La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Huit et demi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Huit et demi   Jeu 28 Jan 2016 - 21:03


Fiche du film :
Réalisateur : Federico Fellini
Scénaristes : Federico Fellini, Ennio Flaiano, Tullio Pinelli, Brunello Rondi
Année : 1963
Genre : Drame
Acteurs principaux : Marcello Mastroianni,  Anouk Aimée,  Claudia Cardinale

Mon avis :
J’ai vu un seul film de Fellini jusque là, Amarcord. J’en garde presque aucun souvenir, ça m’avait ennuyé ; je sais même plus si je l’ai vu en entier.
Mais Huit et demi est un classique, le voir serait aussi l’occasion de savoir si je pouvais aimer du Fellini ou non. Je me suis lancé sans grand enthousiasme, mais ces temps-ci j’ai une meilleure prédisposition à voir des films divers et variés, qui ne me tentent pas forcément mais que je dois voir en raison de leur notoriété. (peut-être en partie parce que je n’ai plus goût à grand chose et que je regarde ça ou quelque chose censé être plus divertissant, ça ne changera rien)

Le personnage principal, Guido, est un cinéaste qui prépare son prochain film, tout en étant en cure dans une station thermale. Il est marié, mais est rejoint à l’hôtel à proximité par sa maîtresse, une grosse cruche mariée elle aussi, qu’il prétend aimer.
L’équipe et les acteurs ne cessent de le questionner pour savoir ce qu’il veut exactement pour son prochain film, mais Guido en a rien à foutre. Il reste hermétique tandis que tout le monde est dans un état d’anxiété et d’excitation autour de lui.
Et du coup, il ne se passe pas grand chose. Je ne comprends pas l’intérêt des séquences, prises à part ou au vu de l’ensemble, car je ne voyais pas où le film voulait en venir. Le personnage erre, il ne sait pas ce qu’il veut, et le film est à son image, on passe d’une séquence à une autre sans vraiment de rapport, sans que cela ne construise une intrigue.
Il y a des flashbacks de l’enfance de Guido, qui brassent du vent. Certes ces séquences font écho au présent, mais c’est du vide mis en lien avec du vide : un soir, un magicien lit dans les pensées de Guido, il en tire une formule mystérieuse, "Asa nisi masa", qui est une phrase que disait sa sœur quand il était enfant, censée aider à trouver un trésor. Ok, et donc ?
Guido s’ennuie. Moi aussi.

Quelques séquences de rêve très cryptiques apportent quelque chose d’un peu différent au film. Fellini en profite pour quelques expérimentations avec le cadre et les mouvements de caméra, c’est sympa mais la seule intention est de créer quelque chose d’étrange. Et c’est trop facile en un sens, la bizarrerie d’un rêve permet de tout justifier. J’ai vu plus bluffant chez De Palma, d’autant plus que ses idées visuelles ont toujours une fonction par rapport à ce qu’il se passe.
Enfin le peu d’intérêt que j’ai trouvé au film réside quand même dans de belles compositions, et le choix de jolies actrices (Barbara Steele, ce regard !)… mais elles sont beaucoup trop maquillées, et ça a l’effet inverse de celui escompté, ça les enlaidit pour moi.
Ou alors c’est la vision de la beauté pour Fellini, quelque chose de très artificiel… ça ne surprend pas du coup que ses personnages féminins soient aussi creux, capricieux, superficiels. C’est soit des sottes à qui on dit de se taire, soit des hystériques qui ne pensent qu’à avoir un bon rôle dans le film de Guido.
Je peux maintenant dire que je n’aime pas Fellini. En tant que réalisateur et en tant que personne. C’est comme Winding Refn, ce qu’il met dans ses films est indicateur de sa personnalité.

PS : Ah et la post-synchro et les arrêts sur images flagrants…

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Huit et demi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Demi-)Attache de culotte coudée - XVIIIème
» Parc d'attractions Grand Huit et Montagnes Russes !!!
» Libération de Metz, par la 1e demi-brigade (8e,16e,30e BCP)
» Demi écu Louis XVI 1791 .A
» Teston ou demi teston henri II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: