La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 The servant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: The servant   Jeu 28 Avr 2016 - 0:10


Fiche du film :
Réalisateur : Joseph Losey
Scénariste : Harold Pinter
Année : 1963
Genre : Drame
Acteurs principaux : Dirk Bogarde, Sarah Miles, Wendy Craig

Mon avis :
Un comparse m'a conseillé The servant, qu'il semblait avoir beaucoup aimé. Je savais pas trop de quoi ça parlait, mais ok.

Tony, jeune homme aisé, emménage dans une nouvelle demeure, et emploie pour l’occasion un serviteur, Barrett. Le maître semble un peu souillon et oisif, quoique sûr de lui. Le valet, lui, paraît maniéré et instruit, bien qu’humble. Au premier abord, il semble timide, il a même un air névrosé, refermé sur lui-même.
Mais on instille peu à peu l’idée que cette image est fausse ; un premier plan surprend, où l’on voit Barrett relâché, fumant, et jetant négligemment un cure-dents par terre, l’air irrité.
Et on a de plus en plus d’aperçus de sa vie en dehors de son rôle de serviteur bien sous tous rapports.
Sa présence gêne, du moins la fiancée un peu sotte de Tony, et Barrett semble le faire exprès, même s’il s’en excuse. Il esquisse de brefs sourires sournois, comme s’il jouait à un jeu, sans qu’on sache encore lequel.
Barrett ramène ensuite une fille comme bonne, avec qui il badine de temps à autres, et qu’il fait passer pour sa sœur.
L’actrice est bien castée, elle a un visage vraiment malicieux, il lui suffit d’un sourire pour avoir un air fourbe.
Elle séduit le maître de maison, avec une insistance qui dans un autre contexte pourrait créer une tension sexuelle, mais ici il s’agit juste de tension tout court, car on est conscient qu’il s’agit d’un piège.
La sexualité dans le film, bien que suggérée, est étonnamment décomplexée pour l’époque.

Je pensais que les rapports entre le maître et son serviteur allaient évoluer subtilement, mais ils changent subitement à 30mn de la fin. On comprend ce qui a mené à cet inversement des rapports, Barrett a créé une dépendance chez Tony et il le fait culpabiliser, mais on n’a pas assisté à ce renversement pour autant.
Ca se finit avec des séquences de jeux vraiment étranges, les deux types jouent même à cache cache… une séquence dont je comprends le sens "caché", mais qui fait très bizarre prise littéralement.
Il y a d’autres éléments dont je ne comprends pas la place dans le film, comme ces conversations d’autres personnages dans le restaurant où dîne Tony et sa fiancée ; je ne comprends pas l’utilité de ces tiers, qu’on ne revoit plus par la suite.
Il doit y avoir un sens, mais il m’échappe.
Parce que la mise en scène atteste d’un film longuement pensé sous bien des aspects.
Il y a ce plan au début qui fait écho au rapport entre le maître et le serviteur, où Barrett est assis au premier plan, sa tête prenant une bonne partie de l’écran, et derrière son maître est debout, il circule mais la caméra se déplace de sorte à garder toujours le valet au centre de l’image.
Il y a des idées toutes simples, mais efficaces. Quand le couple de Tony est en froid, la caméra reste fixe, et laisse les personnages s’éloigner, les filmant à distance.
Beaucoup de plans débutent sur des miroirs, parfois juste pour suivre un déplacement des personnages en un sens plan, mais la récurrence de la présence de l’élément suggère qu’il s’agit d’une métaphore.
Et les plans sont souvent beaux.

J’en attendais quand même plus du film. C’est un peu long, et pas aussi brillant que je l’imaginais. Mais bon film tout de même.


PS : Il y a Patrick Magee ! J’ai retenu ce nom depuis que j’ai vu la parodie d’Orange mécanique façon Max Pécas, où l’acteur est surnommé Patoche.

Bande-annonce VOST :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
The servant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le machin, de Stéphane Servant
» Avis de marché - St Servant sur Oust (56) - lot 6 enduits et décors peints
» [Chorus] Servant Of Evil [SUJET à CLOTURER]
» The Servant - 24.02.06 - RKC
» 7th Grade Civil Servant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: