La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Outrages (Casualties of war)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Outrages (Casualties of war)   Jeu 18 Fév 2016 - 19:38


Fiche du film :
Réalisateur : Brian De Palma
Scénariste : David Rabe
Année : 1989
Genre : Guerre / Drame
Acteurs principaux : Michael J. Fox, Sean Penn, Don Harvey

Mon avis :
Concernant Les intouchables, Brian De Palma disait que c’était un film de studio qu’il avait fait pour pouvoir retourner plus tard à des projets plus personnels. Sa réalisation suivante a pourtant été Outrages (Casualties of war), là encore une œuvre commerciale, avec Michael J. Fox et Sean Penn en tête d’affiche. Mais avec un réalisateur doué, un film commercial n’est pas synonyme de mauvais film ; Outrages est d’ailleurs une des bonnes réalisations de Brian De Palma que je n’avais pas encore vues.

L’histoire prend place durant la guerre du Vietnam, et est basée sur des faits réels.
J’ai eu du mal à rentrer dans le film au début, parce que la première séquence de guerre fait trop studio. J’ai plus eu l’impression de voir des acteurs jouer à la guerre, plutôt que faire la guerre. Et Fox, même à 27 ans, avait encore un air trop juvénile, j’ai eu du mal à croire en lui en soldat, surtout que c’est le héros. Et quand il est pris au piège et crie "Oh Jesus, oh God", sa voix rendait ça limite comique, d’autant plus que ça me rappelait des passages où Marty est désespéré dans Retour vers le futur, où là justement c’était employé de façon comique.
Mais l’acteur est vraiment bon, et s’avère plus convaincant dans la suite du film.

Outrages m’a toutefois rappelé pourquoi je n’aime pas la majorité des films de guerre. Etre horrible et se comporter constamment comme un gros connard, gratuitement, envers les civils est une chose normale, semblerait-il. Car les soldats américains sont toujours dans le doute que les civils sont complices des troupes ennemies. Ca met mal à l’aise, et c’est voulu, mais je n’aime pas être exposé à ça.
Comme trop souvent, le point de vue le plus présent est celui de cons qui pensent que les adversaires sont tous des salopards parce qu’ils ont buté leur pote. Il ne leur vient jamais à l’esprit que c’est pareil dans le camp opposé.
Du coup, ça m’a pas fait grand chose quand les personnages mouraient ou étaient en danger.
Un groupe de soldats décide plus tard d’enlever une fille, pour l’emmener avec eux et la violer. Le personnage principal, incarné par Fox, est le seul à affirmer un peu les problèmes moraux que ça lui pose. On comprend bien qu’il subit la pression des autres, qu’il est au milieu d’un groupe armé qui pourrait se retourner contre lui, etc… Mais le film dure, et c’est irritant de voir les autres personnages défendre ce qu’ils font par un raisonnement par l’absurde.
En plus, Sean Penn prend exprès une voix semi-demeurée.

Il y a des situations et des propos intéressants, dans les deux camps, quoique des fois on sent trop dans les dialogues peu naturels que le scénariste cherchait juste à imprimer un propos dans l’esprit du spectateur, cf la scène où Fox dit que ce n’est pas parce qu’on risque de mourir à tout instant que tout est permis, où il y a ce plan à la grue, cette musique qui en fait un peu trop…
L’armée essaye d’étouffer l’affaire, et les compagnons d’armes de Fox essayent de le tuer, en posant une grenade dans les WC… c’est too much, et De Palma filme l’arrivée du tueur comme il l’a toujours fait : en vue subjective. Ca passe pour les thrillers ou les pastiches de série B mais là ça fait tache.
Le reste du temps, il y a de jolis mouvements de caméras, mais ils ont juste l’air d’artifices pour habiller les dialogues, aider à leur fluidité par de longs plans avec caméra mobile…
Il y a une transition vraiment cool sinon, avec les pales de l’hélico qui deviennent celles d’un ventilo…

Globalement Outrages est pas mauvais, malgré quelques défauts, mais mon problème est surtout que ce qu’il représente est beaucoup trop horrible pour moi.


PS : Ah et au casting on retrouve aussi Ving Rhames, John Leguizamo, Stephen Baldwin, et John C. Reilly !

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Outrages (Casualties of war)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Casualties
» "Redacted"
» Pvt. 26th North Carolina Inf Regt. Gettysburg, July 1863
» IRON MAN VS CAPTAIN AMERICA( VERSION 2) ART PRINT BY JIM CHEUNG
» Les Derniers Outrages (Challenge des 30 baisers)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: