La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'homme-orchestre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: L'homme-orchestre   Mer 16 Mar 2016 - 22:42


Fiche du film :
Réalisateur : Serge Korber
Scénaristes : Jean Halain, Géza von Radványi, Serge Korber
Année : 1970
Genre : Comédie musicale
Acteurs principaux : Louis de Funès, Noëlle Adam, Olivier De Funès

Mon avis :
J’avais L’homme-orchestre dans mes envies depuis des années ; je ne sais plus comment j’ai découvert, mais j’ai dû lire quelque part que c’était un OVNI, un film à part dans la filmo de Louis De Funès, chose que j’ai encore lue aujourd’hui en parcourant quelques avis. Et alors que, comme beaucoup, j’ai grandi en voyant ses films à la TV, et plusieurs fois pour certains, celui-ci m’était totalement inconnu. Un peu pour tout ça, j’ai fait la démarche de me procurer un De Funès, alors que jusque là ça a toujours été des films que je regardais comme ça, quand ça passait à la TV, souvent pendant les vacances. Donc c’est aussi la première fois que je vais rédiger mon avis sur un de ses films !

Donc cette fois, De Funès incarne le directeur d’une troupe de danse, même s’il joue au fond toujours le même personnage de tyran colérique. Il nous ressort les gimmicks qu’on a déjà tant vus, ce geste de la main sous la bouche, ces traits tirés par ses doigts, etc… Mais ça reste efficace.
J’avais revu le premier Gendarme de St-Tropez il y a quelques années, toujours à la TV et pendant des vacances, et j’avais été surpris que même en n’étant plus gamin, ça me fasse toujours rire ; c’est à partir de là que j’ai discerné un vrai talent à Louis De Funès, dont on ne prend pas forcément conscience en étant plus jeune. En gros, on rit mais sans se demander pourquoi.
Et dans L’homme-orchestre, c’est pareil, il y a des situations toutes simples et plutôt bêtes (la séquence d’intro, en voiture), et pourtant qui m’ont fait éclater de rire, grâce à l’acteur, ses mimiques, son comportement. Il est au même niveau que Rowan Atkinson.

Il y a tout de même des idées de gags plutôt bien trouvés, qui font référence à différents aspects du monde du spectacle : l’effort intense exigé, la diversité des origines des danseuses (De Funès qui parle en espagnol à une américaine), le célibat nécessaire (De Funès qui leur apprend à repousser les hommes), …
Et l’acteur principal porte ces idées au niveau supérieur, par son jeu.
Bon, d’autres fois, il y a des moqueries faciles ; le film comprend aussi bien des gags d’une bêtise excellente et d’autres juste trop idiots.

Les séquences musicales sont en fait ce qu’il y a de moins intéressant, la plupart du temps les chorégraphies et la musique ne sont pas assez cools pour êtres marquantes, ni assez kitsch pour être drôle.
Et parfois ça sort de nulle part, sans qu’il y ait de cohérence dans la diégèse : au début on pense que les séquences musicales seront uniquement celles du spectacle de la troupe, mais au bout d’un moment on découvre qu’on chante aussi en dehors. C’est d’autant plus saugrenu quand les filles dansent en chantant le plaisir que leur procure l’absence de leur patron, qui les épuise à la tache.
Il y a juste deux séquences un peu plaisantes, pour leur côté complètement surréaliste, dont une où les filles sont en karateka, avec De Funès avec une coupe de sumo qui pousse des cris de guerre.

Vers la fin, on oublie tout ce qui touche au spectacle pour introduire une intrigue avec deux enfants qui appartiendraient au neveu de De Funès, et ça devient n’importe quoi.
Il y a d’ailleurs une séquence qui se veut comique mais qui est vraiment glauque, avec la famille d’une fille que le neveu a engrossée.

Globalement, le film s’avère moyen, malgré des moments qui m’ont bien fait rire. C’est pas l’ "OVNI" espéré ; je m’attendais à quelque chose de fou, mais on dirait que les gens emploient ce terme uniquement parce que L’homme-orchestre est un peu différent de ce que Louis De Funès faisait habituellement.

Extrait :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
L'homme-orchestre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme orchestre
» Les courts-métrages Pixar
» [Pixar] Cars - Quatre Roues (2006)
» Jean-Yves Bonno, l'homme orchestre
» Cet homme orchestre va vous faire halluciner. Ecoutez ce qu'il joue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: