La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Carne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Carne   Dim 21 Juin 2015 - 15:58


Réalisateur et scénariste : Gaspar Noé
Année : 1991
Genre : Drame
Acteurs principaux : Philippe Nahon, Blandine Lenoir, Frankie Pain

Voir Angst dernièrement m'a donné envie de voir d'autres films tout aussi sombres et glauques, notamment ceux de Gaspar Noé, très influencé par Angst. Il s'en est surtout inspiré pour Seul contre tous, mais ce dernier est une extension du moyen-métrage Carne, que j'ai tenu à voir en premier.

Au début du film, il y a un message d'avertissement concernant les images chocs qui vont suivre. Il est évident que ça n'a pas été imposé, c'est la volonté de Noé, qui veut filmer ce qui choque, justement.
Il filme des choses crues, la viande sous toutes ses formes, il expose de façon frontale aussi bien un cheval saigné et dépecé qu'un véritable accouchement. Dans les deux cas, c'est beurk.

Philippe Nahon joue un boucher spécialisé dans la viande de cheval (il ne manque que ça), qui élève seul sa fille, muette et probablement attardée. Alors qu'elle a 15 ans, son père doit encore la laver et l'habiller lui-même. On sent un rapport douteux entre eux, comme s'il la matait de façon perverse...
Noé amène ses idées de façon appuyées, vraiment peu subtiles. Le père fait faire du cheval à bascule à sa fille, et elle, quand elle est seule, regarde une scène de Blood feast où un type découpe une femme comme de la viande (oui, on est dans un monde où ils passent Blood feast à la TV... et de vieux films de Santo aussi).
Mais alors qu'on s'attend à un propos, vu les parallèles qui sont dressées entre divers éléments... ça ne mène en fait à rien. Noé n'en fait rien.
Les effets de style du réalisateur aussi sont insistants, et injustifiés, en plus de ça.
On a par exemple un gros plan sur de la viande, puis un dézoom très rapide montrant l'ensemble de la pièce, avec un gros bruitage. Et à la fin de la scène, zoom rapide sur la TV avec le même bruitage violent.
Mais... pourquoi ?

Alors par contre, quand Noé veut véritablement exprimer quelque chose, il l'écrit en gros à l'écran. "VOUS, ETES VOUS A L'ABRI D'UN DERAPAGE ?".
Sérieusement ? Si tu veux faire s'interroger les spectateurs, tu le fais par ta mise en scène, en les faisant se sentir concerné, pas en s'adressant directement à eux par un texte, c'est de la fainéantise ça...

Et il y a des passages vraiment trop cons et maladroits.
La direction d'acteur est grotesque par moments : quand la fille du boucher se fait violentée par un type, on voit un homme qui assiste à la scène et retire ses lunettes de soleil puis reste immobile, sans qu'on sache qui c'est ni comprenne s'il est en train de mater ou s'il est choqué.
Le boucher pense ensuite que sa fille a été violée, et il plante celui qu'il croit coupable, quand quelqu'un arrive en lui disant "arrête, c'est pas lui !". Ca en serait risible si ce n'était pas aussi gênant à voir.
Et vers la fin du film, les dialogues virent aux répliques de porno. Vraiment. "C'est ta bite qu'elle veut", "Tu sors ton engin et tu la bourres", etc.

Carne est bête, lourd, et vain.
Je regarderai Seul contre tous, mais j'espère que ça vaut mieux que ça...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Carne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Autres déviances et bizarreries-
Sauter vers: