La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Platane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Platane   Dim 23 Fév 2014 - 20:31


Fiche de la série :
Créateurs : Éric Judor, Hafid F. Benamar
Année de création : 2011
Genre : Comédie
Acteurs principaux : Eric Judor, Arnaud Henriet, Hafid F. Benamar, Jean-Baptiste Shelmerdine, Lilly-Fleur Pointeaux, Toinette Laquière

Mon avis :
Je n'aurais jamais cru faire ça un jour, mais je me suis procuré de mon plein gré l'intégralité de la saison 1 d'une série comique française, une série avec Eric Judor, en plus... il s'agit de Platane. J'ai cédé car un ami à une certaine époque ne cessait de dire que c'est drôle, et il évoquaient des gags qui semblaient, effectivement, drôles, mais aussi audacieux.
En y repensant, il y avait cette pub pour la série, que j'avais vue à la TV, et qui m'avait fait rire... cette pub où Eric explique à un homme comment il s'est retrouvé dans le lit de sa femme.

Dans le premier épisode, Eric et Ramzy jouent leurs propres rôles, ils préparent une suite de la série H, "HP", et donnent une conférence de presse. Je ne sais pas trop à quel point la représentation qu’ils donnent d’eux est fidèle à la réalité, ou si ils incarnent une autre version d’eux-mêmes ; quand les deux personnages se moquent de façon lourde et pas drôle d’un journaliste, j’ai quand même l’impression que c’est fait au second degré, que les deux comédiens sont conscients de faire des blagues lourdes et pas drôles… mais du coup, quel intérêt, en fait ?
Et quand ils jouent une scène d’HP qui n’est vraiment pas drôle, c’est fait exprès ? Pourquoi nous infliger ça ?
C’est toutefois intéressant de voir les échos à la vie réelle de ce duo, qu’on associe toujours : là on voit Eric être appelé Ramzy, et il y a le fait que le personnage de Ramzy soit vexé qu’il soit évincé d’HP au bout de quelques épisodes, ce qui crée une parallèle avec Platane, qui est la série d’Eric, sans Ramzy.

Le journaliste dont se moquait le duo émet le doute qu’Eric puisse jouer un rôle sérieux ; en tout cas, il joue super bien l’ébriété, on y croit ! Et au final, son rôle est presque (presque) dramatique : il a un accident de voiture et se cogne contre le fameux platane du titre après avoir trop bu à cause d’une séparation avec sa copine.
C’est aussi dans certains détails qu’on reconnaît un certain talent dans le jeu d’Eric : dans une scène où il est stressé, un personnage lui livre une information, Eric répond "ok", mais ne réagit à l’info qu’après ; ça ajoute une petite touche de réalisme.
Peu après son réveil à l’hôpital, Eric fait son show devant des patients ; j’aime pas les spectacles de comiques, mais là c’était sympa, et ça virait au touchant.
Et puis soudain, il y a ce gag ultra glauque, très inattendu : Eric qui est content d’avoir envoyé un enfant aux urgences par la force de l’émotion qu’il a transmise avec son spectacle !
Il y a au moins une fois par épisode une touche d’humour noir ou politiquement incorrect à laquelle je ne m’attendais pas. Un gag qui m’a beaucoup fait rire, c’est quand une amie d’Eric lui présente le "Luc Besson africain", et qu’Eric commente "ah, le Transporteur… de bananes."
Au début je trouvais l’humour de Platane est un peu différent de ce qu’Eric semble faire d’habitude, là le personnage reste sérieux, mais se retrouve dans des situations absurdes.
Mais par la suite, les quelques gags qui restaient (car il y en a bien peu, au final) résidaient sur le fait qu’Eric est un connard. Ca m’a fait marrer, au début du moins, par exemple quand un type d’une association écolo lui colle un sticker sur sa veste en cachemire, et qu’Eric arrache la manche du manteau de l’autre, en lui balançant, comme lui juste avant, "tiens, ça part au lavage".

Après quelques épisodes, on suit le parcours d’Eric pour essayer de pitcher son idée de série à Canal+, puis son film (après que son idée de série lui ait été piquée). Evidemment il y a pleins d’embûches, et pas mal de quiproquos. Comme d’habitude, ça m’énerve de voir ces situations où le personnage pourrait se sortir d’une galère en expliquant un malentendu, mais ne le fait pas. J’ai aussi été agacé par le personnage du frère (ou cousin ? je sais plus) d’Eric, gros lourdaud débile qui le fout dans la merde. Et à chaque fois, c’est prévisible.
D’ailleurs beaucoup de gags sont ultra prévisibles et commun ; dans le premier épisode avec Monica Bellucci, il y a un quiproquo ultra préparé, qu’on voit venir 10mn à l’avance, littéralement, et il y a tout un tas d’éléments réunis de façon très forcée pour y arriver.
Eric est censé écrire un film sérieux, mais à chaque fois qu’il en parle, ou qu’on en voit un passage dans l’imagination d’Eric, on voit quelque chose d’exagérément ridicule, d’une débilité du niveau de Scary movie. J’ai eu du mal à comprendre car ça semblait en décalage avec la forme d’humour qu’on voyait jusque là dans la série. Bon, le début du film d’Eric est plus rigolo après, quand il le rejoue avec une actrice qui change le texte, et fait tout pour voler la vedette.
On ne sait trop pourquoi, mais au départ Eric veut faire un film dans le milieu de la musique black, bon… au moins ça permet l’introduction d’Eric dans un cours de hip-hop, où le prof se prend trop au sérieux. Il lui fait passer un test, assez risible, pour savoir si Eric est à la hauteur. "Selon toi, quelle est l’arme qui blesse le plus : un couteau, un gun, ou un stylo ?" – "A mon avis tu veux que je réponde un stylo." – "C’est pas seulement ce que je veux que tu répondes, c’est la réalité. Tire-moi une balle dans la jambe. J’aurai mal, c’est vrai. Mais insulte moi, avec les mots. Je suis dans un clash, je serai blessé… à vie." – "En même temps t’es d’accord avec moi que si je te tire une balle dans la tête, ça fait plus mal qu’une insulte, non ?".
Meilleur passage de la série.
Les personnages ont aussi par moment des remarques sympas, comme celle sur les platanes au bord de la route dans l’épisode 1, ou alors les blagues très pertinentes sur le traducteur approximatif, à une conférence (putain, combien de fois j’ai vu ça…)
Mais voilà, malgré ces quelques moments très drôles, c’est mou, et dans les derniers épisodes que j’ai vus (je me suis arrêté en milieu du 5 ou 6), les gags se faisaient plus rare… alors que c’est là que réside l’intérêt de la série, parce que les problèmes de famille d’Eric hein, je m’en fous… et le personnage m’énerve plus autre chose en agissant encore plus comme un gros connard.

Ce qui est surprenant, pour une série qui a quand même des moyens, c’est que c’est super mal filmé ! Il y a des moments où le personnage qui parle au premier plan est flou, alors que les gens derrière sont nets ! Et il y a des gros plans disgracieux, comme celui furtif avec ce zoom sur la bouffe de McDo, dans l’épisode 1 ; wtf ?
Et niveau incohérence, Eric qui est dans le coma et qui est juste sur un lit, sans aucun moniteur ? Et Eric qui a encore une cicatrice sur le front, alors qu’il se réveille un an après son accident ; cicatrice qui disparaît dans l’épisode suivant ?

Bref, Platane c’est nul, en fait.

Pub pour la série :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Platane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Platane contre béton
» Platane (Eric Judor)
» [2011] Platane
» PerfectWorldShipping [Furadari / Lysandre x Platane / Sycamore]
» Fiche du PerfectWorldShipping [Furadari / Lysandre x Professeur Platane / Professor Sycamore]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Télévision :: Séries TV-
Sauter vers: