La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 J'ai rencontré le diable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: J'ai rencontré le diable   Mer 18 Mar 2015 - 1:14


Fiche du film :
Réalisateur : Kim Jee-Woon
Scénariste : Park Hoon-jung
Année : 2010
Genre : Thriller
Acteurs principaux : Lee Byung-Hun, Choi Min-Sik, Kim In-Seo

Mon avis :
"J'ai rencontré le diable" est un film dont on a beaucoup parlé à sa sortie, qui a été encensé, et je me disais que je devrais le voir un jour, mais je n'étais pas convaincu. Récemment, j'ai entendu un ami dire que c'est un des films les plus violents qu'il ait vu. Ca a éveillé mon intérêt. C'est un bon thriller ET c'est particulièrement violent ? Ok !

Soohyeon est un agent secret dont la fiancée, alors enceinte, se fait tuer et mutiler. Le héros prend deux semaines de congés, durant lesquelles il compte retrouver le tueur pour se venger personnellement. Il va interroger un à un les suspects de l'affaire, des pervers notoires, de façon bien trash.
La violence du film est crue, sans détours. Des coups de clé à molette répétés à l’entrejambe ? C’est montré en gros plan, sans cut. Des coups de tuyau sur la tête ? Pas de coupe non plus, les gerbes de sang semblent jaillir directement de la plaie. Des coups d’haltère dans la face ? On voit le crâne s’écraser sous le choc.
D’ailleurs, je ne sais pas trop comment à chaque fois les personnages survivent à des coups pareils qui auraient dû les tuer plusieurs fois.
Pendant ce temps, on voit le tueur continuer ses forfaits. Et jouer House of the rising sun à la guitare. J’apprécie, c’est pas souvent qu’on montre les talents artistiques des tueurs au cinéma.
"J’ai rencontré le diable" faisant 2h30, je pensais que l’enquête prendrait du temps, mais en fait ce n’est pas ça qui est censé constituer l’intérêt du film. Le personnage principal trouve le héros assez aisément, en moins d’une heure.
Il le cockblocke (comme à chaque fois qu’il débarque chez quelqu’un !), le tabasse, et… le relâche.
Une grosse partie du film repose sur ce cycle de captures et de remises en liberté, l’idée étant que le héros torture le tueur ainsi, mais je n’y adhère pas du tout. C’est juste idiot, ça donne au criminel l’occasion de faire pleins d’autres victimes. Ca m’a agacé, cette bêtise, répétée, du personnage principal. Impossible pour moi de me placer de son côté ; son idée lui revient en pleine gueule, et il n’y a que lui à blâmer pour ça.

Le film est plutôt trash, bien que moins que je l’imaginais. Il y a une idée que j’ai appréciée en particulier, ce passage où un type essaye de retirer un pic à glace dans sa main, mais le manche se casse.
Kim Jee-Woon développe aussi une esthétique du macabre, il fait ressortir une beauté étrange de la laideur. Du sang qui coule sur le front d’une femme, un corps nu enveloppé dans une bâche transparente, une tête coupée dont les cheveux sont portés par le courant…
En revanche, la mise en scène des scènes d’action n’est pas du tout lisible, c’est vraiment dommage. Durant les combats, on ne comprend pas comment tel personnage s’est entaillé la lèvre, ou comment un autre a pu éviter l’arme de son adversaire…

Mais à vouloir placer la violence et le mal partout dans le film, ça en devient peu crédible.
Par exemple le tueur retrouve des amis, un couple de maniaque avec les mêmes hobbies que lui. Mais le plus gênant, c’est la scène dans le taxi, avec les deux tueurs. La situation, et l’excès de violence qui en découle, est totalement grotesque.
Le principe du film est aussi, j’ai l’impression, de montrer comme le héros se transforme en monstre, mais pour moi c’est raté. On n’explore pas assez ses ressentis, et alors qu’il est censé être un agent secret au départ, donc quelqu’un agissant pour le bien, il semble ne plus se trop soucier des autres vies humaines. Encore s’il se montrait inhumain qu’avec le tueur ou ses complices, ce serait compréhensible. Et d’ailleurs, lui qui semble si déterminé à faire souffrir le meurtrier, j’ai trouvé qu’il y allait bien trop doucement avec lui.
La fin est décevante, non seulement pour la raison que je viens d’évoquer, mais aussi parce que la façon de torturer le méchant est ridicule, grand-guignolesque, et elle implique de traumatiser des innocents qui n’ont rien demandé…

Très déçu, j’en attendais pas mal en fin de compte. Ca m’a donné envie de trouver un bon thriller à regarder, pour compenser.

Bande-annonce VOST :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
J'ai rencontré le diable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Autres déviances et bizarreries-
Sauter vers: