La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un jour sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Un jour sans fin   Jeu 24 Sep 2015 - 22:03


Fiche du film :
Réalisateur : Harold Ramis
Scénaristes : Harold Ramis, Danny Rubin
Année : 1993
Genre : Comédie / Fantastique
Acteurs principaux : Bill Murray, Andie McDowell

Mon avis :
Je n’avais vu Un jour sans fin qu’une seule fois, quand j’étais gamin ; j’avais bien aimé, mais ça ne m’avait pas marqué tant que ça. J’ai été légèrement surpris de constater au fil du temps comme le film semble culte pour certains. Je pensais que son concept fort était son principal attrait, ce personnage qui revit sans cesse le même jour. Je me demandais si en revoyant le film, je ne trouverais pas des choses à redire d’un point de vue moral, par rapport au héros qui séduit une femme en réessayant pleins de fois, parce qu’il sait comment procéder à force d’essayer et d’échouer.

Bill Murray joue Phil, un présentateur météo aigri, qui doit, comme chaque année, partir dans une petite bourgade pour faire un reportage sur le "jour de la marmotte", ce qu’il ne supporte pas.
Les scénaristes et Murray ont su trouver le bon équilibre entre l’aigreur du personnage et son côté amusant. C’est un gros connard, et pourtant quand il lance de petites piques, il le fait avec un vrai sens de la comédie, qui fait qu’on ne peut pas lui en vouloir. Phil ne passe pas vraiment pour un cynique, il n’y a pas d’aigreur dans son intonation, ses blagues apparaissent seulement comme une façon de masquer son accablement constat et son autodépréciation.
En même temps, il est sans arrêt entouré de neuneus et de tocards, ce qui rend ses sarcasmes bien sentis justifiés et appréciables.

Le film exploite de toutes les façons possibles son concept. Phil est d’abord désarçonné, puis il profite de pouvoir faire ce qu’il veut sans conséquences, puis il n’en peut plus, et ensuite tente de séduire sa collègue de travail. Il s’agit d’une productrice de la chaîne de TV, jouée par Andie McDowell. Un personnage enjoué et bienveillant, pas du tout compatible avec Phil.
Le fait que le héros doive retenir autant de choses sur elles pour qu’ils finissent ensemble au bout d’une journée, c’est marrant, mais c’est une preuve supplémentaire qu’ils ne sont pas faits l’un pour l’autre.
C’est cucul, mais au final Phil devient une meilleure personne, il devient altruiste et heureux auprès des autres. Je n’y crois pas, on ne peut pas changer à ce point. Et en fin de compte, c’est ainsi qu’il conquiert sa collègue, en obtenant l’image d’un bienfaiteur après avoir aidé un tas de gens en une journée. Pour moi, ça fait tout aussi faux que quand il s’inventait une personnalité pour plaire à la fille.

Pour moi c’est une bonne comédie, c’est tout.

Bande-annonce VF :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Un jour sans fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2 février, le jour de la marmotte
» Contre-Jour sans Contre-Temps
» Sauté au goût du jour (sans sel)
» Séjour sans billets ?
» Offrir un séjour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: