La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 King of comedy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: King of comedy   Dim 5 Juin 2016 - 22:49


Fiche du film :
Réalisateurs : Stephen Chow, Lik-Chi Lee
Scénaristes : Stephen Chow, Min Hun Fung, Erica Lee, Ka-Kit Leung, Kan-Cheung Tsang
Année : 1999
Genre : Comédie
Acteurs principaux : Stephen Chow, Cecilia Cheung, Karen Mok

Mon avis :
Ca va faire presque un mois que je me fais un cycle Jackie Chan, mais ayant maintenant vu tous ses longs-métrages importants, je dois admettre que dernièrement j’ai dû me rabattre sur les plus pourris de sa filmographie. Je crois que maintenant, pour avoir une chance de retomber sur un bon film, il faut que j’aille chercher du côté des œuvres où la star n’a qu’un rôle mineur…
Comme King of comedy, qui n’est pas vraiment un film de Jackie Chan à proprement parler puisqu’il n’y a qu’un cameo de 10 secondes, mais qu’on m’a décrit comme une bonne comédie de Stephen Chow.

L’acteur-réalisateur incarne Wan Tin-sau, un figurant qui aspire à devenir acteur, mais sa maladresse et son excès de zèle finissent toujours par l’exclure des plateaux.
Par dépit, il monte sa propre pièce de théâtre, littéralement du jour au lendemain… on le voit réfléchir, et soudain il annonce une représentation pour le jour suivant. Il parle à des gens à qui il a vraisemblablement déjà attribué des rôles, mais sans qu’on y ait jamais assisté… D’ailleurs au final, on ne voit même pas la pièce, et ce n’est que plus tard que le héros en reparle, quand on lui demande comment ça s’est passé.
Et puis l’intrigue part encore dans une autre direction, quand des escorts viennent voir Wan pour des cours d’acting qui le permettraient de mieux mentir à leurs clients.
Ce n’est que le début car le scénario part dans tous les sens, et aucune intrigue n’est vraiment exploitée correctement, ça finit toujours par employer d’énormes raccourcis. Ca ne m’étonne pas, maintenant que j’ai vu plusieurs comédies Hong-Kongaises, que ce soit avec ou sans Stephen Chow, mais c’est dommage.

En fait King of comedy est représentatif de mon avis pour tous les films de Chow que j’ai vu jusque là : c’est globalement moyen, même s’il y a des moments comiques géniaux.
Ici encore, il y a des gags d’une connerie immense, mais hilarant (l’audition avec le nez qui coule, le test pour faire passer l’acteur d’une émotion extrême à une autre).
Il y a des situations purement cartoonesques, qui font plaisir car on a rarement l’occasion de voir ça dans du cinéma live-action, et c’est tellement n’importe quoi que mettre ça dans un film relève d’une certaine audace.
Ca peut vite me prendre la tête dans d’autres films (je pense à Niki Larson), mais dans King of comedy l’exagération est bien dosée, Chow parvient à éviter la lourdeur. Ca tient aussi aux mimiques du cinéaste et à son sens du rythme.
Par contre, d’autres fois c’est complètement ridicule, et il y a des trucs complètement gratuits et pas drôles, que je ne pourrais même pas qualifier de gags. Sans raison, il y a un gosse qui se balade tout nu, plusieurs fois dans le film… comme si sa seule présence pouvait relever de l’humour. Plus tard, Chow chatouille sa bite avec une branche, et lui donne une pichenette… Ok…
Deux acteurs surjouent à fond (le truand et le réalisateur), ils ont dû être dirigés ainsi, mais c’est pas vraiment drôle non plus, c’est même plutôt déstabilisant.
Un autre problème relatif à l’humour, c’est que lorsqu’on veut faire passer des situations plus sérieuses, c’est raté. Ca fait forcé, d’autant plus que les ficelles scénaristiques employées sont très grosses ; la romance qui s’installe entre le héros et l’escort se voit venir de loin, mais on n’y croit pas du tout.
Le film applique un traitement dramatique à certaines scènes où l’exagération fait qu’on ne peut les prendre au sérieux (lorsque le client frappe Piu-Piu par exemple) ; je me demande quelle était l’intention des réalisateurs ?
Les choix de musique sont très étranges aussi, la moitié du temps ils ne semblent pas correspondre aux scènes qu’ils accompagnent.
Les quelques scènes d’action sont pas bien découpées, mais il y a quand même une cascade qui m’a impressionné : tout simplement quand Chow reste longtemps immobile, les bras en feu…

J’ai mis 6/10 sur SensCritique, je crois que je surnote, comme les autres films de Chow jusque là, mais je suis indulgent parce qu’il y a quand même des gags énormes et tarés, et que j’ai l’impression de ne pouvoir trouver chez aucun autre réalisateur…

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
King of comedy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HPI King Crawler
» Dinosaur king.
» Expo photo : Exposition annuelle du King Club Photo à Liège
» Mercury Comet 1964 réedition de Model king
» King Khan - Le scorpion Superstar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: