La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le plaisir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Le plaisir   Ven 18 Déc 2015 - 22:33


Fiche du film :
Réalisateur : Max Ophuls
Scénaristes : Jacques Natanson et Max Ophuls
Année : 1952
Genre : Drame
Acteurs principaux : Jean Gabin, Danielle Darrieux, Simone Simon

Mon avis :
Je vais régulièrement à un quizz ciné dans un bar, et j’ai proposé de préparer un quizz pour une prochaine fois, sur le thème du masque. En demandant à des gens de me conseiller des œuvres en lien avec ce sujet, on m’a cité "Le plaisir", de Max Ophüls. Me suis dit que pour une fois, j’allais m’efforcer de regarder un film qui date un peu, on peut toujours avoir de bonnes surprises. J’ai été convaincu quand j’ai lu ceci sur un statut de SensCritique : "Les idées de mise en scène qui pullulent dans ce film dépassent l'entendement."
Bon bah ok.

Le plaisir est une adaptation de trois nouvelles de Maupassant. J’en avais lu plusieurs au collège, dont la première de celles qui se sont retrouvées dans le film.
J’ai un souvenir assez net de ce que j’avais pensé de cette nouvelle en particulier, "Le masque" : j’avais été assez déçu par la présence d’un twist au début, pas si dingue que ça d’ailleurs, puis plus rien si ce n’est des explications sur lesquels on traîne de trop.
Dans le film, c’est encore plus vite expédié que je ne l’aurais cru. On prend 2mn pour poser le décor, un bal, puis un personnage arrive, et il danse à peine une minute avant qu’il ne s’effondre, et qu’on en vienne à la "révélation".
L’histoire m’a tout autant ennuyé que dans mes souvenirs. La majeure partie se résume à une vieille dame qui évoque sa vie, ses regrets, les problèmes avec son mari. Ca paraît d’autant plus creux que les raisons qu’elle donne pour le comportement de son époux, on les devine sans mal, et pourtant on revient là-dessus plusieurs fois.

Dans le second segment, on nous présente en détail une maison close et ses employées. Un soir que l’établissement est fermé, les clients se rencontrent au-dehors, discutent de sujets inintéressants, et se fâchent absolument pour rien, de façon forcée. Ca n’apporte rien, et tout ça pour en arriver à quoi ? Pour que sur le chemin du retour, un des clients voie une pancarte indiquant que les femmes du bordel sont parties à une première communion.
On voit leur voyage en train, avec des tentatives d’humour qui tombent à plat. Et après ça, ça s’éternise sans que je ne voie dans aucune des séquences un quelconque intérêt.
Sur la fin, le personnage de Gabin s’éprend d’une des filles, ce qui est montré de façon bien lourde, puisqu’il est bourré et arrête pas de beugler "m’am’ Rosa ! M’am’ Rosa !".

La troisième histoire, j’ai la flemme de la raconter, mais même à 10mn de la fin du film, j’ai pas pu tenir.

Et en guise d’ "idées" de mise en scène, je n’ai vu que de grands travellings et mouvements de grues, lors de longs plans. Mais rien de réellement inventif.
Bon, il reste les extraits des textes de Maupassant, en voix-off, qui comportent de beaux passages…

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Le plaisir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plaisir meurtrier avec Shiri Appleby (Thrill of the Kill)
» Exposition de broderie à Plaisir
» Un papa qui veut faire plaisir à son fiston
» Tel est mon plaisir - Montplaisir
» Plaisir Gourmand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: