La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 My name is Earl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mighty13
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 2939
Age : 23
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: My name is Earl   Sam 13 Sep 2008 - 10:25




Histoire :
Earl est un looser qui gagne sa vie de délit mineur(dont le vol) pour satisfaire les besoins d'une femme qui le trompe et de 2 enfants qui ne sont même pas les siens !
Un jour où il gagne 100 000$ avec un ticket a gratter , Earl est aussi tôt renversé par une voiture ,il perd par la même occasion son billet !
Après un passage a l'hopital où il apprend que sa femme le quitte , Earl décide de réparer ses tord pour le bien de son karma !


Mon avis:
Après avoir vu la tête de Jason lee sur la box de la saison 1 de My name is Earl , je me suis tourné vers cette série , j'avais demandé a Frost d'en faire un article vu qu'il s'y connaissait visiblement mieux que moi mais bon ...
Bref j'ai trouvé la partie 1 du premier épisode sur daily et ça m'a bien donné envie de continuer , même si je trouve rien d'autre!
Je me serai bien payé la saison 1 , mais malheureusement étant malade je dois remettre ça a un autre jours !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Mighty13
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 2939
Age : 23
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Sam 13 Sep 2008 - 16:20

Héhé , je suis un fou , même malade , j'ai pris la route pour acheter la saison et c'est fait , je me la matte ce soir et demain , rah chui impatient !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
K3vin
Zombie
Zombie
avatar

Masculin Nombre de messages : 425
Age : 26
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Sam 13 Sep 2008 - 20:08

J'ai les 3 Saisons sur mon PC, je viens d'ailleurs de terminé de regarder il y'a deux jours et j'aime beaucoup. Sauf la Saison 3 qui s'éloigne trop du sujet principal mais sinon la série est vraiment bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mymirrorimage.canalblog.com/
Mighty13
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 2939
Age : 23
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Dim 14 Sep 2008 - 4:25

Ok , tu les as pris sur la mule ?

Bref la saison 2 a commencé il y'a pas longtemps , la semaine prochaine je pourrai voir l'épisode 5 de la s2 sur m6!

Ah et hier j'ai fini le dvd n°1 , quel plaisir franchement une série de fou , j'ai même envie de faire une liste et de réparer mes tords, mais non je le ferais pas , ce ne serais pas drôle et pas si gratifiant de plus je suis diabolique alors:"bienvenu en enfer"!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Nhoj
Zombie
Zombie
avatar

Masculin Nombre de messages : 326
Age : 27
Localisation : R'lyeh.
Date d'inscription : 04/09/2008

MessageSujet: Re: My name is Earl   Sam 4 Oct 2008 - 0:41

J'viens de voir les deux premières saisons, la fin de la deuxieme est trop triste, avec house of the rising sun en fond, c'est classieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tinyurl.com/ko9kyfv
Mighty13
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 2939
Age : 23
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Sam 4 Oct 2008 - 11:23

Il parrait selon K3vin(si je me trompe pas), que la 3eme saison est mauvaise , si tu as l'occasion de la voir j'aimerai bien avoir ton avis ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Nhoj
Zombie
Zombie
avatar

Masculin Nombre de messages : 326
Age : 27
Localisation : R'lyeh.
Date d'inscription : 04/09/2008

MessageSujet: Re: My name is Earl   Sam 4 Oct 2008 - 17:21

Ouais je compte la regarder albino
En tous cas la deuxieme saison vaut le detours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tinyurl.com/ko9kyfv
K3vin
Zombie
Zombie
avatar

Masculin Nombre de messages : 425
Age : 26
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Sam 4 Oct 2008 - 20:06

Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle est mauvaise, mais disons plutôt décevante.

J'ai décidé de ne pas regarder la Saison 4 et de me la réserver pour l'été prochain (En été comme y'a rien à voir, j'aime rattraper mon retard)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mymirrorimage.canalblog.com/
Mighty13
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 2939
Age : 23
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Sam 4 Oct 2008 - 20:43

Pour la saison 2 j'ai vu les 10 premiers eps, et je me garde soit le reste pour les vacance d'octobre ou la sortie dvd!
Oui j'aime découvrir les choses ! mais bon pour le dvd on peux encore attendre , le temps que la saison soit fini sur m6 , car je pense que le coffret sortira pas avant la fin de la diffusion , le prédi pour décembre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Nhoj
Zombie
Zombie
avatar

Masculin Nombre de messages : 326
Age : 27
Localisation : R'lyeh.
Date d'inscription : 04/09/2008

MessageSujet: Re: My name is Earl   Dim 19 Oct 2008 - 0:23

J'viens de voir la saison trois en entière ( sauf l'épisode 11 )

Elle est un peu moins bien que les precedentes mais en même temps, fallait varier, sinon ça aurait pu devenir gavant.
C'est dur de commenter sans spoiler, donc en résumé : moins bien mais pas mal quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tinyurl.com/ko9kyfv
Mighty13
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 2939
Age : 23
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Lun 20 Oct 2008 - 5:09

Ok, moi des ce soir , je vais me remettre a la s2 , c'est trop long d'attendre M6 et son unique épisode du vendredi , a croire qu'il préfère passer des série merdique comme Sex and the city que passer Earl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Mighty13
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 2939
Age : 23
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Lun 2 Mar 2009 - 21:56



J'avais raison , le coffret et sortit le 3 décembre 08 , je vais essayer de me le prendre , le regrette de pas l'avoir acheter a noel .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Mar 3 Mar 2009 - 16:41

Bizzare le visuel de coffret.

Ré-héberges les images que tu mets, je l'ai déjà assez dit...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
BADAY
Cadavre
Cadavre
avatar

Masculin Nombre de messages : 76
Age : 23
Localisation : Polynesie Française
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Mar 26 Mai 2009 - 5:38

Erf , désolé les mecs , la série a été annulée Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K3vin
Zombie
Zombie
avatar

Masculin Nombre de messages : 425
Age : 26
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Mar 26 Mai 2009 - 19:53

La série à été annulée à la fin de la Saison 4 et se termine sur un cliffhanger en plus.
Enfin bon, la Fox serait en négociations pour reprendre le programme, mais rien n'est sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mymirrorimage.canalblog.com/
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Sam 16 Juil 2011 - 23:43

Bah tiens, moi qui croyais que la série a été bouclée en 4 saisons, j'apprend ici à l'instant même en relisant un message vieux de deux ans qu'elle a été annulée en nous laissant sur un cliffhanger. J'ai regardé la série récemment seulement, et j'apprends ça maintenant, et il faut croire que la Fox n'a pas relancé My name is Earl, c'est bien dommage que d'apprendre ça comme ça tout d'un coup, un malheur du passé vient seulement de m'atteindre... un peu comme si on assistait à l'extinction d'une étoile alors que c'est arrivé il y a quelques milliers d'années.


Je vois toujours les séries avec un temps de retard, c'est à dire après que tout le monde se soit excité à propos d'elle et que leur popularité soit retombée. Il faut dire qu'à l'époque où sont apparues des séries comme How I met your mother ou My name is Earl, je regardais surtout des films, ou alors j'en restaits à des valeurs sûres comme Futurama.
Cette année je me suis mis aux séries, surtout qu'on m'en a conseillé pleins, donc Community. Après la déception que ça a été, je voulais me mettre à une série dont je serais à peu près sûr qu'elle me plairait, et j'ai donc choisi My name is Earl, dont j'avais vu un extrait qui m'avais bien plu à Cannes. On y voyait Earl vouloir réconcilier deux groupes en prison à l'aide de ballons pour qu'ils jouent avec, mais à chaque fois ça ne marchait pas. Ca m'avait laissé une bonne impression.
A part ça, je ne savais absolument pas de quoi parlais la série quand je l'ai commencée, je savais juste que le héros était un peu un loser, mais je n'étais pas au courant du concept qui est la base de la série et qui est très original. Earl est un voleur, jusqu'au jour où il découvre le karma, et se rend compte qu'en faisant le bien des bonnes choses lui arrivent. A partir de là, il veut se rattrapper de tout ce qu'il a fait de mal, et chaque épisode correspond à au moins une mauvaise action listée par Earl.

Avec le personnage de Earl et sa bande de bras cassés à tendance rednecks, il y a déjà pas mal de blagues, qui passent souvent par des infos placées de façon presque anodine, à travers des répliques comme "eh, je sais où est garée ta maison", mais qui en dit déjà long sur les personnages avec humour. Cependant ce qui démarque vraiment la série de toutes les autres, c'est le principe de karma établit comme une vérité, une sorte de Force qui régit toutes vies sur Terre, et donne une voie à suivre à tous les épisodes. Ca ne veut pas dire pour autant que chacun se ressemble, contrairement au Caméléon par exemple où pendant un bon moment les épisodes avaient tous la même structure, il n'y a pas de formule fixe puisqu'à chaque mission de Earl il y a une variation à partir de la même base. Les problèmes à régler sont déjà d'origines diverses, mais il y a aussi différentes façons pour que le héros se rattrappe selon les cas, et souvent les choses ne se passent pas comme prévu. C'est le cas par exemple quand Earl doit payer ses dettes contre l'Etat mais ne peut pas tant qu'on ne lui réclame pas l'argent des taxes qu'il n'a pas payé, ou quand il doit se racheter envers un policier dont il a volé le badge, sans se faire arrêter.
Soit Earl s'arrange et trouve une façon ou une autre de se racheter, soit il ne réussit pas, et en tire des leçons. Car il y a aussi un peu plus que de l'humour dans cette série, qui montre après tout qu'on ne peut régler tout de la même façon, et que parfois il faut accepter ses échecs, et savoir être patient pour laisser le temps faire son travail aussi.
La décision d'Earl de changer radicalement de vie posent aussi problème à son entourage, car au bout d'un moment survient la question de comment ses proches, tous des voleurs comme lui, vont réagir à ce choix de suivre le droit chemin quoi qu'il arrive. Car si Earl a eu l'illumination, son cher frère lui ne croit pas forcément au karma.

Des fois la formule de la série change complètement, quand on ne se concentre pas sur la façon de régler le problème, mais toute l'histoire de son origine, comme avec l'épisode Y2K, hilarant comme les autres, et où Earl et ses amis croient qu'ils sont les derniers survivants du bug de l'an 2000.
En tout cas My name is Earl est une série qui n'est pas en manque d'idées pour se renouveler, et ça concerne aussi ses différentes façons de faire éclater de rire. Le principe original de la série s'ajoute à un type d'humour qu'on retrouve déjà pas mal de nos jours, et qui s'appuye sur une temporalité chamboulée quand les scénaristes le veulent, avec des flashbacks rapides qui reviennent sur des évènements pour donner des explications ou pour faire comprendre un détail absurde auquel les personnages font référence dans un dialogue au passé, sauf que dans cette série c'est toujours efficace, là où dans d'autres fictions c'est usé. Ca donne d'ailleurs un esprit encore plus loufoque à la série, et c'est ce qui m'avais plu dans le début du premier épisode, très dynamique, et qui enchaîne les situations insensées à toute allure. Evidemment toute la série n'a pas un rythme aussi soutenue, mais le délire persiste.
Il y a le frère idiot de Earl, Randy, qui est un peu idiot, et qui fournit sûrement les gags les plus faciles, mais c'est pas abusif de la part des scénaristes, je trouve ça bien souvent drôle.
Ce qui est vraiment excellent par contre, c'est la vision du monde par Earl, dont il nous fait part sans se rendre compte que ça renforce son image de redneck arriéré. Je garde un excellent souvenir de ses réflexions sur le papier mâché qui est une façon de rendre les journaux encore plus ennuyeux, et cette fois où il montre une crotte quand sa copine lui désigne une fleur lors d'une randonnée.
Jason Lee remplit très bien son rôle, il a adopté le look pour, avec sa moustache, ses cheveux gras, sa chemise à carreau, il est parfait en tant que Earl le faucheur qui vit dans une caravane, tout en ayant un air sympathique qui correspond à sa nouvelle personnalité. J'aime bien l'acteur, mais il y a quand même un gros défaut dans son jeu dans cette série : cette expression qu'il utilise tout le temps, cette sorte de moue qu'il fait à chaque fois que son personnage ne sait que dire et que les scénaristes n'ont rien écrit comme réplique pour exprimer sa réaction face à la remarque un peu étrange de quelqu'un.
Jaime Pressly aussi est bien dans son rôle, pas facile de jouer la garce, et en plus rentrer aussi bien dans le rôle, avec l'accent en prime, comme quoi des comédiens issus de "not another teen movie" peuvent avoir une carrière !

En prime citont les diverses références à l'univers de Kevin Smith, duquel sont issus à la fois Jason Lee et Ethan Suplee, qui jouent les deux frères. Suplee nous ressort le mot "poopy trim" qu'il utilisait dans Mallrats, et le personnage de Lee fait allusion à une supérette comme étant un "quick-stop".
Autre plaisir me concernant : voir des actrices comme Chloe Moretz (Kick-ass, 500 days of Summer) et Juliette Lewis, que j'adore particulièrement pour ses rôles les plus cinglés, et qui en a un beau aussi dans l'épisode de My name is Earl où elle apparaît. Et elle n'est pas connue, mais Miriam Shor était superbe dans l'épisode "BB", j'adore l'attitude complètement désenchantée qu'elle donne à son personnage.
Plaisir pour mes oreilles également : une BO avec pratiquement que des titres connus : Black Betty, Thunderstruck, 99 luftballoons, Let's work together, Been caught stealing (GTA SA), Born to be wild, These boots are made for walking, etc... à se demander combien ça a coûté à la production. En général les titres et paroles sont en lien avec ce qu'il se passe, à croire que les scénaristes ont pensé à une chanson en écrivant, et ils ont juste eu la liberté d'en avoir les droits une fois l'épisode réalisé !
Et puis pendant qu'on y est, bonus pour ceux qui comprennent l'espagnol : les phrases de Catalina dans sa langue natale, qui sont des petits clins d'oeil au public.

Une série qui sort de l'ordinaire, très riche, capable de se renouveller à chaque fois, et jusque là totalement hilarante.
Apparemment la suite est moins bien, mais je ne vais pas hésiter à continuer tout de même.

_________________




Dernière édition par Fry3000 le Mer 8 Oct 2014 - 19:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My name is Earl   Dim 17 Juil 2011 - 7:48

C'est pas ce mec là qui joue dans l'horrible et pitoyable Dreamcatcher, adapté de Stephen King ?
Revenir en haut Aller en bas
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Dim 17 Juil 2011 - 8:41

Apparemment, oui. J'espère que tu n'as rien contre l'acteur lui-même ?

Au passage, je conseille l'immense, le génialissime, le vénérable CLERKS. Ah non, Jason Lee ne joue pas dedans, c'est vrai... mais dans la suite. Peu importe, faut voir tous les films de Kevin Smith.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My name is Earl   Dim 17 Juil 2011 - 8:45

Oh fichtre non. Il joue très bien. Si je ne me trompe pas, dans Dreamcatcher il a la manie du cure-dents !
Revenir en haut Aller en bas
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Sam 13 Aoû 2011 - 12:54


Saison 2
J'avais tellement aimé la saison 1 que j'ai pratiquement enchaîné avec la 2, et ce en dépit de toutes les autres séries que j'aurais pu favoriser, dont celles qu'on m'a conseillées.

C'est la même formule que dans le première saison en général, à part pour quelques épisodes en fin de saison qui s'écartent de la routine et se basent sur une idée amusante, dont un qui ne traite même pas de la liste d'Earl mais parodie la série Cops dans laquelle les personnages seraient apparus. Je ne me suis jamais ennuyé, mais peut être qu'il valait mieux que les scénaristes trouvent des moyens de faire varier les épisodes avant qu'on ne tourne en rond. Ainsi il y a des originalités comme lorsque pour une fois on quitte le subjectif d'Earl pour que plusieurs personnages prennent le relais de l'histoire avec en guise d'introduction des "My name is Joy" ou "My name is Randy", il y a un épisode au Mexique où l'on voit les doubles inversés de Randy et Earl, un épisode qui reproduit les personnages en pâte à modeler pendant quelques scènes, un épisode où Randy veut faire l'inverse de son frère et fait le mal.
La série n'est pas à court d'idées, il y a toujours de quoi m'amuser, parfois c'est des trucs comme le montage mensonger d'une émission de TV qui fait passer Randy pour un plus gros attardé qu'il ne l'est, et même si je m'y attendais le résultat était à pleurer de rire.

Bizarrement, il y a aussi des passages qui m'ont touché, malgré les situations peu aptes à le faire. C'est le cas avec l'épisode de l'enterrement, avec ce type qui ne s'est fait des amis que sur le net, et ces derniers se réunissent tous à sa mort... il y a quelque chose de pas sain dans le fait que le type n'ait eu qu'une vie virtuelle, mais j'ai tout de même était en quelque sorte ému par cet épisode. Il y a d'autres situations assez graves (l'expulsion, l'abandon de ses proches par un personnage qui risque la prison, un autre qui va vraiment en prison), et ça a marché sur moi malgré la dose d'humour tout autour. Malgré des procédés déjà vus (Earl assailli de flashbacks qui le font culpabiliser), je suppose que ça passe parce que les personnages m'intéressent.
Earl et Randy, inutile de dire qu'on s'est attachés à eux grâce à l'humour, mais même pour Joy et Darnell, qui ont trahi Earl, il n'y a aucune rancune de la part de Earl, ni des scénaristes, et du coup pas du public, puisque leur amour nous est montré comme sincère, ce qui excuse ce qu'ils ont fait. C'est assez honorable de la part des scénaristes de ne pas montrer leur relation que comme un élément comique, mais vraiment lui donner une existence.

L'humour en tout cas est toujours aussi bon, dans le même esprit que la saison 1, mais sans avoir baissé en qualité, ni être devenu lassant.
Dans les gags récurrents il y a Catalina qui parle par allusions de sa vie déplorable au Mexique et de tous ses frères en distribuant des infos curieuses, et il y a ces scènes durant le générique de fin où Randy n'arrive pas à dormir et parle à Earl. C'est souvent d'une futilité amusante, mais dans cette saison on a deux exceptions avec l'arrivée de Paul le somnambule, et la scène de générique où les frères dansent sur Mr Roboto avec un stroboscope, ce qui n'a pas l'air si spécial comme ça mais qui est surpuissant quand on le voit.
Les gags passent essentiellement par les dialogues sinon, parfois des petites répliques complètement folles et inattendues balancées d'un air naturel au détour d'une phrase : par exemple Joy qui compte draguer son avocat pour être bien défendue durant le procès, et qui demande à Darnell si on voit bien son string, ce à quoi il répond "quel string ?", et en plus de ça elle lui donne une chaussette à mettre dans son pantalon au cas où l'avocat serait gay ! C'est complètement barré, il y a une surenchère énorme, et les sarcasmes de Joy vont souvent loin dans les délires improbables qui surgissent de nulle part : devant son avocate sourde, elle dit qu'elle veut être défendue par quelqu'un dont les oreilles ne servent pas qu'à tenir les lunettes !
Les scénaristes vont vraiment bien loin pour trouver leurs gags loufoques. Randy, qui est un peu attardé, parle des glaces qui sortent de tubes et sont comme des playdoh, sauf qu'on ne peut pas jouer avec ; ça donne vraiment l'impression que les scénaristes se sont mis dans sa peau, et se sont carrément imaginé ce que penserait et ferait Randy, pour pousser plus loin le gag, de sorte en plus à laisser entrevoir quelque chose que le personnage a testé (jouer avec la glace) et qui n'est que sous-entendu. Je suis estomaqué par la profondeur de ce gag.
J'ai évidemment adoré l'incursion dans l'esprit de Randy dans un épisode où il raconte une partie du récit, et où à la fin d'une discussion avec un homme il sort mentalement "j'avais hâte de rentrer pour dire à Earl que j'avais vu quelqu'un avec la tête de Frankenberry mais la voix du comte Chocula" !

Dans cette saison 2, et qui n'était pas présent dans la 1, il y a un démantèlement de clichés à la façon de HIMYM. Earl dans deux épisodes sort une phrase cliché qui laisse à penser qu'il va faire quelque chose de bien et qui est attendu de lui selon une question de morale... mais il fait tout autre chose. Et peut être que ça marche encore mieux en sachant que jusque là il n'avait fait que ce qu'il faut. En même temps, dans un de ces épisodes, ça offre une autre variante de ce que fait Earl avec sa liste, puisque pour une fois il n'arrive pas à faire le bien et opte pour la solution la plus égoïste, jusqu'à ce que quelqu'un d'autre fasse ce qu'il faut pour lui. Comme quoi le principe de la liste, déjà original, ne vient pas à se répéter, il y a toujours différentes façons de traiter cette même idée de base.
A un autre moment c'est Earl qui se fait avoir face à quelqu'un qui lui sort un gros cliché, mais auquel j'ai quand même cru, parce que ça apportait une autre morale qui était bien dans l'esprit de la série à mes yeux : Earl qui découvre qu'il ne peut toucher tout ceux à qui il adresse son message, mais l'important c'est d'avoir réussi à toucher au moins une personne.
J'y croyais car ça aurait pu être un message juste, et qu'il me faisait penser à un autre de cette même saison, où Earl apprend qu'il ne peut changer le monde, mais qu'en agissant comme il peut, il fait une différence.
On retrouve dans la série le genre de morale qui me rappelle des dessins animés pour enfants qui disent ce qui est bien et mal, je ne m'attendais pas à apprécier quelque chose comme ça de nos jours, mais dans My name is Earl c'est agréable.
Earl est un personnage complètement naïf, qui ne comprend pas toujours ce qu'il fait mais le fait quand même car on lui a dit que c'était bien, et qui défend de bonnes valeurs au nom d'un principe qui l'a atteint et qu'il nomme "karma" même si sa définition de doit pas être exacte ; c'est ça qui m'a attendri, et ça ne me dérange pas car l'humour et le décalage de la série n'en font pas quelque chose de cucul ni de forcé.

Parmi les points importants de cette seconde saison, il y a les guests stars : Burt Reynolds en riche fou propriétaire d'un club de strip-tease et dont la présence est d'autant plus amusante quand on sait que Randy et Earl sont fans de Smokey and the bandit, Carel Struycken qui joue Max dans La famille Addams, Christian Slater en camé qui devient un écolo recouvrant ses murs d'enduit au fumier, John Leguizamo en Mexicain fou des USA et qui veut essayer le karma, Bob Clendenin en attardé qui fait une magnifique et hilarante référence à Forrest Gump, John Waters en croque-mort taré qui met en scène ses clients selon ce qu'ils aimaient de leur vivant (ce qui me rappelle que je dois voir des films de ce fou), Kurt Fuller (Ghostbusters 2), et Dog the bounty hunter, dont il faut que je voie la série.
My name is Earl devait à l'époque commencer à se faire un nom, en tout cas on voit qu'elle sait se servir de ses invités, en leur donnant des rôles hauts en couleurs !
Concernant les acteurs, mais pas parmi les guests, je précise que j'ai encore plus de respect pour Jaime Pressly, qui est parfois totalement géniale en Joy, déjà qu'en permanence elle a cet accent de redneck qui doit être difficile à faire tout le temps.

Je maintiens ma note de 9/10 pour cette série de malade, même si j'ai constaté de nombreux défauts : les problèmes comme celui de Randy avec sa copine sont réglés au cours de l'épisode-même, ce qui simplifie à l'extrême les relations humaines, et il y a quelques fois où l'exagération d'habitude si amusante devient trop lourde. C'est le cas avec l'épisode où le français est capable d'emballer toutes les femmes qu'il rencontre, et quand le proviseur de l'école se fait scotcher au mur ; mais ce sont vraiment les deux seules fois qui m'ont dérangé.
J'excuse My name is Earl, pour me faire rire toujours autant. Il y a toujours des idées de fous, dans l'épisode avec le Little Chubby et la façon dont ça se termine... ou l'épisode où Earl fait croire à une femme qu'il est dieu.
J'adorerais enchaîner avec la saison 3 immédiatement, surtout que je crois que c'est de là que provient l'épisode dont j'avais vu un extrait à Cannes et qui m'avais donné envie de me lancer dans la série, mais j'ai promis de me mettre à Game of thrones à la fin de cette saison 2, donc je vais le faire.

_________________




Dernière édition par Fry3000 le Mer 8 Oct 2014 - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Sam 14 Jan 2012 - 15:09


Une fois arrivé à l'épisode 2 de la saison 3, j'ai retrouvé un passage que j'avais déjà vu, et qui m'a fait me rappeler que c'est chez cet ami qui m'a accueilli à Cannes, en voyant son père regarder un épisode de My name is Earl auquel j'ai de suite adhéré à l'humour, trouvant l'extrait aperçu très drôle, que j'ai eu envie de me lancer dans le visionnage de cette série.
Spécial dédicace au père de cette personne, donc.
(et l'extrait, c'était celui où Earl veut résoudre le problème entre les gangs en leur donnant plus de ballons de basketball).


K3vin a écrit:
J'ai les 3 Saisons sur mon PC, je viens d'ailleurs de terminé de regarder il y'a deux jours et j'aime beaucoup. Sauf la Saison 3 qui s'éloigne trop du sujet principal mais sinon la série est vraiment bien.

C'est cet avis là qui m'avait fait m'attendre à une baisse de qualité dans la saison 3, dans laquelle je me suis néanmoins lancée avec plaisir tant j'avais adoré les 2 premières saisons de cette série loufoque.
Je viens de voir le dernier épisode, et décidément, je ne comprends pas que certains (j'ai vu le même constat ailleurs) apprécient moins cette saison 3, qui pour moi confirme que My name is Earl est une série fabuleuse.
Earl étant parti en prison à la fin de la saison 2, le principe de la série n'est plus le même, mais par contre l'humour n'a pas changé, il reste dans le même esprit et est toujours excellent, à hurler de rire parfois.
Me suis fait la réflexion d’ailleurs, au début de la saison, que ça faisait longtemps que je n’avais pas abondamment ri à gorge déployée comme ça…

Le passage par la prison pour Earl passe par l’esprit déjanté des scénaristes, qui en font un lieu fun et propice au n’importe quoi, ce qui fait qu’on ne perd rien de l’humour habituel farfelu de la série à la vision du monde décalée. En prison, on peut organiser un "bal de fin d’année" (prom), se cacher derrière des gros types pour passer inaperçu aux yeux des autres détenus, ou faire des armes avec du savon, toujours avec humour. Enfin, aussi fou que soit l’univers carcéral dans la série, il y a quand même un manque de logique quand on voit que les prisonniers ne peuvent avoir de coupe-ongles mais qu’on leur donne des crayons durs.
Et même en prison, au départ, le principe à la base de la série persiste, puisqu’Earl cherche encore à rayer des gens de sa liste. Il y a une idée pas mal avec ça dans le premier épisode, quand il perd son identité en considérant qu’une fois prisonnier son nom est remplacé par son matricule, mais il la récupère en disant qu’il ne laisserait pas la prison le changer, qu’il resterait le même, en faisant ce qu’il a fait jusque là.
J’aime toujours ces morales, simplistes mais agréables, que l’on trouve dans la série. Il y a un autre épisode où Earl, pour un exercice d’écriture, doit imaginer ce qu’il ferait s’il pouvait sortir de prison. Il ne trouve aucune idée car manque d’imagination, jusqu’à ce qu’il se rende compte que sa vie de tous les jours antérieure à la prison est la "best fantasy" pour quelqu’un comme lui qui en est maintenant privé.

Et la prison change aussi assez peu de choses aussi de par le fait que les autres personnages, à l’extérieur ou quand ils vont rendre visite à Earl, demeurent les mêmes. Et on retrouve aussi un peu l’ancien Earl avec ses chemises à carreaux, ainsi que des éléments de son passé.
On revient sur les évènements post-série qu’on avait vu déjà par flashbacks dans les saisons précédentes, et on voit de façon plus complète ce qui est arrivé à chaque personnage : le petit copain de Catalina, la façon dont Earl et Randy ont eu leur caravane, …
Plus surprenant, on retrouve un personnage qu’on n’avait vu que dans l’épisode 1, Sonny. Je l’avais oublié, mais si je m’étais souvenu de lui, j’aurais pensé que ça n’était qu’un personnage qui ne servait qu’à un gag dans le premier épisode. Et c’était probablement le cas, mais les scénaristes le font réapparaître, expliquant qu’on ne l’aie plus jamais revu par le fait qu’il ait été en prison tout ce temps !
Et une fois Earl sorti de prison, est traitée la difficulté à reprendre la liste, et j’ai trouvé ça bien car je m’imaginais justement que ça pouvait ne pas être facile, après l’avoir partiellement oubliée au bout d’un moment en prison. Et après tout, Earl a fini en prison, entre autres choses négatives qui lui sont arrivé, et ça a de quoi remettre en question sa foi dans le Karma.

Il ne doit y avoir que l’épisode Killerball que j’ai trouvé moins bien, un peu trop idiot, et aussi Our other cops is on, qui reprend le principe de la parodie de l’émission Cops déjà utilisée dans la saison 2, que j’ai trouvé inutile, peu drôle et poussif.
Mais sinon, cette saison 3 de My name is Earl a été un pur plaisir.
Vais juste lister quelques gags qui m’ont marqué :
-Earl qui doit faire partie d’un gang, choisit celui des vieux, et finit par en frapper un quand le groupe est agressé par un autre détenu plus jeune.
-Les délires de chaque personnages quand ils doivent s’évader par l’écriture (cartoon pour Joy, comédie musicale pour Darnell, telenovelas pour Catalina), mais surtout celui complètement dingue de Randy, qui s’imagine dans une série TV grotesque "in a retro kinda way", genre la série Batman, en plus ridicule encore.
-Le programme Scared straight qui consiste à effrayer les enfants pour qu’ils agissent bien, en leur présentant de vrais prisonniers. Un des candidats pour faire partie du programme est un grand black qui effraye Earl en disant "I love cuddling (puis, presque menaçant) You love cuddling ?!"
-La référence au PSA anti-drogue avec l’œuf et "This is your brain"… "this is your brain in jail".
-La réaction hystérique des prisonnières quand elles apprennent qu’elle vont aller à un prom.
-Le gag surprenament osé avec les lunettes thermiques.
-La sitcom dans le coma, avec Earl tout content d'avoir sa theme song.
-Ralph qui profite d’une vieille dame en se faisant passer pour son mari, en réalité décédé.
-L’aveugle qui retrouve la vue et qui dit "I see… oh no it’s gone… oh I see again", et à qui l’ont dit qu’il faut que ça s’appelle cligner des yeux et qu’il doit s’y habituer.
-Le père d’Earl, qui déteste la drogue par-dessus tout, qui est obligé de fumer durant un deal pour pas qu’on le prenne pour un flic.
-L’expression "I don’t owe you a turd on christmas". Je m’incline.
-La parodie de CSI Miami avec Earl qui met des lunettes de soleil et un chanteur qui crie “yeaaaaaaaaaah” parce qu’il a marché sur un clou.
-L’idée machiavélique et totalement hilarante d’Earl et Randy, qui consiste à se faire passer pour des amishs le jour où des vierges sortent de leur communauté pour découvrir le monde extérieur.

Hell, même le message du patron de la chaîne NBC est drôle, dans son message aux spectateurs après la grève des scénaristes.
On a aussi le plaisir de retrouver des musiques populaires toujours superbes, notamment "Fire" de The crazy world of Arthur Brown, au moment où Earl brûle les affaires d’un détenu.
Les guests stars sont moins nombreux, mais ça fait plaisir de voir Alyssa Milano déjà. Il y a aussi Paris Hilton dans un épisode, j’aime pas trop cette femme, mais son caméo est totalement génial et hilarant.
Le problème avec Milano, c’est qu’on sait que son personnage ne peut pas devenir récurrent, et donc que sa relation avec Earl n’est pas viable sur le long terme. Et évidemment, avant la fin de la saison, elle dégage. Mais elle dégage de façon maline de la part des scénaristes, faisant que son départ rentre dans un certain ordre des choses, et sans que la raison de sa disparition de la série ne ressemble à un prétexte. Très fort, ça.

Ce que je reprocherais à cette saison, quoique ça ne m’a pas vraiment dérangé en la voyant, c’est cette facilité à tout arranger avant la fin d’un épisode. Genre le camé qui a brûlé la maison de sa famille, quand il se droguait il regardait les photos chez lui, et a pu toutes les repeindre pour s’excuser auprès de ses parents.
Et avec cela va ce que j’avais déjà fait remarquer dans la saison précédente, le fait qu’il manque parfois de suite dans les idées pour éviter certains problèmes. On ne parle plus du tout des sentiments de Randy envers Catalina. A moins que j’aie oublié qu’ils ont divorcé et qu’il ne l’aime plus, je sais pas… sur Wikipedia apparemment ce n’est plus le cas, mais je ne sais pas si j’ai oublié, ou si c’est dans un épisode de la saison 4… je verrai ça.
Et aussi, la bêtise de Randy était trop exagérée en début de saison, dans un épisode où Joy doit s'occuper de lui, mais par la suite ça allait.

En tout cas, série toujours aussi géniale ; cette saison n’est nullement moins bonne que les autres de mon point de vue. Je regarderai évidemment la saison 4, mais là je vais faire une pause et continuer X-files.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Lun 14 Mai 2012 - 23:08


Après Sons of anarchy et The office, je suis revenu à une valeur sûre, My name is Earl, qui est aussi une série que je voulais continuer et finir. Cette saison 4 est la dernière malheureusement, et comme je l'avais lu sur ce topic entre autres, ça se finissait sur un cliffhanger... quoi de plus tragique ?

Le premier épisode de la saison nous gratifie d'un cameo de Seth Green, dans le rôle d'un jeune cinéphile qui demande à Earl de l'aider à concrétiser son film. C'est amusant de le voir parler de la "magic hour", et les imitations de Randy de personnages de films sont hilarantes (notamment la référence à Silence of the lambs). La saison commence bien, mais si l'épisode est drôle, il échoue à être touchant comme il veut l'être à la fin.
En tout cas, la saison est pleine de guests importants : Jane Seymour dans un miroir, Eric Estrada dans une émission loufoque nommée "Estrada or nada" (le voir danser, c'est énorme), Andrea Parker dans le rôle d'une voisine riche, Danny Glover qui joue un agent secret qui est le père de Darnell (et qui fait référence à L'arme fatale à un moment) dans un épisode totalement énorme, ...
J'ai reconnu Billy Mayo aussi, pas connu, mais je l'ai vu dans un rôle bien marquant dans "The strange thing about the Johnsons".
Il y a David Arquette, que je n'ai presque pas reconnu, tant il est plongé dans son rôle de redneck casse-cou. Déjà dans le film Vorace, il avait bien su sur métamorphoser, sans pour autant changer ses traits.
Son personnage dans My name is Earl est amnésique, ce qui fait qu'Earl doit s'excuser auprès de lui tous les jours, et n'arrive finalement pas à se racheter. Il se rend alors compte de son égoïsme, car il cherchait juste à le rayer de sa liste, alors que contrairement aux autres personnes il n’a pas à rendre un service pour avoir l’esprit plus léger, il doit l’aider au quotidien.
Ca montre bien que même après 4 saisons, en s’en tenant toujours au même principe pour la plupart des épisodes, la série continue à avoir des idées. Le seul truc qui lasse un peu, c’est qu’Earl doive expliquer aux spectateurs, à chaque fois qu’il voit quelqu’un auprès de qui il doit se racheter, qu’il parle de sa liste et de son changement de vie, blablabla.

Toujours dans l’exploitation nouvelle d’un élément déjà présent dans la série, il y a cette idée dans un épisode qu’Earl doit faire croire qu’il veut être pom-pom girl pour que Randy, qui veut vraiment l’être mais n’ose pas, le suive pour réaliser son rêve.
Il y a un autre épisode où l’on confronte la croyance d’Earl avec son karma à la croyance en le vaudou, avec un personnage qui lui fait remarquer que l’un est tout aussi (peu) vraisemblable que l’autre. Lors d’un autre épisode avec une tornade, les personnages apprennent que tout n’a pas forcément un sens, et que lors de phénomènes météorologiques comme celui-là, les gens ont tendance à chercher une logique dans les hasards de la physique ; ce qui est comparé au fait qu’Earl cherche à attribuer tout ce qui lui arrive au karma.
Je trouve sympas ces remises en question de ce qui fait le principe de la série depuis le début.
Il y a aussi un épisode où il arrive la même chose à Randy que ce qui est arrivé à Earl dans le pilote et qui l’a mis sur la voie du Karma. Mais là on en revient à un truc que j’ai déjà reproché à la série : elle manque de suite dans les idées, une intrigue étant établie dans un épisode n’étant pas toujours prise en compte par la suite. Dans le reste de la saison, plus jamais on ne reparlera de la liste de Randy.
Ca me fait penser que le personnage de Catalina passe vraiment au second plan, et qu’on ne traîne plus du tout de sa relation avec les personnages principaux. Elle est juste là pour servir des gags, en fait…
Si je n’ai pas remarqué tout ça sur le coup, c’est que la série parvient très bien à divertir.

Il y a toujours divers idées marrantes :
-Randy qui change de personnalité selon ses changements de chapeaux.
-L’épisode où l’on croit que les personnages se font avoir, alors qu’ils montaient une arnaque depuis le début, eux qui parlaient justement des arnaques qu’ils montaient, et de quelle façon, en début d’épisode, sans qu’on se doute qu’il y avait des indices qui allaient faire écho à ce qu’il se passe par la suite.
-Earl parle de la fois où il a mis la babysitter enceinte. On croit savoir ce qu’il a fait… alors qu’il a juste crevé les préservatifs du copain de cette fille…
-Randy qui se retrouve sans Earl, et qui se fait un "ami" dans le Crab shack transformé en bar gay par Kenny, c’est énorme…
-Comme c’était déjà le cas avant, il y a de nombreux gags qui exploitent les défaillances de l’univers dans lequel vivent les personnages, habitants d’une ville entière qui a l’esprit "redneck". Earl cite par exemple, au détour de sa narration, le fait que le propriétaire de l’hôtel ait acheté ses serrures par lot dans une brocante, ce qui explique que le voisin d’Earl et Randy soit entré par erreur dans leur chambre.
-Je sais pas où dire ça, mais le personnage de Raynard dans l’épisode 12 m’est apparu comme bien sympa. Il est joué par l’acteur qui fait Spud dans Trainspotting, film que je n’aime pas, mais là il était bien dans son rôle en tout cas.

La série reste très drôle, mais il y a quand même dans cette saison, au début en tout cas, des blagues trop bêtes, et inappropriate, comme quand un gamin dit "I miss mom" après que son frère ait demandé à leur père, alors que ce dernier s’apprête à donner le départ pour une course, si cette fois il a mis des balles à blancs. En plus c’est mal écrit et trop facile…
En fin de raison, il y a cette idée d’un double-épisode qui parodie ces émissions d’investigation. C’était pas vraiment moins drôle que d’habitude, mais je me suis demandé pourquoi en avoir fait un tel évènement, avec cet épisode en deux parties, alors que le sujet de l’investigation est un personnage dont on n’a jamais parlé auparavant, nouvellement créé. Le mystère autour de sa mort est traité comme si on en avait vraiment quelque chose à foutre.

La série, comme toutes les séries en général, brille par son humour et non sa mise en scène, mais bizarrement dans l’épisode 22, réalisé par le créateur de la série, Greg Garcia, qui n’est pas à ce poste pour la première fois pourtant, recèle d’idées originales. Il y a des transitions entre deux scènes dans deux temporalités différentes qui s’effectuent dans un seul plan, et des prises de vue originales, depuis l’intérieur des narines ou de la bouche de Randy, etc.

Il y a des défauts, mais il n’empêche que My name is Earl a continué à beaucoup me faire marrer dans cette saison 4, même si dans l’ensemble, en comptant ce qui ne relève pas de la comédie, la série était sûrement mieux gérée dans la saison 1. Mais pour donner une idée d’à quel point cette série a continué à me plaire, en dépit de ses changements : j’ai mis 9/10 sur Senscritique à la saison 1, et j’ai laissé 9/10 à chaque saison que j’ai vu. Oui, c’est drôle, et quelque fois touchant (ou plutôt "réconfortant", étant donné les petites morales simples dans pas mal d’épisodes), à ce point.
Je me souviens, quand j’avais vu la saison 1, j’avais tellement aimé que je regrettais déjà d’apprendre que la série avait été annulé, je vivais ça comme un petit deuil, sans avoir encore vu les 3 saisons suivantes.
C’est triste oui, surtout qu’il semblerait qu’il n’y ait aucune chance que la série reprenne un jour. Je sais que j’aurais continué à regarder si la série ne s’était pas arrêtée…

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Mer 8 Oct 2014 - 19:25

J'ai acheté la saison 1 en DVD il y a quelques mois, et depuis j'ai revu tous les épisodes avec un "ami".
En bonus, il y a un épisode pilote alternative, enfin soi-disant. Quand on le voit, il est clair qu'il a été réalisé juste pour le DVD, car l'épisode est pensé pour ceux qui ont déjà vu le vrai pilote, ellipsant certains passages.
L'épisode est assez fou, et limite creepy... Earl, au lieu d'aider les gens à qui il a causé du mal, décide de se venger de ceux qui lui ont fait du tort, enfin du moins de son point de vue. Et le personnage apparaît comme vraiment dangereux et violent. Mais c'est marrant, surtout si on a encore en mémoire l'épisode 1, avec toutes les allusions qui lui sont faites.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: My name is Earl   Ven 10 Oct 2014 - 22:08

J'ai regardé le making-of de la saison 1. Le créateur Greg Garcia explique que l'idée pour la série lui est venue de son père, qui était lui aussi une sorte d'escroc, qui a fini par vouloir rattraper ses erreurs, et qui a eu, comme Earl, deux enfants qui n'étaient pas de lui, dont un afro-américain ! C'est assez fou.

La série au départ a été rejetée par la Fox (c'est eux qui ont édité le DVD depuis), Greg Garcia a réécrit le script, il l'a reproposé, les gens de la Fox ont aimé, mais pas leurs supérieurs. NBC a accepté de faire la série, mais seulement si les créateurs trouvaient le bon acteur pour Earl. Au sommet de la liste d'acteurs donnée par NBC, il y avait Jason Lee, dont les agents ont dit qu'il ne voulait pas faire de télévision. C'est marrant, car je pense que maintenant l'acteur est avant tout connu pour ce rôle de redneck.
Après le pilote tourné, NBC a fait passer un test avec un public 5 fois, étant surpris par le succès de l'épisode.
Au final, la série a quand même gagné un prix pour sa saison 1, celui de la meilleure nouvelle série comique.

Chaque épisode prend 5 jours à tourner, ce qui paraît quand même peu, pour 30 pages de script.
Chose inhabituelle, le bonus se penche un instant sur le travail de la coiffeuse/maquilleuse, mais c'est vrai qu'à chaque épisode, Joy a une coupe différente, à la fois extravagante et de mauvais goût.

Un bonus pas mal, mais vraiment filmé n'importe comment par contre...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: My name is Earl   

Revenir en haut Aller en bas
 
My name is Earl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Profitons du jeudi de l'ascension pour tester le Earl Of Sandwich - 2 juin 2011
» My Name is Earl
» Biggers, Earl Derr
» Earl [série]
» TNA Exclusive - Earl Hebner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Télévision :: Séries TV-
Sauter vers: