La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 The chaser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: The chaser   Ven 20 Nov 2015 - 19:55


Fiche du film :
Réalisateur : Hong-jin Na
Scénaristes : Won-Chan Hong, Shinho Lee, Hong-jin Na
Année : 2008
Genre : Thriller / Policier
Acteurs principaux : Yun-seok Kim, Jung-woo Ha, Yeong-hie Seo

Mon avis :
Pendant la période où j’enchaînais les polars, j’avais vu J’ai rencontré le diable et Memories of murder, deux films policiers coréens qui ont été portés aux nues, et que je n’ai pas aimé. Autre film du même genre et de la même nationalité, The chaser ; là encore, j’en lis et en entends beaucoup de bien, ça m’a incité à m’y intéresser. J’ai reparcouru des avis tout à l’heure, tellement élogieux que ça m’a convaincu de faire un effort, en espérant apprécier cette fois-ci.

En fait, je ne savais rien de ce film. Quand il est question de polar, on s’imagine un policier ou un criminel comme personnage principal. Celui de The chaser, Joong-Ho, n’est aucun des deux, enfin pas vraiment. C’est un ancien policier, devenu proxénète, et l’affaire qu’il tient semble légale. On s’éloigne un peu aussi de l’image occidentale des macs, c’est un sale type mais il fait un minimum attention à ses employées. Quand quelque chose tourne mal avec un client, c’est lui qui prend, pas la fille. Joong-Ho en fait juste assez pour pas que les escortes fuient, je suppose. Toutefois, depuis peu, ses filles disparaissent. Je ne sais pas pourquoi, mais quand il découvre qu’elles avaient un client en commun, il s’imagine uniquement qu’elles ont été revendues. Evidemment, la réalité est pire que ça. Je pense que notre héros ne devait pas être un bon flic, car même quand il retrouve le client en question, avec du sang sur lui, il ne conçoit toujours pas que c’est un tueur.
Il y a des agissements du meurtrier que j’ai du mal à m’expliquer aussi. Son mode opératoire, c’est de tuer les prostituées en leur martelant un pieu dans le crâne. Quand on le voit faire, il échoue à plusieurs reprises, et se résout à juste donner des coups de marteaux. Pourquoi ne pas avoir simplement fait ça, jusque là ? Pour la métaphore ? Parce qu’il est impuissant et pénètre ainsi ses victimes, comme le suggère un psychiatre plus tard ? Certes beaucoup de serial killers souffrent de frustration sexuelle, mais ils sont pragmatiques quand vient le moment de tuer, ils ne cherchent pas à représenter un phallus par l’arme du crime.

Le film dure presque 2h, et le tueur se fait avoir au bout de 30mn, puis avoue ses crimes, sans même qu’on l’ait soupçonné d’une telle chose jusque là. La police l’embarque pour un interrogatoire plutôt sympa : le policier lui sourit, et au vu de son expression, a l’air de se dire "vider le corps de son sang pour l’alléger ? C’est une bonne idée, bien joué !".
Pendant ce temps, malgré les aveux du criminel, le héros part enquêter de lui-même, sens prendre en compte le risque de foutre la merde dans les indices et de sembler coupable. Mais soudain, de suspect, interrogé par un flic au même titre que le tueur (qu’il a passé à tabac), il se retrouve collaborateur de la police, donnant des ordres à un type qui, lui, est un vrai flic. Mais en quel honneur ? C’est parce qu’il est ami avec un policier ?

Mais le principal problème jusque là, c’est que les enjeux sont faibles. On pense que l’employée de Boong-Ho est morte, donc je ne me suis pas inquiété qu’elle soit retrouvée rapidement. Le tueur s’est dénoncé, alors je me suis dit que ce n’était qu’une question de temps avant qu’il soit enfermé.
Ce n’est que plus tard qu’on découvre que le temps manque, que le tueur a déjà été libéré deux fois par le passé faute de preuves. En prenant en compte ses aveux, j’ai du mal à croire que le procureur force les policiers à le libérer plus tôt que prévu, plutôt que de laisser encore le temps de trouver des preuves, mais ok.
Mais même là, j’ai eu du mal à me sentir impliqué, je n’ai ressenti aucun suspense. L’enquête progresse lentement d’ailleurs, et malheureusement, hormis pour le dénouement, toutes les résolutions ou les retournements de situation se déroulent non pas en raison de déductions, mais des hasards poussifs qui font que tout le monde se croise et recroise : le héros qui trouve le tueur, le tueur qui retrouve sa victime.

Les polars Coréens, faut croire que c’est vraiment pas pour moi.

Bande-annonce VOST :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
The chaser
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "The chaser"
» Secret Chaser: un manga d'une Ex-Clamp, Tamayo Akiyama.
» moon chaser ??
» Cursus "Storm Chaser" Université d'Oklahoma
» The Chaser, de Hong-jin Na (Corée du Sud)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: