La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ip Man 2 : Le retour du grand maître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Ip Man 2 : Le retour du grand maître   Sam 16 Juil 2016 - 23:57


Fiche du film :
Réalisateur : Wilson Yip
Scénaristes : Tai-Li Chan, Hiu-Yan Choi, Edmond Wong
Année : 2010
Genre : Action / Drame
Acteurs principaux : Donnie Yen, Xiaoming Huang, Sammo Kam-Bo Hung

Mon avis :
Je pensais regarder autre chose ce soir, mais après avoir vu Ip Man tout à l’heure, j’avais envie de retrouver un film d’arts martiaux d’une qualité équivalente. La suite me semblait bien aussi, alors pourquoi attendre ?
Je me suis entretemps un peu renseigné sur la vie du vrai Ip Man, bien qu’il n’y ait pas d’infos que ça sur lui, mais apparemment le premier film brodait pas mal. Celui-ci débutait en 1935 et finissait en 1939, et la suite reprend en 1950 (alors qu’ils ont pris le même gamin pour jouer le fils du héros, et qu’il n’a vieilli que de deux ans).
Installé à Hong-Kong, Ip Man ouvre enfin sa première école de kung-fu. D’après ce que j’ai lu, c’était peut-être pour gagner de quoi entretenir son addiction à l’opium, mais bon, ça on ne pouvait le raconter dans le film. Au lieu de ça, le héros a simplement du mal à payer son logement.
Une grande partie de la population ignore encore ce qu’est le Wing chun, et les débuts de l’école sont difficiles, surtout qu’Ip a beau savoir briser les os de ses adversaires, au quotidien c’est un type trop gentil qui n’ose pas réclamer son dû à ses élèves.
Et d’ailleurs, bon, c’est un détail, mais le sourire niais et tout gentil de Donnie Yen m’irrite un peu. Des fois il se contente de sourire quand on lui pose une question, au lieu de répondre, ça lui donne un air bête.

Peut-être pour se raccrocher au premier film, on voit ce qu’il est arrivé à deux personnages secondaires. Il y a un retournement auquel on ne croit pas trop, avec le criminel qui est revenu sur le droit chemin après avoir été battu dans l’épisode précédent. Et l’ami devenu fou après s’être fait tirer dans le crâne, et qui vit en SDF. Ca en fait trop dans le pathos, c’est presque gênant ; pas autant que dans Une balle dans la tête de John Woo, mais quand même.
L’histoire assez décousue fait qu’on ne revoit pratiquement plus ces personnages, et tant mieux en fait, mais le scénario est aussi pleins de situations clichés.
Ip Man entre en conflit avec le maître d’une autre école, qui est de mèche avec un policier anglais corrompu. Bien que ça soit classique, j’aime l’idée qu’au final les deux Chinois se trouvent des valeurs communes et se tournent vers un même ennemi, les étrangers donc.
L’occasion d’aborder les intrusions britanniques en China, après le conflit avec les Japonais.
Mais Ip Man 2 se montre beaucoup plus manichéen que son prédécesseur, où l’ennemi avait encore un brin d’humanité. Là ça va à fond dans la caricature, de sorte à vraiment représenter le "foreign devil", le diable étranger.
Au passage, tous les acteurs anglophones sont très mal dirigés, ils jouent très faux en plus d’en faire des tonnes.

Là encore, le conflit entre les nations est représenté par un combat entre deux hommes, et cette fois ça se règle dans un ring : kung-fu contre boxe.
Les deux films ont le réalisateur et certains chorégraphes en commun (Sammo Hung travaillait déjà sur le premier Ip Man, et tient également un rôle cette fois), donc certains combats restent aussi bien filmés et montés. Enfin, ça reste mieux que la plupart des films d’action récents, mais on trouve toujours des moments où les changements d’axe et les coupes dérangent.
Le cadrage est certes assez large pour qu’on voie les coups échangés entre les adversaires, mais par assez pour voir autre chose que deux combattants, même dans une bagarre de groupe. La réalisation dissimule volontairement les autres, dans le but de faire passer le fait que même quand les ennemis sont une quinzaine contre le héros, ils n’attaquent qu’un à un…
Wilson Yip a choisi la facilité pour tout ce qui représentait un challenge à chorégraphier ou filmer. Il y a ces combats entre maîtres de différentes écoles, où tout l’intérêt réside dans le fait que ça se passe sur une table étroite et pas bien stable… mais presque tout du long, le découpage sépare les plans des pieds de ceux du haut du corps.
C’est vraiment dommage.
L’usage de câbles devient aussi vraiment abusif, on s’écarte du réalisme, les personnages sont parfois pas loin de voler et les objets flottent presque, légers comme l’air.
On trouve de ça chez Tsui Hark aussi, et j’en suis vraiment pas friand, je préfère largement de vraies performances d’acteurs/cascadeurs.

Malgré tous ces défauts, la démonstration des talents de Donnie Yen reste impressionnante. C’est intéressant de voir différents types de combats, en fonction de l’adversaire ou du contexte. Par exemple quand il affronte un élève potentiel, il retient ses coups, ce qui a un certain effet comique aussi.
Et il y a des combats hautement satisfaisants, en particulier le dernier. Ce que cette suite perd en impact émotionnel à cause d’une écriture un peu plus paresseuse, elle le regagne un peu dans certains affrontements, d’une intensité telle qu’on se retrouve quand même préoccupé par le sort des personnages.
Ip Man 2 est donc moyen… mais toujours mieux qu’un bon lot de films de kung-fu que j’ai vus !

Bande-annonce VOST :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Ip Man 2 : Le retour du grand maître
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le retour d'un grand amour. Sade SOLDIER OF LOVE
» Le Retour du Grand et du Magnifique Grey Fullbuster ! #Meurt
» Spice Girls : le grand retour. . .
» Goldorak le grand retour en DVD
» Nos dessins animés des années 70/80 font leur retour sur le petit et le grand écran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: