La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vigilante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Vigilante   Dim 27 Sep 2015 - 23:13


Fiche du film :
Réalisateur : William Lustig
Scénariste : Richard Vetere
Année : 1983
Genre : Policier / Drame
Acteurs principaux : Robert Forster, Fred Williamson, Richard Bright

Mon avis :
De William Lustig, je n’avais vu que l’immonde navet Uncle Sam, et Maniac, que je n’avais pas trouvé terrible. Par contre, ça m’intéresse, les films de justiciers expéditifs et autres vigilantes, et justement dans le genre, "Vigilante" a une assez bonne réputation.

Dans ce type de film, il y a toujours la question de la prise de position du réalisateur par rapport aux actions de ses personnages. Si la plupart du temps c’est flou, avec Vigilante le parti pris est clair. Le film s’ouvre sur un discours plein de conviction du chef de la milice, qui cherche à persuader son audience que les forces de l’ordre ne suffisent plus, qu’il y a besoin de prendre les choses en main soi-même pour rendre les rues de New York plus sûres. Et il ne s’adresse pas uniquement à eux, car il conclut en regardant droit dans la caméra. C’est on ne peut plus clair.
Même le personnage d’avocate qui intervient à un moment de l’histoire nous balance pleins de statistiques, qui seraient parfaites pour soutenir un discours anti-système cherchant à prouver que la justice a les mains liées, et que les criminels s’en sortent impunis.
Vigilante est on ne peut plus tendancieux, heureusement un des personnages soulève quand même des questions pertinentes à ces hommes qui font la justice eux-mêmes : quelle est la différence entre eux et les criminels ? Qu’est-ce qui va empêcher les gens de se buter juste à cause d’un comportement qu’ils n’aiment pas ? Mais son interlocuteur balaie ces interrogations sous le tapis, d’un simple "that’s something you’ll have to figure out all by yourself". Ah…
Et quand on voit le final du film, il semble clair que le scénariste n'a pas voulu se poser trop de questions sur le poids des actes de ses protagonistes. Faut juste buter tout le monde, peu importe le degré de leur implication dans le crime.

Le personnage principal est un simple ouvrier, extérieur au groupe de vigilantes, jusqu’au jour où sa femme et son fils sont brutalement attaqués par un gang (coup de fusil dans la gueule à cause d’une gifle au départ, c’est quand même excessif).
Le père ne paraît pas si affecté que ça, ou alors il le cache très bien, jusqu’à cette séquence de procès grotesque, expédiée en 5mn sans ellipse.
L’ironie veut que ce soit cet innocent qui fait un tour par la case prison. Comme si ça ne suffisait pas, sa femme le tient pour responsable parce qu’il n’était pas là, ce qui n’a pas tellement de sens vu qu’il était simplement au boulot.
Pendant ce séjour derrière les barreaux, on dirait que le film est en pause. Le paternel règle ses problèmes avec d’autres prisonniers, et pendant ce temps les vigilantes s’attaquent à d’autres criminels. C’est pas une mauvaise chose de montrer la diversité de leurs activités, mais ça aurait pu être mieux intégré à l’intrigue principale, car pendant tout ce temps on n’entend plus du tout parler de l’autre gang. Dans les films de Dirty Harry par exemple, on s’amuse à le voir régler d’autres petites affaires, mais on sait qu’il reste tout du long sur la piste du ou des principaux antagonistes.
Globalement je trouve que le film manque de fluidité et gère mal ses intrigues et sous-intrigues.
Je n’ai même pas pu me faire plaisir avec les scènes d’action. Les combats, déjà rares, sont mous et beaucoup des coups se font hors-champ à cause d’un cadre trop serré.
Il y a une poursuite en voiture, mais qui m’a ennuyé, car on alterne simplement plan d’extérieur d’une voiture, puis plan intérieur sur le conducteur, ensuite même chose pour l’autre personnage, et dans aucun plan on ne voit les deux véhicules en même temps. Or, c’est de ça que naît la tension habituellement, la position et la distance d’un véhicule par rapport à un autre, qui change au fur et à mesure de la poursuite.
Vigilante n’est pas bien cadré, pas bien éclairé non plus par moments. Décidément, je trouve que William Lustig n’est pas un bon metteur en scène.

Un film de vigilante peu intéressant, aussi bien en tant que film d’action que vis-à-vis des questions morales qu’on pourrait soulever avec un sujet pareil.
A noter : le scénariste n’a plus fait que des comédies romantiques après Vigilante…

PS : et le fournisseur de drogue, désigné comme étant "Mr T", c’est marrant ça.

Bande-annonce VF :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Vigilante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NORTH AMERICAN A-5 VIGILANTE
» North American RA-5C 'Vigilante' - RVAH-14 1969 [1:72 - AIRFIX]
» des vo et des vf à prix intéressant...
» Marc Webb signé pour le reboot de Spiderman
» Les enfants perdus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: