La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Contes de la folie ordinaire - Charles Bukowski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Contes de la folie ordinaire - Charles Bukowski   Lun 24 Déc 2012 - 18:06


Fiche du livre :
Auteur : Charles Bukowski
Année de publication : 1983
Titre original : Erections, Ejaculations, Exhibitions and General Tales of Ordinary Madness

Mon avis :
Dans le dernier numéro de So film (le 6 je crois), Willem Dafoe disait cela à propos de New York : "Quand tu débarques au milieu de ces gens très rudes, tu ressens exactement ce qu'un collégien ressent quand il découvre Bukowski, quand il tombe raide dingue de la culture junkie". Comme ils parlaient déjà de l'auteur dans le numéro précédent, dans l'interview de Mickey Rourke qui avait joué l'alter égo du romancier dans "Barfly", j'ai eu envie de chercher à en savoir plus sur cet auteur en allant sur Senscritique.
J'ai vu les notes, lu rapidement des critiques, et j'ai retenu deux titres dans la bibliographie de Bukowski : "Contes de la folie ordinaire" et "Journal d'un vieux dégueulasse".
C'était un samedi, et alors que j'avais lu l'interview Dafoe/Ferrara quelques heures plus tôt seulement en étant sorti sur Paris, j'ai eu l'envie soudaine de lire du Bukowski, avant la fin du monde (le vendredi suivant). Comme les magasins de livres d'occasion où je vais étaient fermés le dimanche, j'ai fait un truc que je ne fais jamais : je suis REssorti de chez moi ! Enfin, je le fais quand j'ai une obligation, ou quand on m'invite en soirée, mais sinon je préfère rester tranquille chez moi à rien foutre.
C'était une pulsion, comme ça.
Le soir-même, j'ai fait un autre truc que je fais jamais : j'ai aménagé un temps de lecture, 1h environ, moi qui d'habitude ne lis que dans les transports.
Je me voyais finir le livre en quelques jours, pour enchaîner avec Journal d'un vieux dégueulasse.
J'ai lu le soir suivant aussi. Et puis après j'ai arrêté, par manque d'intérêt.

Si j'ai choisi "Contes de la folie ordinaire" à lire en premier, c'est pas seulement parce que c'était le seul dispo en occasion, mais j'avais lu ceci dans une critique, qui m'avait intéressé :
Citation :
C'est la première nouvelle qui m'a le plus marqué je crois, je la trouve horriblement triste, j'en aurais pleuré. Cette histoire de regrets, de choses qu'on n'a pas fait, de mots qu'on n'a pas dit et qui auraient pu tout changer.
Bah j'ai été déçu, ce dont parle cette fille dans sa critique ne se retrouve qu'à la fin de la nouvelle, ça tient à une phrase. Je m'étais imaginé toute une nouvelle développée sur cette idées, où l'auteur citerait plusieurs souvenirs liés au regret.

J'avais beau avoir l'idée d'un auteur trash et alcoolique, j'ai quand même été surpris de voir comme c'est mal écrit, ce bouquin. Bukowski dit dans l'intro de cet ouvrage, en entretien avec le traducteur français, qu'il ne comprend pas ce qu'on lui trouve de si génial (même si dans ses nouvelles, il se dit être le meilleur auteur d'Amérique...). Bah il a bien raison. Pratiquement tout ce qu'il écrit ressemble à ce qu'un alcoolique griffonerait à la va-vite sur une feuille après une cuite, juste avant d'aller vomir. D'ailleurs c'est très certainement ça qu'on lit, dans "Contes de la folie ordinaire" : ce qui passe par la tête d'un saoulard quand il a l'esprit tout embrumé.
Le recueil rassemble récits fictifs et authentiques, sans qu'on sache ce qu'il en est au départ, sans savoir non plus si le personnage principal est Bukowski ou un de ses personnages.
Récits réels ou inventés, dans les deux cas, il arrive souvent qu'on parte de quelque chose qui pourrait être intéressant, et auquel Bukowski ne donne pas suite. Régulièrement, ses histoires se finissent par lui qui va chier, se branler, et/ou dormir.
Avec plusieurs des récits, on se demande où est l'intérêt, au final.
Il y a une histoire nommée "La machine à baiser", ça vire complètement dans la SF, mais c'est aussi bête et mal écrit que d'habitude, et la fin évoque un pétard mouillé.
On croirait lire une blague sans chute.

Rares sont les passages où Bukowski a quelque chose de pertinent à dire. Il tient quelques propos intéressants sur les armes nucléaires et la manipulation de la population par l'Etat via les media, mais les pensées lucides ("1000 tonnes de croûte terrestre espagnole et radioactive étaient expédiées à Aiken dans les containers scellés. Je parie qu'on trouve des loyers pas chers à Aiken") se retrouvent tout de même au milieu des propos caricaturaux ("La différence entre une démocratie et une dictature, c'est qu'en démocratie tu votes avant d'obéir aux ordres. Dans une dictature, tu ne perds pas ton temps à voter") et les conneries pures relevant du délire boosté à l'alcool ("Notre fou à lier s'assied tranquillement pendant qu'on regarde les poils d'un tapis et qu'on se demande comment la merde a commencé, le jour où ils ont fait sauter le trolley rempli d'imbéciles, avec ses posters de Popeye collés sur la carrosserie").
Dans tous les cas, ça ne vole jamais bien plus haut que les propos de n'importe quel pilier de bar.

Si Bukowski était publié aujourd'hui, personne n'en aurait rien à foutre. Mais à son époque, il était vulgaire comme personne, j'ai l'impression que c'est ça qui l'a fait se démarquer, alors qu'il est évident qu'il n'a aucun talent.

En fin de compte, je n’ai même pas lu en entier. J’hésitais à continuer, car au moins on ne s’ennuie pas trop, mais je préfère me lancer dans la lecture d’un ouvrage de quelqu’un qui sait écrire, et qui mérite que je le lise.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Contes de la folie ordinaire - Charles Bukowski   Lun 14 Jan 2013 - 23:23

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=470587346331103&set=a.243478165708690.60618.243469912376182&type=1&relevant_count=1&ref=nf
Il a raison, ce con, pour une fois qu'il ne dit pas de la merde.
Et d'ailleurs ce qu'il dit pourrait expliquer qu'il ait réussi à être publié.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
Contes de la folie ordinaire - Charles Bukowski
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contes de la folie ordinaire
» Une folie ordinaire (de Marie Chevalier)
» Le Postier - Charles Bukowski
» Charles BUKOWSKI (Allemagne/Etats-Unis)
» Contes de Noël de Charles Dickens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Discussions :: Livres-
Sauter vers: