La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 The long kiss goodnight (Au revoir, à jamais)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: The long kiss goodnight (Au revoir, à jamais)   Mer 2 Mar 2016 - 23:21


Fiche du film :
Réalisateur : Renny Harlin
Scénariste : Shane Black
Année : 1996
Genre : Action
Acteurs principaux : Geena Davis, Samuel L. Jackson

Mon avis :
Renny Harlin est loin d’être un bon réalisateur, mais il a aussi bien pu faire des grosses merdes que des films d’horreur ou policiers sympatoches. Peur bleue, Die hard 2, Freddy 4, … ça restait moyen mais avec quelques idées agréables.
C’est à ça que je m’attendais avec The long kiss goodnight, un de ses "meilleurs" : un film d’action sympa, d’autant plus que j’ai souvent lu qu’Harlin aimait les mises à mort sanglantes, sans que j’aie vraiment pu le constater jusque là (ou alors on a pas la même définition).

Le script est de Shane Black, connu pour L’arme fatale et Kiss kiss bang bang ; un scénariste populaire mais dont je ne suis pas fan, il peut donner du bon comme du mauvais, mais je trouve surtout qu’il emploie toujours les mêmes gimmicks simplistes. On reconnaît son style dans les dialogues, qui se veulent sarcastiques et pleins d’esprit, mais sonnent rarement naturels. Il sait quand même trouver des situations atypiques, et dans The long kiss goodnight, l’héroïne est Samantha Caine, une mère de famille amnésique qui ne sait rien de son passé. Elle a une fille dont elle ignore l’identité du père, et un corps mystérieusement parcouru de cicatrices.
Mais suite à un accident de voiture, la mémoire lui revient peu à peu. Quel hasard, c’est le même soir qu’un détenu la reconnaît à la télévision ! Et décidément, coïncidence dingue, le lendemain, le détective engagé par Sam pour retrouver qui elle est, a enfin une piste. Après 8 ans d’amnésie, c’est en l’espace de moins de 24h que tout cela survient !
L’ancien mentor de Samantha lui apprend qu’elle était une assassin au service du gouvernent, qui a confondu sa couverture avec sa véritable identité. Mais elle n’y croit pas, bien que des types essayent de la tuer, et qu’elle les déjoue avec des réflexes mortels. Elle veut trouver une autre explication, "avant de se faire tuer".
On croirait une connerie à la Besson, c’est complètement stupide. Et dire que j’ai lu que Shane Black a vendu ce script pour une somme record à l’époque, 3 million de dollars. Alors que les dialogues sont mauvais, et l’intrigue pleine d’absurdités.

L’autre personnalité de Samantha ressurgit, comme si elle était possédée par un démon : elle traverse des phases où elle adopte une voix grave, sort des répliques de badass insensibles, et ne s’en souvient plus ensuite. Je pense que Shane Black a confondu amnésie avec schyzophrénie.
Et quand la "bad girl" prend le dessus, sa caractérisation est pitoyable : elle fume, elle boit, se met beaucoup d’eye-liner, et montre ses seins. Geena Davis se teint en blond pour l’occasion, et ça ne lui va pas du tout.

Côté réalisation, Renny Harlin en fait des caisses, à tous les niveaux.
Les effets de mise en scène sont sans imagination et très lourds, les acteurs surjouent et comme si ça ne suffisait pas, la musique et le montage appuient davantage sur les intentions.
Quand quelqu’un donne un coup, on dirait que la victime s’envole. Quand l’héroïne veut protéger sa fille, elle la balance dans un trou dans le mur. C’est over-the-top au point d’en être risible, mais sans que ce soit voulu ; il y a dans ces moments-là une musique de suspense, qui atteste que ça se prend au sérieux.
Il y a quand même des passages qui jonglent entre comédie et tension, mais là c’est très maladroit : la scène où Sam découvre qu’elle peut découper des légumes à toute vitesse, elle s’en extasie, on a une musique digne d’un générique de sitcom, puis soudain elle balance le couteau contre un mur, son mari et sa fille sont apeurés, mais l’héroïne est tout sourire, "chefs do that". C’est très gênant à voir.

Les scènes d’action sont mal filmées et/ou mal montées, mais c’est pas grave, mettons pleins de ralentis.
Une scène m’a particulièrement perturbé par la gestion de l’espace qui n’a aucun sens : un ennemi poursuit les héros, puis il se fait renverser par un complice ; le corps tombe face aux héros, et c’est seulement quelques instants plus tard que la voiture arrive face à eux.
A voir aussi, la séquence de l’accident de voiture au début, tellement grotesque que ça pourrait presque être une parodie.
Vous avez de la chance, je vous l'ai mise en ligne : http://www.dailymotion.com/video/x3vh1p5

J’ai tenu 1h15 environ (ça dure quand même 2h !), avant de me demander "Pourquoi je regarde ça ? C’est de la merde." Surtout que je me disais que tout le reste du film était prévisible. Le résumé sur Wikipedia me l’a plus ou moins confirmé.

Bande-annonce VF :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
The long kiss goodnight (Au revoir, à jamais)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour de Mickey pour la fermeture du Parc Disneyland: Mickey's Goodnight Kiss (à partir du 26 mars 2017)
» DISPARU A JAMAIS de Harlan Coben
» Les films qui n'auraient jamais dû avoir de suite
» Hayley Long - Lottie Biggs n'est presque pas cinglée
» Le top 5 des mangas les plus long que vous ayez lu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: