La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Théorème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 24
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Théorème   Mar 27 Déc 2016 - 22:57


Fiche du film :
Réalisateur et scénariste : Pier Paolo Pasolini
Année : 1968
Genre : Drame
Acteurs principaux : Silvana Mangano, Terence Stamp, Massimo Girotti

Mon avis :
Je sais plus pourquoi, je voulais voir Visitor Q, de Takashi Miike, et je suis tombé sur un message disant que c'était un "remake" de Théorème, de Pasolini. Je crois que les deux intrigues sont semblables, le lien entre les deux oeuvres s'arrête là, mais je voulais quand même voir Théorème avant, pour comparer. Et ça allait me permettre de voir mon premier Pasolini. Je ne sais pas pourquoi, je sentais que je n'allais pas aimer, mais il fallait bien que j'aborde la carrière de ce cinéaste à un moment...
Mon intuition était juste.

J’ai dû me repasser le début, car je me suis presque endormi la première fois. Près de 10mn sans paroles, juste des bruitages et de la musique, qui ne correspond pas tellement à l’action.
BO oppressante quand on voit des gens heureux, ou soudain une chanson pop guillerette et merdique sur une scène où les personnages s’endorment.
Je cherchais encore au début à tirer du sens de cet assemblage de séquences sans trop de rapports entre elles, où l’on passe du noir et blanc à la couleur sans raison apparente.
J’ai vite laissé tomber la recherche d’un sens.
On ne nous explique rien, on ne nous présente rien, on ne sait pas qui sont les personnages ni quels sont les rapports entre eux, et le film continue sans se soucier du spectateur.
J’en ai plus appris en lisant le court résumé en début de certains avis sur SensCritique qu’en regardant le long-métrage lui-même. Et surtout, j’y ai appris que je n’avais pas à chercher d’explications aux évènements.
Un type censé être "d’une étrange beauté" (ah ?) débarque dans une famille bourgeoise, et moi qui cherchais une raison à cela, eh bien visiblement il n’y en a pas. Ouf, me voilà rassuré.
Et donc toute la famille tombe sous le charme de cet homme supposément d’origine divine ; moi je n’avais vu qu’une série de séquences où tout le monde se désape sans raison et/ou se ballade presque nu de manière gratuite. L’inconnu va jouer avec le chien dans la nature, et pour faire cela il est en caleçon.
Entretemps, la mère de famille s’est déshabillée aussi, sans raison toujours, et ils baisent.
Tout le monde veut coucher avec lui, tour à tour.

Impossible de percevoir dans le film les intentions évoquées par Pasolini ; ok tout le monde est aux pieds de cet inconnu, mais comment on est censé comprendre que c’est "l’amour divin" ? Les membres de la famille ressortent bouleversés de la rencontre, ils déclarent tous leur amour brûlant pour l’inconnu… et on ne comprend absolument pas de quoi ils parlent. Aucune connexion se crée entre les personnages, à part une d’ordre sexuel.
Théorème est un film stérile, qui n’a rien à raconter si on ignore quel sens le réalisateur a voulu lui prêter, mais on ne peut pas y accéder en voyant le produit tel quel.
C’est le stade ultime de la branlette intellectuelle ultra-cryptique.
Et comme tous les films d’auteur stériles et prétentieux, c’est mou, et ses séquences interminables sont la plupart du temps recouvertes de musique classique.
Le succès de Théorème est sûrement lié à son époque de révolution sexuelle (le film est sorti en 68), qu’on représente régulièrement dans une sorte de démarche libertaire, mais l’œuvre ne s’encombre pas pour autant d’un sens.
Aujourd’hui c’est juste creux et complètement chiant.
Je me suis arrêté à la moitié, et j’ai fini en sautant des passages, et pourtant j’ai réussi à comprendre vaguement ce qu’il se passait tant les séquences sont longues.

Ah et le personnage du facteur qui fait le pitre est insupportable, j’avais envie de puncher sa sale gueule.

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Théorème
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Abécassis, Agnès] Le théorème de Cupidon
» Théorème de Thalès pour les nuls
» les lois et théorèmes
» SOS DEVOIRS.
» Lecture commune Juin/Juillet 2012: Halo, l'amour interdit d'Alexandra Adornetto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: