La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Entourage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Entourage   Mar 23 Juil 2013 - 14:32


Fiche de la série :
Créateur : Doug Ellin
Année de création : 2004
Genre : Comédie
Acteurs principaux : Adrian Grenier, Kevin Connolly, Kevin Dillon, Jerry Ferrara, Jeremy Piven

Mon avis :
J'entendais parler en bien de la série Entourage par deux collègues d'école de ciné en année prépa, mais ils sont branchés ciné US contemporain, les gros films, et ils aiment la vision de l'american dream qu'on leur vend dans les blockbusters ou les séries, donc il n'est pas vraiment surprenant qu'une série sur une bande de potes dans le showbiz leur plaise.
En dehors de ça, la présence dans certains épisodes de Mindy Clarke, la zombie du Retour des morts-vivants 3, était un bon argument en faveur de la série, pour moi.
Pourquoi pas essayer Entourage, ça pouvait se montrer divertissant.

Rien que dans les premières minutes du pilote, on trouve beaucoup de choses qui me déplaisent.
Un type débarque avec sa grosse Hummer, sur de la musique rap de merde, il salue des top models tout en matant leur cul, et il rejoint dans un restaurant ses potes stars de ciné. Ils causent de l'avant-première du film de l'un d'eux, et prévoient d'aller ensuite à une soirée avec des top models. Ils finissent par évoquer l'ex de l'un d'eux, qu'il ferait mieux d'oublier, car c'est une bitch.
De quoi rendre les personnages détestables plus qu'autre chose.
De plus, ils ont choisi pour jouer la grande star du groupe l'acteur qui, parmi eux, a le plus une tête de con. Pourtant visiblement dans Entourage c'est une étoile montante, on hurle son nom sur le tapis rouge, tandis que ses potes font des remarques sur les nichons (sic) des bombasses (sic) aux alentours.
L’un des personnages demande à un autre s’il pourrait baiser sans profiter de la notoriété de son ami célèbre, mais il n’y a aucune remise en question, l’autre répond simplement "I don’t give a fuck".

Hormis un, les protagonistes ne sont que des abrutis.
La star du groupe est un acteur qui ne lit pas ses scripts, et se plaint qu’un réalisateur français qui veut le faire jouer n’ait pas vu ses derniers films. Il ne manquerait plus qu’ils soient fiers de leur attitude.
Les potes qui vivent aux crochets du héros le confortent dans sa position, quand une critique négative paraît dans la presse, ils lui disent de ne pas en être affecté, parce que "you’re a fucking star !".
La série joue beaucoup sur ses guests qui sont, eux, de vraies stars ; il y en a au moins une ou deux par épisode, histoire de faire comme si Vincent Chase, le protagoniste d’Entourage, était vraiment une star lui-même.
Dans l’épisode 3, il est invité dans un talk-show, et au lieu d’appuyer son statut de star justement, j’ai trouvé que ça donnait du show business l’image d’un monde de faux-culs sans personnalités, dont les paroles sont très factices, mais que le public acclame à la simple petite blague ou juste à l’évocation de leur nom.

Les personnages sont tellement sûrs d’eux que j’avais juste envie qu’ils chutent et se pètent la gueule, qu’ils reviennent sur terre. J’y ai cru un moment, quand ils attendant les résultats au box-office du dernier film de Vincent ; il y a un suspense pendant un moment, mais finalement son film est number one !
Tout leur sourit, ils n’ont jamais aucun problème, comme ce sont des stars on leur offre tout ce qu’ils veulent, contre un autographe la police ferme les yeux sur leur détention de drogue, et grâce à un deal de weed avec un producteur réticent Vincent obtient le premier rôle dans un film.
Et quand ils rencontrent un mode de vie différent du leur, c’est l’extrême opposé : ils font connaissance avec un sherpa défoncé sans arrêt, une grosse caricature vraiment navrante.
Et ce qui est énervant aussi, c’est que le groupe des 4 personnages principaux ne se séparent jamais, ces losers sont incapables de faire quelque chose sans les autres. Quand l’un d’eux obtient un rencard, les trois autres veulent l’accompagner ; mais le pire (et le plus improbable) c’est que la fille dit avoir passé une bonne soirée !

Entourage est série tout à fait superficielle, complaisante, et à mes yeux détestable.
Je me suis arrêté à l’épisode 8 de la saison 1, puis suis passé à l’épisode 10 de la saison 2, pour voir Mindy Clarke et voir si la série avait subi une évolution. Non, les personnages semblent ne pas avoir changés, tout va pour le mieux pour eux.
C’est comme Californication, si ce n’est que cette série avait l’avantage d’amuser, du moins au début : au bout d’un moment, c’est toujours pareil, Hank ne connaît jamais de réel problème, et il continue de baiser littéralement toutes les femmes à qui il adresse la parole. Il aurait fini par souffrir d’impuissance, ou se faire rejeter par une femme, ça aurait pu devenir intéressant.
Sinon il n’y a aucun enjeu.

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Entourage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une lettre écrite à bord du Titanic à votre entourage
» Votre famille et entourage
» Entourage
» Saint-Louis- Son entourage et la symbolique chrétienne
» HBO - Entourage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Télévision :: Séries TV-
Sauter vers: