La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Californication

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
K3vin
Zombie
Zombie
avatar

Masculin Nombre de messages : 425
Age : 26
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Californication   Sam 15 Mar 2008 - 12:53


Série créée par Tom Kapinos en 2007
Avec : David Duchovny, Natascha McElhone, Madeleine Martin...

Synopsis : Hank Moody est romancier et séparé de la mère de sa fille de 13 ans. Il est aussi accro aux femmes et aux drogues et ne peut s'empêcher de dire la vérité, tout le temps et à tout le monde. Oui, Hank est auto-destructeur...

Diffusion depuis le 14 Mars 2008 sur M6, tous les Vendredi à 23h20.

J'ai découvert hier les deux premier épisodes de la Saison 1 et j'ai bien aimé, c'est très provocateur (la toute première scène donne le ton direct) et mélangeant humour et drame. Le jeu de David Duchovny est excellent (il reçu un prix pour son rôle), moi qui l'associait toujours à Fox Mulder ben ça change énormément.
Les musiques utilisées dans les épisodes sont plutôt bonne, le seul point négatif que je peux donner pour l'instant c'est le générique d'ouverture, que je trouve nul. Mais bon, c'est qu'un générique...

Cadeau, le tout début du pilote de la série, qui joue la carte de la provocation pure et dure, dans une église...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mymirrorimage.canalblog.com/
jb2102
Ressuscité
Ressuscité


Masculin Nombre de messages : 648
Age : 27
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Californication   Sam 15 Mar 2008 - 14:27

Je suis aussi tombé dessus hier en zappant et j'ai trouvé ça pas mal.
J'ai bien aimé son plan cul avec la fille du type qui se tappe son ex.
Le personnage principal est un peu carricatural dans le genre "Je suis beau, intelligent, célib, j'ai la quarantaine, je vis en Californie dans une super barraque et je tire sur tout ce qui bouge..." mais on s'y attache vite.
Une sorte de Christian Troy en pire Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jb-2102.skyrock.com
Mighty13
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 2939
Age : 23
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Californication   Sam 15 Mar 2008 - 15:00

Ça a l'air interressant comme série , faudrai que je vois les prochains épisodes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Qweik
Cadavre en décomposition
Cadavre en décomposition
avatar

Masculin Nombre de messages : 165
Age : 28
Localisation : cemetery gates ?
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Californication   Jeu 24 Avr 2008 - 19:07

j'ai toute la saison 1 c'est ma série coup de coeur cette année : D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jb2102
Ressuscité
Ressuscité


Masculin Nombre de messages : 648
Age : 27
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Californication   Sam 13 Déc 2008 - 17:51

Je trouve que la saison 2 se barre en couille.
Notamment Runkle et Marcie, ça devient nimp leur histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jb-2102.skyrock.com
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Californication   Mer 2 Fév 2011 - 18:11

Après les déceptions des dernières séries récentes que j'ai vu, que sont Dexter (ça remonte à loin mais je regarde peu de séries), Walking dead et Breaking bad, j'ai décidé de trouver une autre série qui servirait à boucher les trous quand j'ai 20-30mn à rien faire. Et parmi celles dont tout le monde parle, j'en ai choisi une qui risque de ne pas trop me décevoir grâce à son aspect légèrement trash, ou qui du moins contient assez de sexe pour pas que je m'ennuie totalement si je la trouve aussi ennuyeuse que le reste.

Je m'attendais à un truc bourré de sexe et chiant... le début dans l'église est juste poussif, il faut le dire, dans le genre "je choque par n'importe quel moyen", le gros cliché du mec vraiment mauvais qui éteint sa cigarette dans le bénitier et se fait sucer par une nonne... arrêtez, on est pas dans "Bad lieutenant". Dans le même genre, plus tard au cinéma voilà Hank qui frappe un type qui parle au téléphone durant le film... là ils en vont vraiment trop à vouloir montrer le type qui n'en a vraiment rien à foutre de ses actes et qui peut frapper les gens, les insulter et sauter leur femme comme il veut... faut pas trop exagérer non plus.
Heureusement ça passe vite et j'ai adoré la suite, durant les 2 premiers épisodes. Ces deux épisodes forment un tout qu'on peut séparer du reste de la série : ils présentent les persos, englobent tout les problèmes qui seront développés plus tard, et sont remplis à fond de sorte à ce qu'il se passe toujours un truc. Et c'est une bénédiction, après les séries mentionnées ci-dessus et que j'ai vu avant ! Il se passe tellement de choses dans le premier épisode de Californication que je suis sûr que dans une série comme Breaking bad ils auraient raconté la même chose en 5 épisodes... voilà, au moins là j'ai l'impression de ne pas perdre mon temps.

Je ne sais pas si je peux dire que les deux premiers sont les meilleurs mais ils restent les plus marquants pour moi. Ils y ont mis le paquet, et par la suite c'est moins intense... ce qui n'est pas forcément plus mal, on va pas voir le personnage enchaîner les sauteries tout le temps non plus.
Il y a en tout cas dans les 2 premiers épisodes deux répliques que je garde en tête : "Il aurait fallu me le dire avant que mon membre ne se gonfle de sang (blood rushing to my dick en VO)" et "ton assistante me donne envie de me toucher où il faut pas (in a bad place)". Et cette réplique sur le piercing dans le nez ! C'est puéril mais je ne peux y résister. Par la suite rien qui m'ait autant marqué, mais toujours des dialogues savoureux...

C'est sûrement ce côté légèrement trash qui fait que j'aime le perso et que ce qui lui arrive m'importe, là où l'histoire quelque peu classique du type qui veut récupérer sa femme et sa fille m'aurait sûrement ennuyé.
En parlant de ça, ils en font parfois trop, à insister sur son désir de les récupérer... trop de séquences de rêve où il s'imagine au lit avec sa femme et qu'il se réveille tout d'un coup. C'est trop téléphoné, à chaque fois on sait que c'est qu'un rêve, et ils devraient pas marteller autant le fait qu'il adore son ancienne famille comme si on n'avait pas compris.
Heureusement, ça n'empêche pas Hank de continuer à vivre dans la débauche, avec des situations toujours divertissantes.
Et en fin de saison il y a un léger suspense, mais suffisamment bien construit pour m'avoir donné envie de voir Hank frapper Mia, et pas trop longtemps non plus pour pas que ça deviennen saoulant. Donc ça me va.

Je mets 7/10 pour le moment, c'est divertissant et j'ai vraiment envie de voir la suite, mais c'est pas génial non plus. Il manque peut être un peu de maturité, voire un message fort à un moment, une écriture plus puissamment dramatique (tout ça au choix), pour que ça passe de bon à très bon.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Californication   Ven 4 Fév 2011 - 18:14


Quatre premiers épisodes de la saison 2 qui, globalement, restent à la hauteur, mais ont démarré par de la déception.
La fin de la saison 1, que je pensais encore être clairement un rêve tellement je pensais que c'était volontairement irréel et niais (ils s'enfuient, et tout le monde en rit)... n'est en fait pas un rêve. Ce qui ne tient carrément pas debout. Et on dirait que d'un épisode à un autre, il ne savent plus quoi faire de la fin du précédent, du coup on a l'impression que des évènements sont éclipsés. A la fin de l'épisode 1, tout ce que j'attendais, c'était de savoir si les points de sutures d'Hank s'étaient ré-ouverts ou non... et on n'en parle du tout dans l'épisode suivant.
Je crois qu'il faut s'y habituer, à cette dé-dramatisation, mais j'ai eu du mal là...

L'humour par contre reste le même, quoique dans l'épisode 4 avec l'artiste lors du dîner, ça appuye trop avec acharnement sur la moquerie envers ce pauvre gars.
il y a de très bonnes répliques (dont dans l'épisode 3 avec l'arrivée de l'artiste), de nouveau personnages amusants (l'artiste et le rocker), d'autres qui font plaisir en revenant pour semer la pagaille (Trixie la call-girl et la femme seule), et des situations qui se renouvelent dans le thème de la débauche (introduction dans le monde des stars du rock et courte incursion dans celui du porno). Encore des révélations, qu'on a du mal à voir venir. Becca, la fille d'Hank, semble prendre des allures de nouvelle Wednesday Addams.
Et parmi les très bonnes idées de ce début de saison : la vasectomie, qui nous fait souffrir en même temps qu'Hank obligé de faire attention à ses couilles. On a mal pour lui quand il craint que la cicatrice se rouvre...

Les rapports entre Marcy et Runkle sont bizarres, à toujours se camer et se tripoter où qu'ils soient quand il s'engueulent pas à cause des substances qu'ils ont sniffé, mais j'attends de voir où ça mène, en espérant que ça n'aille pas trop loin.

_________________




Dernière édition par Fry3000 le Sam 12 Fév 2011 - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Californication   Mer 9 Fév 2011 - 22:29

Saison 2 sympathique, avec de très bons moments, même s'il n'y a plus la fougue de la saison 1, évidemment. Hank Moody ne baise pas de partout, la série continue à exploiter des persos et leurs problèmes une fois qu'ils ont été posés, et ça se poursuit un peu comme une série traditionnelle, en suivant des intrigues nouvelles ou au contraire qui sont là depuis le début.
On a quand même l'arrivée de Lew Ashby, super perso qui se présente comme un double rock'n'roll d'Hank, et de Daisy, l'actrice porno.
C'est assez marrant en général, et il y a de bons renouvellements de temps en temps.

Ce que je reproche surtout à cette saison 2 dans cette globalité, et qui m'avait surtout dérangé pour les 2 premiers épisodes, c'est cette tendance à tout dédramatiser. Ce qui est grave à la fin d'un épisode, sûrement pour faire baver le public en attente du suivant, n'est plus grave du tout à l'épisode d'après. Dans le dernier épisode, on en oublie presque à la fin que 20mn avant on apprenait
Spoiler:
 
Du coup, on oublie pas mal d'évènements. On sait plus vraiment ce que fait Hank, on ne sait plus quels boulots il a quitté et pourquoi, et on ne comprend pas trop où en sont les relations entre les persos. Hank et Karen ne sont plus ensemble mais couchent quand même sauf que des fois ils couchent pas et Karen sort avec Lew ? Pourquoi Hank n'en veut pas à Mia, en fait ?

Ca donne d'ailleurs, toutes ces histoires, une impression de soap opera basique. Pour compenser et justifier le fait qu'on soit dans "Californication", les scénaristes nous collent des saletés dans les dialogues même quand il n'y en a pas besoin. Pleins d'allusions sexuelles du genre "toi et ta bite vous m'avez trahi", comme si il y avait besoin d'introduire le mot "bite" dans la conversation juste pour la vulgarité... Je reproche un peu ça, mais ça donne de superbes répliques, dont une dont je veux me souvenir :
"This girl is eye-raping you", ou en VF "cette fille te viole du regard". Ouah.

C'est pas fin, c'est pas profond, c'est assez con et gamin, mais ça reste une série bien sympa à suivre. Je veux voir la saison 3 en tout cas.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Californication   Mer 16 Fév 2011 - 17:06


Quand j'en étais à la saison 1, je me demandais pourquoi certains posters et certaines covers DVD montraient Hank faire un cours, devant des élèves bien sûr toutes du sexe féminin, même si on l'avait déjà vu comme intervenant dans une école pour filles.
Ca avait déjà été évoqué, mais seulement en tant que blague, à la fin de la saison 1 quand Hank se voit dépossedé de son nouveau roman et encore plus paumé, mais là c'est difficile à croire qu'ils aient pris au sérieux et concrétisé une chose pareille : Hank Moody devient professeur.
Ses employeurs sont bien conscients que c'est un écrivain alcoolo et sexoolique, mais ils l'embauchent comme remplaçant, suite à une excuse plutôt bidon de la part des scénaristes : il remplace un autre écrivain alcoolo qui a pété les plombs, à croire que le penchant pour la boisson était requis pour le poste.

En tout cas c'est une nouvelle excuse pour que, tandis que Karen est à New York, Hank s'amuse encore même si c'est quelque peu différemment. En tout cas il se fait son assistante, une élève strip-teaseuse, et sa patronne. Normal.
On peut dire que les enfantillages continuent, et même si le personnage n'évolue pas, je ne m'en plains pas trop, car c'est drôle.
Il y a encore de nouveaux personnages loufoques, déjà la nouvelle patronne de Charlie complètement nympho, un trait de personnalité quelque peu en décalage avec son âge et son physique. C'est assez facile mais à part ça elle a un caractère bien forgé, et elle s'accapare toutes les meilleures répliques. La plus hilarante de cette saison est "Did you empty the chamber today ? Well of course, you're Runkle, you'd wack off on... a cat dancing on youtube".
Hi-la-rant.
Il y a aussi, plus secondaires, le rockeur baiseur (évidemment) Rick Springfield, et Chelsea la nouvelle amie dévergondée de Becca.
Au passage, Embeth Davidtz (Evil dead 3) joue la femme du doyen Koons.

Le meilleur épisode de la saison, et peut être de la série juste là, est le 8, où tous les ceux personnifiant les problèmes créés par les sauteries de Hank se retrouvent dans le même appartement pour se rendre compte de tout ce qu'il s'est passé. Ca a l'air inspiré des comédies de boulevard, en tout cas c'est énorme, on se rend encore une fois compte de la qualité de l'écriture, et c'était tellement bien que j'ai pas vu les 27mn de l'épisode passer : arrivé à la fin j'ai été surpris de voir le générique apparaitre.

Bref on continue de suivre les enfantillages de Hank, c'est toujours la même débauche, mais parfois raconté avec un peu de renouvellement. Super plan par exemple dans la première moitié de saison où on voit toutes ses maîtresses en un plan, ça résume toute la situation.
Avec toute cette rigolade, je reproche quand même le manque de sérieux dans la continuité des épisodes. On ne sait toujours pas vraiment où en sont chaque couple dans leur relation, le personnage de Lew Ashby mort à la fin de la saison 2 est vite oublié et remplacé, et d'autres comme le petit copain de Becca disparaissent sans qu'on sache vraiment ce qui s'est passé. Pareil pour Bill, qu'on n'a pas revu depuis que Karen l'ait quitté le jour de son mariage à la fin de la saison 1, on l'a pas revu comme s'il n'avait pas la rage au ventre pour ce qu'il s'était passé.

Mia, qu'on n'avait pas revu depuis presque aussi longtemps, fait son comeback par contre.
Je reprochais à la série de ne pas franchir le pas entre "sympa" et "génial", c'est vrai que les aventures de Hank sont drôles, mais ça ne va pas au delà, la série stagne même si ça reste bien. J'y voyais un manque d'ambition, à vouloir simplement rester dans l'insouciance du personnage et le fun procuré.
La série pourrait bien prendre un tourant, d'après ce que m'a dit Kevin sur le début de la saison 4 et d'après ce que je peux déduire de la fin de la saison 3.
Tout ce qui restait en attente depuis la saison 1, tout ce qui s'est tramé pour gagner en gravité au fil du temps, ressort dans le dernier épisode. Mia qui dévoile le secret, Becca qui n'en peut plus d'avoir un père bizarre qui lui empêche d'avoir une vie normale, et Hank qui se rend compte qu'il ne peut revivre la même relation idyllique avec Karen, tout ressort dans un même épisode. Le rêve de Hank avec un symbolisme au ras de la moquette affiche ses doutes avec trop de facilités, mais même là, et pour le reste du déballage dramatique par les autres personnages, j'ai trouvé ça dramatique.
Peut être parce qu'on a appris à aimer les personnages en trois saisons, mais très certainement aussi parce que les acteurs sont tous très émouvants.

Affaire à suivre.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Californication   Sam 2 Avr 2011 - 22:18


J'ai accroché à la série, si bien que je suis assez rapidement arrivé à la saison 4, qui n'était pas encore finie quand j'avais achevé la troisième. J'ai quand même décidé de la commencer. Ca dit un peu, mais pas trop, l'attachement que j'ai eu pour cette série, qui est un bon divertissement que je voulais poursuivre.
Cette fois, à cause des épisodes à attendre chaque vendredi, je n'ai pas pu voir tout à intervalles réguliers, donc je vais peut être oublier des éléments dans l'avis qui suit.

Je ne sais pas ce que j'aurai pensé de la fin de la saison 3 si Kevin ne m'en avait pas parlé, mais il sentait que la 4ème allait changer pour une fois, ce qui m'a fait percevoir les choses de la même façon. Hank se fait arrêter, il est accusé de viol, Karen découvre la vérité, etc... Un bouleversement assez fort dans la série, ça c'est sûr, car ce qui pesait depuis le premier épisode finit par éclater au grand jour, mais est-ce que ça va changer Californication pour autant, et le faire passer de bien à très bien comme je le souhaitais depuis le début ?
Non, pas vraiment. L'enjeu dramatique passe très vite, ce qui confirme des caractéristiques qui me dérangeaient depuis le début de la saison 2 : la fin d'un épisode qui paraît d'une grand gravité est comme oubliée dans l'épisode suivant, et on n'en parle plus tellement, car les personnages ont le pouvoir de tout oublier très vite.

Là, quand même, il est question de viol, et Karen risque de ne pas pardonner ça aussi facilement à Hank. Alors pendant plusieurs épisodes elle le rejette... mais comme d'habitude, tout s'arrange trop vite et trop facilement. Karen, depuis le début de la série, n'a aucun caractère solide. Elle cède trop facilement et ré-accepete toujours Hank dans sa vie peu importe les conneries qu'il fait et le nombre de femmes avec lesquelles il couche. Il lui suffit de dire "I'm sorry", ce qu'il a du dire une cinquantaine de fois dans la série et ça devient saoulant, et elle oublie peu de temps après les erreurs de cet homme qui, finalement, ne change aucunement.
Il reste le même gamin dans un corps d'adulte dont on accepte tous les caprices, ce qui le conforte dans sa position. Hank Moody fait ce qu'il veut, et parfois son comportement dépasse les bornes, même si ça amuse ses proches. Il est accusé de viol, il a besoin d'un avocat, il y en a un qui l'emmène jouer au golf, et Hank a tout de même envie de pisser sur le green. Non, désolé, là la description du personnage comme étant un gamin pourri-gâté va vraiment trop loin, il y a des limites.

Finalement, ce qui me plaisait dans le personnage finit par m'agacer. Il n'y a pas d'évolution en lui, mais il n'y en a pas dans le fonctionnement de la série non plus, et dans ce qu'il y a autour du personnage. Il est toujours capable de faire n'importe quoi et s'en sortir, se foutre des gens et gagner contre eux (même s'ils n'ont rien fait de mal), et baiser chaque femme du casting. Son avocate, une actrice, la mère de cette dernière, ... et dans le dernier épisode, après le procès, on voit encore une fois que cette mésaventure n'a rien changé et que ça va continuer comme ça. Il est toujours aussi immature et peut se mettre n'importe quelle femme dans sa poche. Ce qui au départ faisait une série décomplexée, dynamique et délirante, à la longue devient un enchaînement de situations qui se répètent sans aucun enjeu venant corser les choses. J'aimerais que pour une fois les choses tournent vraiment mal pour Hank, que Karen se rende compte que c'est un vrai con et qu'il faut arrêter de revenir vers lui, que quelqu'un puisse prendre sa revanche sur lui et qu'il se rende compte qu'il devrait arrêter ses conneries, ou au moins qu'une femme le rejette. Ca, ça me ferait marrer. La série est en contradiction avec une chanson qu'on entendait dans le pilote et dans un des derniers épisodes de la saison 4 : "You can't always get what you want", tu parles ! Et évidemment, à force, les lamentations de la fille de Hank ne sont plus touchantes, parce qu'elle se plaint toujours et que son père ne réagit pas en conséquence.

D'autres astuces de la série sont aussi trop visibles, comme en ce qui concerne ces personnages qui ne sont présents que dans une saison et disparaissent complètement, comme s'ils n'avaient jamais existé, dans la suivante. C'est toujours le même système, et à chaque fois on essaye de ramener de nouveaux personnages amusants. Cette fois on a un acteur taré, une actrice qui veut montrer ses seins, un producteur romantique et pleurnichard, et une agent immobilière nympho tarée.
C'est marrant, et d'ailleurs la rencontre de tous les personnages autour d'un dîner dans le dernier épisode est très amusante. En fait la série est toujours drôle, mais ça finit par me lasser. On sent que la nouvelle saison va être pareil, sauf qu'on change de contexte pour passer à celui du tournage d'un film. C'est assez tentant de voir ça, mais à mon avis Hank va encore baiser pleins de gens, va faire de nouvelles conneries, va rencontrer des déviants sexuels, se foutre de la gueule de brave gens, et le pire qui pourra lui arriver au final sera d'avoir une gueule de bois.
Donc à moins que Kevin me dise que c'est la révolution totale dans la saison 5, je vais m'arrêter là, tant que je considère encore la série comme "sympa".

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Californication   

Revenir en haut Aller en bas
 
Californication
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Série "Californication"
» Californication
» [2007] Californication
» Henry/Jane Seymour
» Californication

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Télévision :: Séries TV-
Sauter vers: