La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le parrain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Le parrain   Sam 26 Déc 2015 - 23:05


Fiche du film :
Réalisateur : Francis Ford Coppola
Scénaristes : Francis Ford Coppola et Mario Puzo
Année : 1972
Genre : Policier / Drame
Acteurs principaux : Marlon Brando, Al Pacino, James Caan

Mon avis :
Jusque là je n'avais vu Le parrain qu'une seule fois, je l'avais loué quand j'étais ado. A l'époque, je n'avais absolument pas les outils d'analyse que j'ai maintenant, mais c'est tout de même un film dans lequel j'avais reconnu une bonne mise en scène, rien que pour la séquence marquante de la série de meurtres pendant le baptême, à la toute fin.
Je m’étais quand même acheté un t-shirt du film quelques années plus tard, lors d’un voyage scolaire en Italie.
Il était temps que je m’achète la trilogie, et que je me revoie ça ! On m’a offert le coffret à Noël, sinon j’aurais encore plus traîné avant de m’y mettre… faut dire que le premier film dure quand même presque 3h !

Difficile de savoir que dire sur un film aussi reconnu et unanimement encensé, à part des banalités, des choses qui ont sûrement été dites des milliers de fois avant moi. (tant mieux, j’aurai pas à rédiger un long texte)
Marlon Brano est métamorphosé et son jeu est excellent, la mise en scène fait appel à des procédés simples et discrets mais efficaces, tout ça, tout ça.
Ca crée une atmosphère posée, mais avec une tension sous-jacente, ce qui est le reflet de l’attitude de Don Corleone : le chef d’une famille de mafieux mais pour qui les questions de respect et d’éthique sont au-dessus de tout, et qui parle avec courtoisie malgré la dangerosité dont il peut faire preuve.
Ainsi, c’est une superbe idée que de débuter le film par un mariage, un moment d’allégresse, de pureté si on veut, de convivialité au sein d’une grande famille… mais qui consiste aussi en une grande réunion de mafieux. J’avais l’impression d’un danger latent, et je craignais de sursauter à l’apparition d’un coup de feu si je baissais ma garde.
La violence met du temps à véritablement éclater (l’incident avec le cheval ne compte pas, on n’en voit que les conséquences), et du coup il n’y a pas l’occasion de libérer cette tension pendant un bon moment.
Enfin du moins c’est comme ça que je l’ai vécu, peut-être suis-je juste parano.

Les Corleone sont des businessman ; comme dans tout film de mafieux, on entend des personnages répéter "c’est pas personnel, c’est le business", sauf que là on a vraiment bien cette idée de gestion d’affaires. L’intérêt de l’intrigue repose dans la résolution de problèmes en rapport avec ce business. On apprend que les revenus des Corleone viennent des paris et de l’alcool, mais ironiquement, on ne verra jamais ces éléments en eux-mêmes, uniquement les problèmes qui y sont liés, les rapports avec les autres familles, etc.
Le schéma narratif a forcément inspiré les GTA et GTA-like, puisqu’il y a cette idée de problèmes divers et variés à régler, et qu’on délègue ; au personnel de trouver les astuces pour faire pression sur ceux qui causent des ennui.

La durée du film en fait une sorte de saga (un peu comme Autant en emporte le vent), où l’on suit les intrigues et personnages sur le long terme et assiste à leur évolution.
Et on a même de l’empathie pour eux, peu importe qu’il s’agisse de criminels (Vito qui verse une larme quand son fils lui dit qu’il va s’occuper de lui, à l’hôpital)

Petit aparté, un truc que j’avais complètement oublié, c’est qu’un personnage est un acteur qui n’arrive pas à avoir de rôle dans un grand film, adapté d’un bestseller. Une mise en abyme amusante du problème qu’il y a eu quand le studio refusait que Brando ait le rôle-titre.

En revanche que Paramount ait validé un projet aussi ambitieux de la part d’un cinéaste qui n’avait rien réalisé de glorieux jusque là (Dementia 13… c’était naze, quand même), et s’était juste approché de grosses productions en tant que scénariste… c’est fou. Mais il faut croire qu’à l’époque ils savaient embaucher des gens en fonction de leur talent. Encore une fois, c’est une chose qui ne se ferait jamais aujourd’hui : un film aussi long, aussi coûteux, par un réalisateur débutant…

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Le parrain   Mar 29 Déc 2015 - 16:57

J'ai regardé quelques bonus du Parrain, pas tous parce qu'il y en a un sur les coulisses qui dure plus d'une heure...
Il y en a un pas mal sur la genèse du film et pourquoi il a failli ne pas se faire.
Les années 60 ont vu un déclin d'intérêt pour le cinéma, et Paramount, dont le studio se faisait racheter, avait besoin d'un gros succès, comme Love story. Ils ont donc chercher à adapter un autre best-seller du moment, Le parrain, mais personne ne voulait le réaliser. Ils se sont tournés vers Coppola, en raison de ses origines Italiennes, mais lui ne voulait pas le faire, malgré les insistances de ses amis d'American Zoetrope, dont George Lucas.
Il a fini par accepter, mais a changé le script, en a fait un film sur la famille et une métaphore du capitalisme, etc...
En fait Le parrain est un film de commande, mais contrairement à d'autres, quand Coppola fait un film de commande, il le fait avec beaucoup d'implication.
Il s'est battu pour imposer son casting, pour tourner à New York, pour que ça se déroule dans les 50s...
Je pense que je serai jamais fan de Coppola comme d'autres que je connais le sont, mais il faut lui reconnaître une force et un certain talent.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Le parrain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saga Le Parrain
» *** Bonne fête Parrain ***
» LE PARRAIN - sideshow Premium Format et buste
» [THEME] : Zitoun "Le Parrain"
» Le Parrain : 40ème anniversaire 07/06/12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: