a du mal à croire qu’elle ait eu le temps de partir.
Enfin, on ne retrouve plus ça après.
Sinon, un truc qui m’a fait marrer dans les sous-titres français : le policier qui dit "vous savez que pouic". Ahaha.

Si la série m’a donné envie de voir la suite, j’estime qu’elle a bien fait son boulot. Jusque là je trouve que c’est pas mal, ça se suit sans mal, mais il y a intérêt à ce que la suite soit mieux.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Sons of anarchy   Mer 13 Juin 2012 - 20:23


J'avais pas tout le temps adhéré à la saison 1, mais comme je l'avais dit, la fin m'avait convaincu de continuer avec la saison 2.
Peut-être que c'était dû à ma fatigue lors de la reprise, mais le début de la saison 2 m'a paru lent, mou, manquant d'énergie.
Ca allait après les deux premiers épisodes.

Nouvelle saison, nouveau problème pour une nouvelle intrigue principale.
Arrive dans la ville de Charming une société de "white supremacists" qui veulent se débarasser de Samcro. Ils proposent à l'adjoint du sherif de faire entrer la drogue à Charming, pour faire perdre aux SOA et au sherif le respect qu'ils avaient obtenu de la ville pour l'avoir protégée de la drogue jusque là. Le chef des aryens argue que c'est un problème temporaire qui en fait évacuer un permanent.
L'adjoint se retrouve tiraillé entre son envie de voir partir les Sons et sa loyauté envers la loi, et entre la proposition des aryens et la confession de son supérieur, qui lui est corrompu depuis le début par les Sons, mais lui avoue qu'il l'a choisi comme adjoint parce que c'est le "good one", celui clean, sans qui tout le département de police ne serait plus qu'une blague.

Pendant ce temps, le personnage de Gemma est renforcé par une histoire de viol qu’elle garde pour elle afin d’éviter que cela atteigne Jax et Clay, comme l’ont voulu les commanditaires de l’agression, et que Gemma raconte tout correspondrait à une victoire pour eux.
Gemma est quand même une dure à cuire. C’est Katey Sagal, et elle est vulgaire, elle dit "my pee", "my pussy". Eh ouais.
Dans cette saison 2, les Sons doivent aussi investir dans le porno, élément déjà présent dans la saison 1 avec le personnage secondaire de Luann.
Au début Jax doit s’occuper d’une actrice qui en pince pour lui et demande sa protection, comme excuse pour passer du temps avec lui. Opie, lui, finit par sortir avec l’une des actrices.
C’est intéressant de voir comme plusieurs personnages doivent jongler avec divers problèmes, ceux principaux ou secondaires dans l’intrigue.
Le personnage principal, Jax, doit notamment gérer la façon dont il est perçu par le club, comment est perçue sa relation avec Clay, son beau-père dont il sait qu’il a commandité la mort de l’un d’eux ; il doit toujours faire bonne figure devant ses hommes, ce qui signifie parfois assumer des décisions qui ont été prises sans lui pour maintenir une illusion d’harmonie (Corinne) dans le club.

Heureusement, contrairement au début de la saison 1, on ne retrouve pas cette glorification des personnages principaux, ni cette facilitation des choses pour eux par les scénaristes ; ça m’énervait. Il y a quand même des restes de ces défauts, de par le fait que Samcro peut se permettre de défoncer la façade d’un hôtel, de braquer n’importe qui dans la rue, ou de shooter gratuitement une voiture, sans avoir de problèmes.
Ils se retrouvent quand même à un moment à la case prison, ouf. Ce qui s’y passe est plutôt intéressant aussi, car pour obtenir la protection d’un groupe, ils doivent rapporter deux balances à leur chef. Pour l’un d’eux qui est en QHS, ils doivent faire semblant de dealer leur corps, étant donné qu’il aime se faire des hommes.

Comme lorsque Tara et Jax couchaient à côté d’un cadavre dans la saison 1, la série continue de balancer quelques tentatives de faire dans le subversif : la décision "kill them all" qui se fait lorsque Jax a son bébé dans les bras ; Luann qui corrompt le comptable (j’espérais que ça se fasse, dommage que ce soit si vite expédié).
C’est pas assez, faudrait que ce soit rentre-dedans comme du Verhoeven pour pouvoir être savouré !
A part ça, il y a quelques rebondissements qui marchent pas trop. Tara profite de ses avantages en tant que "régulière" de Samcro, elle devient méchante ; intéressant, mais pas crédible.
Et il arrive un truc au "prospect" ; pour moi c’était prévisible vu que dans l’épisode d’avant on nous fait remarquer que ça fait presque un an qui est apprenti et que certains pensent à le faire passer membre.

La série est bien, mais j’adhère pas assez pour continuer. Je vais m’arrêter à la saison 2, sinon j’ai l’impression que je vais me lasser.
Vais regarder Doctor Who ou continuer The office.

Au moins la saison 2 m’a fait découvrir une chanson fabuleuse : "Hands in the sky", de Straylight run. Cool chanson méconnue ; on voit que la série a pas trop de budget pour sa BO, contrairement à My name is Earl par exemple qui n’utilisait que des hits. Dans SOA, on a Gimme shelter dans le dernier épisode de la saison 2, mais c’est une cover assez naze.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Sons of anarchy   Jeu 14 Juin 2012 - 15:13

Tiens :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sons of anarchy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sons of anarchy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sons of Anarchy (Introduction)
» Sons Of Anarchy
» Sons of Anarchy : saison 1
» [Série] Sons of Anarchy
» [série] Sons of anarchy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Télévision :: Séries TV-
Sauter vers: