La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 The X-files

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: The X-files   Dim 3 Juil 2011 - 22:23


Fiche de la série :
Créateur : Chris Carter
Année de création : 1993
Genre : Science-fiction
Acteurs principaux : David Duchovny, Gillian Anderson

Mon avis :
X-files, cette série parmi tant d'autres que j'ai raté durant mon enfance. Je connaissais comme tout le monde, je reconnaissais la musique culte du générique, je savais qui étaient Fox Mulder et Dana Scully et même qui les interprétaient, je les reconnaissais dans la parodie des Simpsons, mais avant cette année je n'ai du en voir que quelques épisodes, dont un seul que je suis sûr d'avoir regardé en entier. C'était au Maroc, et c'est celui où les Lone gunmen meurent... c'est quand même marrant qu'un des seuls que j'aie vu soit celui là ! En tout cas, je savais qui ils étaient, encore un autre paradoxe entre ce que je savais de la série et ce que je n'avais pas vu.
Un jour il allait bien falloir que je m'y mette je suppose, et bizarrement c'est Californication, où Duchovny a un nouveau rôle important, qui m'a donné envie de me plonger dans la série de Chris Carter. Et mon oncle adepte de SF m'a offert les deux premières saisons pour mon anniversaire, donc c'est cool.

Evidemment la série est liée pour beaucoup à une nostalgie, une époque où on regardait ça à la TV, plus jeune. Je ne peux avoir ce regard maintenant en visionnant les épisodes dans l'ordre en DVD et quand je veux, à la place j'ai un regard peut être plus froid, plus analytique. J'ai surtout voulu décrypter le phénomène X-files, mais sans pour autant me retrouver dans le contexte temporel en sachant ce qui est nouveau ou non. C'est vrai, j'ai lu et entendu que X-files est une série qui a révolutionné le petit écran, sans que je sache pourquoi ; le DVD dit ça (enfin normal...), notre prof de série TV l'avait dit, et un de mes camarades est un fan de cette série et a tout vu.
Ne m'y connaissant pas trop en séries, j'ai plutôt essayé de voir comment celle-ci fonctionnait et comment on pouvait l'apprécier à ce point.

En lisant Les légendes du mythe de Cthulhu, j'avais fait la remarque qu'il y a beaucoup de choses qui ne nous sont pas décrites, seulement suggérées, et que ça ne marcherait pas au cinéma ; or dans X-files, au début du moins, on se base surtout sur les paroles des personnages, sûrement pour des questions de budget. Etonnamment, il y a quand même quelques effets spéciaux, pas trop élaborés, mais tout de même, et qui sont peu présents mais juste assez pour soutenir un minimum la part de SF et laisser l'imagination du spectateur faire le reste. Je pense surtout à Tooms et ses doigts qu'on voit seulement commencer à s'étirer.
En tout cas dans ce qui est montré ou non, on reste toujours entre deux.

Le mystère surtout, c'est la clé d'X-files, puisqu'il entoure un peu tout. L'homme à la cigarette, les théories du complot des Lone gunmen, mais surtout Gorge profonde, on ne sait pas s'il est vraiment une aide, s'il piège Mulder, s'il dit la vérité lorsqu'il dit qu'il est proche de Mulder car il faut être proche de ses ennemis, surtout que Fox est trop à fond dans son truc pour ne pas s'apercevoir qu'on peut le manipuler.
Très bonne réplique de Mulder dans l'épisode "EBE" qui résume la situation : "I don't know which lie to believe".
On peut se dire que tous ces secrets, ces non-dits, ces personnages qui ne répondent pas aux questions qu'on leur pose de façon très frustrante, c'est factice pour donner une impression qu'on nous cache quelque chose, mais j'ai accepté d'entrer dans le jeu.

Ce que je trouve réellement bien par contre, et qui là entretient bien mieux le mystère, c'est qu'on a des intrigues complexes qui évoluent à partir de ce qu'on croit être la vérité pour être démoli et dévoiler quelque chose de nouveau. Alors qu'une théorie tient debout pour expliquer ce qu'il s'est passé, finalement la vérité est ailleurs comme on le découvre plus tard, et il ne doit y avoir que quelques épisodes, comme Fire, qui font exception.
On échappe ainsi au cliché du personnage qui trouve la solution spontanément, ce que je croyais être le cas au début avec Mulder élaborant bien vite des théories qui tiennent la route, mais qui s'avèrent fausses la plupart du temps (à l'exception de l'épisode "Lazarus", par exemple).
Par contre il y a un cliché auquel on n'échappe pas, celui des personnages qui échappent à chaque fois à la mort tandis que les autres décèdent autour d'eux. Dans le dernier épisode de la saison, je ne comprends pas pourquoi Mulder a été épargné, contrairement à une autre personne plus haut placée dans la hiérarchie, mais sinon dans d'autres épisodes on voit très clairement le procédé qui consiste à créer de nouveaux personnages juste pour les faire mourir. Il y en a un peu trop dans cette saison, peut être trois, et tous sont des vieilles connaissances de Mulder qui nous sont présentées et qui décèdent en moins de 45mn.

Il y a ce type de défauts, mais à part ça la série est vraiment bien pensée, et pas seulement scénaristiquement parlant. Je pense que là où on peut voir une vraie innovation, c'est dans la mise en scène, très soignée et surprenante parfois. Dans "Eve", on suit un message à la télévision dans sa continuité, sans savoir qu'entre le début et la fin de ce qu'on a vu sur l'écran on est passé d'un lieu à un autre. Il y a d'autres idées comme ça qui rapprochent la série du cinéma ; je ne sais pas quelle est vraiment la différence d'avancée entre la TV et le ciné, mais pour X-files j'ai eu l'impression que la série avait une pensée plus cinématographique que d'autres, et utilise des éléments de mise en scène dont ne sont pas même dotés la plupart des films basiques. Il y a par exemple ce plan dans "Quand vient la nuit" où la caméra avance dans une pièce en suivant successivement plusieurs personnes, et dans le même épisode une belle transition nuit/jour effectuée par la succession de plans sur une ampoule, le soleil (situé au même endroit que l'objet précédent), puis de nouveau l'ampoule.
Enfin ce qu'on remarque surtout, c'est ce travail fréquent sur les ombres et les éclairages, très certainement inspiré de l'expressionnisme pour mettre en avant certains éléments plutôt que d'autres.

On peut aussi dire qu'X-files est une série qui me paraît très documentée, pour explorer divers milieux, les différentes sections du gouvernement dont le FBI, la médecine, et le temps dans un épisode des passages dans une communauté indienne ou des écolos, avec à chaque fois l'impression de vraiment intégrer un milieu de façon crédible. Les indiens c'est pas mon truc mais on y croit, et pour les écolos c'est amusant de voir la façon dont on nous fait comprendre leurs engagements, quand ils constatent qu'un arbre centenaire a été abattu par exemple, et que les autres personnages dont Mulder ont l'air de partager leur avis sur cet acte.
Et plus généralement, dans chaque épisode, on se dit que la série est scientifiquement très bien renseignée, pour trouver de quoi expliquer chaque phénomène étrange. Mulder ou Scully ont toujours un exemple de fait similaire qui pourrait expliquer la situation par rapport à ce sur quoi ils enquêtent ; soit c'est Scully qui cherche une explication rationnelle et qui a tort, soit la situation en question est une variation encore plus étrange d'un fait déjà existant.
Il y a tout de même des épisodes où aucune explication claire n'est proposée au spectateur, et tout reste flou, comme dans "L'enlèvement", ou alors c'est moi qui n'ai rien compris, mais c'est frustrant.

Je ne sais pas trop où parler des personnages donc faisons le maintenant : il y a une tentative de faire un personnage comique avec Mulder, qui dit une blague assez souvent quand Scully fait une constatation sur une scène d'investigation. C'est pas forcément drôle, à part exceptions, mais au moins il dit ses blagues sur un ton assez sobre qui ne lui donne pas de prétentions, donc tant mieux quand il fait rire, sinon tant pis.
(au passage, une réplique courante de Mulder : "Hey, Scully !", je vous assure)
Les personnages sont pas encore trop développés pour le moment, je sais que plus tard il y a une romance entre Mulder et Scully, mais jusque là la façon dont c'est intégré est un peu forcée, à travers quelques scènes comme celle où une amie de Scully lui parle de son collègue, ou quand Mulder blague sur l'amour dans leur relation. Bref jusque là on ne les sent pas vraiment proches, en dehors de ces quelques tentatives de donner l'impression d'une amitié entre eux, alors que la plupart du temps ils en restent à un rapport très professionnel.

En fin de saison il y a des changements, déjà quelques effets spéciaux étonnants, ça commence dans Fire avec la cigarette qui s'allume toute seule, mais l'épisode pivot c'est quand même celui du retour de Tooms. Le personnage est rendu complètement terrifiant dès le début par la mise en scène et, là aussi, le superbe travail d'éclairage. Ensuite ça se lâche carrément sur les FX, certains ont vieilli, d'autres sont toujours aussi surprenants ; je me demande vraiment comment ils ont fait pour étirer ses doigts comme ça. C'est aussi l'épisode qui ressemble le plus à un film d'horreur, dans son histoire et son ambiance.
On sent bien l'évolution, et c'est très clairement volontaire : Fox Mulder conclut l'épisode par "a change for us, it's coming".
L'épisode d'après fait apparaître une structure qui dominait la série jusque là, en la brisant un peu : cette fois on fait appel à Mulder et Scully, il y a une ambiance de polar et, j'ai eu l'impression, de film fantastique/SF des 80's, et comme pour marquer le coup cette fois c'est Fox Mulder qui fait le rapport.
Le dernier épisode bouleverse complètement les choses, des évènements majeurs surviennent, et on met définitivement fin au scepticisme de Scully qui jusque là n'était jamais présente quand il y avait un phénomène paranormal ; c'est amusant.
Et le générique dans le tout dernier épisode a changé, vous avez vu ?

La première saison d'X-files a un peu vieilli, mais pas suffisamment pour ennuyer. Ca se regarde assez aisément, et à plusieurs reprises j'ai même trouvé ça prenant ; pas tant que ça, mais j'ai quand même eu du mal à mettre un épisode en pause, puisque les scènes s'enchaînaient sans que je puisse m'arrêter. C'est en ça qu'on peut dire que la série est prenante, mais je ne saurais l'expliquer.
Une dernière chose : j'ai remarqué que le suspense est maîtrisé, les metteurs en scène savent angoisser, c'est fou.

PS : Ah oui, il y a des références à The thing, La mouche noire, et peut être Tueurs nés, mais dans ce dernier cas personne ne sait qui a copié sur l'autre.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: The X-files   Jeu 8 Mar 2012 - 17:42


Ouah, dans 4 mois ça aura fait un an que j'ai posté ce topic sur la saison 1 ? J'en aurais mis du temps, à voir les deux premières saisons. Enfin entretemps, j'ai regardé d'autres séries, etc...

Je dois l'avouer, parfois j'avais eu du mal à voir certains épisodes. Ca passait mieux avec la 2.
Et pourtant, je me souviens que quand je regardais, en étant sur msn en même temps, on me reprochait de mettre trop de temps pour répondre, et ce parce qu'il m'arrivait d'être captivé par un épisode et de ne pas avoir envie de l'arrêter.
Le problème est que j'avais de l'intérêt durant des épisodes, pour certains, mais j'en ai fait l'expérience avec le premier épisode de la saison 2 en m'y remettant, ce que j'ai vu me reste peu en mémoire. Le lendemain, j'avais oublié la fin de l'épisode (enfin, j'étais fatigué).
Et je ne me souvenais pas non plus suffisamment de la saison 1. Je suis sûr que j'en ai oublié plus de la moitié.
Du coup, j'ai au moins revu le dernier épisode, pour me remettre dans le bain.
C'est pas clair pour moi : Deep throat charge Scully de récupérer un alien, il le donne à des gens dangereux pour sauver Mulder, sous prétexte que lui et Scully peuvent dévoiler l'affaire au grand jour ; mais lui ne le peut pas ?
Et pourquoi les agents le tuent lui et pas Mulder et Scully ? Deep throat prétend que Mulder est devenu trop connu dans le milieu, mais c'est bidon ça.
D'ailleurs, c'est pas la seule fois où je me suis demandé pourquoi les divers ennemis, aliens ou terriens, ne tuent pas directement Mulder, au lieu de chercher à le piéger, le droguer, chercher à le tuer indirectement, ...
Evidemment ils échouent, ces cons.

Après le coup de fin de saison 1, Mulder se retrouve à devoir faire des écoutes, il entend des gens parler de striptease, etc.
Pour le remettre sur la route des X-files, j’ai bien aimé le fait qu’il croie au départ qu’on l’a chargé d’une affaire sans intérêt pour le punir, alors qu’en fait elle s’avère être celle qui permet l’apparition du monstre le plus culte de la série (L’homme-douve, que je connaissais avant de savoir son nom).
J’aime bien aussi le fait que, séparé de Scully au départ, Mulder soit obligé de collaborer avec un bleu. Mais… est-ce vraiment un bleu ? Wink wink.
La complicité entre Mulder et Scully est un peu plus appuyée en ce début de saison, même si du reste on dirait que ce sont juste deux êtres qui travaillent ensemble, sans que le fait qu’ils soient un homme et une femme n’entre nullement en compte. Scully est plus vue comme un possible objet de désir par les 3 Lone Gunmen.
Dans les autres avancées : On voit enfin l’enlèvement de Samantha, la sœur de Mulder.

Les petits trucs récurrents qui me déplaisent que j’ai remarqués
-Ils abusent décidément de l’effet "je passe ma lampe devant la caméra", dans cette série.
-X-files n’échappe pas à la mode des ordinateurs magiques qui agrandissent des détails et clarifient comme par magie l’image d’une caméra de surveillance de merde. Peut-être même que c’est cette série qui en est à l’origine ?!
-Ce vieux cliché de la personne qui tape 2 ou 3 mots de passe sur un ordinateur avant de trouver la solution. Scully tape "trustno1". Même si j’avais eu cette idée, j’aurais pas pensé à le taper exactement ainsi du premier coup.
-Les personnages ne courent absolument jamais, quelle que soit la gravité de ce qu’il arrive ! Jamais ils ne courent, jamais ! Damn !

Les petits trucs qui m’ont plu :
-Apprendre que 40 millions de personnes sont infectées par des douves. Argh !
-Voir la présence du National enquirer, ce tabloïd à la con qu’on voit aussi dans MIB je crois.
-Cette évocation des messages subliminaux avec allusion à cette affiche de pub où l’on voit un dessin sexuel caché dans des glaçons. Dans l’épisode, Scully fait référence à une pub pour de l’alcool, alors qu’en fait c’en est une pour Coca :
http://www.snopes.com/cokelore/poster.asp
-Réplique qui m’a marqué, d’un type qui parle de l’envoi dans l’espace d’une musique de Bach, et dit que dans 4 milliards quand le soleil aura englouti la terre, cette musique sera toujours "out there".

Concernant la mise en scène, la mise en image :
-Cette autopsie dans l’épisode de L’homme douve, où l’on est passionné, bercé par les paroles de Scully, quand soudain un truc bouge dans le cadavre.
-Les plans audacieux de l’épisode 12.

-FX de malade dans "Mystère vaudou", où quelqu’un sort de la main de Scully, lors d’une hallucination de cette dernière. Effet garanti.
-Les aliens dans le double-épisode "Duane Barry", ils auraient pu être ridicules, c’est limite même, mais bizarrement l’effet marche et ils sont creepy.
-Sinon on a des CGI qui ont mal vieilli.
-J’avais lu dans une critique de Profit par LeYéti, un membre de Senscritique, qu’il disait qu’esthétiquement c’était aussi moche qu’X-files. Au départ je me suis dit "c’est pas tellement faux", c’est vrai que les ambiances sont plutôt laides, mais s’il y a un épisode qui lui donne raison, c’est celui avec L’homme-douve et toute cette scène à l’orée d’une forêt où c’est complètement sous-ex, j’en avais mal aux yeux.

Dans les thèmes abordés et idées qui m’ont plu :
-Le fait qu’un personnage important, Scully, disparaisse pendant un moment. C’est plutôt osé, de briser avec une tradition qui veut que les personnages principaux soient là à chaque épisode. Merde, même dans la série Mission impossible, ils faisaient semblant de choisir les membres de leur team à chaque épisode, alors que c’était tout le temps les mêmes personnes.
C’est justifié par le fait que Gillian Anderson ait eu un enfant, mais quand même. C’est d’ailleurs pas mal camouflé, par le fait qu’elle soit filmée en plan rapproché poitrine ou qu’elle soit assise avec un gros manteau. Me suis rappelé avoir lu qu’elle avait accouché entre deux épisodes de ce début de saison, mais sinon je ne l’aurais pas remarqué.
-X-files m’est apparu comme une série en avance sur son temps avec l’évocation des hormones utilisées sur les vaches. Ils en parlent plus amplement dans le livret avec le DVD, de cette avance de la série, avec d’autres thèmes aussi comme l’évocation de la vache folle, etc… J’adore d’ailleurs la parallèle qui est faite entre le cannibalisme, dans l’épisode, "Une petite ville tranquille", et le fait qu’ils nourrissent les poules avec des restes d’autres volailles, comme le souligne Mulder en début d’épisode comme s’il cherchait à le reprocher. C’est encore plus énorme si la série a fait ça avant l’affaire de la vache folle. Il y a aussi ce côté "commentaire social" pas déplaisant qu’on retrouve dans plusieurs épisodes.
-Il y a des épisodes qui s’inspirent d’anciennes affaires, ou plutôt s’appuient dessus pour donner un peu plus de crédit aux affaires traitées par Mulder et Scully, qui auraient peut-être l’air trop farfelue sinon. Dans l’épisode "Mauvais sang" je crois, c’est quand même n’importe quoi le fait que des insecticides aient comme effets secondaires de faire voir des messages subliminaux à des gens atteints, mais dans cette saison j’ai quand même remarqué que la série était parfois très recherchée et documentée pour apporter un peu plus de crédibilité.
-Cette saison s’inscrit plus dans le réel. J’ai apprécié le fait que le temps d’un épisode, on quitte le surnaturel pour s’intéresser à une affaire qui n’a rien de paranormal (malgré ce qu’on veut nous faire croire avec certains effets visuels nous montrant un démon). On a droit à un serial killer, dont Scully a peur, Mulder concluant que ce qu’il y a de plus effrayant parfois se trouve ancré dans la réalité, pas si loin de nous.
-Ce qui apporte un peu plus de réalisme à la série aussi pour moi, c’est le fait d’avoir pensé, tout simplement, dans une des affaires, à mettre un petit élément qui est une fausse piste. Mulder évoque le fait que deux des victimes ait bossé dans des compagnies de tabac, mais écarte cela comme étant une piste en disant que dans la région c’est courant. Voilà, tout simplement, mais ça donne l’impression de voir une "vraie" enquête, avec ses bonnes et mauvaises pistes.
-Cette saison s'autorise quand même plus de glauque et de violence graphique : têtes coupées, monstres horribles, etc.

Dans les guests stars que j’ai aimé voir :
-Shawnee Smith (Saw, The blob, Scream queens)
-Tony Todd ! (Candyman, Candyman, Candyman, Candyman, … je m’arrête là.
-Terry O’Quinn (Lost)
-Tony Shalhoub (Monk, Men in black)
-Mark Rolston (Aliens, Les infiltrés)
-Et le mec qui joue le gros flic dans Breaking bad, mais j’aime pas Breaking bad.

Les idées d’épisodes qui m’ont plu ou déplu :
-L’épisode La main de l’enfer, j’ai pas compris ce que devenait la prof à la fin, pourquoi elle remerciait Mulder et Scully, ce qu’elle cherchait à faire exactement, … Mauvais épisode pour moi. Et puis il est pleins de trucs ridicules : la prof qui pose des copies dans un tiroir de son bureau par-dessus un cœur humain et des yeux.
Oui ok, à part pour bien montrer qu’elle est vilaine, pourquoi cette conne poserait ses copies là-dessus ?!
-Pas trop aimé l’épisode Le vaisseau fantôme, tout simplement par la facilité dont est résolu l’affreux problème qui parcourt tout l’épisode. Les personnages sont pris dans une zone avec une sorte de dérèglement temporel qui fait que le temps passe plus vite, le bateau rouille, et les personnages vieillissent. A la fin, on dirait qu’il suffit d’injecter un simple truc à Mulder et Scully pour qu’ils redeviennent comme avant. Je trouve ça absurde.
-La fin de l'épisode "Ombre mortelle" est tellement sombre et pessimiste... c'est bien.
-Tony Todd qui tue des gens par la force de l’esprit, un peu de la même façon que Freddy tue dans les rêves. Il y a un homme qui croit voir un incendie, et il meurt mais sans que l’on retrouve de brûlures sur lui, seulement les effets secondaires d’une mort par le feu, comme si son corps croyait qu’il brûlait sans que ce soit le cas. Je trouve ça excellent.
-J’ai pas mal aimé l’idée de la prison dont les prisonniers sont contaminés, juste au moment où deux d’entre eux s’échappent, risquant de propager le virus. Enfin c’est pas autant exploité que je l’aurais voulu.
Sinon, les gros bubons à la Planet terror qui éclatent, ça c’était à la fois cool et dégoûtant. Ca faisait son effet à chaque fois.

Les deux épisodes que j’ai le plus aimé maintenant :
-"Les vampires". Parce que j’ai aimé la façon dont le mythe du vampire est abordé autrement, la série n’adoptant pas l’image ancestrale mais une plus moderne, qui fait penser à ces jeunes poseurs qui se prennent pour des créatures des ténèbres alors qu’ils sont de simples humains. J’ai d’ailleurs cru au départ que c’était des faux vampires.
En tout cas, même s’ils sont vrais, l’épisode explore ce milieu contemporain et underground des vampires, exactement le type de celui où des gens en tenue gothique se présentent avec de fausses dents appliquées à vie. Sauf que dans l’épisode ce sont réellement des vampires. J’ai aimé ce mélange des deux visions. En fait on a le côté underground, sombre, glauque, sans le côté poseur et idiot relatif à ces jeunes cons d’aujourd’hui qui se prennent pour des vampires.
Mulder se retrouve dans une boîte de nuit nommée "Club Tepes", et flirte avec une vampire. L’ambiance dans la boîte est superbe, surtout que j’adore la représentation de ces lieux et ambiance au cinéma, et puis le flirt, avec la proximité des corps que j’imagine forcée par le fait que les personnages ne doivent pas pouvoir s’écouter correctement dans un lieu à la musique trop forte, pour moi c’est la cerise sur le gâteau. C’était typiquement le genre de scène que je voudrais un jour tourner pour un de mes films (et c’est inclus dans le scénario sur lequel je travaille en ce moment).
EDIT :
Ce que j'en ai dit, en mieux, sur msn :
Citation :
"Les vampires", saison 2, génial jusque là
j'adore l'ambiance dans le Club Tepes
exactement le genre de séquence que j'aimerais tourner
ça fait penser au docu Vampyres, mais en pas naze
[...]
bah j'aime l'idée qu'au départ on croie que le mec est un fou qui se prend pour un vampire... d'ailleurs ça aurait peut-être été plus intéressant si ça avait été ça, et que la série avait gardé les vrais vampires pour plus tard
mais faire du milieu underground de ces couillons qui se prennent pour des vampires un milieu de vrais vampires... ça allie le côté destroy underground au vrai vampirisme, retirant le côté naze de ces poseurs
et puis l'ambiance dans le club est cool, j'adore le petit jeu de flirt entre la vampire et Mulder, ce qui est sûrement relatif au lieu, où ils doivent s'approcher pour s'entendre correctement (enfin je dis ça car je veux une scène comme ça dans mon film, mais dans l'épisode on ne comprend pas ça comme ça d'emblée, les personnages n'ayant pas l'air de vouloir couvrir la musique)
enfin voilà
-"Faux frères siamois". On découvre le monde des freaks, avec pleins de persos hauts en couleurs. L’introduction est super fun et délirante, et dans l’ensemble de l’épisode l’humour est extra. La série s’auto-parodie un instant quand Mulder est décrit comme une caricature d’agent du FBI par un nain, et Mulder lui-même dans cet épisode se surpasse concernant les sarcasmes et répliques marrantes.
On dirait que pour cet épisode les scénaristes se sont lâchés, pris d’une envie folle et soudaine d’être très drôles.
Et en plus, on a le droit à une affaire assez glauque et trash qui est sans aucun doute inspirée du film Basket case de Frank Henenlotter.

J’ai adoré cet épisode-ci parce qu’il est correspond très bien à ce que j’aurais voulu que la série soit en général.
Oui, X-files c’est une bonne série, mais d’une autre époque. Il y a de très bons trucs, mais je dois dire que je m’attendais à ce qu’il y ait plus de choses pour m’accrocher, me divertir plus facilement.
J’attendrai de voir les prochaines saisons, qui sont mieux paraît-il. Entretemps, vais faire une pause et me remettre à Arrested development.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: The X-files   Lun 9 Déc 2013 - 0:51


Même si j'avais pas tellement accroché aux deux premières saisons d'X-files, je m'étais forcé à continuer en achetant les DVD des saisons 3 et 4 dernièrement, dans une brocante.
Ca fait 1 an et 7 mois environ que j'ai pas vu d'épisode de la série, du coup j'ai revu le dernier épisode de la saison 2 avant de m'y remettre. Déjà quand j'avais commencé la saison 2, j'avais vu le dernier épisode de la 1.
J'ai eu beau reprendre en n'ayant que très peu de souvenirs de la série, la fin de la saison 2 m'a accroché, par ses révélations, ses enjeux, ses intrigues plutôt intelligentes (on tend un piège à Mulder en le rendant parano grâce à de la drogue placée dans le réservoir d'eau de son immeuble, ce qui explique un meurtre chez ses voisins), même si j'ai retrouvé ce problème de rythme lent, et d'incohérences : les flics sont déjà là alors que la voisine vient juste de tirer sur son mari ?
Et ça me dérangeait toujours que Mulder et Scully soient miraculeusement protégés de toutes les menaces, humaines ou non, qui pèsent sur eux, alors que pleins de gens autour d'eux meurent. Certes dans ce dernier épisode de la saison 2 Scully a "failli" se prendre une balle, mais le tirer détale direct, et le jour suivant Scully regarde par la vitre à travers laquelle la balle est passée, sans peur, et sans danger non plus, en fait. Ca manque de logique.

La saison se finissait sur un twist, avec Mulder enfermé dans un wagon avec des cadavres d’aliens, avant de disparaître, alors qu’on brûle l’intérieur de ce wagon.
On le retrouve dans le premier épisode de la saison 3, sauvé par des Navajos qui ont vu des busards rôder dans le désert. Plutôt que de nourrir et soigner Mulder, les indiens font une cérémonie pour invoquer les esprits. Ca aurait été plus marrant que, dans une série où les aliens existent, on apprenne que les rituels indiens, eux, sont en fait du bullshit. Mais non, au lieu de ça, c’est un truc qui marche vraiment. Il y a une scène sympa où Mulder, durant le rituel, voit des esprits lui parler de leur expérience de l’au-delà. Fox, qui est entre la vie et la mort, pense quand même à demander aux défunts si sa sœur est parmi eux…
Toujours suites aux évènements de la fin de la saison 2, Fox et Dana ont enfin une cassette prouvant les implications du gouvernement dans le massacre d’aliens, mais le directeur adjoint du FBI leur propose de faire un deal, afin qu’en échange de la cassette, Mulder et Scully ne soient plus traqués. Apparemment, le texte contenu sur la cassette est crypté, et ils ne peuvent même pas l’imprimer… C’est un peu facile, comme façon de faire repartir les personnages à zéro.
Le directeur adjoint Skinner perd la cassette, mais trouve un moyen, assez absurde, d’en conserver le contenu : il le fait mémoriser à une dizaine d’indiens Navajos, "selon la tradition orale de leur peuple", ou une connerie du genre.

Il y a pas mal de révélations et de bouleversements.
Alors que les deux héros sont encore en danger en début de saison, on annonce à Scully deux façons dont on pourrait la tuer : soit on lui envoie des hommes armés, soit c’est quelqu’un de très proche d’elle qui va la tuer. On soupçonne deux personnages, mais il y a un twist.
Comme révélation, déjà on apprend que la sœur de Fox Mulder, Samantha, n’a pas été enlevée par des aliens, mais par des collègues de son père, pour faire pression sur lui.
Scully non plus, en réalité, n’a pas été enlevée par des aliens dans la saison 2, c’était un leurre pour cacher le fait que le gouvernement fait des expériences sur des humains qu’ils kidnappent.
On apprend que le père de Scully a été chargé de récolter l’ADN de la population, et alors qu’il croyait que ça allait servir à identifier les corps en cas de guerre atomique, cet ADN a servi à faire des expériences pour créer un hybride humain/alien, une race supérieure, dans la veine de l’idéologie nazie. Ont participé à cela des scientifiques nazis, qu’un programme a intégré dans la population américaine en échange de leurs connaissances. J’ai halluciné en voyant Fox Mulder dire "… pour continuer le travail des nazis : créer un hybride humain-extraterrestre" ; on croirait un film d’exploitation !
Dans X-files, il y a vraiment une science de pacotille : "et si la charge éléctrolytique dans son corps lui permettait de générer du courant ?" – "Le corps ne fonctionne pas comme ça" – "Sauf si son corps est anormalement conducteur" – "Tu veux dire qu’il est une sorte de paratonnerre ?" – "Non, il est la foudre !"
Ah bah oui, tout s’explique alors… D’ailleurs ce personnage qui a le pouvoir de provoquer des éclairs, il réanime un homme en le touchant, à la vue de tous, c’est vraiment trop débile de sa part, et surtout ça facilite le travail des héros pour le retrouver…
Mais la série est pleine de petits moments débiles, en fait.
Au début d’un épisode nommé… "La guerre des coprophages" (sans blague), un dératiseur nous sort un discours très élaboré sur les cafards, un truc théâtral qu’il a dû passer des heures à préparer pour en mettre plein la vue, et quand son client lui demande une simple info sur ces insectes, l’autre répond "je sais pas, je me contente de les tuer". Putain que c’est con !
Il y a aussi un épisode avec un duo de filles satanistes totalement clichés et ridicules.
Dans un autre épisode, il y a un medium qui est un charlatan, qui aide des policiers ; ça aurait pu être fun de le confronter à Mulder, mais la représentation comique du faux voyant est super lourde. Dans le même épisode, il y a un autre homme qui a vraiment des visions, et qui donne des détails très précis sur un meurtre qu’il a découvert… le premier réflexe de Mulder, ce n’est pas de penser qu’il est le tueur, mais qu’il est médium ! Mais oui, bien sûr, c’est la première chose à laquelle on pense ! Scully ne proteste même pas.
Ce qui est triste, c’est que cet épisode est probablement le plus réussi de la saison, car au moins il se démarque par certaines originalités. C’est un épisode un peu comique, avec pas mal de scènes amusantes, notamment celle où le medium a une vision d’un tueur qui suit Mulder, et il cherche à plusieurs reprises à percevoir un détail sans importance, le goût de la tarte écrasée sur le sol.
Le pouvoir du personnage est bien exploité, de façon intrigante, comique ou dramatique selon les scènes.

Bravo à cette saison pour m’avoir dégoûté à deux reprises : quand on voit un cafard tueur d’humain rentrer dans une plaie sur le bras de quelqu’un (dans le même épisode, une très bonne idée : faire passer un cafard en surimpression sur l’image, pour faire croire au spectateur que l’insecte est sur sa TV), et quand dans un casier d’autopsie on retrouve un corps entièrement dissout, qui n’est plus qu’une grosse flaque, à cause d’un type qui envoie ses sucs gastriques sur ses victimes.
Ah sinon, j’ai été impressionné par le nombre de guests et de futurs stars qui apparaissent dans cette saison : Giovanni Ribisi et Jack Black ados dans le même épisode, Tyler Labine, Michael Berryman, et Kurtwood Smith.

En dehors de ça, je vois beaucoup de défauts dans la série, ça manque de suite dans les idées, ça a du mal à me captiver, on ne ressent jamais du danger, et puis c’est mou !
J’ai décroché au bout de l’épisode 15, la première partie d’un diptyque, mais la série m’avait lassé depuis un moment déjà.
En rédigeant cet avis, j’ai quand même consulté la FAQ d’IMDb, qui annonce des choses intéressantes pour la suite… je crois que je vais continuer un peu la série, même si je doute qu’il y ait subitement de quoi me captiver.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Le Rling
Cadavre en décomposition
Cadavre en décomposition
avatar

Masculin Nombre de messages : 185
Age : 26
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: Re: The X-files   Lun 9 Déc 2013 - 15:12

Pas encore fini la saison 3, mais la série va en s'améliorant selon moi.

Tu connais monstersoftheweek, sinon ? On a un résumé BD de chaque épisode en insistant sur les moments absurdes et les raisonnements tordus de Mulder (et accessoirement ça donne un découpage très dynamique des épisodes). Evidemment l'auteur est une fan et elle est aussi longue que toi à avancer dans la série.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: The X-files   Mar 10 Déc 2013 - 1:05

Putain mais c'est génial ce site !
Par contre j'ai regardé son résumé d'un épisode de la saison 3 que j'ai trouvé pleins d'incohérences (DPO), mais l'auteure s'intéresse trop peu à l'épisode en lui-même... dommage.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: The X-files   Mar 10 Déc 2013 - 23:28

J'ai voulu continuer mais j'ai arrêté en moitié d'épisode 16. Ca m'ennuie trop, cette série.
Et si les 3 premières saisons sont considérées comme les meilleures par les amateurs...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Le Rling
Cadavre en décomposition
Cadavre en décomposition
avatar

Masculin Nombre de messages : 185
Age : 26
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: Re: The X-files   Mar 19 Jan 2016 - 18:41

http://www.buzzfeed.com/norbertobriceno/50-photos-magnifiques-et-obsedantes-de-la-serie-x-files#.kd8LedmBbW

Je continue sinon à progresser dans la série, j'en suis maintenant à la saison 8 (l'avant-dernière !).
Les saisons 4-5-6 sont pour l'instant les meilleures, notamment parce que la série s'autorise plus de second degré et certains épisodes sont même auto-parodiques. Résultat, les épisodes du type Monster of the Week sont plus intéressants en soi que les épisodes de la Mythologie qui finissent par se prendre les pieds dans le tapis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The X-files   

Revenir en haut Aller en bas
 
The X-files
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Transformers Secret Files.
» [film] The X-Files 2
» [info] X-Files Comics
» files d'attentes
» [Butcher, Jim] Dresden Files - Tome 1: Dans l'oeil du cyclone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Télévision :: Séries TV-
Sauter vers: