La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Skiptrace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Skiptrace   Ven 16 Sep 2016 - 21:23


Fiche du film :
Réalisateur : Renny Harlin
Scénaristes : Jay Longino, BenDavid Grabinski
Année : 2016
Genre : Action / Comédie
Acteurs principaux : Jackie Chan, Johnny Knoxville, Fan Bingbing

Mon avis :
Il fut une époque où je pouvais encore me dire qu'il devait y avoir, dans la filmographie de Jackie Chan, d'autres pépites que je n'avais pas encore vues, et donc je me souciais peu des nouvelles sorties. Mais il y a quelques temps, pendant un peu plus d'un mois, j'ai enchaîné les films de l'acteur, et je pense pouvoir dire sans trop de doutes que j'ai vu tous ses bons films... et un bon lot de ses mauvais aussi, d'ailleurs.
Du coup, je me retrouve dans une situation nouvelle où, pour pouvoir encore profiter de prouesses de Jackie Chan que je n'ai pas encore vues, il me faut me tourner vers ses nouvelles sorties, en espérant qu'elles valent l'attente.
Et le premier film concerné, c'est Skiptrace. Le mélange est insolite : Jackie Chan et Johnny Knoxville, dirigés par Renny Harlin... Quoique, le cinéaste avait déjà eu un projet prévu avec Chan il y a une dizaines d'années, "Nosebleed", qui devait se passer sur le World trade center...
La production de Skiptrace est pourtant à moitié Américaine et Hong-Kongaise, ce qui fait que j'espérais vraiment d'un côté un buddy-cop-movie pas trop naze, façon Rush hour, et de l'autre de l'action digne de ce nom, qu'on trouve essentiellement dans les productions Asiatiques de Jackie.
Au vu des premiers retours, mes espoirs se sont un peu envolés, mais, eh... ça reste du Jackie Chan.

L’acteur Hong-Kongais incarne Bennie Chan, flic qui a gâché sa carrière à traquer le Matador, criminel responsable de la mort de son collègue. Enfin ce dernier ne nous est même pas présenté, il enchaîne les infos dans la séquence de début et crève en l’espace de 2 minutes.
Autant dire que ça annihile tout impact émotionnel…
Jackie joue, comme souvent, le Chinois sérieux qui ne sait pas profiter de la vive, tandis que cette fois, avec le rôle de Connors Watts, c’est Johnny Knoxville qui incarne le Ricain grande gueule, dragueur et irresponsable (ce qui rappelle un peu, hm… toutes les fois où Jackie a partagé l’affiche avec une star US). Alors on a le schéma habituel, les deux se détestent au début mais ils en viennent en apprécier leurs différences et deviennent complices, blablabla… Sauf que le rapport entre les deux ne marche pas du tout.
Honnêtement, je n’ai même pas compris les raisons qui réunissent les deux protagonistes : Connor se trouve en Russie, et Bennie doit le ramener à Hong-Kong, car sinon sa nièce va être tuée par le Matador… j’ai pas compris le rapport. D’ailleurs Skiptrace cherche des fois à créer du mystère en dissimulant certains évènements au spectateur, mais non seulement on n’y comprend rien, mais on ne comprend pas avant un moment qu’on a raté quelque chose. Il y a cette séquence où Connor monte dans un ascenseur, une fille court vers lui, on a deux flashs lumineux, et voilà le personnage qui sort du bâtiment en courant. J’ai cru qu’il avait rêvé…
Les évènements s’enchaînent sans trop de logique, les héros parcourent plusieurs contrées durant leur road trip et découvrent des cultures locales, en oubliant qu’au départ, le flic doit ramener l’autre à Hong-Kong en deux jours…

Concernant l’humour, moi qui m’attendais surtout à un humour typiquement Américain, il y a quand même une dose de comédie Hong-Kongaise. Genre le gros type qu’on surprend dans la douche, c’est pas drôle, mais tout ce qui touche aux derrières, c’est typiquement asiatique comme humour… (faut voir déjà tous les films de Jackie où un personnage grimace car il a mal aux fesses…)
Quoi qu’il en soit, tout comme l’histoire, ses tournants, et sa morale, les gags sont sans imagination, et assez lourds en plus. Certaines scènes sont facepalmiques, notamment quand le cheval chie tandis que les héros parlent d’honneur… oh, my…

Alors, est-ce que l’action est bien au moins ? Jackie fait de son mieux on dirait ; rien que pour des petits déplacements simples, il fait des acrobaties sympas, et il y a quelques gags amusants qui se mêlent à l’action, par exemple l’idée des poupées russes était excellente.
Les combats ont toujours de l’idée, mais putain le montage et la réalisation sont horribles !
Renny Harlin a dû ressentir un besoin de tout dynamiser artificiellement (d’où à mon avis cette séquence d’introduction expédiée), et ça passe par pleins de micro-ellipses dans les scènes d’action, ce qui les rend peu lisibles, déjà que les choix de cadres semblent avoir été faits au hasard. On passe d’un angle ou d’une valeur de champ à une autre complètement différente, ce qui perd le regard. Il y a aussi un moment où Jackie fait tournoyer un objet pour se défendre, ce qui n’est pas nouveau, mais ce qui l’est, c’est que l’ennemi est pratiquement hors-champ, donc on ne voit rien.
On a aussi l’impression que les personnages se téléportent : un combat est interrompu, et soudain on a un plan ailleurs, et le héros débarque… il s’est passé quoi ?
La réalisation gâche réellement l’action, et c’est pas un terme que je balance juste comme ça : il y a pleins d’idées qu’en elles-mêmes j’ai trouvé cools, mais je me suis dit tout du long que ça aurait mieux fonctionné en étant bien filmé, et bien rythmé. Parce que, putain, c’est mou ! Certains coups sont envoyés sans énergie et, chose rare dans un Jackie Chan, il arrive souvent que ça frappe clairement dans le vide. Je pensais qu’avec les conditions d’un tournage Hong-Kongais, suffisamment de temps serait accordé aux combats (un luxe que Chan n’a pas sur ses films Américains), mais il faut croire que non… car là il y a des plans qui n’ont pas bénéficié de seconde prise, c’est pas possible sinon.
Bref la réalisation est un cauchemar, et m’apparaît comme un plus gros gâchis que dans des merdes comme Le smoking ou Le médaillon, qui étaient dépourvus d’idées… car dans Skiptrace, il y en a un tas, mais mal exploitées.

Même en dehors des combats, c’est n’importe quoi. Harlin essaye de styliser son film n’importe comment ; dans l’intro il a eu l’idée de faire tanguer la caméra, comme si elle était sur des vagues… j’ai eu peur que ça dure tout le film comme ça.
Les autres effets sont des plus convenus, par exemple on découvre Knoxville dans une sale situation, il nous sort "vous devez vous demander comment j’ai atterri là", et puis on a un retour en arrière en accéléré. Combien de fois est-ce qu’on a vu ça ? Juste comme ça, j’ai en tête deux comédies françaises de merde sorties l’an dernier qui utilisaient ce procédé dans leur bande-annonce.
Bon, il y a quand même 2-3 effets de montage réussis, pour un bon lot complètement raté. A la fin du flashback de Knoxville, on a cette fois un accéléré… qui inclut des scènes qui ne sont pas survenues (pour ceux qui ont vu le film : on le voit embrasser la fille). Mais… pourquoi ?! C’est censé être son imagination ? Ou c’est juste de l’expérimentation, genre allez, on met des aperçus des scènes coupées ?
Tant qu’on y est, la BO est assez pourrie, et la post-synchro parfois complètement ratée (mention spéciale pour la fille Mongole qui chante Rolling in the deep, à moins qu’elle soit censée être ventriloque).

Skiptrace a malgré tout été un énorme succès en Asie, parce que Jackie Chan. Il serait quand même grand temps que l’acteur sache refuser les projets douteux, surtout qu’il se fait vieux et qu’à un moment, il ne pourra plus faire de cascades. Qu’il nous livre encore quelques bons films avant…

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Skiptrace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: