La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 The fisher king

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: The fisher king   Sam 5 Nov 2016 - 23:26


Fiche du film :
Réalisateur : Terry Gilliam
Scénariste : Richard LaGravenese
Année : 1991
Genre : Comédie dramatique
Acteurs principaux : Jeff Bridges, Robin Williams, Amanda Plummer

Mon avis :
Je n’adhère pas trop aux films de Terry Gilliam, que ce soit avec ou sans les Monty Python.
Ah, mais, tiens, Robin Williams a joué dans The fisher king, de Gilliam ? Bon bah ok, je suis obligé de voir ça alors…

Le personnage principal est incarné par Jeff Bridges, un animateur radio qui aime la provoc’, dans le style d’Howard Stern. Riche et dédaigneux, il revient sur terre quand il perd sa carrière suite à un incident tragique, qui le rend même parano et renforce son aversion pour les gens.
Suite à un quiproquo, il est pris pour un SDF, et se fait sauver la vie par un autre mendiant. Il découvre alors une communauté soudée de clochards. Je crois que Gilliam veut nous les faire passer pour des doux dingues, et de teinter d’un aspect merveilleux leur univers décrépi… il y a même un passage où Parry, le personnage de Williams, est censé éblouir une fille avec quelque chose trouvé dans les ordures : un muselet de champagne qu’il a transformé en chaise miniature. N’importe quoi.
Les vagabonds passent surtout pour des illuminés aux neurones grillés par la boisson, et Parry est le pire : un taré surexcité, qui entend des voix, a des visions, croit être un chevalier en quête du Graal, et cabotine presque tout le temps au point d’en devenir irritant.
Ce n’est que lorsque Williams joue l’homme amoureux qu’il se calme un peu, il gagne en légèreté et fait preuve d’une tendresse touchante, comme souvent…
Dommage que la femme dont il est épris, une inconnue à qui il n’a jamais parlé, soit finalement une cruche, maladroite et insipide.

Le seul personnage que j’aie apprécié, par moments du moins, c’est le héros, Jack ; j’adore son cynisme, qui nous vaut quelques répliques amusantes, mais j’ai trouvé à d’autres moments qu’il est trop incisif, limite insultant. Je ne comprends pas comment il s’est dégoté une copine après l’incident du début, et encore moins pourquoi elle reste avec lui alors qu’il est si désagréable.
A part ça, j’ai trouvé The fisher king vraiment pas drôles, certaines scènes sont d’une lourdeur abrutissante (Williams et Plummer qui renversent tout dans le vidéoclub… on a jamais vu ça, et c’est d’un naturel…), voire carrément pitoyables (le drag-queen qui chante pendant trois plombes, argh !).
Les personnages barrés sont insupportables, je n’ai pas aimé les incursions vers le fantastique pour représenter la folie de Parry, et je trouve que le film passe très mal de ses délires étranges à un ton d’une gravité soudaine. Comme dans Tideland, c’est très déconcertant.

Gilliam est un cinéaste défini par ses univers fantasques, mais je ne me souvenais pas d’une réalisation stylisée comme on en voit dans la séquence d’intro de The fisher king. Le film nous gratifie parfois de plans superbes, avec une photographie assez belle.
Par contre, le réalisateur a souvent recours à des procédés de mise en scène trop faciles et insistants : courte focale et gros plan sur des personnages pour créer un malaise, plans débullés et contre-plongée pour souligner la loufoquerie d’une situation… c’est lourd, là aussi.

J’ai tout fait pour tenir, mais j’ai abandonné au bout de presque 1h30 (sur 2h12, c’est pas trop mal), lors de la séquence au restaurant, quand Parry et sa copine ne cessent de renverser les plats.
J’en pouvais plus.

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
The fisher king
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atelier Marc Fisher
» HPI King Crawler
» Dinosaur king.
» Expo photo : Exposition annuelle du King Club Photo à Liège
» Esky Honey king 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: