La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Caché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Caché   Lun 9 Mai 2016 - 23:47


Fiche du film :
Réalisateur et scénariste : Michael Haneke
Année : 2005
Genre : Drame
Acteurs principaux : Daniel Auteuil, Juliette Binoche, Maurice Benichou

Mon avis :
Parmi les cinéastes réputés dont il me reste encore à explorer la filmographie, il y a Michael Haneke, dont je n’ai vu jusque là que Funny games US, il y a longtemps, qu’un ami avait adoré et m’avait fait voir. Je n’aurais sûrement pas commencé par Caché pour découvrir ce réalisateur, mais le peu que j’en avais vu en cours de ciné et de ce que nous avait dit notre prof il y a de cela quelques années m’avait intrigué. Et puis surtout j’ai trouvé le DVD à 50 centimes hier… ça faisait longtemps qu’un achat en brocante n’avait pas influencé mon choix de films à voir.
Il serait pourtant temps que je retienne la leçon : ne pas acheter de films que je n’ai pas encore vus et appréciés, peu importe le prix de vente.

Dans Caché, un couple reçoit anonymement des VHS de plusieurs heures, présentant des plans fixes plutôt anodins, de l’extérieur de leur maison par exemple. Il n’y a aucun message accompagnant ces enregistrement, qui ne comportent même pas quoi que ce soit d’incriminant pour les concernés.
La police refuse d’ailleurs d’enquêter tant qu’il n’y a pas de menace tangible.
L’expéditeur se contente uniquement de montrer qu’il connaît la vie du couple, et le passé du mari. Bientôt, des dessins au style enfantin accompagnent les VHS, faisant référence à des évènements vécus par le héros lorsqu’il avait 6 ans. Des évènements qui restent très vagues et ne refont surface que par bribes, et que l’homme préfère cacher à son épouse.
Et il fait ça pendant tout le film : mentir, dissimuler ce qu’il a vécu, ce qui a de quoi intriguer (même si ce qu’il en est vraiment est loin de valoir tout ce mystère), sauf que ça ne marche pas car à force de faire traîner autant, on s’ennuie, la tension est évacuée avant même de s’être fait sentir.
L’intrigue progresse très lentement, et pire encore, les séquences où le mari nie savoir quoi que ce soit se répètent : il nie à sa femme, il nie à son patron, …
Le fils du couple disparaît à un moment, mais ça n’est qu’une fausse piste, sans aucun rapport avec les cassettes. Puis on ne sait pourquoi, le gosse imagine une relation entre sa mère et un ami à elle, ce qui en fait n’a aucun intérêt et aucun impact sur tout le reste du film.
Mais ce n’est qu’une des nombreuses conversations sans intérêt de Caché, d’autres étant bien plus molles et ennuyeuses ; c’est toujours pleins de détours inutiles. Même les scènes de menace sont très posées.

La mise en scène, pour laquelle Caché a reçu un prix à Cannes, fait durer ses plans, quand il ne s’agit pas simplement de plans-séquences, mettant à égalité le "réel" et les vidéos reçues par le couple, que le montage entremêle, en brouillant la frontière entre les deux.
Un procédé simple, mais intéressant, la répétition des motifs faisant qu’on ignore si on regarde le film ou le film dans le film… bien qu’au final, cette confusion n’apporte rien ; ça aurait pu créer un sentiment de paranoïa, mais il aurait fallu pour cela qu’on ressente une menace, un danger, pesant sur les personnages, filmés à leur insu. Ce qui n’est pas le cas.
A part à une occasion où une des VHS apporte un point de vue différent à un évènement dont on a déjà été témoin, le concept provoque surtout de l’ennui, à force de faire revenir ces plans fixes où il ne se passe pratiquement rien.

Une séquence réveille un peu, elle se veut choc, je l’ai trouvée grotesque. A ce moment-là, le film a perdu d’office un point à ma note.
Mais au moins, bien qu’on s’ennuie tout du long, il y a la promesse du twist final, concernant l’identité du stalker ! Ah, non ?
Quelle énorme imposture.
Pour avoir lu un peu ce qu’on dit du film, je suis conscient de ce message de fond qu’aurait voulu adresser Haneke. Ca rend Caché encore plus prétentieux qu’il ne semble déjà l’être quand on le voit, et tout ça pour en arriver à là… ça en fait un film vide de près de 2h, qui n’existe pas en dehors d’une unique intention qu’on lui attribue, et qui ne fonctionne pas en lui-même, en tant que divertissement, en tant que thriller, alors qu’il en adopte les traits.

Bande-annonce :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Caché
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caméra caché
» La face cachée du hip hop
» [REQUETE] Numéro caché
» [Peters, Julie Anne] La face cachée de Luna
» Paige Harper and the Tome of Mystery (Jeu d'objets cachés)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: