La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le reflux de la nuit - J.P Andrevon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le reflux de la nuit - J.P Andrevon   Mer 6 Juil 2011 - 19:21


Une ville, une ville presque anonyme. Des rues, des espaces vides, des places et, à la lisière, un cimetière. Un cimetière où, tous les jours, se rend un homme dont la vie e été brisée par une cruelle disparition. Pour lui, Il y va d'une sorte de pèlerinage au milieu des ombres et des ténèbres et, bientôt, d'une lente et irrésistible descente vers le plus affreux des cauchemars. Car ce n'est pas impunément qu'on affronte l'univers des fantômes...

Je ne peux jamais résister longtemps à une couverture du Masque fantastique. Celle-ci me fait irrésistiblement penser au Passe-Muraille de Marcel Aymé. La quatrième de couverture est alléchante comme un beau billet de 500 euros. Et quel bonheur d'avoir découvert ce roman !

Andrevon a publié une première fois cet ouvrage en 1972 sous le pseudonyme d’Alphonse Brutsche. Pierre Merlin est un veuf inconsolable. Il est hanté par le souvenir de sa défunte femme Christine morte un an auparavant Tous les soirs il quitte précipitamment son bureau pour se rendre directement au cimetière. Ses collègues de l’agence d’urbanisme le plaignent. Tout son temps libre n’est consacré qu’à se rendre sur la tombe de son épouse. C’est devenu une obsession, un rite. Il se recueille et engage des conversations stériles avec Christine. Soudain il entend des voix, des murmures près de lui. Un vieil homme vient à sa rencontre. Une odeur de nuit et de tombe l’enveloppe. Il propose à Merlin de faire « revenir » son épouse. Après tout c’est le vœu le plus cher de Pierre. Le nom du vagabond est Jéobald Bornimus. Il réclame la somme de 400 000 anciens francs pour la résurrection de Christine.

Petite anecdote : la rue citée près du logement de Pierre Merlin est la rue Auguste Derleth ! Clin d’œil à Lovecraft. Le soir même Pierre a une terrible vision : le corps en décomposition de Christine dort à ses côtés dans le lit conjugal ! Pierre hurle de terreur… mais ce n’est qu’un mauvais cauchemar ! Le veuf accepte le contrat et l’attente commence…

Le reflux de la nuit s’essouffle vers la troisième partie mais le récit est néanmoins excellent dans les descriptions. Agréablement surpris par cet Andrevon dont je conseille l’achat les yeux fermés pour les amateurs de récits de morts-vivants. C’est un compromis entre l’Affaire Charles Dexter Ward et Simetierre ! Court roman de 180 pages qui se dévore en deux nuits.
Revenir en haut Aller en bas
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 24
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Le reflux de la nuit - J.P Andrevon   Mer 6 Juil 2011 - 20:22

Tu en avais déjà parlé sur Un horizon de cendres, j'ai noté... entre les deux, tu conseille lequel en premier ? Ou un autre du même auteur ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le reflux de la nuit - J.P Andrevon   Mer 6 Juil 2011 - 20:46

Je n'ai pas lu "Un horizon de cendres". Lis "Le reflux de la nuit" pour commencer. Andrevon a beaucoup écrit de récits post-atomiques aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le reflux de la nuit - J.P Andrevon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le reflux de la nuit - J.P Andrevon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le reflux de la nuit de J.P. Andrevon
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Comment connaître la vitesse instantanée de nos bolides la nuit ?
» Prendre des photo de nuit avec Nikon D80
» Les métiers de la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Discussions :: Livres-
Sauter vers: