La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pile et face (Sliding doors)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Pile et face (Sliding doors)   Dim 6 Mar 2016 - 21:03


Fiche du film :
Réalisateur et scénariste : Peter Howitt
Année : 1998
Genre : Comédie romantique
Acteurs principaux : Gwyneth Paltrow, John Hannah, John Lynch

Mon avis :
Voilà, maintenant je me retrouve à regarder une comédie romantique avec Gwyneth Paltrow, que tout le monde a oublié… j’en serais sûrement jamais venu à voir Pile et face si je ne m’étais pas souvenu, il y a quelques années, d’une annonce pour ce film quand il passait à la TV, lorsque j’étais plus jeune. On y exposait le concept, tout simple mais très intriguant : dans un cas de figure, l’héroïne ratait son métro et sa vie continuait normalement, alors que dans l’autre, elle rentrait chez elle plus tôt et découvrait que son copain la trompait.
Je craignais fortement de tomber sur un film bien trop mielleux, mais la tentation de voir ce que pouvait donner un tel concept était trop forte.

En me renseignant sur Pile et face, aka Sliding doors, j’ai vu qu’il y avait une page facebook, qui compte plus de 89 000 likes. Alors que le film est sorti en 1998. A titre indicatif, la page d’Inception ne compte qu’un peu moins de 64 000 likes (je suis pas fan, mais j’ai l’impression que c’est un film plutôt populaire, non ?)
Il faut croire qu’outre-Atlantique, le film est adoré. Je pense qu’il faudrait faire une étude sociologique là-dessus, qu’est-ce qui fait que des "films de filles" comme celui-là sont aussi chéris ? Est-ce que c’est uniquement parce que le besoin de voir un peu de romance pousse à accepter n’importe quelle merde ?
Parce que c’est franchement très mauvais, Pile et face.
Le film nous montre en parallèle les deux réalités alternatives, même quand c’est inintéressant. Par exemple on revient plusieurs fois sur Gwynet quand elle est juste assise dans le métro, sans rien faire.
L’importance du moment décisif, avec les portes du métro, est soulignée par des effets assez nazes, un ralenti, un retour en arrière ; la différence qui fait que l’héroïne peut rejoindre ou non la rame, c’est une gamine qui lui gêne le passage, et à sa première apparition, il y a un petit bruitage, du type qu’on entend dans d’autres films pour donner l’idée de quelque chose de magique.

La mise en scène tente quelques effets, mais ça n’en reste pas moins très pauvre, comme le montage. Faux-raccords, sautes d’axe, … Enfin je plains le monteur parce qu’on dirait qu’il a fait de son mieux avec ce qu’il avait, il faut voir la scène où la femme se fait voler son sac : on dirait que le monteur a voulu dynamiser ça en alternant rapidement entre deux valeurs de plans, mais qui ne s’y prêtent pas. On a un plan rapproche sur le personnage, et un autre légèrement plus large dans le même axe, ce qui donne un effet très bizarre au final. Enfin si le but était de mettre autant de coupes que possible, qu’on ne puisse pas suivre ce qui se passe à l’écran, afin de camoufler la nullité de l’agression, c’est réussi.

Les dialogues sont vraiment très mal écrits, il n’y a rien de naturel, et les acteurs jouent comme des amateurs.
Il n’y a pas d’alchimie entre les acteurs, qu’ils jouent des amants, un couple, ou des personnes qui viennent de se rencontrer et qui flirtent.
Et qu’il s’agisse de réactions à côté de la plaque, de comportements volontairement ridicules, ou simplement de blagues, tout ce qui se veut drôle s’avère juste gênant.
Non seulement les blagues ne sont pas drôles, mais elles donnent des dialogues issus d’une autre dimension : le type qui dit qu’on a les paroles des Beatles en nous dès la naissance, et qu’il faudrait les appeler les Foetles…
Les personnages rament tellement et semblent si désespérés de faire rire que j’avais envie de leur dire qu’il était préférable, pour leur bien, de juste se taire.
Il y a cette scène où le copain de l’héroïne essaye de cacher, "discrètement", des indices de sa liaison avec une autre femme. C’est classique, mais bon, si c’est bien fait, il y a toujours de quoi faire rire. Mais c’est une scène qui nécessite du rythme, et là il n’y en a pas, aussi bien à cause de la réalisation que de l’acteur, trop mou.

Je me suis imposé de tenir au moins 30mn, mais… je me suis demandé à quoi ça servirait. C’était juste histoire de rire que je n’avais pas arrêté le film trop tôt, mais au bout d’une vingtaine de minutes je trouvais déjà ça complètement nul, et je savais que rien n’allait me faire changer d’avis.
Du temps perdu en moins… Faut que j’arrête mes conneries et que je regarde des vrais films.

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Pile et face (Sliding doors)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pile et Face - PIXI
» Astérix assis sur la pile d'albums avec Idéfix (Collection "Pile & Face") - Pixi
» Obélix portant la pile d'albums (Collection "Pile et Face")
» Coin Tosser Touch - Pile ou face
» Soft inutile Pile ou face

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: