La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 The redemption of the devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: The redemption of the devil   Sam 5 Déc 2015 - 22:34


Fiche du film :
Réalisateur : Alex Hoffman
Année : 2015
Genre : Documentaire

Mon avis :
Peut-être en avez vous entendu parler, Paris a récemment été frappés par des attentats, dont un pendant un concert d’Eagles of death metal. L’incident étant encore tout récent, c’est la raison pour laquelle le Festival international du film documentaire d’Amsterdam a annulé la projection de The redemption of the devil, qui porte sur le chanteur du groupe.
Un coup d’œil à la bande-annonce suffit à comprendre pourquoi : Jesse Hughes est un personnage bien barré, pro-armes à feu, qui allie théologie et sex, drugs & rock’n’roll.
Un coup d’œil à la bande-annonce m’a aussi suffi pour avoir bien envie de voir ce film.
En revanche, je l’ai vu sans tenir compte des implications du mode de pensée de Hughes par rapport aux évènements récents, mais en le considérant uniquement comme un documentaire sur un type haut en couleur.

Je dois admettre que je ne connaissais pas les Eagles jusqu’à récemment, je n’avais donc pas conscience de leur notoriété, et je m'étais demandé pourquoi avoir fait un documentaire spécifiquement sur le chanteur de ce groupe. En voyant le film toutefois, il est facilement compréhensible que Jesse Hughes ait pu se bâtir une réputation dans le monde de la musique.
Cet homme est une contradiction à lui tout seul, et pas en raison d’une opposition entre son passé et son présent. Rocker et "bad boy" auto-proclamé, Hughes est maintenant révérend, mais à l’aube de ses 40 ans, il continue de jurer constamment, de parler de sa bite et de nichons à n’importe quelle occasion, et de fumer de l’herbe. C’est d’ailleurs assez hallucinant car aucun des intervenants du documentaire n’est gêné par les caméras, et devant l'objectif ils fument ou déballent le contenu d’un bac rempli de ganja. Hughes pense qu’il suffit de séparer son comportement quand il porte sa soutane de ce qu’il fait le reste du temps. Et on le verra seulement se repentir d’avoir dit "fuck" alors qu’il portait sa tenue religieuse.
Sa copine, Tuesday Cross, a le même caractère que lui, et est une ex-actrice porno. Evidemment.

C’est drôle à voir au début, mais même si on continue d’en apprendre sur Hughes au fil du documentaire, j’ai été lassé au bout d’une vingtaine de minutes. L’un des problèmes étant que le film n’a pas grand chose à raconter ; on s’y contente de suivre le musicien d’un évènement à un autre, sans d’autre structure narrative. Les Eagles et leur management évoquent juste leur prochain album de temps à autre, mais on ne suit pas sa création pour autant.
L’intérêt revient seulement vers la fin du film, quand on voit enfin une facette différente de Jesse Hughes, qui laisse tomber le masque du déconneur et se montre étonnamment touchant en parlant de problèmes personnels qu'il a jusque là dissimulés.
Autrement, The redemption of the devil ressemble beaucoup à une version longue d’un reportage de Vice ; d’ailleurs j’ignorais qu’ils étaient les producteurs de ce documentaire et aurais peut-être davantage hésité à le voir si j’avais su. Mais rétrospectivement, ça ressemble effectivement beaucoup à leur type de sujet, ce genre de personnage bigger-than-life et décadent, qu’ils cherchent à mettre en valeur malgré tout.
Pour ce qui est de la mise en scène, il y a quelques effets visuels terriblement kitschs (la croix qui projette un rayon sur Hughes), mais j’ai trouvé que le narrateur en voix-off était très bien casté. Il est doté d’une voix grave, avec un accent du sud des USA ; le genre de voix qu’on n’a pas l’habitude d’entendre dans un docu mais qui colle parfaitement à ce sujet en particulier.

The redemption of the devil n’est pas un mauvais documentaire, mais définitivement trop long pour le peu qu’il a à raconter, malgré le personnage incroyable au centre du film.
Au moins, ça m’a fait découvrir la musique des Eagles of death metal, que j’écouterai probablement de nouveau à l’avenir.

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
The redemption of the devil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stray Little Devil
» Red Dead Redemption
» Red Dead Redemption
» Une histoire délire by ChaosLink,Devil-Yukiyo,Mana&ADMIN
» Red dead redemption sur PS3 live...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: