La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'art d'aimer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: L'art d'aimer   Sam 15 Aoû 2015 - 19:33


Fiche du film :
Réalisateur et scénariste : Emmanuel Mouret
Année : 2011
Genre : Comédie romantique
Acteurs principaux : Emmanuel Mouret, Frédérique Bel, François Cluzet, Judith Godrèche

Mon avis :
Aucun des films d'Emmanuel Mouret que j'ai vu depuis Fais-moi plaisir ne m'a autant plu, mais je persiste à les regarder car ils ont quelque chose de rafraîchissant malgré tout. Mouret est le seul réalisateur contemporain qui fait ce style très particulier de films.

Par rapport aux autres, L'art d'aimer est pas mal différent. Emmanuel Mouret n'est plus le personnage principal, il n'est qu'un acteur parmi d'autres d'un casting bien plus fourni, et en noms réputés qui plus est, pour un film à sketches.
Chacun illustre en quelque sorte un précepte sur l'amour, par exemple sur le fait qu'il faut saisir une occasion, ou des choses de cet acabit.
Les histoires n’ont pas de rapport entre elles, mais elle ont toutefois une unité… dans leur bêtise.

La première stipule qu’au moment de tomber amoureux, tout le monde entend une certaine musique. L’idée est déjà terriblement niaise… En fait, en l’espace de 2mn30, générique de début inclus, L’art d’aimer m’est apparu comme le film de Mouret le plus niais parmi tous ceux que j’ai vus.
On nous présente donc plusieurs couples et les moments où ils sont tombés amoureux, dont un homme et une femme dont la musique se sont accordés en même temps. Mais aussi un compositeur, qui lui n’a jamais entendu cette musique, mais essaye de l’imaginer dans ses partitions. Et en écoutant sa musique, les couples se lancent des regards complices, se tiennent la main.
Premier gros facepalm.

Les originalités à la Mouret me paraissent ici juste bêtes : il y a cette femme qui affirme à son amie que le sexe est bon pour la santé, et comme elle est "pour la redistribution des richesses", elle aimerait vivre dans un monde où on peut prêter son copain à une amie célibataire.
Elle dit ça avec sérieux et aplomb, c’est une part du problème.

Les dialogues et situations n’ont aucun naturel. Le jeu non plus, d’ailleurs.
On a Frédérique Bel en nuisette qui débarque chez Cluzet, sans qu’on ne fasse aucune mention sur cette petite tenue. Les personnages ne se connaissent que depuis 5mn, mais Bel fait remarquer à Cluzet que comme il a du temps libre, ils peuvent "se caler quelques rendez-vous". Hein ? Ca veut dire quoi ? C’est à la fois la façon dont c’est exprimé et l’incongruité de la proposition qui me dérangent.

Je doutais déjà finir le film, mais ensuite est arrivée l’histoire de cette femme qui veut quitter son époux car elle a des désirs pour d’autres hommes. Il finit par déclarer qu’il préfère qu’elle reste, qu’elle assouvisse ses désirs, mais il veut être là pour la serrer dans ses bras quand elle en a besoin. Et la chute, c’est qu’au final, elle flirte avec d’autres hommes mais ne couche qu’avec lui.
ENORME FACEPALM.

Un internaute sur Senscritique a très bien résumé : il a titré "l’art du niais", et emploie dans sa critique l’expression "scandaleusement niais".
Oui, ce film est si niais, c’en est scandaleux, j’en ai été outré.
Je crois que mon envie de Mouret m’est passée… enfin, en attendant la sortie en DVD de Caprice, son dernier en date…

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
L'art d'aimer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une philosophie d'aimer
» A TROP AIMER
» [Taylor Bradford, Barbara] A force d'aimer
» Les personnages que vous aimer le plus ou que vous détester
» Aimer les disney = syndrome de peter pan ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: