La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Derek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Derek   Dim 1 Juin 2014 - 22:46


Fiche de la série :
Réalisateur et scénariste : Ricky Gervais
Année : 2012
Genre : Comédie dramatique
Acteurs principaux : Ricky Gervais, Kerry Godliman, David Earl

Mon avis :
J'ai adoré deux des trois séries de Ricky Gervais que j'ai vu jusque là, et pourtant j'ai hésité à me lancer dans "Derek". Les quelques images que j'en avais vu étaient plus rebutantes qu'autre chose, rien qu'avec le look du personnage principal joué par Ricky Gervais... mais on m'en a dit du bien, et puis j'avais eu une réaction similaire en voyant un des visuels d'Extras, à l'époque. Et je me suis dit qu'en me lançant dans la série, je risquais, comme pour les autres, de finir pas ne plus pouvoir m'en passer.

Gervais joue un attardé mental avec une coupe et un pull rinards, qui parle avec une façon étrange d’hacher ses phrases. C’est plutôt déroutant, que l’acteur se fasse incarner un tel personnage sur le long terme.
Derek travaille dans une maison de retraite, où il a deux amis presque aussi bizarres que lui : un gros branleur obsédé sexuel, et un loser à la coupe de cheveux improbable (le sommet du crâne rasé, mais des cheveux longs sur les côtés).
Avant même le générique de début de l’épisode 1, je me suis vraiment demandé comment Ricky Gervais avait bien pu pitcher une telle série.
Elle est tellement en dehors des normes de ce qui se fait pour la télévision, et sans que rien ne vienne compenser cet "handicap"…
La série semble juste présenter le microcosme dans lequel vit un attardé, sans que ce soit vraiment drôle. Derek nous sort ses réflexions sur les chiens, par exemple, on s’en fout et ça n’a rien de bien comique.

Il y a un début d’intrigue qui s’installe en parallèle, avec la directrice de la maison de retraite qui fait face à un comité qui veut réduire les coûts de l’établissement, et pense à déplacer les résidents ailleurs.
A la fin de l’épisode 1, je ne savais pas si le but de la série était d’être drôle ou touchante, avec cette intrigue-là, car pour moi ça ne parvenait à n’être aucun des deux.
J’ai dû me forcer pour regarder l’épisode 2. Ca débute par des blagues scatos et sexuelles très insistantes, pesantes. J’ai arrêté, j’ai mis 2/10 sur SensCritique, mais ai vu toutes ces notes de 8 et de 9. J’ai donc repris un peu l’épisode. Il y a une histoire un peu intéressante, avec cette fille forcée de travailler dans la maison de retraite, dans le cadre de travaux d’intérêts généraux. Elle a été élevée à twitter et idolâtre les Kardashian, mais finit par s’intéresser aux résidents. Bon, c’est quand même très classique…
Et après ça, on en revient aux gags pas drôles. Ils ne provoquent pas l’agacement, mais juste l’ennui.
J’arrête Derek après un épisode et demi, et je mets 3/10.

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Derek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Derek Riggs
» Coriander Widetrack & Derek "Decals" Dobbs
» Figurine N° 12 : Erika (mister derek)
» Coriander Widertrack, Hooman, Swift Alternator et Derek Decal Dobbs
» L’enquête où tout a basculé (2/3) (Emily/Derek/Rossi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Télévision :: Séries TV-
Sauter vers: