La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ash vs Evil dead

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Ash vs Evil dead   Dim 3 Jan 2016 - 14:30


Fiche de la série :
Créateurs : Ivan Raimi, Sam Raimi, Tom Spezialy
Année : 2015
Genre : Horreur / Comédie
Acteurs principaux : Bruce Campbell, Ray Santiago, Dana DeLorenzo

Mon avis :
Contrairement à pas mal de fans qui attendaient un Evil dead 4 depuis deux décennies, je trouvais que la trilogie de Sam Raimi se concluait très bien avec la fin de L’armée des ténèbres. Bon, je n’étais pas contre retrouver Ash… surtout qu’on voit bien trop peu Bruce Campbell au cinéma.
A l’annonce d’une série, surtout sur la chaîne Starz (responsable de l’immonde Spartacus), j’avais des doutes… jusqu’à l’arrivée du premier trailer, qui m’a soudain donné terriblement envie.

Jusque là, à chaque opus de la saga, il y avait un ton différent, une version différente d’une même histoire. Pour la série, ils ont choisi l’amalgame parfait des quatre films : on a l’aspect horrifique des deux premiers, l’humour et le Ash du 3, et le gore généreux du 2 et du remake.
Le pilote, réalisé par Sam Raimi, était très enthousiasmant, on retrouvait ce mélange si savoureux entre humour et horreur propre au cinéaste, qu’on voit rarement ailleurs. Il y a des idées superbement glauques et en même temps hilarantes, j’ai halluciné, et je me suis soudain souvenu comme ça m’avait manqué.
Et même si Raimi reprend beaucoup de gimmicks de la trilogie Evil dead, il trouve encore quelques idées de mise en scène que j’ai jamais vu ailleurs (les flashbacks projetés sur les cartons).
Ça fait plaisir aussi de retrouver des FX à l’ancienne, usant de maquillages et membres en latex ; on sent la matière réelle (la tête qui chute au sol, et la peau qui se déforme sous l’impact).
Et comme pour rester dans cet esprit rétro, il y a régulièrement du bon rock 80’s, connu ou moins connu.
Bruce Campbell se montre excellent, toujours capable de rendre drôles des gags pourtant pas terribles sur le papier ; quel dommage qu’il n’ait pas eu une meilleure carrière sur grand écran.
L’acteur a vieilli, mais le scénario en prend compte, et en joue, avec plusieurs petits gags sur son âge.

Le pilote est clairement le meilleur épisode de la série ; même si dans les suivants, les réalisateurs autres que Raimi essayent de trouver des idées de mise en scène, ça reste inférieur : moins inventif et/ou moins bien rythmé.
Je dirais que dans les 3-4 premiers épisodes, il y a encore du bon, notamment des situations géniales qui exploitent de façon nouvelles les deadites, et leur pouvoir de métamorphose notamment ; je pense surtout à la séquence de quiproquo au repas de famille.
Mais au fur et à mesure, la série s’essouffle, perd progressivement de son punch, de ses idées visuelles, et la réalisation se contente de réutiliser les effets qu’on a déjà vu.
Et en gros, il y a un concept de situation au cœur d’un épisode, c’est tout ; et même s’il y a des idées sympas qui explorent l’univers qu’on connaît déjà de manière différente (exorcisme, invocation d’un démon), ça fait quand même peu pour des épisodes de 30mn.
Sur la fin de la saison, ça tire carrément en longueur. Et ça devient d’autant plus lassant que malgré les artifices, malgré les blessures superficielles des personnages et les attaques qui n’ont pratiquement aucun effet sur eux, on sait qu’il ne va rien leur arriver.
Ash a ses deux acolytes, et on devine à chaque fois qu’ils vont s’en sortir tandis que tous ceux autour d’eux meurent avec tant de facilité.

En parlant des sidekicks du héros, leur relation est assez gênante. Pablo est friendzoné par Kelly mais se veut rapprocher d’elle… une intrigue qui parcourt toute la saison et dont je me foutais complètement. Pablo annonce à Ash dès le pilote qu’il aimerait bien se faire Kelly (bon dans l’idée c’est ça), et ça revient à chaque épisode, sous forme de gag. Mais cette attirance n’est justifiée par rien d’autre que le physique de la fille, car les scénaristes ne prennent pas la peine de développer les personnages ou leur relation. Le rapport entre Pablo et Kelly est défini par cette attirance, et non pas par les raisons de cette attirance, il n’y aucun véritable moment de complicité entre eux.
Mais il y a pire, avec cette policière deux fois plus jeune qu’Ash, qui le traque puis se laisse draguer, on n’y croit pas une seule seconde. De plus leur romance, malheureusement très premier degré, et leurs blagues, attestent d’une bonne humeur dans les moments les moins appropriés, à savoir juste avant de tuer un démon ou quand ils pénètrent dans la fameuse cabane.

Sur la fin la série m’a carrément ennuyé. Ça traîne, ce n’est plus drôle, pas original, pas effrayant, … autant dire qu’il ne reste pas grand chose. Même les one-liners d’Ash perdent de leurs effets, il ne cesse de sortir une blague avant d’agir, ce qui normalement devrait lui être fatal.
Une des nouveautés dans les derniers épisodes, c’est l’arrivée de ces ados, des clichés ambulants, surtout les deux bimbos. Alors la série s’en moque un peu justement, en montrant que ces personnages ont peu d’importance (Ash qui oublie le nom de la blonde), mais je n’aime pas cette idée de créer un personnage juste pour le déshumaniser à des fins comiques, et paradoxalement il y a des tentatives de créer de la tension quand une des filles est menacée. Ça n’a pas de sens.

Vraiment du gâchis. J’aurais voulu que ça s’arrête là, que le massacre d’Evil dead n’aille pas plus loin, mais le twist tout con du dernier épisode annonce une saison 2. Je ne serai pas au rendez-vous.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Ash vs Evil dead
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Télévision :: Séries TV-
Sauter vers: