La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Perfect blue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Perfect blue   Ven 4 Mar 2016 - 23:05


Fiche du film :
Réalisateur : Satoshi Kon
Scénariste : Sadayuki Murai
Année : 1997
Genre : Animation / Drame
Acteurs principaux : Junko Iwao, Rica Matsumoto, Shinpachi Tsuji

Mon avis :
Satoshi Kon, réalisateur réputé. Je pensais regarder Paprika au départ, son plus populaire je crois, mais j’ai préféré commencer par le début. Perfect blue, un classique aussi.

Mimarin, une chanteuse pop adulée, quitte son groupe pour devenir actrice. Une décision que regrettent ses fans, dont un stalker particulièrement mécontent qui lui envoie des messages de menace, puis une lettre piégée. L'héroïne suggère d'appeler la police, ça tombe sous le sens, mais ses agents rejettent l'idée, "non c'est bon, c'était juste un canular". Pff. Et c'est la dernière fois qu'on mentionne les forces de l'ordre, bien que les évènements ne font que s'aggraver par la suite.
Mimarin découvre un site où quelqu’un se fait passer pour elle, et connaît tout de sa vie privée, ses habitudes, ses pensées même.
Et alors que son ancien groupe de musique connaît un succès grandissant, la vie de Mimarin dégénère. Pour faire avancer sa carrière, elle se force à tourner une scène de viol, à poser nue, … une vision quand même très réductrice des façons d’accéder au succès, c’est présenté pas simplement comme des passages obligatoires, mais quelque chose de naturel…
L’héroïne bascule peu à peu dans la folie, ayant des visions de l’ancienne elle, la "vraie" elle, qui prétend que ce sont ses paroles qui sont sur le site.
Perfect blue essaye de parler de schyzophrénie de façon un peu surréaliste, de quoi évoquer Lynch, mais c’est représenté de façon trop lourde et trop facile.
Les épisodes de la série que tourne Mimarin font écho à ce qu’elle vit, avec une récurrence et une insistance qui retire toute intelligence au procédé.

Se voulant être un anime sérieux, Perfect blue se moque des japanimes fantaisistes en débutant par un pastiche, qui s’avère être un spectacle sur scène.
Mais le film de Satoshi Kon n’échappe pas, par exemple, à la sexualisation gratuite de son personnage. Si la nudité est un élément essentiel d’évènements traumatisants vécus par l’héroïne, je suis plus dérangé par la complaisance avec laquelle c’est représenté. Mais ça apparaît bien plus gratuit lors de cette tentative de meurtre, où on lui arrache son chemisier. Evidemment…
Et malgré l’irréalisme voulu de certains passages du film, d’autres moments censés être normaux souffrent de petits détails qui font que ça ne marche pas. La lettre qui explose et les gens qui restent immobiles, se demandant calmement "cette lettre vient d’exploser", les perturbateurs au concert du début sur qui pleuvent littéralement les canettes lancées par le public, …
C’est encore une fois une question de lourdeur, d’intentions affichées avec trop d’insistance. Le type obsédé par Mimarin est un freak qui la regarde comme un demeuré, et quand il sourit, ça donne un rictus édenté… C’est terriblement cliché, et ça me sort du film.

L’animation est pas mal, il y a de bonnes idées de mise en scène aussi il faut l’avouer, mais globalement tout est trop lourd.
Et la fin est d’une connerie insupportable.

Bande-annonce VOST :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Perfect blue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perfect Blue
» Perfect blue
» Perfect blue
» [Fox] Black Swan
» Perfect Blue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Autres déviances et bizarreries-
Sauter vers: