La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'élite de Brooklyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: L'élite de Brooklyn   Mer 28 Oct 2015 - 23:35


Fiche du film :
Réalisateur : Antoine Fuqua
Scénariste : Michael C. Martin
Année : 2009
Genre : Drame / Policier
Acteurs principaux : Richard Gere, Don Cheadle, Ethan Hawke

Mon avis :
Quand j'ai vu Training day, je m'étais mis à chercher des polars semblables, notamment parmi ceux également écrits par David Ayer. Et c'était pourri. Le réalisateur, Antoine Fuqua, a lui aussi continué sa carrière avec quelques films policiers. Il a quand même un parcours étrange, puisqu'il fait aussi bien des films sérieux que des projets à la con comme Le roi Arthur et La chute de la maison blanche.
Du coup, j'ai tenté un de ses films, davantage resté dans l'ombre : L'élite de Brooklyn.

On suit en parallèle trois policiers, chacun dans une situation particulière. On se rend compte que le titre du film est ironique car il y a quelque chose qui cloche avec chacun d’eux.
Il y a celui aigri, à une semaine de la retraite. Il doit former de nouvelles recrues, dont un jeune qui a toujours rêvé d’être flic. Il a encore des idéaux, et est confronté à ce type qui s’en fout. Et il est pas juste blasé, il est lâche.
(en plus, c’est un de ces abrutis qui tombent amoureux d’une prostituée)
Un rôle qui change pas mal de ce à quoi est habitué Richard Gere.
Il y a le policier infiltré parmi un gang de dealers, et à qui on promet une promotion qui ne vient pas. On exige de lui qu’il fasse tomber un certain criminel, qui est un homme avec qui il a grandi et qui lui a sauvé la vie.
Et enfin, il y a le père de famille aimant, qui doit survenir aux besoins des siens… et pour cela, il enfreint la loi. Il y a quand même une scène où il justifie ce qu’il fait, en précisant que l’argent de la drogue qu’ils confisquent ne va ni aux flics qui risquent leur vie, ni dans le financement de cliniques de désintox ; il va dans les poches des supérieurs.
Chacune des 3 intrigues se rapportent à ce que disait un criminel au début du film : il n’y a pas de "right and wrong", c’est plutôt "righter and wronger".

Antoine Fuqua confirme qu’il est vraiment fort pour créer une ambiance, et pour choisir la mise en scène adaptée à une séquence en particulier. Pour exemple, cette intro, calme, lente, qui aide à aménager la surprise…
Mais malheureusement, le rythme reste lent pendant tout le film, qui dure un peu plus de 2h. Il y a quelques scènes de tension, plutôt efficaces, mais j’ai plus ou moins décroché à plusieurs reprises.

L’élite de Brooklyn a bien des aspects intéressants, mais aurait gagné à être dynamique. En même temps, je crois que je m’attendais, encore, à vivre quelque chose semblable à Training day, en vain…
En tout cas, je me dis que vraiment, Ethan Hawke est un bon acteur.
(et il y a une scène avec un type qui meurt étranglé par une scellée, j’ai jamais vu ça avant).

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
L'élite de Brooklyn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'élite de Brooklyn D'Antoine Fuqua
» erreur impression avec la craft lite - résolu
» [Vachss, Andrew] La sorcière de Brooklyn
» [Chronique] Brooklyn Dreams de De Matteis et Barr
» mon craft lite tout neuf ne veux pas marcher, SOS!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: