La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au bout du labyrinthe - Philip K. Dick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Au bout du labyrinthe - Philip K. Dick   Mer 14 Aoû 2013 - 15:58


La cover que j'ai est très moche.

Fiche du livre :
Auteur : Philip K. Dick
Année : 1970
Genre : Science-fiction / Drame
Editeur : J'ai lu

Mon avis :
Il y a deux ou trois ans, peut-être plus, un vendeur sur priceminister m'a proposé de m'envoyer "Au bout du labyrinthe", en plus du livre que je comptais commander, à savoir un des tomes d'H2G2. J'ai accepté, j'avais rien à y perdre ; même si je comptais lire un titre plus connu de Philip K. Dick, si jamais j'en lisais un un jour, je me suis dis que je lirais celui-ci quand même...
Il y a quelques semaines, comme je n'avais rien à lire, je m'y suis mis.

L'édition que j'ai date de... 1977 !
Et ce n'est pas juste à cause de la traduction, mais le livre fait vieillot.
La façon de parler et la façon de penser semblent issus d'une autre époque : le héros dit qu'il part sur une autre planète pour un nouveau boulot, et tout ce à quoi il pense, c'est que ça sera mieux car ici le fromage est mauvais !
Ou alors ça tient à la façon dont l'auteur rédige les pensées : le héros énonce ses réflexions dans sa tête, mais comme s'il parlait à Gandalf, le personnage du Seigneur des anneaux qu'il a vu et entendu quelques instants plus tôt sur son "visidisque". Et, en pensée, le héros formule ses remarques personnelles comme s'il lui parlait. C'est vraiment bizarre, mais c'est peut-être juste K. Dick qui écrit comme ça. En tout cas, j'ai l'impression qu'aucun auteur rédigerait les choses de cette façon aujourd'hui.
Il y a des descriptions ultra bizarres aussi : "il découvrit que des larmes s’étaient logées dans ses orbites" p26, "il tripota sa pomme d’Adam" p62, et il y a d’autres détails comme ça… K. Dick indique notamment qu’un personnage se gratte l’oreille… je ne comprends pas pourquoi, c’est pour ajouter du réalisme ? Ca a juste l’air idiot.
Lors de l’arrivée des personnages sur la nouvelle planète, l’auteur s’applique pendant une page et demie à retranscrire des bribes de dialogues de plusieurs protagonistes, sans attribuer les paroles. On dirait que c’est juste pour indiquer qu’il y a du blabla, mais quel intérêt ? En plus, la plupart de leurs paroles sont répétées, à l’identique, lors de l’arrivée d’un autre personnage sur la planète ! Et par deux fois, tous les personnages se présentent au nouvel arrivant !
Philip K. Dick plombe aussi son écriture par beaucoup trop de parenthèses.

Ce que j’aime bien dans le monde qu’il a créé, c’est que les hommes communiquent à dieu par la technologie, en transmettant des prières par des ondes envoyées dans la galaxie.
Et un personnage athée tient un discours intéressant ensuite, disant que les dieux issus des "mondes divins" sont des aliens évolués, l’équivalent des conquistadors en leur temps, qui étaient des dieux pour ceux qu’ils envahissaient.
Concernant la religion fictive du bouquin, l’auteur arrive à construire quelque chose qui se tient, mais du reste, il y a tout un tas d’incohérences.
Les personnages utilisent comme transport des "fuseurs", qui coûtent 4 dollars d’argent, et dont l’usage est unique car ils ne peuvent contenir assez de carburant pour un retour après un voyage sur une autre planète. C’est absurde, on parle de vaisseaux, pas de rasoirs jetables à manche en plastique !
Les fuseurs sont récupérés dans une sorte de parking où il y en a pleins, il suffit d’un choisir un. Certains sont défectueux, ce qui voudrait dire qu’ils ne sont pas à usage unique ? D’après ce que j’ai compris, quand un client les utilise, il ne peut faire qu’un aller, mais les appareils sont sûrement rechargés entre chaque usage ? Enfin en tout cas c’est vraiment débile !
Et c’est pas comme si le trajet vers une planète ou une autre nécessitait la même dose de carburant, il doit y avoir des trajets plus courts que d’autres où le retour est permis !
Quand les personnages arrivent sur la nouvelle planète, ils doivent attendre tout le monde (ce qui dure des mois) avant de pouvoir envoyer un signal vers un satellite détenant une bande-audio qui va leur donner les instructions vis-à-vis de leur nouveau travail, jusque là gardé secret. Pourquoi c’est aussi compliqué ?!
Et la bande s’efface lorsqu’ils essayent de la lire, et il n’y a par moyen de récupérer les instructions du coup ! C’est complètement con !

Le livre devient intéressant quand les héros découvrent que leur arrivée sur la planète est un piège, on a envie d’en savoir plus.
Mais ça devient n’importe quoi. Un des personnages sort des conclusions tirées par les cheveux et une théorie très élaborée, qui aboutit sur le fait qu’ils seraient tous issus d’un asile, ce qui explique qu’ils sont incapables d’agir en groupe, mais qu’on a coupé des circuits de leur mémoire, etc… tout ça à partir du fait qu’il ait remarqué qu’un des personnages n’avait pas dans ses affaire le "livre de Specktovsky", l’équivalent de la Bible. Ce n’est qu’après qu’il se dit que peut-être que si le livre n’est pas dans les affaires du fuseur du personnage, c’est qu’il l’a emporté dans sa chambre.

Le livre se finit par un twist merdique, où, comme souvent avec Philip K. Dick d’après ce que j’ai compris, il est questions d’univers virtuels. Comme si le fait que tout soit faux justifie qu’on puisse faire partir son récit en couilles à volonté.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Au bout du labyrinthe - Philip K. Dick
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SF : Philip K. DICK ou le visionnaire hallu-ciné
» Philip K Dick nouvelle traduction
» Philip K. DICK (Etats-Unis)
» Philip K.Dick [Nouvelles]
» Les Mondes de Philip K. Dick (Documentaire Arte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Discussions :: Livres-
Sauter vers: