La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La grande bouffe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: La grande bouffe   Ven 5 Aoû 2016 - 23:09


Fiche du film :
Réalisateur : Marco Ferreri
Scénaristes : Marco Ferreri, Rafael Azcona, Francis Blanche
Année : 1973
Genre : Comédie dramatique
Acteurs principaux : Marcello Mastroianni, Michel Piccoli, Philippe Noiret, Ugo Tognazzi

Mon avis :
J’ai entendu parler de La grande bouffe pour la première fois quand j’étais gamin, par le biais de mon père, qui m’avait dit que c’était un film où des types mangeaient jusqu’à la mort. Je pensais que c’était une blague. Mais non, c’est à peu près ça.
(ironiquement, j’ai appris la semaine dernière que mon géniteur n’avait à ce jour encore jamais vu le film en question)
Je voyais pas trop comment on pouvait tenir plus de 2h sur ce sujet, mais La grande bouffe est un film qui est arrivé à devenir culte auprès du grand public, tout en ayant fait scandale à sa sortie. Alors bon, fallait que je voie ce que ça donne.

Quatre amis, d’une cinquantaine d’années et tous issus d’un milieu aisé, se rendent dans une grande demeure pour le week-end dans le but de se suicider à force de manger. L’un propose d’y allier le plaisir de la chair, et invite des prostituées.
Même si je ne suis pas fan des acteurs, c’est plaisant de voir des acteurs de renom de l’époque, dont Mastroianni qui était plus ou moins un sex symbol, réunis pour cette production subversive où ils dégradent leur image. En plus les personnages gardent les prénoms des interprètes.
Ils rotent, ils pètent, ils se bâfrent, et ils baisent.
On sent une dose d’impro, et comme s’ils revenaient à un état sauvage, les personnages crient comme des animaux, et partent dans des délires entre eux ; l’humour est très déconcertant, voire navrant.
Il y a d’ailleurs des comportements de leur part que je ne comprends pas, rien qu’au début par exemple quand la fille de l’un lui demande de donner du boulot à son copain, qui se met à montrer ses talents de danseur, et le père se met à marmonner une chanson… c’est assez étrange.

Mais le plus gros souci que j’ai avec ce film, c’est qu’il est mou. Déjà que les personnages ne font pas grand chose de spécial ; combien de temps est-ce qu’on peut les montrer bouffer, boire, baiser, … ?
Les dialogues ne sont même pas intéressants, ils restent triviaux.
Il y a aussi un problème de rythme en raison du montage, il y a comme des latences lors du passage d’un plan à un autre, ou entre les répliques.
C’est un peu le chaos dans la mise en scène, il y a des coupes abruptes, des répliques qui semblent sorties de nulle part de personnages hors-champ, un découpage très étrange qui fait passer d’un plan très large à un plan rapproché poitrine d’un personnage qu’on ne saurait situer dans l’espace…

Mais surtout c’est chiant. L’idée de départ à elle seule est bien, mais sa mise en application était vouée à être ennuyeuse. Surtout pour un film de plus de 2h.

(bon sinon l’imitation de Don Corleone par Ugo Tognazzi est bluffante)

Bande-annonce :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
La grande bouffe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Grande Bouffe
» La Grande Bouffe
» Qui a la plus grande energie spirituelle?
» La grande énigme du Club des Cinq
» Coucher de soleil à la grande motte avec vagues et vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: