La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les promesses de l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Les promesses de l'ombre   Sam 25 Avr 2015 - 23:42


Fiche du film :
Réalisateur : David Cronenberg
Scénariste : Steven Knight
Année : 2007
Genre : Policier / Thriller
Acteurs principaux : Naomi Watts, Viggo Mortensen, Vincent Cassel, Armin Mueller-Stahl

Mon avis :
Mon envie de polars m'a mené à voir Les promesses de l'ombre (en VO, Eastern promises). J'aurais préféré un film policier qu'un film de gangsters, mais j'ai du mal à trouver des polars dont la qualité est assurée d'avance.

Dans ce film, une femme clandestine meurt à l'hôpital en donnant naissance à une fille. Anna, l'infirmière présente à ce moment-là, retrouve dans le sac de la défunte un journal intime rédigé en Russe. Pour éviter que le bébé soit adopté, Anna cherche dans le journal le nom ou l'adresse d'un proche, ce qui la mène à un restaurant qui, elle l'ignore, est dirigé par un mafieux.
Elle y est accueillie par ce chef de famille âgé, Semyon, qui lui propose de traduire le journal, mais on sent qu'il sait quelque chose à propos de la fille décédée. Il cherche à mettre la main sur le carnet, de façon un peu détournée. Il reste courtois pour ne pas éveiller les soupçons, mais tente de savoir où habite Anna, par exemple.
Dans un même temps, on suite le fils de Semyon mijote quelque chose en secret, sans qu’on ne sache quoi exactement pendant un bon moment. Il semble s’associer avec son chauffeur/"croque-mort", pour grimper les échelons.

Avant de lancer le film, j’en avais presque oublié que c’était une réalisation de David Cronenberg. Ce cinéaste, j’ai toujours continué à regarder ses films alors que pour la majorité, je ne les aime pas. En partie parce que le premier que j’ai vu était La mouche, quand j’étais gamin, et que j’avais adoré ; mais je n’adhère pas à son univers. Mais Les promesses de l’ombre, c’est différent, c’est comme A history of violence, c’est un de ces films qu’il n’a pas écrits, qu’il a fait car ses films fantastiques ne connaissent pas un grand succès commercial (je sais plus si j’ai lu/vu ça quelque part, ou si c’est une remarque que je m’étais faite…).
En tout cas on reconnaît à certains détails la présence d’un cinéaste important derrière la caméra. Par exemple ce plan tout simple, mais pas anodin, de la voiture du mafieux qui vient se garer à quelques centimètres de la moto de Naomi Watts. Un signe annonciateur de la pression qu’il va imposer sur elle.
Il y a aussi le choix de ne pas montrer Anna remercier le chauffeur quand il la ramène et lui dit que c’est un "cadeau de Noël". On peut imaginer qu’elle dit merci, peut-être, mais par une petite ellipse on passe à l’extérieur de la voiture, quand Anna en est sortie. Et cela suffit à garder les rapports un peu plus tendus entre les personnages.
D’ailleurs pendant tout le film, il y a de la tension entre n’importe quels personnages.
Et je crois que c’est ça qui me donne envie de voir d’autres films policiers, c’est la tension, l’ambiance pesante, qui est indéniablement présente dans Les promesses de l’ombre.
Le film se montre aussi plutôt trash : gorges tranchées, doigts coupés, et tout ça bien mis en avant pour la caméra. Et il y a ce putain de combat dans le sauna, avec Mortensen nu, bien intense.

Comme éléments un peu inédits, on a un cadavre qu’on décongèle partiellement avec un sèche-cheveux, et un cadavre qui sert à passer un message à la police (en comptant sur le fait qu’ils vont le retrouver).
Mais ce polar-ci a surtout la particularité d’aborder le sujet de la prostitution forcée avec une certaine empathie, chose que je n’ai pas l’impression d’avoir vu souvent au cinéma. On parle du sujet un peu de biais, en passant par l’histoire de mafieux, mais on se rend compte que c’est un des thèmes principaux du film. Le personnage de Mortensen, très froid, est bizarrement plus sensible à ce problème que ses collègues mafieux, une touche que j’ai apprécié (et qui est pleinement justifiée par la suite).
Le scénariste a aussi eu la bonne idée de placer de temps à autre, en voix-off, des extraits du journal intime de la défunte, qui s’avère être une prostituée mineure. Elle mentionnait dans son carnet l’espoir d’une vie meilleure, ce qui est d’autant plus tragique qu’on l’a déjà vue morte.

Un polar vraiment bon, et qui réserve quelques surprises. J’aurais bien vu une suite, surtout que la fin peut se voir comme le début d’une nouvelle histoire ; un Eastern promises 2 était prévu en 2012, mais le projet a été annulé pour des raisons de budget… dommage, surtout que Cronenberg était aux commandes, et je crois que c’est la première suite qu’il aurait réalisé.

PS : Mortensen et Cassel en Russes, ça fait bizarre. Et en plus ils boivent sans cesse de la vodka, non mais…

Bande-annonce VOST :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Les promesses de l'ombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [2007] Les Promesses de l'Ombre
» Promesses sensuelles.
» Viggo Mortensen: Aragorn, mais pas que...
» Deux, c'est mieux qu'une.
» Remake du cercle rouge écrit par Steven Knight ( Les promesses de l'ombre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: