La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Carnivàle (La caravane de l'étrange)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Carnivàle (La caravane de l'étrange)   Lun 3 Oct 2011 - 22:18


Fiche de la série :
Créateur : Daniel Knauf
Année : 2003
Genre : Drame / Fantastique
Acteurs principaux : Nick Stahl, Clea DuVall, Michael J. Anderson, Clancy Brown, Tim DeKay, Patrick Bauchau, Carla Gallo

Mon avis :
Depuis le début de l'année scolaire dernière, un de mes acolytes parlait souvent d'une série nommée "Carnivàle", tentant de convaincre d'autres personnes ou moi de leur prêter ses DVD. Je connaissais pas, du moins je le croyais, jusqu'à ce que j'apprenne que le titre VF est "La caravane de l'étrange". Tout d'un coup je connaissais : c'était cette série à propos de laquelle j'avais lu un petit truc dans Le journal de Mickey, quand ils présentaient des programmes TV pour Halloween. La personne me parlant de la série en a été étonnée, maintenant je doute de mon histoire avec Mickey, mais si à l'époque le titre m'avait fait tilté, je veux bien croire que je l'avais croisé dans ce magazine. C'est ça aussi qui m'avait fait penser que la série était plus vieille, mais 2003 c'était déjà il y a 8 ans, quand j'en avais 10, ouah...

La série est rapprochée de Lynch, j'ai vu ça sur Senscritique notamment, et c'est pas le genre de truc qui m'aurait poussé à la voir, mais je m'y suis mis quand même. En plus j'avais promis à la personne que j'allais regarder, et j'avais reporté ça, pour Game of thrones ou autres...
Dans les acteurs, justement, on retrouve Michael J. Anderson, acteur de Lynch, qui a sûrement poussé plusieurs personnes à faire le lien. Enfin je ne crois pas que la série soit si proche que ça de Lynch, il fallait juste un nain, quoi. Weng Weng devait pas être dispo. Et on retrouve pleins d'acteurs connus, ou qui le deviendront, ou du moins que j'ai reconnu, et de tous horizons : Nick Stahl (Sin city), Clea DuVall (The faculty), Patrick Bauchau (Sydney, dans Le caméléon !), Adrienne Barbeau (pleins de séries B), Robert Knepper (Prison break), le géant de Big fish, Horace de Dr Quinn, et Clancy Brown dont le nom me disait quelque chose (Highlander), et apparemment il y a même Bill Moseley (Massacre à la tronçonneuse 2), mais je ne l'ai pas reconnu et même en lisant IMDB je vois pas qui il joue !

Au début en voyant ce jeune garçon avec des chaînes aux pieds qui est décidé à enterrer sa mère près de chez lui alors que sa maison est sur le point d'être anéantie par un véhicule de démolition, ça a un peu éveillé mon intérêt.
Bon après il y a des rêves violents what the hell qui arrivent par flashs, et puis aussi une femme qui crache des pièces, tiens. Mais concernant les rêves, j'ai plus été frustré qu'intrigué : je sentais qu'on n'allait pas avoir la réponse de suite, qu'il faudrait attendre longtemps, et puis ce mystère à base d'images apparaissant soudainement et venant nous surprendre ne me plaisait pas trop. Evidemment on y a droit encore plusieurs fois avant d'obtenir quelque pièces du puzzle. Enfin des bouts de pièces.
Alors Carnivàle, c'est de l'étrange et du mystérieux de partout. Ca marche pendant un certain moment.
On découvre le cirque ambulant à travers les yeux du nouvel arrivant, Ben Hawkins, qui, le premier soir, passe de tente en tente voir chaque personne de cette petite communauté.
C'est bizarre, c'est intriguant aussi parfois, notamment pour Lodz, le medium, dont on ne comprend pas encore vraiment les pouvoirs : quand la femme à barbe dit des choses grivoises, il dit qu'il sait bien qu'elle a des pensées lubriques, mais est-ce qu'il le sait en le lisant dans son esprit ou parce qu'il la connaît bien ? On ne sait pas encore. En plus, peu après, il a besoin de poser la main sur la tête de Ben pour voir ses rêves. Mais dans un autre épisode, il demande à Samson le nain si Ben porte un costard, et il répond "tu le sais bien", comme quoi il ferait semblant de ne pas avoir le pouvoir de savoir.
Il y a aussi cette scène très longue où, pour la première fois, le prêtre entre dans l'espirt de quelqu'un pour voir son pire péché, et qu'il découvre que c'est un pédophile. Là c'était intriguant, oui.

Enfin j'ai trouvé que la série faisait gonflait le mystère, mais que c'était comme une bulle, qui peut prendre de l'ampleur, mais n'être remplie qu'avec du vent et pouvant éclater et retomber à n'importe quel moment.
On a une histoire de roulotte dans laquelle on envoie le héros, il y rentre et en revient, et apprend finalement qu'elle n'existe pas et qu'on lui faisait une blague. Et il y a des procédés qui m'ont paru creux pour rendre la série "mystérieuse" : ils croisent un personnage qui dit un truc bizarre, comme quoi ils attendaient la caravane, et quand l'un des dirigeants du cirque lui dit "ah ouais", il ne répond pas.
WooOoooOooh, mystérieux.
Bon, avec le personnage de Clancy Brown, le prêtre, c'est un peu pareil à un moment. On peut dire que l'acteur joue très bien, quoique je dirais plutôt qu'il est emporté par son rôle et qu'il donne de l'ampleur à ce qu'il dit sans que son texte ne soit si bon : il se met en colère tandis qu'il fait un discours imprévu à sa soeur sur les enfants "dévorés" par les filatures des machines à tisser, et il se sert d'images-chocs à foison (têtes et pieds écrasés), j'ai pas bien compris, j'ai surtout eu l'impression qu'il disait un peu n'importe quoi pour effrayer sa soeur, et que ça passait parce que l'acteur avait l'air vraiment pas content. Mais en fait de quoi il parle ?
Et puis, pour citer le film Ca tourne à Manhattan, en rapport à la troupe du cirque : "Make it weird, put a dwarf". Bah oui, c'est simple.

Il faut aussi prendre en compte l'ambiance qui correspond : image toute grise/marron délavée (au début ça frappe, mais après on s'y habitue), une musique lente et lancinante que je n'écouterais jamais en dehors de la série, et puis un générique vraiment naze. La musique y est du même genre, les images mélangent des documents vidéos historiques avec des oeuvres d'art ou des cartes à jouer. Je comprends pas comment ce générique figure dans des listes sur SC du genre "top génériques" ou "Opening Credits, ne zappez pas!".
Enfin ça veut pas dire que toute la série est moche. Musicalement, bon, je ne la défendrais pas, d'ailleurs même les airs sur lesquels dansent les personnages sont des trucs rétros qu'eux-même disent mauvais des fois (Libby, la strip-teaseuse, le dit pour la musique de son show). Visuellement, c'est plus intéressant. Il y a une séries de plans superbes où on voit toute une masse de clients arriver vers le cirque en sortant tout d'un coup de l'ombre ; ça faisait immédiatement penser à des fantômes, et c'est effectivement ce qu'ils sont.
Pour un dossier l'an dernier, mon camarade citait Carnivàle comme référence à prendre concernant la lumière, j'ai pas trop fait gaffe à ça à part un peu dans le dernier épisode, mais je m'en rends pas compte, quoique ça doit être vrai.

Pour une série qui suit à chaque épisode un cirque ambulant, ce qui est assez peu intéressant, j'ai quand même été plutôt surpris par sa capacité à se renouveler, dans une certaine limite hein, et trouver de nouvelles idées pour changer un peu. Il y a des problèmes financiers, Samson le dirigeant doit trouver des magouilles avec des spectables bidons ou en volant le public, ou envoyer le jeune Ben embaucher un homme-homard, ou faire de lui un nouveau messie en célébrant son pouvoir de guérison dans un chapiteau transformé en église improvisée, ...
Il y a un passage amusant chez une prostituée, où Samson est pas content que sa favorite fasse payer moins cher à quelqu'un d'autre, qui se propose d'aller faire du ça-rentre-ça-sort en attendant que la tempête passe. Samson se venge, se joue de la prostituée, montrant comme l'argent peut la soumettre pour qu'elle retourne forniquer avec l'autre, et finalement il y a un retournement de situation quand elle dit qu'elle va le faire gratuitement.
Aha, il l'avait dans le baba, ce Samson, comme si on lui avait coupé les tifs (et tondu).
Enfin bon ça m'a quand même plutôt vite lassé, cette série. J'ai pas accroché au mystère, et si j'ai tenu un bon nombre d'épisodes sans vraiment broncher, c'est quand même bien lent à avancer.
Ah ouais, et il y a un épisode où pleins de gens et couples éventuels se mettent à baiser ensemble, ou du moins s'embrasser. Tous dans le même épisode, c'est comme ça.

Parmi ce qui m'a déplu aussi :
-La justice d'abruti des forains, à savoir que quand l'un des leurs est tué, ils veulent juste trouver quelqu'un sur qui se venger parmi les coupables potentiels, lui faire dire un chiffre, qui sera le nombre de balles dans l'arme qu'il devra utiliser contre lui. Je sais bien que les scénaristes sont conscients que c'est bête, mais ça m'a juste déplu.
-Ces enfants cons qui croient que le prêtre, qu'ils retrouvent avec la jambe cassée en pleine forêt, est envoyé par leur père pour les tuer.
-Pourquoi les fantômes ont écrit "harlot" sur la tête de la strip-teaseuse, si ils l'ont tuée non pas pour ses péchés mais pour qu'elle puisse les rejoindre et danser avec eux ? Ils n'avaient pas de raison non plus de leurrer les forains sur le motif du meurtre, ils s'en foutent de ça, en tant que fantômes ils se barrent comme ils veulent.
-Il y a des gens qui se font arnaquer, car alors qu'ils attendent un "man-eating chicken", ils ont un "man eating chicken". Qu'est-ce qui les retient de se révolter contre le cirque ? On leur dit de conseiller à tous leurs amis de venir, comme ça eux aussi perdront leur argent.
Et le public accepte cette idée.
N'importe quoi.
-What the hell, Patrick Bauchau qui frappe la femme à barbe sur le derrière, avec sa canne, pour avoir dit un truc sur Ben du genre "il croit pouvoir faire ses trucs sans t'en parler", le traitant de blanc-bec au passage ?
De toute façon le couple Lodz/femme à barbe est fait pour déranger. Ca m'a dérangé effectivement, mais je ne vois pas ça comme une mauvaise chose.

Pour ce que j'ai apprécié en dehors de ce qui a déjà été dit : les références à l'époque dans laquelle est ancrée la série, avec Bela Lugosi et Theda Bara, que je ne connaissais pas mais dont je veux voir un film (Cléopâtre) maintenant.
Et il y a aussi la fin de la saison, où tout s'agite et se précipite. Pour ceux qui aiment la série, ça doit être l'apothéose, moi ça a été un moment qui a fait ressurgir mon intérêt, un peu comme dans The wire où, après des épisodes que j'avais du mal à finir (au moins c'est pas le cas de Carnivàle), on en a dans le 11ème ou 12ème où tout est chamboulé car quelqu'un a failli mourir.

Vais continuer avec la saison 2, on m'a demandé de le faire avant de noter et de donner mon jugement final.
Je vais la commencer, mais si j'en suis trop lassé, j'arrêterai. Flo me gonfle pour que je regarde Arrested development...

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Carnivàle (La caravane de l'étrange)   Mer 26 Oct 2011 - 20:54


J'ai continué la saison 2, même si la 1 ne m'avait pas enchanté.
Il y a la confrontation entre Ben et le pasteur, dont on voyait jusque là les histoires en parallèle. Ca devait être très attendu pour ceux qui aimaient la série, moi je m'en suis foutu. J'ai pas accroché aux personnes ou le récit, alors qu'ils en viennent "enfin" à s'affronter ou pas...
Bon, Carnivale c'est pas une mauvaise série. C'est pas comme Dexter, qui m'agace vraiment, c'est juste que je n'y ai pas trouvé d'intérêt, et c'est aussi un peu de l'ennui à force. Alors que j'étais prêt à accepter au départ que l'histoire mette du temps à s'installer. J'ai pas pu me raccrocher à la série après plus tard non plus.
J'ai essayé de chercher des scènes inutiles, finalement il n'y en a pas, à la limite il y en a des peu utiles, dont on pourrait se passer, qui répètent un peu ce qu'on a déjà vu ou ce qu'on verra après plus clairement, mais je n'ai trouvé que peu de scènes qui n'avait vraiment aucune fonction.
Il y a éventuellement celle où Ben est en route pour aller quelque part, et qu'il rencontre un vieux qui prostitue une jeune fille attardée. Ben veut frapper le vieux, mais l'autre se défend, et au lieu de le taper le héros lui donne de l'argent, en lui faisant promettre de ne pas recommencer. Enfin là ce n'est pas tant l'absence de fonction dans le reste du récit qui m'a gêné, mais je n'ai pas du tout aimé ce procédé qui consiste à faire apparaître cet évènement tout d'un coup, sans raison, comme un moyen instantané de faire se sentir mal le spectateur.
Dans les facilités pour faire "choc", il y a le religieux qui viole une femme et l'oblige à le sucer par une sorte de pouvoir de persuasion...

Parmi ce que j'ai retenu :
-Ben découvre sa grand-mère, qui n'a pas d'yeux. C'est à dire qu'elle a de la peau à la place.
-Le "management" est un être mystérieux qu'on ne voit jamais, à la limite il sort sa main mais sinon il reste dans l'ombre. Parfois, il est représenté de la même façon que le voisin Thorwald dans Fenêtre sur cour : on voit le rouge de sa cigarette, ou la fumée, comme un signe de danger. Dans les deux cas, ce sont des personnages violents et autoritaires.
-Il y a quelques têtes connues, comme Kurt Fuller (Ghostbusters II, Scary movie) et Mark Boone junior (Batman begins, Memento) dans l'épisode 3, et Dakin Matthews (True grit, Flubber)... bon en fait il est pas connu mais il a une tête sympathique.

Après 4 épisodes, me suis dit que j'allais arrêter, sans savoir ce que va faire le fantôme de la mère de Sofie, ou ce que va devenir la relation de Sofie avec Jonesy, ou Jonesy avec Rita Sue, ou Jonesy avec Libby la fille de Rita Sue, ou Sofie avec Ben...
J'ai quand même un peu culpabilisé et décidé de regarder l'épisode 5, même si ça me saoulait un peu. La personne qui m'a conseillé la série m'a dit que ça commenceait à se bouger après l'épisode 4, le début de saison étant un peu lent. Je ne pensais pas que ça allait me faire changer d'avis non plus mais, bigre, pauvre de moi, il y avait pas mal de trucs bien dans cet épisode là.
On découvre que Ruthie peut voir les morts depuis qu'elle a été rescussitée, et ça avait été amorcé de façon pas mal quand, il y a quelques épisodes de cela, elle avait vu son ex, et avait appris plus tard qu'il était décédé.
Il y a le fantôme de la mère de Sofie qui est drôlement effrayante.
Il y a une scène faite pour moi, où un type qui moule des masques tient Ben attaché à une table, s'avance vers lui avec une seringue contenant un produit anésthésiant, et a le visage couvert d'un masque de visage d'enfant. Ca faisait trop penser à un serial killer ou un slasher, ça m'a bien plu. En plus le contraste entre le masque enfantin tout blanc et l'homme un peu balèse, ça le faisait (c'est Dakin Matthews, par ailleurs).
Il y a un élément que j'ai beaucoup aimé, c'est quand on voit un père payer 30mn de manège à ses enfants, ce qui rend Libby admirative. Quelques scènes plus tard, on voit le père sortir de la tente de la femme qui se prostitue ! Excellent quoi, mais ce type de surprises est trop rare dans la série.
En plus de ça, Libby disait que son père ne l'aimait pas de la même façon... et voir cet autre père sous un autre angle donne un nouveau sens à la phrase de Libby. Effectivement, même si le père de la dernière la fait jouer avec sa mère dans un show de danse et strip-tease, il voulait quand même la protéger quand il a refusé qu'elle fasse ce numéro où les clients lèchent le vagin de la danseuse, quand Libby s'était proposé d'appliquer cette idée qu'avait avancée le père à l'intention de la mère.

Il y a quelques révélations et bouleversements dans l'épisode 5 : Sofie qui tire enfin les cartes depuis la mort de sa mère, les révélations sur l'avenir par le tirage de carte, l'intervention du fantôme de la mère de Sofie, le masque qui sert au prêtre pour voir ce que voit Ben, ... Ca m'a presque donné envie de continuer.
Mais peut-être que j'ai été plus sensible à ça car je me disais que c'était le dernier épisode que je regardais, et je ne pense que ça serve à quelque chose de poursuivre la série, je continuerai de m'ennuyer la plupart du temps.
Je regarderai peut-être le début de l'épisode 6, je sais pas, mais si la série ne me plaît pas...

PS : je m'en suis rendu compte que dans l'épisode 4, mais l'acteur qui joue Samson, le nain, il a une chaussure avec une compensation. Il a donc une jambe plus courte que l'autre. J'avais jamais remarqué ça quand il jouait chez Lynch, ou même jusque là dans la série.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Carnivàle (La caravane de l'étrange)   Dim 30 Oct 2011 - 17:57

J'ai commencé l'épisode 6, j'ai voulu arrêter, puis j'ai vu que la troupe rencontrait une autre bande de forains comportant un homme/femme comme dans Freaks, un éléphant, et une sorte de travesti black. Ca pouvait être marrant.
Mais j'ai laissé tombé quand même : je m'ennuye, et c'est trop long pour moi.
Ah et je me suis rendu compte qu'à force, elle m'embête un peu, cette BO...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carnivàle (La caravane de l'étrange)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carnivàle (La caravane de l'étrange)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carnivàle ou La caravane de l'étrange
» [2003] La Caravane de l'Etrange
» [Gaiman, Neil] L'étrange vie de Nobody Owens
» Phénomène étrange: la porte se ferme seule.
» Une étrange structure sous les glaces du Groenland

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Télévision :: Séries TV-
Sauter vers: