La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Game of thrones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Game of thrones   Jeu 25 Aoû 2011 - 16:45


Fiche de la série :
Créateurs : David Benioff, D.B. Weiss
Scénaristes : David Benioff, D.B. Weiss, George R.R. Martin
Année : 2011

Mon avis :
Parmi toutes les séries qu'on m'a conseillées, il y avait Game of thrones. Flo a plusieurs fois insisté pour que je regarde, puis quelqu'un de ma classe m'en a parlé quand j'ai acheté le DVD de Flesh+blood avant les vacances, donc je m'étais dit que j'allais sûrement devoir regarder, déjà rien que pour Flo. Enfin bon c'est de HBO et comme à leur habitude les épisodes durent 1h, et de la même chaîne j'avais vu The wire, auquel je n'ai jamais accroché et qui m'avait gonflé à force. Et puis Flo aime la fantasy visiblement, elle adore Le seigneur des anneaux, et moi je ne supporte pas cette trilogie.
Enfin bon j'ai quand même regardé sans trop avoir à me forcer.

Le début de l'épisode 1 s'assure qu'on soit un minimum intéressé : dans la preview diffusée avant la série, en 15mn, on a déjà des monstres, l'un d'eux qui arrache la tête d'un type, puis le survivant qui se fait couper la tête parce qu'on ne croit pas ce qu'il dit et qu'on le prend pour un déserteur, et ce sous ordre d'un seigneur qui est en fait l'un des personnages principaux, sous les yeux de ses fils, même le plus jeune.
On nous présente jusque là deux récits alternés, selon deux lieux et deux groupes différents. On ne comprend qu'après que les Stark et les barbares sont les deux groupes dont on prévoit l'affrontement. Au Nord de la mer, la dernière descendante des Targaryen et son frère sont la cible du roi des Sept Royaumes, dont la femme qui lui était promise a été tuée par ce clan qu'il a juré d'exterminer. Mais la dernière Targaryen épouse le chef des Dothrak, à la tête d'une armée de plus de 100000. Parallèlement, le frère de cette femme la fait épouser ce barbare afin d'attaquer les Sept Royaumes et occuper le trône.
Il y a déjà là des esquisses de ce qui pourrait devenir intéressant, et entre les deux clans on a deux visions différentes de la fantasy : le moyen-âge fantastique, et de l'autre un univers plus proche de Conan.
(tiens, j'ai envie d'écouter la BO de Conan, je vais le faire en écrivant, ça me mettra dans l'ambiance)

La complexité des rapports entre les personnages ne s'arrêtent pas seulement à l'opposition entre les barbares et gens des Sept couronnes, puisque parmi ces derniers il y a plusieurs clans, un pour chaque royaume. Il y a une hostilité notamment entre les Stark et les Lannister, et parmi ceux-ci on sent bien qu'il y a des traitres, des comploteurs, ou tout simplement des médisants.
C'est vite confirmé par la fin de l'épisode 1 où un Lannister, pour conserver un secret, balance le plus jeune fils des Stark par la fenêtre, disant simplement à la femme en sa compagnie "Things I wouldn't do for love...". C'était une fin puissante, et en général celles de tous les épisodes le sont.
Game of thrones est une série déjà qui brise avec la tradition des fictions américaines qui, et ça se remarque surtout au cinéma, n'osent pas toucher aux enfants. En fait elle introduit souvent la cruauté et le danger dans le monde de l'enfance ; il m'est arrivé des stresser pour eux. Un jeune prince capricieux décide de s'en prendre à un garçon-boucher avec son épée en le voyant se prendre pour un chevalier en s'escrimant avec un bout de bois. Il se permet de lui entailler la joue, car il en a le pouvoir. Plus tard ce garçon, ami d'une des filles de Stark, est carrément retrouvé mort, tout ça à cause de ce qui démarrait comme étant un jeu. Et ce crime demeure impuni, la plus grande des filles Stark ment en faveur du prince, car c'est son devoir, en sachant qu'elle va l'épouser !
Le jeune Joffrey, fils du roi, est un enfant dangereusement gâté, sa mère le conforte dans l'idée que tout lui est permis, elle lui dit que quand il sera roi il sera celui qui édictera ce qu'est la vérité, et ce même si dans les faits il s'est fait battre par une gamine. Quand il sera roi, le monde se pliera à lui.

J'ai beaucoup aimé la représentation crue de l'époque médiévale par Game of thrones, qui est bien plus jouissive que La chair et le sang de Verhoeven, maintenant que j'y pense.
Il y a de l'inceste, des catins à gogo, un cheval découpé à cause d'un cavalier fâché, des jets de pierre en pleine figure, des joutes même !
Ca atteint un sommet d'épisme et d'immoralité lors du procès de Tyrion : un champion doit défendre sa cause, un autre celle de la partie adverse, et celui qui l'emporte fait gagner le procès à la personne qu'il défend ! Personne ne veut défendre Tyrion, à part un homme qui le fait en le sachant être très riche. Le combat déjà est épique, et à la fin une reine déclare au gagnant "you did not fight with honor", ce à quoi l'autre, désignant le trou au dessus du vide dans lequel il a laissé tomber le corps de son adversaire, "he did" !
La série m'a bien impressionnée, il y a un passage tellement énorme de violence que je me suis demandé, ébahi "ils ne vont quand même pas faire ce que je pense qu'ils vont faire ?!" (lorsqu'un personnage reçoit sa "couronne").
Les personnages ne s'affrontent pas que physiquement, il y a des joutes qui sont aussi verbales, et totalement époustouflantes. Je ne sais pas si, comme le laissent à penser de nombreuses fictions, on avait un langage bien soutenu et une répartie imparable naguère, mais il y a des répliques de Game of thrones estomaquantes. Je retiens les dialogues envenimés entre Arys et Baelish, qui sont de gros faux-culs qui s'insultent mais en gardant leur façade de politesse, ainsi c'est avec des jeux de mots, des allusions irrespectueuses et des coups bas verbaux impressionnants qu'ils se battent, mais tout en finesse, sans jamais donner l'impression de s'énerver.
"With your own eyes ?" - "With eyes I own" (sous-entendu : il a vu quelque chose grâce à ses espions)
Le roi a beau avoir l'air d'un rustre sot, il a aussi sa réplique mémorable : après avoir giflé la reine, elle lui dit à propos de son bleu "I'll wear it with honor", ce à quoi il répond "wear it in silence or I'll honor you again".
Je m'agenouille devant le roi  

On se doute à un moment ou un autre que ce sont tous plus ou moins des salauds hypocrites, ou en tout cas nombre d'entre eux en ont l'air, et on ne sait à quel point il faut se méfier de chacun. Baelish est l'ami de lady Stark, il semble encore amoureux d'elle mais aide son mari, et pourtant il lui conseille personnellement de se méfier de lui. Il a parfois l'air d'un vrai vicieux, comme quand il raconte une histoire horrible sur quelqu'un à Sansa, et pourtant il ne semble pas à ranger parmi les méchants, ou alors peut être qu'il cache quelque chose, derrière son sourire narquois ; à quoi il joue ?!
Ils ont tous l'air de comploteurs, de manipulateur, qui changent de position selon ce qui leur sied le mieux. Tyrion le nain, afin de survivre, s'abaisse à collaborer avec des barbares et leur promet un royaume.
La mort du roi perturbe le faible équilibre établit entre toute cette bande de filous, on ne sait pas ce qui peut arriver, et malheureusement un des personnages a mal joué ses cartes, il se retrouve trahit. Le seul qui prétend encore l'aider, Arys, parce qu'il dit ne servir que le bien du royaume, n'a pas l'air digne de confiance et d'avoir plusieurs facettes selon le lieu et les personnes présentes quand il s'exprime.
Et puis il y a ceux qui sont carrément des gros salauds comme pas possible et qui ne le cachent pas. Joffrey, ce petit bâtard, il doit mourir !
En fait il n'y a que les Stark qui paraissent justes, quoiqu'ils sont enorgueillis par le pouvoir. L'un des fils lance son loup attaquer quelqu'un pour cause de parjure, et celui-ci se fait arracher deux doigts. Peut être par crainte d'être davantage puni, à la fin de la scène il rit avec tous les autres. Il a perdu deux doigts !
Enfin ce sont les personnages principaux, ils semblent croire en ce qui est juste, et leur excès sont surtout dus à une époque qui les a conditionnés ; pour eux que quelqu'un se fasse emprisonner ou décapiter pour un crime qu'on pense qu'il a commis, même si aucun procès ne l'a déclaré vraiment coupable, ce n'est pas anormal.
Et il y a un moment où le même fils qui a fait perdre deux doigts à un homme se rend compte après une bataille qu'il a envoyé 2000 hommes à la mort pour défendre sa cause et sauver son père. Il prend conscience de la gravité de ce que ça représente, mais on sent que ça ne va pas laisser de traces à la longue, car c'est le genre de choses acceptées par cette société.
Ca aurait tout de même été mieux, probablement, si tous les personnages, même les principaux, avaient été immoraux. Ca aurait été génial si on avait suivi une bande de gros connards qui livrent bataille à d'autres bandes de mécréants tout aussi connards qu'eux !  Very Happy
Enfin rares sont les fictions qui suivent des héros malfaisants, c'est peut être dommage, il en faudrait plus, mais là j'en ai aucun en tête à part Herbert West dans Re-animator qui est un vrai enfoiré.

Je ne vais pas me plaindre non plus des personnages, dont nombreux se révèlent intéressants et très bien développés.
Le plus charismatique et marquant est Tyrion, et ce au départ pour la simple raison que c'est un nain. Très rares sont les fictions qui donnent à un nain un rôle de taille (putain je vous jure je viens d'écrire ça sans faire exprès) sans le tourner en dérision (Weng Weng, Mini-me, ...). Non, ce personnage est prix au sérieux, c'est admirable, et il est peut être le meilleur protagoniste de la série. On n'essaye pas non plus de nous dissimuler ce qu'il est, c'est bel et bien un nain, les boutades des autres nous le rappellent et il parle lui-même parfois de sa condition. Seulement il a un fort caractère, il est malin, et son argent lui permet de payer ce qu'il veut : sa liberté, son droit de vivre auprès de brigands, son lit dans une auberge déjà complète, et pleins de femmes. On apprend son passé et la désillusion qui est la sienne concernant la vie lors d'un "drinking game" (of thrones) qui consiste à deviner quelque chose sur les autres joueurs. Il nous parle de son humiliation lorsqu'il était plus jeune, c'est diablement intéressant et ça développe très bien le personnage. C'est là qu'on apprend une bonne raison qu'il a de ne pas aimer son père, et bizarrement ce dernier le nomme Main du roi juste après ; d'ailleurs j'ai hâte de le voir occuper cette position dans la saison 2, surtout qu'il emmène une pute pour être sa dame !
Le développement des personnages est quoi qu'il en soit extraordinaire, j'ai adoré voir l'évolution de certains.
En cette époque misogyne, Khaleesi qui se marie au chef barbare gagne son indépendance par rapport à son frère et le respect de son nouveau peuple et de son époux, devenant de plus en plus farouche grâce à son titre de reine. Malgré ce mariage forcé, elle tombe tout de même amoureuse de son barbare, son "sun and stars", en dépit de ce qui les sépare. Elle doit à un moment être confronté au mode de vie de son peuple : les massacres, les v(i)ols, afin d'obtenir l'argent pour payer les navires qu'elle souhaitait.
Etonnamment, moi qui avais une dent contre Jason Momoa rien que parce qu'il joue dans le nouveau Conan, en plus d'avoir une tête qui ne me plaît pas, et se mettre du eye-liner, et avoir écrit la suite du film sans avoir vu les originaux, eh bien j'ai progressivement apprécié son personnage dans Game of thrones. J'ai même été déçu qu'il ne soit pas plus exploité avant de disparaître.
Il y a aussi le personnage de la plus jeune fille des Stark, qui refuse d'être une bonne épouse quand elle sera plus grande, mais préfère manier l'épée. Au passage sa première leçon avec son "prof de danse" est totalement épique. J'avais aussi envie de voir ce type se battre pour de vrai, et un autre épisode exauce mon souhait plus tard.

Pour une fois je n'ai pas du tout été dérangé par la longueur des épisodes, en fait en 10 épisodes c'était même trop court (mince, moi qui avais dit à Flo "ça dure 1h par épisode !", elle avait répondu ironiquement "toi aussi tu trouves que c'est trop court ?", ça m'avait amusé, mais en fait elle avait raison !). Suivre les personnages et regarder chaque épisode a été un plaisir.
J'ai apprécié les rebondissements qui ont changé bien souvent la donne au cours de cette seule saison et suivre les personnages d'une façon qui n'aurait pas pu être possible ailleurs que dans une série, et vraiment cette fois ça ne m'a pas dérangé que ce soit long. Game of thrones est une série appliquée, on peut remarquer aussi des éclairages à la bougie ou au feu de cheminée sympathique, une musique fabuleuse, un générique magnifique que j'ai adoré voir à chaque fois (et qui propose une variante à l'épisode 8 ou 9 je crois), et des décors géniaux. Je pense que pas mal sont en CGI mais ils n'en sont pas moins beaux : ces forteresses immenses, ce bois surréaliste à l'herbe d'un vert étrange, aux troncs d'arbre gris et aux feuilles rouges comme la vigne. Et l'une des inventions originales et surprenantes, bien qu'elle devait déjà se trouver dans l'œuvre écrite, ce sont ces cellules ouvertes... sur le vide ; elles sont peut être encore mieux que celles ouvertes, car elles donnent le vertige au prisonnier, l'exposent au vent, et lui font risquer de tomber et le poussent à vouloir s'abriter contre le mur opposé.

J'ai vraiment vécu un bon moment avec cette série, je m'en souviendrai. Nom d'un chien, à la fin de l'épisode 9, en voyant un personnage probablement mourir, je lâchai un "what the fuck" transformé en "w-w-what the fuck" par le tremblement provoqué par l'impact de la conclusion.
Ca m'a presque réconcilié avec le médiéval, j'aimerais en voir plus, quoique je vais sûrement simplement devoir attendre la saison 2 à défaut de trouver aussi bien ailleurs.
Tiens il y a une scène vraiment géniale où le Baelish se trouve dans un bordel qui lui appartient et il enseigne à ses putes comment faire oublier à un homme qu'il paye pour coucher en lui donnant l'impression qu'elles le désirent, et il les fait s'entraîner entre elles. Et en même temps qu'elles s'améliorent à vue d'œil (à les entendre, aussi), il raconte son histoire d'amour ratée avec Lady Stark. Brillant !
Et il y a des détails simples mais qui tuent : le fait que le mot "merci" n'existe pas en Dothraki. Et la façon dont on apprend qu'un personnage a du sang de dragon en lui !
Le plus dingue c’est que j’ai adoré la série avant même de me souvenir du nom de certains personnages, et il y en a encore dont je ne me souviens pas.
Game of thrones c'est de la violence et du sexe, de l'immoralité poussée dans un contexte moyenâgeux, du fantastique avec des dragons et des sorcières, c'est une bande-son, un générique et des décors merveilleux, c'est des personnages que j'ai adoré voir évoluer ; c'est épique et bien pensé.

Bande-annonce VO :


Le générique de badass :


La musique de fin épique :


PS : Wilhelm scream entendu dans l'épisode 9, sur le champ de bataille.

_________________




Dernière édition par Fry3000 le Dim 6 Juil 2014 - 23:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Game of thrones   Mer 15 Aoû 2012 - 17:13


Après avoir enchaîné les épisodes de la saison 1 il y a de cela presque un an (déjà ?!), je me rendais compte avec stupeur et effroi qu'il faudrait attendre presque un an pour voir la suite ; et encore, j'avais regardé la série assez tardivement, ne m'y intéressant pas au départ, avant que Flo n'insiste pour que je la regarde. Bénie soit-elle, par ailleurs.
Une fois la saison 2 débutée, j'ai préféré attendre que tous les épisodes soient disponibles afin de les enchaîner à ma guise, plutôt que de devoir dépendre de l'attente d'un nouvel épisode chaque semaine. Une fois toute la saison disponible, j'ai fini de regarder ce que j'avais déjà à voir. En un an, ma hâte s'était estompée, forcément.

Avant toute chose, il faut dire que ça fait plaisir de pouvoir voir cette saison 2 en HD. Les décors, les ambiances lumineuses, les paysages, les costumes, les FX, ... tout cela est sublime.

J'aurais dû revoir la saison 1, même si elle dure 10h. C'est d'ailleurs sûrement pour ça que je ne l'ai pas revue, je n'ai pas le temps.
J'avais peur de ne pas me souvenir des personnages et des intrigues. C'est ce qui est arrivé.
Il y a bien un résumé au début de la saison 2, mais il est trop rapide, et ne m'a pas tellement aidé.
J'ai eu des problèmes de compréhension dans cette seconde saison, mais pas toujours à cause de ce dont je ne me souvenais pas, j'ai l'impression. Quand les gardes tuent tout un tas de bébés dans un des premiers épisodes, et qu'ils cherchent un certain bâtard, je n'avais pas compris de quoi il en retournait, avant l'épisode suivant où la raison de ce massacre est explicitée au résumé de début d'épisode.
Dans l'épisode 10, quand Jon Snow se bat contre un de ses compagnons, prisonnier avec lui, je me suis dit que c'était forcément une ruse pour attaquer ceux qui les détiennent... eh bien non, l'un des deux meurt. Pas trop compris ce qui s'était passé entre eux.
Bon après j'ai compris les grandes lignes. Après la mort du roi des 7 royaumes, qui a laissé la place à son fils Joffrey, beaucoup s'autoproclament roi d'un peuple et veulent s'emparer du trône de fer. Pour ce qui est des sous-intrigues, de nouvelles sont établies dans cette saison, autour de personnages nouveaux ou anciens, et il est aisé de les suivre.

Quoi qu’il en soit, la saison 2 débute de façon géniale. On a un affrontement entre deux chevaliers. Un homme condamné à mort par trop-plein de vin. Sansa, condamnée à épouser le roi Joffrey, qui chercher à sauver comme elle peut cet homme sans contredire et ainsi attirer le courroux de son futur époux.
Ces premiers instants m’ont fait constater le talent des acteurs, même les plus jeunes, fabuleux. Celui tenant le rôle de Joffrey arrive à la perfection à le rendre d’une prétention et d’une insolence qui laissent béat.
Cela m’a aussi rappelé ces rapports de pouvoirs fascinants dans cette série moyenâgeuse où, à la cour, tout le monde est forcé de se mentir, de couvrir sa perfidie derrière des formules de politesses.
Ca donne des dialogues de vicieux toujours aussi savoureux, des coups-bas à peine dissimulés qui ne tiennent qu’à une tournure de phrase ou à un propos. Tous sont hypocrites, et ils le savent tous très bien, mais cela fait partie du jeu.
Peu importe les intentions que l’on veut faire passer dans un dialogue, la seule chose qui puisse nuire, c’est s’il y a un mot de travers, un reproche trop explicite.
La seule personne qui, à un moment seulement, laisse tomber ce jeu de faux-semblants, c’est Cersei, mère du nouveau roi, qui fait savoir à Baelish, qui y est allé trop fort sur les allusions désagréables, qu’elle a le pouvoir. "Knowledge is power" dit-il ; après avoir ordonné à ses gardes de le tuer, Cersei lui oppose un "Power is power".
Le personnage de Cersei est plus affirmé dans cette nouvelle saison. En se confiant à d’autres personnages, elle fait ouvertement fi des conventions, de ce qui est attendue d’une lady comme elle, montrant qu’elle est bien consciente du jeu d’apparences ridicule qui règne dans leur univers. Elle a un air doux, elle semble impassible, mais elle est terriblement cruelle en fait.
A l’inverse d’elle, Sansa s’en tient aux règles, et même si tout le monde sait que c’est faux, elle insiste toujours pour dire que Joffrey est son amour véritable, qu’elle remplit son devoir en l’épousant avec joie, etc…

Ah, mais le meilleur personnage, ça demeure indéniablement Tyrion, toujours plus génial. Il a des répliques superbes, il se permet de faire des choses que personne d’autre ne ferait (gifler son neveu, le roi), et c’est le personnage le plus juste, le plus éclairé aussi. Il a ses vices, mais le voir entouré de prostituées, ça fait un peu partie de ses qualités aussi Very Happy
Quoique, dans cette saison 2, il demeure avec celle qu’il a sélectionné en fin de saison 1, et finit par montrer de vrais sentiments pour elle, c’en est émouvant.
Une relation naît aussi entre Robb Stark et une lady, mais il se voit partagé (enfin, pas longtemps) entre son amour et son devoir, puisqu’il a été promis à une autre femme plus tôt dans la série. Ne pas tenir sa parole est risqué, vis-à-vis de son peuple, qui n’aurait pas envie de tenir ses promesses non plus du coup.
Il y a pas mal de passages où l’on explore la vie sentimentale des personnages, le dernier épisode comporte même plusieurs "moments romantiques" si j’ose dire, incluant Robb, Tyrion, et Khaal Drogo qui réapparaît dans un rêve. Il est en compagnie de Khaleesi dans ce rêve, et dit "Ton rêve, mon rêve, je ne sais pas. Mais si quelqu’un cherche à me réveiller, je le tue". C’est trop mignon !
On évoque aussi la sexualité de certains. Brienne, un nouveau personnage, et Jon Snow. Ce dernier se retrouve proche d’une prisonnière faisant partie des sauvages, pour se protéger du froid ils sont "obligés" de dormir l’un contre l’autre, la fille évoque la virginité de l’autre, et à partir de ce sujet ils dérivent sur la position de chacun dans le combat qui oppose les groupes dont ils font partie.
C’est là aussi un des talents de Game of thrones : sa capacité à mettre à profit une séquence de sorte qu’elle ait plusieurs fonctions, qu’elle permette d’apprendre plusieurs choses. Il y a par exemple une séquence entre Baelish et Tywin Lannister ; ce dernier, qui ne connaît pas le visage de la plus jeune des filles Stark, a pris cette dernière comme échanson sans savoir qui elle est, or Baelish lui, risque de la reconnaître. Tandis qu’on a du suspense parce qu’Arya Stark doti servir les deux hommes en vin, leur discussion nous en apprend sur certaines intrigues.

Dans cette saison 2, parmi d’autres, Carice Van Houten rejoint le casting. Elle s’était fait remarquer en jouant dans Black book, de Paul Verhoeven (comment oublier son rôle dedans, franchement ?).
[EDIT : je vois qu'elle a joué dans Black death aussi, avec Sean Bean]
Elle n’est pas dépaysée, Game of thrones étant aussi licencieux que d’habitude, aussi immoral que n’importe quel film de Verhoeven (encore une fois, je pense à La chair et le sang, forcément).
On tue des bébés. Une prostituée essuye le sperme sur sa bouche juste avant d’embrasser un nouveau client. Il y a ce que j’appellerais un "inceste surprise". Un roi secrètement gay qui a pour problème le fait qu’il doive consommer son mariage. Un enfant roi qui se montre sacrément sadique avec ses prostituées, d’une façon qui m’a évoqué Elvifrance. Une torture géniale incluant des rats et un seau. Un accouchement démoniaque où rien ne nous est caché. Ce détail du crottin de cheval qui tombe juste en face de la caméra, au moment où Tywin rentre dans la cour du roi sur son destrier !
Tyrion qui demande à sa main droite si, s’il lui demandait de tuer un enfant dans le ventre de sa mère, il le ferait sans poser de question ; il lui répond que non. Il lui demanderait combien il lui donnerait.
Malgré tout, j’ai l’impression que Game of thrones a perdu un peu de son mojo.
Je n’ai pas été aussi captivé qu’avec la saison 1, et pas seulement parce que je ne me souvenais plus trop de qui étaient les personnages, je ne pense pas. Peut-être aussi que je n’ai plus la surprise que j’avais eu en découvrant l’audace de la série, quand j’en étais à la saison 1. Je pense quand même à ces problèmes de compréhension que j’évoquais plus haut.
Il y a un moment très étrange aussi, qui relève du manque de logique même, et qui me surprend de la part de Game of thrones : lors d’une révolte des habitants de la cité de Port-Réal, un groupe s’attaque à un homme, et quelqu’un en ressort avec le bras du type arraché, qu’il brandit dans les airs. C’est des zombies ou quoi ?! C’est très étrange.
J’ai l’impression que lors des scènes de violence de cette saison 2, le gore est privilégié, aux dépends de la logique.
C’est le cas aussi dans l’épisode 9, celui dont, apparemment, on a fait largement la promo, car c’est celui qui a nécessité le plus gros budget, puisqu’il se concentre sur une grande bataille à Port-Réal, et omet les autres intrigues.
Le gore y est généreux (quoique les coupes du montage sont trop rapides pour qu’on puisse en profiter), mais qu’un type soit tranché en deux d’un coup d’épée, on n’y croit pas.

L’épisode 9 est réalisé par Neil Marshall, à qui on doit The descent (nul) et Dog soldiers, notamment. Peut-être a-t-il été choisi pour réaliser cet épisode car il a fait Centurion récemment ?
Jusque là, la saison n’avait pas d’idée de mise en scène particulière, rien qui ait attiré mon attention, comme dans la plupart des séries, si ce n’est dans l’épisode 1 quand, à chaque fois qu’un des personnages lève les yeux vers la comète, le plan suivant on la voit dans le ciel, et un panoramique vers le bas fait découvrir qu’on a changé de décor.
L’arrivée de Neil Marshall sur la série ne change pas cela, mais son épisode 9 m’a fait me rendre compte d’un des éléments qui manquait jusque là dans cette seconde saison : on n’avait pas eu de ces moments épiques que j’avais adoré dans la première saison !
La bataille pour la prise de Port-Réal m’a satisfait, mais j’ai surtout été impressionné par l’utilisation massive du feu grégeois.
Dans l’épisode 10 ensuite, Brienne apparaît comme une véritable badass, avec un petit instant épique qui lui est accordé.
En dehors de cela, j’ai été sérieusement secoué dans l’épisode 9, quand j’ai cru que le seul personnage auquel je me suis véritablement attaché mourait. "Naaaan", ai-je gémi sur le moment.
Heureusement il survit. J’ai cherché sur internet, je ne pouvais pas attendre de visionner l’épisode suivant pour le savoir.

Cette saison 2 de Game of thrones n’a pas stimulé chez moi le même enthousiasme que la saison 1, mais les deux derniers épisodes en particulier m’ont fait me rendre compte que ça demeure une très bonne série.
Je regarderai la saison 3, en ayant préalablement revu les deux premières saisons cette fois j’espère, avant de juger si je devrais ou non baisser ma note de 9/10 sur Senscritique.
Ce ne sera pas avant un an, mais ce n’est pas grave.

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Game of thrones   Sam 9 Nov 2013 - 21:55


Il était temps que je me mette à la saison 3 de Game of thrones... mais j'avais encore moins de souvenirs de la 2 que de la 1 quand j'avais débuté la 2. J'ai voulu voir une vidéo récapitulative de 14mn, et une autre de 5, sur youtube, mais aucune des deux n'était très claire, contrairement à ce à quoi on avait eu droit au début de la saison 2. Je pensais revoir cette saison, pour me remettre dans le bain, mais finalement je ne l'ai pas fait.
Même si en reprenant à la saison 3, au début, certaines infos et allusions m'ont échappé, il était très simple de rentrer dans l'histoire, grâce à une ambiance soignée qui rend pleins de scènes prenantes, et capables d'exister en elles-mêmes, même sans le souvenir de ce à quoi elles se rapportent. Cf ce tête à tête entre Jon Snow et le "roi par-delà le mur", je ne me rappelais pas des évènements évoqués (Jon qui a tué l'un des ennemis des sauvageons), mais la confrontation entre les deux personnages est assez forte pour être prenante quand même.
La série bénéficie toujours d’un merveilleux travail sur les ambiances sonores, sur les éclairages aussi, des magnifiques décors composites entre images réelles et CGI, des FX encore plus réussis (pour les dragons par exemple), et une réalisation et un montage parfois bien soignés, selon le réal.

Il y a des personnages, par contre, qu’il est impossible d’oublier, comme Tyrion. Je me suis senti touché, presque offensé, dans cette scène où son père se lâche de façon très blessante en dévoilant tout le dégoût que lui inspire Tyrion et la honte dont il le couvre. Le jeu d’acteur, la musique, l’intelligence de l’écriture, tout participe à la réussite de la scène.
Il y a comme toujours des dialogues savoureusement meurtriers, sous une couche de politesse hypocrites, et des manières tout à fait factices.
Et on retrouve de temps à autres des répliques superbes comme "You want a real challenge ? Try whores (sous-entendu : essayez de travailler avec des prostitués)", réponse de Tyrion : "I’ve tried quite a few".

Dans cette saison, Daenerys s’entoure d’une armée d’hommes qui ne craignent ni la souffrance, ni la mort ; pour faire une démonstration, leur maître oblige l’un d’eux à se couper le téton.
Tyrion devient trésorier, et découvre que le royaume a une dette terrible, et que la Banque de fer risque de financer leurs ennemis s’ils ne remboursent pas (problème pas résolu, ni de nouveau évoqué, avant la fin de la sasion).
Varys nous révèle l’histoire de sa castration, chose qui illustre ce qu’il dit à Tyrion à ce moment là, qu’il faut avoir de la patience, gravir les échelons, pour obtenir sa vengeance.
On apprend la vérité sur Jaime Lannister, le "kingslayer", et une relation très forte et intéressante se développe entre lui et Brienne, qui le tient en otage. Ca donne une scène de combat avec un ours pleine d’émotions fortes.
Un couple assez amusant se forme entre Robb et une des sauvages, tandis que le sort du couple Tyrion/Shea attriste.

Cette saison introduit les "zomans" et les géants et, bien que déjà chargée en intrigues, la série introduit encore de nouveaux personnages, mais ils sont toujours intéressants. Il y a la fille de Theon Baratheon, qui est amie avec un homme que son père fait prisonnier, et qui lui apprend à lire ; sur le moment ça ne paraît pas utile à l’histoire globale, mais c’est une scène de vie qui fait plaisir à voir, et en cela est importante.
On découvre aussi la grand-mère de Margaery Tyrell, et j’aurais jamais cru qu’un personnage de vieille serait aussi cool. C’est une dame blasée, qui parle sans retenue. Elle se plaint des roses qu’on met partout sur les objets du clan Tyrell, même sur les pots de chambre, "ça n’en sent pas moins mauvais". Elle évoque leur devise, "Grow strong", qu’elle trouve terne, contrairement à "Winter is coming", qui est mémorable (clin d’œil pour les spectateurs ; il y en a un autre quand Cersei dit à Tyrion qu’on raconte qu’il a perdu son nez, ce qui est arrivé dans les livres).
Quand Varys vient à sa rencontre, faisant mine de la charmer, elle demande "Qu’arrive-t-il quand l’impuissance rencontre la décrépitude ?". Respect.

Il est intéressant de voir ce qu’il advient des personnages qu’on connaît depuis le début. Margaery, l’ancienne épouse de Renly Baratheon, devient promise au roi Joffrey, et elle devient un personnage bien plus important (le seul souvenir que j’avais d’elle dans la saison 2, c’est quand elle se dénude), avec une personnalité plus développée. Elle est montrée comme douce et intelligente.
Il se passe des choses qu’on n’aurait jamais imaginé au début de la série, c’est pour ça qu’il est important que Game of thrones dure encore des années : Sansa doit épouser Loras Tyrell, mais est offerte à Tyrion, tandis que Cersei va épouser Loras.
Les séquences fortes se succèdent, à celle où Margaery demande la vérité sur Joffrey à une Sansa effrayée suit un dialogue entre l’épouse de Robb et lady Stark, qui raconte la première fois qu’elle a vu son enfant bâtard ; le jeu est génial, la scène devient dramatique et atteint le spectateur sans qu’on s’y attende.
On explore également à un moment les sentiments de Cersei par rapport à Joffrey, en tant que mère ; c’est vraiment cool d’avoir pensé à lui donner la parole là-dessus, et d’avoir son point de vue sur l’amour maternel, alors que son fils est devenu un monstre.

Il est parfois intéressant de voir tout simplement une description de la vie au moyen-âge, ou en tout cas d’une époque antérieure à la nôtre, avec Sansa qui se divertit en inventant des destinations aux bateaux qu’elle voit au port. Shea lui demande pourquoi inventer quand on connaît la vérité, Sansa répond "Parce que la vérité est toujours horrible ou monotone". Amen !
Toujours concernant la restitution d’une époque, je me rends compte comme les costumes sont sublimes, et que leur conception est très réussie, étant donné que Margaery est censée être habillée comme une "catin", mais sa tenue n’en ressemble pas moins à une véritable tenue médiévale.
La série parvient donc à émerveiller, mais aussi à dégouter : Theon Greyjoy se fait torturer, on lui plante un pic sous l’ongle, aaaargh ! Mais en fait je n’avais encore rien vu, son supplice dure toute la saison, à chaque fois je me suis senti torturé moi-même en le voyant subir des traitements incroyablement sadiques ; il y a même un passage presque Gozzoesque, où on le tente par deux femmes se déshabillant auprès de lui.
J’ai aussi été très surpris par cette scène où l’on appuie une lame contre la paupière d’un personnage, et lui tranche la main d’un coup, juste après !
Dans cette saison, on voit aussi des enfants mourir ! Vive Game of thrones, sérieusement !

Game of thrones demeure une excellente série, pleine de qualités.

Sinon, les sous-titres français créés par les fans que j’ai récupérés sont de nouveau à la hauteur de ceux de la saison 1, le sens est limpide et le langage est soutenu !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
ALBIBRO
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 18/12/2011

MessageSujet: Re: Game of thrones   Dim 10 Nov 2013 - 13:04

Faudra que je regarde cette série un jour. Pour l'instant j'ai juste vu des extraits avec les fesses d' Emilia Clarke c'est déjà un bon début !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Game of thrones   Dim 10 Nov 2013 - 22:44

Ce n'est qu'un des nombreux atouts de la série.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Game of thrones   Dim 11 Mai 2014 - 21:15

J'ai vu la série jusqu'à la saison 3 et pourtant on vient juste de m'apprendre que c'est Diana Rigg qui joue Olenna Tyrell. Mindfuck total.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Game of thrones   Lun 9 Juin 2014 - 23:42

J'ai repris Game of thrones.
Je dis ça juste parce que je voulais poster ça :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Game of thrones   Lun 7 Juil 2014 - 10:49

Je remarque qu'à chaque saison, je mets un poster avec Tyrion. Cette fois ne fera pas exception :


M'étant fait spoiler deux trucs par le biais de memes postés sur Facebook (et un troisième le jour où j'ai repris la série), et vu que mes amis en parlent, j'ai décidé que je devais voir la saison 4 de Game of thrones sans plus attendre. Et si j'attendais, c'était pour ne pas faire partie de ces gens qui se disent qu'ils vont devoir attendre un an pour voir la saison suivante.
Quand j'ai démarré la saison 4, il n'y avait plus qu'un épisode à être diffusé, donc ça irait.

On a toujours ce même mélange de sexe et de violence qui est la marque de la série, mais présenté un peu différemment. Cette fois un prince arrive à Port-réal pour le mariage de Joffrey, et se rend directement au bordel, où il se choisit non pas une catin mais un homme qui travaille ici, tandis que sa femme se choisit une putain. Entendant un Lannister chanter à proximité, le prince Oberyn va lui planter un couteau dans le poignet.
Si Oberyn n'aime pas les Lannister, c'est parce que sa sœur aurait été tuée il y a des années, sous les ordres du père de Tyrion.
Encore un nouveau personnage, et je me suis dit que ça allait encore apporter une intrigue supplémentaire à un récit déjà suffisamment foisonnant comme ça. Mais finalement, la présence de ce personnage pervers est très plaisante, il livre un des meilleurs monologues de la saison, et apporte un retournement très cool à l'intrigue principale concernant Tyrion.

Comme d'habitude, et ça je ne m'en lasse pas, il y a des moments où des personnages se tiennent tête vraiment captivants, et la violence des propos, où la politesse dissimule à peine les piques qu'on balance, est toujours aussi amusante.
Je crois que si je garde patience avec Game of thrones et la lenteur de ses intrigues, c'est parce que c'est suffisamment bien écrit pour que de simples dialogues saisissent notre attention, et parce qu’il y a un traitement des personnages digne d’un film d’auteur. On a par exemple une scène étonnamment touchante avec Mestre Aemon, qui parle d’une fille qu’il a aimé quand il était jeune.
On revoit brièvement Ser Dontos, qui était devenu un bouffon dans l’épisode 1 de la saison 3, c’était le seul épisode où on l’avait vu, et pourtant son apparition offre un moment touchant inattendu.
Beaucoup des dialogues s’intéressent aux conséquences d’évènements sur des personnages, leurs traumas, leurs problèmes relationnels, etc. On a Shae qui doute de l’amour de Tyrion pour elle, et ce dernier doit ensuite la chasser car leur relation a été découverte.
Ca parle beaucoup, et ça ne me dérange pas.
Les dialogues sont admirables, percutants, et en disent beaucoup en peu de phrases. Les scénaristes maîtrisent l’art de la transition pour aborder plusieurs sujets en un minimum de temps. L’exemple le plus frappant est cette scène où Ygritte se dispute avec un membre de son groupe, qui dit que Jon prétend qu’il y a 1000 hommes derrière le Mur, Ygritte répond que Jon est un menteur, et l’autre de faire remarquer qu’elle dit "est" et non "était", alors qu’elle lui a tiré trois flèches dessus, et que s’il n’est pas mort, c’est qu’elle a voulu le laisser en vie. C’est brillant.
C’est pas souvent, mais il y a aussi une touche d’humour qui m’a marqué, quand le couple d’Oberyn dit "hello", que Tyrion répond, et qu’ils lui disent "not you", en s’approchant vers une contorsionniste, tandis qu’on devine à quoi ils pensent.

Entre la saison 3 et la 4, j’ai eu ce mindfuck en découvrant que Diana Riggs, anciennement Emma Peele, jouait Olenna Tyrell, qui est décidément putain de badass. Il y a cette scène géniale où elle doit choisir un collier avec sa petite fille pour son mariage, elle en voit un qui ressemble à celui qu’elle a reçu pour son propre anniversaire de mariage, et le jette par-dessus son épaule, avec une parfaite désinvolture, en continuant la conversation. Sans oublier la révélation qui est faite sur elle plus tard dans la saison…
J’ai eu la surprise de voir comme Theon était devenu une bête docile, c’est effarant.
Et je me suis rendu compte que le scientifique qui accompagne Charlie Day dans Pacific rim joue ici un bad motherfucka.
Sansa et le Limier deviennent un duo qui me fait penser à Hit-girl et Big daddy.
Les dragons de Daenerys ont grandi, deviennent sauvages, et montrent des signes d’hostilité envers leur propre mère (comme des ados, quoi), ce qui est plutôt intéressant même si pas tant exploité que ça pour le moment.
Et Daenerys en impose toujours autant.
Par contre toute l’histoire chez Lysa, la tante de Sansa, c’est trop fucked up, ça fait forcé.

Beaucoup de monde parlait de l’épisode 8, apparemment mindfucking. Déjà avant ça, il y a le procès de Tyrion, où les choses deviennent vraiment intenses. Concernant l’épisode 8, déjà la réalisation est très soignée. Et puis bon, ce final qui m’a laissé bouche bée par sa violence…
Je me demandais si la suite n’allait pas être plus calme, mais j’ai vu dans le générique de l’épisode 9 qu’ils avaient refait appel à Neil Marshall pour la réalisation, donc je me doutais que ce serait un épisode important. L’épisode entier concerne l’attaque du Mur par les troupes de Mance, pour une grosse part il ne s’agit que d’action, ça reste prenant tout du long, et il y a quelques moments particulièrement bluffants, comme quand arrive le géant archer, ou quand est déployée la faux. Et il y a une idée brillante qui accompagne la mort d’un personnage important…
L’épisode 10 ne faiblit pas non plus, on a une séquence captivante et totalement inattendue à la Jason et les argonautes, en plus moderne. Comme les personnages de la série évoluent chacun de leur côté, on a l’impression que dans cet épisode on a droit à des crossovers, quand des intrigues se rejoignent, et on a notamment un combat entre Brienne et le Limier, plutôt badass, mais à moitié gâché par un montage inhabituellement chaotique et du coup vraiment pourri.

Bon en tout cas, Game of thrones, c’est toujours aussi bien.

_________________




Dernière édition par Fry3000 le Jeu 16 Juin 2016 - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Game of thrones   Dim 5 Juil 2015 - 13:24


Comme chaque année, j'ai attendu la fin de la saison avant de me remettre à Game of thrones. Comme chaque année, je me suis fait spoiler, même en ayant pris mes précautions ; mais je me suis fait spoiler que 2 trucs donc je m'estime chanceux. Et comme chaque année, j'ai oublié beaucoup de ce qui s'est passé la saison précédente, mais je me souviens toujours que GOT est une putain de série.

On m’avait dit qu’il ne se passe pas grand chose dans cette saison. C’est vrai que le début est calme, mais reste captivant quand même.
La série reste fidèle à elle-même. Il y a de belles machinations et trahisons, et des dialogues toujours aussi délectables. Par contre, il y un procédé utilisé sans arrêt, qui devient lassant : un personnage pose une question, et l’autre lui répond en racontant une longue histoire sur son passé. On voyait déjà ça avant, on voit ça dans d’autres fictions aussi (les Batman de Nolan), mais là ils en abusent. Aucun des personnages n’est capable de répondre normalement ou quoi ?

Les qualités de la série qui se retrouvent dans cette saison, j’en ai suffisamment parlé par le passé.
Je vais juste, pour m’en souvenir, lister les quelques évènements importants de cette saison :
Jon Snow qui devient commandant de la garde de nuit. Sansa qui accompagne Littlefinger, sans savoir à quel point c’est un enfoiré ; il l’emmène à Winterfell pour la marier à Ramsay Bolton, en lui laissant miroiter une occasion de se venger du meurtre de son frère par Roose Bolton.
Avec la mort de Tywin Lannister, le fils de Cersei prend ses fonctions en tant que roi. Il épouse alors Margeary, qui… ne reste pas longtemps à son poste, en raison d’une machination de Cersei. Le nouveau roi est un gamin malhabile, qui se laisse un peu manipuler par tout le monde : sa femme et sa mère. Je le plains un peu. Cersei se comporte encore comme une véritable bitch, et ça se retourne contre elle pour une fois.
Il se passe enfin quelque chose entre Sam et Gilly ; il l’a mérité, mais je pense qu’IRL il serait resté dans la friendzone malgré tout.

Il y a quelques plans sublimes dans cette saison, surtout dans l’épisode 5, on sent que le réalisateur a un regard particulier sur les choses.
Par contre, ils ont fait un mauvais choix de réal pour l’épisode 9 : l’attaque des marcheurs blancs aurait pu être épique, mais on n’y voit rien, le montage est très cut et c’est filmé n’importe comment. On ne comprend rien à l’action, c’est un gros gâchis.
Autre choix douteux selon moi : la façon dont sont représentées les transformations de l’homme sans visage. Ca passe sûrement à l’écrit, mais visuellement je trouve ça ridicule, le type retire son visage comme s’il s’agissait d’un bout de tissu, mais les deux passages les plus ridicules (et c’est dans la même séquence) c’est lorsque Sansa retire plusieurs masques sur une seule personne, comme dans un épisode de Scooby-doo, et que Jaqen s’avère avoir été la jeune fille, et qu’il se retrouve à la même place qu’elle en portant sa robe. Ridicule.

D’habitude, les bouleversements se déroulent durant l’épisode 9 ; là, c’est surtout dans le 10. Toutes les séquences sont horribles pour des raisons différentes… mais je trouve qu’ils sont allés trop loin avec la marche d’expiation.

Une saison un peu inférieure à cause des mauvais choix évoqués. Mais la série reste un niveau au-dessus de tout ce qui se fait généralement.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Game of thrones   Mar 28 Juin 2016 - 17:26


Saison 6

Ça doit être la première année que je me fais presque pas spoiler Game of thrones, j’ai dû me désabonner des bonnes pages facebook et éviter certaines erreurs passées… Le seul spoil que j’ai eu avant de débuter la nouvelle saison, c’était à cause du titre d’une vidéo en page d’accueil youtube… putain (ah et en fait, autre spoil, du même type, en cours de saison).

Ça fait du bien de revoir ce putain de générique.
J’ai juste relu le résumé du dernier épisode de la saison 5 pour me remettre dans le bain, mais il y a des personnages qu’on n’avait pas revus depuis une ou deux saisons, et j’avais complètement oublié ce qu’ils étaient devenus… ou carrément leur existence.
Mais même en ayant oublié certaines choses, c’est toujours un plaisir de retrouver Game of thrones.
C’est prenant, ça regorge d’intrigues et d’idées futées, et il y a une sacrée "production value".
Cette photographie magnifique, ce beau gore, ce jeu d’acteur excellent… c’est un spectacle unique dans le domaine de l’audiovisuel, qui sait véhiculer au mieux les émotions, par l’écriture, la mise en scène et le montage.
Par contre, à part pour un plan-séquence cool dans l’épisode 9, le montage des scènes d’action reste un peu trop confus. Et cette séquence de poursuite avec Arya blessée, et l’autre fille qui se la joue à la T2000, est ridicule…

Un des moments forts de la saison 6, dont j’avais déjà un peu entendu parler, c’est celle de "Hold the door"… je me demandais comment une phrase aussi simple pouvait avoir marqué les esprit… Je comprends maintenant.
L’épisode 9 est en général celui le plus marquant, et j’ai été un peu déçu par rapport à mes attentes ; comme dans la saison d’avant en fait, c’est peut-être dans l’épisode 10 qu’il y a les plus gros bouleversements.
C’est fort comme la série arrive encore à ménager des effets inattendus, et continue à déstabiliser quand on pense déjà bien la connaître (le second meurtre à Dorne…)
Et Game of thrones sait se montrer étonnamment touchant/prenant, comme avec le jeune Hodor qu’on voit condamné au sort qu’on connaît, Arya qui renonce à servir le dieu sans visage, la déclaration de Jorah, …
Les interactions entre les personnages marchent super bien, par exemple quand Tyrion essaye d’humaniser Grey Worm et Missandei.

Je me demande tout de même quand/comment ça peut finir. C’est un cycle continu de tueries, de d’affrontements, d’aspirations au pouvoir. Des personnages meurent et d’autres prennent la relève. Maintenant même Sansa s’engage dans les conflits. D’autres rencontrent des embûches, et font un pas en arrière, se retrouvant un peu plus éloigné de leur but pendant un temps : Margeary en prison, Danaerys au Temple…

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Game of thrones   

Revenir en haut Aller en bas
 
Game of thrones
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Serie] Game of Thrones (Le Trône de Fer)
» A Game Of Thrones - RPG
» Game of Thrones en Blu-Ray et DVD
» Game of thrones
» Le trône de fer / Game of Thrones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Télévision :: Séries TV-
Sauter vers: