La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ip Man 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Ip Man 3   Lun 18 Juil 2016 - 3:20


Fiche du film :
Réalisateur : Wilson Yip
Scénaristes : Tai-Li Chan, Lai-yin Leung, Edmond Wong
Année : 2015
Genre : Action / Drame
Acteurs principaux : Donnie Yen, Lynn Hung, Jin Zhang

Mon avis :
Alors que sa présence dans le film est censée attirer plus de spectateurs, rien que de voir Mike Tyson sur l’affiche d’Ip Man 3 m’a inquiété. Justement parce que l’ancien boxeur n’étant ni acteur ni cascadeur, on se doute qu’il a été ajouté au casting uniquement à des fins commerciales.
Ironiquement, c’est l’opportunisme suite au succès du premier film qui a poussé Donnie Yen à dire qu’il n’incarnerait plus le grand maître après Ip Man 2, puisque pleins d’autres projets sur le personnage se faisaient simultanément (deux long-métrages d’Herman Yau, celui de Wong Kar-Wai, et une série).
De quoi confirmer qu’Ip Man 3 n’a vraiment été fait que pour le fric, mais bon… j’allais peut-être quand même y retrouver des combats du niveau des deux autres films ?

Ip Man 3 débute en 1959, donc 9 ans après l’épisode précédent, ce qui creuse encore un peu plus l’écart entre l’âge du personnage et de son acteur. Ip Man devait avoir 66 ans à cette époque, contre 52 pour Donnie Yen.
La saga continue de faire référence au contexte, avec l’influence de l’occident qui se manifeste dans les looks et la musique écoutée, qui font allusion à Elvis. Mais ça ne va pas bien plus loin que ça, et cette fois ça n’a pas d’impact sur l’histoire.
D’ailleurs, les intrigues choisies pour cette suite ne parviennent pas à être prenantes, et le film peine à démarrer.
Il est question d’une bagarre entre gamins, puis de voyous qui veulent forcer un directeur à vendre son école. Je ne suis pas arrivé à prendre les criminels comme une menace sérieuse (probablement en partie à cause de leur look rockabilly). A un moment ils kidnappent des gosses et prétendent qu’ils vont les vendre comme esclaves, n’importe quoi.
De plus, le film n’arrête pas d’éluder les combats à chaque fois qu’il y a l’occasion d’en avoir un, je n’ai pas compris pourquoi. Même quand Ip Man en vient pour la première fois aux mains avec les voyous, le conflit s’envole rien qu’avec une ellipse.

Le scénario est bâclé, il y a pleins de sous-intrigues mal gérées et/ou inachevées. On laisse par exemple tomber cette histoire avec le maître dont l’ancien élève veut la mort.
On retrouve quelques personnages secondaires des autres films, comme l’ami policier du héros, qui ne sert pratiquement à rien. J’aurais trouvé plus intéressant de voir ce qu’était devenu l’élève tête brûlé apparu dans Ip Man 2.
Par contre les scénaristes ont dû se sentir forcés d’inclure Bruce Lee, qu’on voyait déjà dans une sorte de cameo forcé à la fin du second film. Et là, il n’apparaît que dans deux scènes, c’est ridicule. On aurait très bien pu se passer de sa présence, surtout qu’il ne se bat même pas, il faut uniquement une démonstration de vitesse en frappant au ralenti des cigarettes en CGI, ce qui n’a pas grand intérêt.
Et dire qu’on l’annonçait dans la bande-annonce, c’est vraiment du foutage de gueule, comme pour Mike Tyson ensuite.

Les truands du début agissent en fait sous les ordres d’un plus grand méchant, parce qu’il faut bien que l’intrigue nous amène à lui d’une façon ou d’une autre, alors même que Tyson se limite à deux apparitions avant son combat contre Ip Man. Et cette baston est chronométrée de sorte à durer 3 minutes, au bout desquelles les deux personnages… passent à autre chose. C’est par ce combat très normé qu’ils règlent leur querelle ; le gentil empêche le méchant de faire du profit, le méchant a attaqué une école et s’en est pris au fils du gentil, mais peu importe, au bout de 3 minutes, ils repartent chacun de leur côté.
Ce n’est donc même pas le climax, qui s’avère être un affrontement contre un ennemi moindre, un personnage qui ne représente jamais une vraie menace, même si on cherche vainement à créer de la tension dès le début, avec cette musique inquiétante lorsque le type propose simplement au héros un combat amical.
Il ne cesse de passer d’un camp à l’autre, aidant tantôt Ip Man, puis se retrouvant au service de criminels. Au final, son avidité l’emporte, mais il représente un vague danger uniquement parce qu’il veut démontrer qu’il pratique mieux le Wing Chun qu’Ip Man. On a vu mieux comme enjeu…
Les combats sont pas mal, et utilisent un peu plus les décors, mais sont moins bien montés. Ip Man 3 cède même à l’usage d’ellipses, alors que jusque alors il y avait toujours eu une continuité dans l’action.
Et j’ai l’impression que ça manque de vigueur par rapport aux deux premiers films, c’est même presque mou parfois. Donnie Yen serait-il devenu trop vieux entretemps ? Ce n’est en fait pas lui le plus impressionnant ici, mais Jin Zhang, qui tient un rôle secondaire.

La pauvreté du scénario, ça ne m’a pas surpris, mais à cause de la baisse de qualité des combats, Ip Man 3 est parvenu à me décevoir, alors même que j’en attendais peu.

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Ip Man 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: