La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Daredevil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Daredevil   Dim 3 Mai 2015 - 17:35


Fiche de la série :
Créateur : Drew Goddard
Année : 2015
Genre : Action, Thriller
Acteurs principaux : Charlie Cox, Elden Henson, Deborah Ann Woll, Vincent D'Onofrio

Mon avis :
Une série Daredevil par Netflix, bien sûr ça m'intriguait, mais je pensais attendre avant de m'y mettre, pour voir d'autres séries m'intéressant depuis plus longtemps. Beaucoup parmi ceux que je connais s'y sont mis direct, et je pensais ne pas faire de même, mais à force d'en entendre parler, de lire partout des choses sur la série, j'ai cédé. J'espérais pouvoir y trouver une série qui répondrait aux attentes que j'ai, en terme de qualité, depuis que j'ai vu Terriers.

Il y a quelque chose qui m’avait fait m’inquiéter tout de même, quand la série a été annoncée, c’est que Drew Goddard soit aux commandes, lui dont j’avais détesté le très surestimé "Cabin in the woods". Je ne comprenais pas, pourquoi ne pas avoir pris Joe Carnahan, qui avait avait travaillé visiblement dur sur une trilogie de films Daredevil ?
Je ne sais quel est le rôle joué par Goddard en fin de compte, car il n’a écrit lui-même que deux épisodes et que tous ont été réalisés par d’autres personnes, mais j’ai oublié toute inquiétude que j’avais eu par le passé dès le début du premier épisode.
La mise en scène est sobre, mais excellente. Il y a de bonnes idées de montage. Et le travail du son est excellent ; l’équipe derrière la série a compris à quel point c’était primordial. Pas besoin d’effets à la con, comme dans le film de 2003, mettant en image la perception auditive et olfactive du monde par Matt Murdock. Il y a juste besoin, parfois, d’un vignettage flou et un léger tremblement évoquant la concentration du personnage, et des bruitages très travaillés. (bon, au final, on n’aura qu’un seul plan du point de vue de Matt)
L’usage méticuleux du son permet aussi de donner plus d’impact aux combats, dont la chorégraphie est déjà impressionnante. Et dès l’épisode 2, on a un plan-séquence presque digne de The raid.
Les pics de violence m’ont impressionné, je n’imaginais pas voir ça dans une série.
Ce qui est cool aussi, c’est que le personnage principal est loin d’être infaillible, il se prend une dérouillée un épisode sur deux, et son épuisement est pris en compte dans les combats.

Cette version de Daredevil n’est pas tant une histoire de super-héros qu’un thriller/polar avec de l’action et un personnage de vigilante. Il est question depuis le départ de démanteler un réseau criminel, mais tellement bien implanté que cela ne sera possible que sur le long terme.
La série exploite vraiment bien son format long, et j’ai vite trouvé intriguant la présentation de personnages qui, je le savais, allaient croiser et recroiser leur route à plusieurs occasions.
Par exemple, après que Matt Murdock et Foggy Nelson aient défendu une femme qui avait des infos compromettantes sur une grande firme, avec des implications criminelles, l’homme de main qui avait cherché à la faire tuer vient les engager comme avocats.
Murdock est très regardant par rapport à ses clients, alors que Foggy, bien qu’aussi idéaliste que lui, pense d’avantage aux problèmes financiers. Mais sur ce coup-là, quand Foggy refuse l’affaire, Matt l’accepte, sentant une opportunité d’en découvrir plus.

L’écriture est excellente, surtout pour les dialogues, que ce soit pour les scènes au ton grave ou léger. Et les acteurs sont très doués, faisant efficacement passer de la comédie à l’émotion. Ou alors ils parviennent à mêler les deux dans une même scène (la première rencontre avec Karen).
Il y a un épisode entier où Matt et Foggy se disputent, après que ce dernier ait appris qu’il était Daredevil (jusque là, uniquement désigné comme "the man in black" ou "the man in the mask"). Ca aurait pu sembler trop, mais finalement j’ai trouvé ça essentiel, plutôt que de passer l’éponge trop vite comme l’aurait fait une autre série. Et l’écriture est assez bonne pour qu’on ne s’en lasse pas.
C’est discret, mais j’ai trouvé la caractérisation des personnages très appliquée. Foggy a un type d’humour particulier, dans les premiers épisodes il fait toujours de l’ironie en valorisant son travail et lui, ce qui dénote finalement un manque d’estime personnelle. L’écriture fait passer beaucoup par des détails comme ça. Par exemple quand Karen s’attend à avoir une occasion de se rapprocher de Matt, quand il lui demande s’il peut lui poser une question à son tour, et parle finalement de l’affaire en cours. Ou quand Foggy invite Karen à aller dans un bar, et qu’elle lui propose d’inviter Matt. On n’insiste pas dessus, il n’y a pas de plan ou de réplique indiquant clairement la gêne de Foggy, mais l’idée est là.
Une des meilleures séquences pour moi est celle où Matt va à la galerie d’art où travaille Vanessa, la petite-amie de Fisk. D’une idée un peu absurde, le scénariste a tiré une séquence brillante sur tellement de points : ça exploite la cécité de Matt tout en trouvant une bonne justification à sa présence dans la galerie, on explore le personnage de Vanessa de façon détournée, il y a des répliques géniales sur l’art, les deux grands ennemis de la série se rencontrent, et on passe de l’humour à la tension.
Et vu la qualité de l’écriture de la série, quel que soit le scénariste, j’ai été un peu surpris par cette scène légèrement ridicule où Karen demande à Foggy de toucher son visage comme le ferait un aveugle. Mais ça doit être la seule scène qui m’ait vraiment dérangé dans une série de 13 épisodes durant chacun une heure.
Bon après, je trouve ça un peu bizarre que personne ne reconnaisse Matt dans son costume, et qu’on réveille un homme du coma en lui injectant de l’épinéphrine ; si c’était aussi simple, ça se saurait, non ?

Je pensais qu’on verrait Matt enfant uniquement pour la genèse du personnage, mais on le retrouve dans des flashbacks lors de plusieurs épisodes. Souvent dans des scènes avec son père, qui ont un rapport pertinent avec l’histoire en cours. Et ça donne du relief à un personnage assez effacé, ce père, qui s’avère vraiment touchant.
Concernant le personnage de Wilson Fisk, je l’ai en premier lieu connu en tant que méchant dans le dessin-animé Spider-man, donc je ne le prenais pas sérieusement comme étant une menace. Mais même dans les comics, les actes des méchants n’ont que rarement un impact grave. Or, la série s’arrange très bien pour donner à Fisk l’image d’un criminel très dangereux. Il agit à distance depuis l’épisode 1, mais on ne le voit pas, on n’entend pas son nom. Et quand on prononce enfin son nom, la réaction de la personne qui fait ça est des plus parlantes, disons.
Dans le second épisode où on voit Fisk, on nous le montre à un date, de façon tout à fait sérieuse. Je trouve ça complètement audacieux et génial.
Et Vincent D’Onofrio, maintenant que je l’ai vu dans ce rôle, ça me paraît tellement évident… Il aurait dû être Fisk depuis le début.
La série met aussi en scène un personnage dont j’ignorais l’existence, Stick, le mentor de Matt. Le rapport conflictuel entre les deux est très classique, mais plutôt intéressant.
Le seul personnage que je trouve bizarre, c’est Vanessa, que je ne comprends absolument pas.

Avec tout ça, la série a encore le temps de nous évoquer les problèmes de la presse papier par rapport à internet, à nous faire part du tiraillement intérieur d’un personnage entre ses idéaux et ses besoins (d’argent, dans le cas présent).
Daredevil version Netflix, très très bonne série. J’ai eu un gros coup de cœur lors des premiers épisodes, après j’ai moins été surpris, mais dans l’ensemble c’est tout de même excellent.
Bon bah… il n’y a plus qu’à attendre un an pour voir la suite.

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Le Rling
Cadavre en décomposition
Cadavre en décomposition
avatar

Masculin Nombre de messages : 185
Age : 26
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: Re: Daredevil   Ven 29 Mai 2015 - 22:21

Beaucoup aimé la série aussi, et je suis d'autant plus surpris de voir qu'il s'agit d'une série Marvel. J'aime bien les films et la saga, mais pour le coup les séries Agents of Shield et Agent Carter ne m'intéressent pas du tout. Surtout que ces séries ont pour but d'élargir l'univers cinématographique mais ne font a priori que le complexifier inutilement.

Et là, non, il faut juste accepter le postulat que NY a connu les attaques du premier Avengers et c'est bon, ça ne va pas plus loin.
En plus, comme tu dis, quel traitement violent et sérieux du personnage ! Ça change du second degré qu'ils s'imposent habituellement dans les films.

D'ailleurs on sent que The Dark Knight est passé par là pour l'ambiance sombre est réaliste (notamment dans le pilote et le final).

Je trouve ça assez couillu d'avoir commencé la série avec une tenue de collants-ninja pour le personnage, on s'y habitue assez vite, et du coup je suis presque sceptique devant son costume final (qui se veut d'ailleurs "fonctionnel" avant tout, plaques renforcées, etc.).

J'ai néanmoins une réserve sur le personnage du Caïd (qui n'est d'ailleurs nommé comme tel à aucun moment, un comble). C'est lié à la construction du personnage, mais l'interprétation de d'Onofrio est d'en faire un personnage naturellement discret, en retrait, dans l'ombre. Sauf que ça passe avant tout par une difficulté à s'exprimer en public et à traduire à haute voix ses pensées. Du coup, il parle par à-coups, avec une grosse voix qui crache les mots et reprend son souffle en milieu de phrase. Et très vite ça m'a énervé et sorti du personnage.
Parce qu'en-dehors des 4 ou 5 fois où il pète un câble et se révèle réellement comme le Caïd, il n'est qu'un individu fondamentalement craintif (cf. son enfance) qui découvre le pouvoir de l'amour.

Alors évidemment ça fait partie de l'intrigue et ses partenaires essaient de le ramener dans le mauvais chemin, mais je n'ai pas adhéré à ces choix scénaristiques. Surtout qu'en plus Wilson Fisk -oui, je ne connaissais pas ce nom il y a une semaine- est persuadé d'agir pour le bien de la ville, alors qu'il tire son argent d'extorsions et de trafics de drogue, n'importe quoi ! Et à la toute fin il considère que la ville est ingrate avec lui et décide de ne plus servir que sa propre cause, n'importe quoi-bis !
(Je précise que je connais assez peu le personnage du Caïd à la base, j'ai vu le film moisi des années 2000 et l'ai affronté dans un jeu Spiderman sur PS1, mais ça s'arrête là (et j'ai lu de bons comics Daredevil au collège, mais le seul ennemi marquant était Bullseye)).

En-dehors de ça, le cast est nickel, et l'épisode sans prétention que tu évoques et où l'on découvre le passé de Matt et Foggy m'a semblé génial, parce qu'il présente des scénettes sincères et qui me rappellent la fac.

J'attends la saison 2 avec grande joie (et me demande au passage si le perso fera a minima un caméo dans Civil War).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Daredevil   Sam 30 Mai 2015 - 9:11

Le Rling a écrit:
il faut juste accepter le postulat que NY a connu les attaques du premier Avengers et c'est bon
Ouais d'ailleurs j'aurais préféré que Daredevil se passe dans un univers à part, hors de l'univers ciné Marvel. Mais peut-être que ce n'était pas possible.

Je crois pas l'avoir dit, mais oui, c'est un signe d'audace supplémentaire que de présenter les personnages de Daredevil et du Kingpin sous une forme qui n'est pas connue par la plupart des gens (je ne sais pas quand le Kingpin obtient ce surnom, mais dans les comics Daredevil avait une tenue noire au début).
Pour la tenue finale, plusieurs m'ont dit ne pas l'aimer. J'avoue ne pas savoir qu'en penser vraiment jusque là.

Pour Fisk, sa caractérisation ne m'a pas dérangé, mais attendons de voir la suite anyway.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Le Rling
Cadavre en décomposition
Cadavre en décomposition
avatar

Masculin Nombre de messages : 185
Age : 26
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: Re: Daredevil   Sam 30 Mai 2015 - 11:13

Tant que j'y pense, j'en profite pour dire qu'on n'a pas eu de réponses aux éléments apportés dans l'épisode 6 ou 7 (je sais plus), dans lequel on découvre Stick et sa société secrète qui se demande si Daredevil sera prêt quand les "portes s'ouvriront" (?), et des enfants enchaînés nommés je sais plus comment -black ship ?- mais qui servent apparemment d'armes (??).
C'était quoi ce trip ? On n'en a pas entendu reparler !

Et sinon, j'ai beaucoup aimé le personnage de Wesley, ce gentleman badass sur-efficace dans ce qu'il entreprend et dévoué à la cause de son boss. Évidemment, c'est quand j'ai réalisé que je le trouvais cool et qu'il méritait d'être un peu plus creusé qu'il se fait buter.

Ah, et bardaf, qu'est-ce qu'ils picolent dans cette série !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Daredevil   Sam 30 Mai 2015 - 15:13

Ouais mais je m'étais dit, dès l'apparition de ces éléments, que ça ne reviendrait que plus tard.
Le truc avec Stick, ça me fait un peu peur, mais on verra.

(Wesley il était cool mais j'ai hurlé de joie quand il est mort)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Daredevil   Lun 21 Mar 2016 - 0:02


La saison 1 de Daredevil avait été une excellente surprise, très accrocheuse, et en terminant de la voir, j'avais déjà hâte de voir la suite. On nous annonçait le Punisher, Elektra, et The hand, ça se montrait très ambitieux et les trailers promettaient un enchevêtrement d'intrigues très dense. Je craignais que ça soit trop dense, justement, mais en même temps j'avais tellement hâte, si c'était aussi bien géré que dans la première saison.
Alors j'ai fait quelque chose d'autrefois rare mais qui devient pour moi de plus en plus courant maintenant : je me suis jeté sur la saison dès sa sortie. Merci Netflix.

Cette saison 2, par certains aspects, m'a fait penser à Spider-man 2, par l'accumulation des problèmes, et par la nature de ces derniers. Matt Murdock doit gérer ses relations amoureuses, son travail puisque son cabinet d'avocat n'est pas loin d'être sur la paille à force d’aider les démunis, et les missions de son alter-ego. Fisk est sous les verrous, mais d’autres organisations criminelles ne cherchent qu’à prendre sa place. Hell’s kitchen se retrouve au centre de plusieurs menaces, notamment les yakuzas, et plusieurs gangs déchaînés après avoir été pris pour cible par un nouveau vigilante, le Punisher.
Je trouve l’idée géniale de confronter Daredevil et Castle pour approfondir la caractérisation du héros et en même temps renouveler les enjeux. J’ai juste lu un bref affrontement entre eux dans les comics (celui qui inspire l’épisode avec Matt enchaîné), mais je n’avais jamais perçu les deux personnages comme des doubles, qui se distinguent uniquement sur un point : le Punisher tue les criminels. Ou plutôt, comme il le formule si bien, "you hit them and they get back up, I hit them and they stay down".
La confrontation de leurs points de vue soulève des questions morales intéressantes.
Encore mieux, le Punisher est présenté comme une conséquence de Daredevil, qui a donné l’exemple en rendant justice lui-même. Et Castle pense qu’il en faudrait peu pour qu’il devienne comme lui.

Mais ce que j’aime avec cette version du Punisher s’arrête là. Je n’aimais pas l’idée d’avoir Jon Bernthal dans ce rôle-là. Parce que je trouve qu’il ne correspond pas physiquement. Parce que Ray Stevenson était parfait dans le film Punisher War zone et que là, je pense qu’on peut dire adieu à une suite.
Et à voir Bernthal dans la peau de Frank Castle maintenant, je trouve qu’il manque de charisme.
Mais ce n’est pas ce qui me dérange le plus au final, car même le traitement du personnage est décevant.
J’ai eu l’impression de voir une version minimisée par rapport aux comics. Il manque de substance, pas grand chose ne démarque Castle d’un vigilante générique, il passe pour un idiot par moments, et a besoin qu’on le raisonne. On est loin du Punisher que je connais qui réfléchit sur le long terme pour perpétuer sa mission.
Et même sans comparer aux comics, la caractérisation du personnage dans la série manque de cohérence. Avant que Castle n’apparaisse, tout le monde pense que c’est une "armée" qui menace les gangs d’Hell’s kitchen. C’est ridicule car rien ne laisse à penser qu’ils sont plusieurs… surtout dans un univers où un seul homme peut en battre une vingtaine.
Et quand on voit Frank Castle agir, ça ne correspond pas du tout à l’efficacité dont on faisait mention. Il déambule à visage découvert dans un hôpital en tirant n’importe où, ce qui fait s’enfuir sa cible, un type à peine valide qu’il aurait aisément pu tuer en faisant moins le con.
Et le tout premier méfait du Punisher que l’on voit, son premier massacre à l’écran, est un pétard mouillé ; c’est censé surprendre mais la prévisibilité de l’événement lui retire tout impact.
Pour Elektra, le choix de casting est meilleur, on voit enfin une femme fatale comme Frank Miller les aime. Je connais moins le personnage aussi, c’est peut-être pour ça que je trouve moins de choses à redire.
Je trouve le rapport de confrontation / attraction entre elle et Matt bien amené, il est même présent dès leur rencontre, et se retrouve sous des formes différentes au fil de l’évolution de leur relation.

Les quelques apparitions du Caïd m’ont fait regretter la saison 1, où les intrigues et les affrontements étaient tellement mieux traités.
On retrouve, par moments seulement, ce génie dans la saison 2. Il y a toujours une bonne gestion de la petite dose d’humour au milieu des moments sérieux, et certains dialogues ou intrigues restent très bien écrits… mais on a aussi droit à des passages maladroits, voire ridicules.
Apparemment, même quand on est devenu l’ennemi public numéro 1, on peut sortir de prison juste comme ça, par une petite porte, en soudoyant tous les gardes.
Il y a une scène que je n’ai vraiment pas compris, où Frank pointe son arme sur un innocent qui vient le déranger, et prétend plus tard à Daredevil qu’il a fait ça "for the show", à son intention. Alors qu’il n’a aucune idée que Murdock, qui ne pouvait le voir, a une ouïe hyper-développée. Et à quoi ça lui sert de donner l’impression qu’il est un danger pour les innocents ?
Après, il y a le twist grotesque par rapport au "Blacksmith", et ce passage ridicule où Foggy arrête un combat entre deux membres de gang, un moment qui semble avoir été calé là de force, histoire de donner aussi sa dose d’héroïsme à ce personnage.

La mise en scène reste agréable, il y a de nombreuses petites trouvailles à l’image et au son, mais là aussi je trouve ça inférieur à la saison 1, surtout concernant les combats. Certains vont être contents juste parce qu’il y a un plan-séquence, mais il est bien moins maîtrisée que celui de la première saison, et dans cette scène, comme tant d’autres, la façon dont c’est filmé ou monté ne met pas bien en avant les chorégraphies.

Bref, énorme déception. Parce que cette saison est juste correcte. Et ça fait pâle figure, après une saison 1 excellente.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Daredevil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Daredevil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DAREDEVIL MINI-STATUE
» Recherche albums Panthère noire+ Punisher+Daredevil
» Run de Brubaker sur Daredevil
» DAREDEVIL "battle armor"
» DAREDEVIL "action - classic"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Télévision :: Séries TV-
Sauter vers: