La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sportif par amour - College (Buster Keaton)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Sportif par amour - College (Buster Keaton)   Ven 6 Jan 2017 - 2:14


Fiche du film :
Réalisateurs : James W. Horne, Buster Keaton
Scénaristes : Carl Harbaugh, Bryan Foy
Année : 1927
Genre : Comédie
Acteurs principaux : Buster Keaton, Anne Cornwall, Flora Bramley

Mon avis :
Ah, ça faisait un petit moment que je n’avais pas vu du Buster Keaton ! Mais en ce moment, j’ai moins le temps de voir des films et des séries, ayant d’autres préoccupations, donc un long-métrage de Keaton, d’1h10 environ, ça me semblait bien.

Le film débute lors d’une remise de diplômes à la fin du lycée, où le héros fait l’apologie de l’intellect au détriment du sport. La fille qui l’appréciait jusque là l’engueule et dit qu’elle ne l’aimera pas, tant qu’il n’aura pas changé d’avis sur les sportifs, et que tout le monde les préfère aux intellos faiblards. Ah, carrément. J’aurais arrêté d’essayer de la conquérir, à sa place, mais bon, les relations sont simplifiées dans les films muets…
A l’université, Keaton s’efforce de devenir sportif… sportif par amour (wink wink), même si ses études en pâtissent. Et en même temps, il doit se trouver un boulot pour payer son cursus, ce qui le mène notamment à prendre un job de serveur en faisant du blackface !

Les gags pendant la longue partie de baseball ne sont pas terribles, puis ceux où Keaton essaye divers sports dans un stade sont un peu répétitifs, mais dans l’ensemble les gags, bien que simples, sont assez amusants, avec des idées excellentes de temps à autres. Par exemple quand le blouson du héros se rétrécit, que ses boutons sautent de haut en bas, et qu’on pense alors ensuite à la braguette… Keaton était vraiment intelligent, car on voit qu’il savait prévoir les réactions du public, et il en joue, ou détourne les attentes, comme avec un des gags durant le saut à la barre fixe.
Mais il n’y a rien de vraiment dingue dans ce Sportif par amour, à part quelques cascades hallucinantes : déjà il y a ce passage où l’acteur court puis chute sur son visage, avec le reste du corps qui s’élève dans les airs… je sais pas comment il n’en est pas ressorti défiguré.
Et il y a cette roulade où il garde une tasse à la main, à l’endroit. Il fait des prouesses physiques qui ont dû être un casse-tête à mettre en place, pour des gags qu’on imaginerait avoir leur place uniquement dans un cartoon.

Sinon c’est marrant de voir que Keaton avait fait le move de Michael Jackson sur Smooth criminal, dès les années 20 (sort of), et j’ai été surpris aussi par cet usage d’un très fort ralenti, pour donner l’impression qu’un parapluie retarde la chute du héros ; j’ignorais qu’on pouvait faire de tels ralentis, et aussi fluides, à l’époque.
Le film étant muet, il bénéficie quand même de mimiques marrantes des acteurs, et des intertitres qui présentent les infos de façon toujours originale, avec des jeux de mot énormes.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Sportif par amour - College (Buster Keaton)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Cameraman. 1928. Edward Sedgwick et Buster Keaton.
» Buster Keaton (1895-1966)
» Buster Keaton
» "Cineman" va t'il plagier une attraction du Parc WDS ?
» 11 aout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: