La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cat soup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Cat soup   Sam 25 Oct 2014 - 22:45


Fiche du film :
Réalisateur : Tatsuo Satô
Scénaristes : Nekojiru, Tatsuo Satô, Masaaki Yuasa
Année : 2001
Genre : Animation / Expérimental

Mon avis :
Je parlais dans d'autres topics, dont celui du "Vieux qui lisait des romans d'amour", sur un autre forum je participe à un jeu où l'on s'échange des œuvres à consommer. Dans le lot, celle qui m'intriguait le plus était Cat soup. Film d'animation basé sur un manga trash ; ça m'avait l'air bien barré.
J'ai parcouru un peu le film avant de le regarder, ça avait surtout l'air d'être expérimental, et j'ai craint de m'ennuyer tout d'un coup.

J'avais lu vite fait sur IMDb qu'il était question d'un chat qui essaye de sauver l'âme de sa sœur. Heureusement, parce que je ne suis pas sûr que je l'aurais compris de moi-même.
L’animation est sympa, il y a des plans vraiment jolis, et un beau travail du son.
Mais le sens de ce que je voyais me posait problème.
Cat soup est dépourvu de toute parole, les quelques sous-titres qui apparaissaient à l'écran servaient à traduire des pancartes ou de courts textes dans des bulles de style BD, mais même par le biais de ces phylactères, les personnages s'expriment peu.
Les images se présente donc toujours à nous telles quelles, sans contexte, sans grand chose pour nous assister dans leur compréhension. Ces commères qui discutent en faisant des couinements de ballon, et que le héros dégonfle, j’ai trouvé ça marrant, mais je n’étais pas capable d’en tirer un sens.
J’ai éclaté de rire carrément quand on voit cet humain qui chie dans la rue, à même le sol. Habituellement dans les fictions avec des êtres anthropomorphes, on ne voit que des animaux, et on ne se pose pas de questions sur la place de l’humain dans cette société.
Bon, plus tard dans Cat soup, l’humain semble avoir la même place que les chats, alors je comprends pas trop, c’est dommage, c’est pas cohérent…
J’ai pas compris cet univers, ses règles, ni pourquoi/comment on passe d’une chose à une autre.
Me suis dit au bout d’un moment que le réalisateur voulait peut-être juste montrer une série de trucs fucked up ?
Pleins de fois je me suis écrié devant mon écran "mais pourquoi ?!" ou "quoooooi ?"… mais tout en étant amusé. Pour des trucs d’une absurdité plus ou moins grande. On est pas dans l’humour lourd, ici l’absurdité passe par de la bizarrerie même à petite dose : cette planche trouée sur le rebord d’une barque, pour faire caca dans l’eau. Ce qui donne après cette réplique géniale, "Il y a pleins de poissons dans les toilettes"…

J’ai cessé de me prendre la tête et j’ai savouré l’absurdité géniale et le WTF constant.
Et j'ai adoré.

Même le générique de fin est troublant… mais m’a donné, à nouveau, l’impression qu’il y avait un truc à comprendre, et que je suis passé à côté.
… Même si un membre sur IMDb affirme que le réalisateur aurait déclaré qu’il n’y a pas vraiment de sens précis à tirer du film.
En tout cas, j’aime bien cette interprétation :
"Call me crazy, but I'm pretty sure the kid drowns in the bathtub and the entire film after that is him imagining he's going on a journey to bring his dying sister back and at the end the family disappears because he's dead and they aren't there with him....wherever 'there' is."
http://www.imdb.com/title/tt0385586/board/nest/68430232?ref_=tt_bd_5

Et sinon il y a cette superbe critique :
http://www.senscritique.com/film/Cat_Soup/critique/4569290

Bande-annonce :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Cat soup
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Autres déviances et bizarreries-
Sauter vers: