La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Breakfast at Tiffany's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 24
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Breakfast at Tiffany's   Mer 14 Déc 2016 - 23:21


Fiche du film :
Réalisateur : Blake Edwards
Scénariste : George Axelrod
Année : 1961
Genre : Comédie romantique
Acteurs principaux : Audrey Hepburn, George Peppard, Patricia Neal

Mon avis :
Si on doit retenir des années 50-60 deux icônes féminines au cinéma, il y a Marilyn Monroe, et Audrey Hepburn.
Je ne supporte pas la première, et pourtant j’ai déjà vu 5 de ses films. Je préfère largement le charme innocent de la seconde… et pourtant jusque là je n’avais vu aucun de ses films.
J’ai décidé d’y remédier en regardant ce qui est sûrement le plus connu, Breakfast at Tiffany’s (ou Diamants sur canapé en VF).

C’est mal parti quand l’une des premières séquences présente ce personnage asiatique caricatural à l’extrême, qui n’a rien à envier aux imitations de Michel Leeb. En plus Yunioshi est joué par un acteur blanc, qui prend un accent irritant… Je ne sais pas quoi dire, le personnage est pitoyable, et chacune de ses apparitions a engendré un facepalm pour moi.
J’ai senti que je n’allais pas supporter les 2h que dure ce film. Non pas seulement à cause du personnage que j’évoquais, mais parce qu’il était déjà l’indicateur que Breakfast at Tiffany’s est une de ces comédies aux valeurs arriérées.
L’héroïne est cette fille cruche et tête en l’air dont on ne demande qu’à être jolie, et qui est déjà maquillée même quand on la réveille inopinément. Holly Golightly, tel est son nom, fait preuve d’un esprit loufoque complètement artificiel, qui se manifeste par des déblatérations sans intérêt, à côté de la plaque par rapport à chaque sujet qu’on essaye d’aborder avec elle. Et elle le fait comme si c’était normal, en laissant son interlocuteur paumé.
Ce côté étourdi est censé lui donner du charme j’imagine, moi ça m’agace, comme son usage gratuit du franglais pour se donner un air chic.

Holly a un faux air d’assurance et de maîtrise sur les hommes, dont elle se sert pour obtenir des faveurs et de l’argent (ce qui est déjà douteux). Le fait que ses prétendants soient utilisés de la sorte pourrait donner une certaine équité dans la représentation des rapports hommes/femmes, mais l’héroïne n’a pas grand chose pour elle, à part sa beauté.
Comme le dit un de ses amis, c’est une "phoney", elle est bidon, c’est une parasite qui loge dans un appartement modeste et fait semblant d’être une femme des hautes sphères, alors qu’elle ne vit qu’au crochet de ses connaissances et des hommes crédules.
Il n’y a rien d’attachant chez une héroïne pareille, qui n’a jamais rien de digne d’intérêt à raconter non plus.
N’ayant pas d’affection pour le personnage, les révélations sur son passé ne m’ont pas mis la larme à l’œil non plus ; savoir d’où elle vient pourrait justifier la fascination d’Holly pour la richesse, mais ça ne m’empêche pas de trouver superficielle et vénale cette femme qui, pour se remonter le moral, a besoin d’observer les bijoux en vitrine chez Tiffany’s.
(finalement, ça me change pas tant de Monroe…)

L’histoire et les dialogues n’ont aucun intérêt, j’ai eu l’impression pendant longtemps que l’un et l’autre ne menaient nulle part, même si peu à peu se dessine une sorte de romance. Je dirais surtout que c’est parce que le schéma est le même que dans n’importe quel romance ; on sait dès le début que le personnage principal masculin va finir avec le personnage principal féminin. Autrement, je ne m’en serais pas douté, car je n’ai aucune idée de ce que ce type peut trouver à cette fille, qui jusqu’à la fin préfère épouser un autre homme pour son argent.
Les touches d’esprit dans les dialogues ne m’ont pas fait marrer, les gags idiots de cartoons non plus (Holly qui fout le feu à une coiffe avec sa cigarette, et personne ne le remarque), et les scènes de fête avec les gens bourrés sont remplis de gags pas drôles.

Etonnamment, j’ai presque tenu jusqu’à la fin. Je ne sais pourquoi.
Je n’ai pas du tout compris quel était l’intérêt de ce film.

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Breakfast at Tiffany's
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visionnage commun Breakfast at Tiffany's / Diamants sur canapés
» Lecture commune Petit déjeuner chez Tiffany’s/ Breakfast at Tiffany’s de Truman Capote
» Petit Déjeuner chez Tiffany, de Truman Capote.
» Tiffany T57 tri retrograde
» Dead and Breakfast

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: