La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Blow out

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Blow out   Jeu 30 Déc 2010 - 18:03


Une affiche qui rend glamour le papier toilette

Fiche du film :
Réalisateur et scénariste : Brian De Palma
Année : 1981
Genre : Thriller
Acteurs principaux : John Travolta, Nancy Allen, John Lithgow
Résumé : Jack Terry, preneur de son, est témoin de la mort du gouverneur McRyan dont la voiture est tombée à l'eau. Il a enregistré tout cela sur une bande audio, et en la ré-écoutant se rend compte qu'il ne s'agissait pas d'un accident, puisqu'il a entendu un coup de feu.

Fiche du film :
Pour une fois, De Palma ne repompe pas Hitchcock. Enfin si (scène de meurtre dans la douche, comme un passage oblige), mais pas principalement puisqu'il part de l'idée instaurer par "Blow up" d'Antonioni, sauf que le photographe qui a pris un cliché d'un tueur est remplacé par un preneur de son qui a enregistré un coup de feu. Ce pitch de départ, je le trouvais génial, dans les deux cas. J'ai regardé Blow up en premier, essentiellement pour voir Blow out après (et aussi parce qu'on devait le voir pour les cours), et j'ai pas aimé du tout. Maintenant que j'ai vu Blow out, je peux dire que j'emmerde Antonioni... oui c'est un peu précipité, je n'ai vu que ce film là de lui, mais allez, c'est pas grave.

Dès le début, De Palma vise juste pour atteindre mon coeur, et c'est déjà gagné : on est dans le monde du cinéma.
Spoiler:
 
Ca fait de l'humour tout en se moquant des ficelles de ce genre de films fauchés qui pullulaient dans les années 80, moi ça me touche de suite. Jack Terry est donc preneur de son sur un petit film d'horreur mal fichu, et déjà on efface mes doutes quant à mes questionnements : pourquoi un preneur de son ? Comment le type va faire s'il n'a fait qu'enregistrer le bruit du coup de feu ?

Pour le moment on s'en fiche, car on découvre que le métier de preneur de son c'est bien plus intéressant qu'il n'y paraît.
Je ne dis pas que le boulot de photographe est ennuyeux, au contraire ça aurait pu être intéressant, mais Antonioni en a fait de la branlette.
Brian De Palma me fascine, en général, et là il réussit encore une fois à capter très précisément l'attention. A quel point est-ce qu'un type qui enregistre le bruit du vent peut être intéressant ? Eh bien cette scène est la plus captivante de tous ! De Palma est un maître, il filme et monte de façon à ce qu'on tende l'oreille, impatient de savoir d'où viennent les bruits qu'on entend.
On y revient plus tard quand Jack Terry ré-écoute la cassette, on ré-entend la même chose, mais ce qu'on voit est différent, le montage alterne entre passé et présent, on semble replonger en arrière, De Palma se lâche sur les images superposées et split-screen ultra-complexe qui a sûrement nécessité un fond bleu ; c'est juste fabuleux.

De Palma reprend de nombreux acteurs qu'il avait déjà casté : le duo Travolta/Nancy Allen qui rappelle Carrie, Nancy Allen (avec qui le réal sortait à l'époque) de retour après Pulsions, où elle jouait avec Dennis Franz de retour ici aussi. Marrant de voir que Nancy Allen, la pauvre, joue encore une prostituée. Franz est encore un sale type. Et Travolta, qui semble présent seulement pour reformer le même couple que dans Carrie, joue un nerd qui réparait des radios quand il était gamin... assez peu crédible, mais bon, je suppose qu'il fallait qu'il ait un peu l'air d'un dragueur pour qu'il y ait une histoire avec le perso d'Allen.
Pour fermer la parenthèse, De Palma repique même pratiquement le titre du film dont il vole l'idée, seulement "Blow up" n'a pas grand chose à voir avec le contenu du film, alors que "Blow out" est superbement justifié. J'imagine bien De Palma avoir son excuse préparée : "Eh non, j'ai pas copié Antonioni, mon film s'appelle Blow out mais c'est parce que le pneu qui crève (blow out) a une place primordiale dans le scénario".

Ce qui change radicalement de Blow up, c'est qu'il se passe quelque chose ! On n'avance pas tellement plus dans l'affaire du meurtre, mais on a l'impression d'avancer ! Antonioni nous montrait un connard de photographe qui fout rien de ses journées parce qu'il en a la possibilité, et qui met 10mn pour étudier des photos d'un coup de feu qui, finalement, ne le mène nulle part. Antonioni arrêtait son histoire au moment où ça aurait pu devenir intéressant, De Palma déplace les évènements pour les placer plus tôt dans le film et voir ce qui en découle, il nous place dans l'action ! Son perso bouge, il va voir la police, un reporter vient le voir, il cherche activement et ça se ressent par la façon de le montrer, ... Et même si, concrètement, l'affaire n'avance pas, il se passe quelque chose, tout simplement !
Même quand Jack va au bar discuter avec la fille dont il a sauvé la vie, on nous raconte quelque chose d'intéressant, les personnages ont un passé digne d'être raconté ; on nous montre pas un chieur qui achète une hélice géante sans savoir pourquoi.
Bon, il y a juste la scène en voiture où Terry finit par se crasher dans une boutique qui est too much, j'aurais pas cru voir ça chez De Palma, mais c'est pas grave.
(c'est tellement facile de démolir Blow up, maintenant que j'ai vu Blow out)

Alors on veut savoir ce qu'il se passe, bien sûr. J'avais vraiment envie de connaître le fin mot de l'histoire, et ce qui était le plus angoissant pour moi c'est qu'au bout d'1h50 De Palma refasse une fin façon Blow up, c'est à dire qui nous laisse sur notre faim, ne nous dit pas ce qu'il se passe à la fin de l'affaire, et si ça mène quelque part. J'angoissais vraiment, me demandant si De Palma serait capable de recopier la fin aussi, ou s'il changerait en choisissant l'originalité.
Finalement, ce n'était pas frustrant, mais plutôt déprimant. Ce qui est bien mieux, car même si ça se finit mal (alors que dans ce cas là j'aurais voulu un happy end), on sait comment ça finit ! Et c'est tout de même essentiel.

Bon alors film très bien écrit, drôle, captivant, surprenant ; bonne musique ; image magnifique. Préférez Blow out à Blow up. 9/10.

Bande-annonce VO :
(même la BA est brillante)

Blow out- Bande annonce VO
envoyé par _Caprice_. - Regardez plus de films, séries et bandes annonces.

_________________




Dernière édition par Fry3000 le Sam 9 Jan 2016 - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
deadpool_az
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 420
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Blow out   Sam 1 Jan 2011 - 20:19

Ma critique d'il y a bien 6 mois :

Thriller haletant où on retrouve les thèmes chers à Brian De Palma :
manipulation de l'image, coulisses du cinéma, filatures... Le tout
forcément mis en scène avec classe comme d'habitude. Et puis la
poursuite finale est épatante.
5,5/6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Blow out   Sam 1 Jan 2011 - 20:29

Pour savoir : t'as vu Blow up ? ^^
(si tu ne l'as pas vu, je ne sais si je dois te le conseiller ou non)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
deadpool_az
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 420
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Blow out   Dim 2 Jan 2011 - 9:26

Je l'ai eu en cadeau de Noël. ;-)
Pas vu donc, mais j'ai hâte (je sais, j'ai pas procédé dans l'ordre sur le coup).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Blow out   Sam 9 Jan 2016 - 21:48

Revu Blow out en Blu-ray.

Ce que j'aime avec certains De Palma, c'est qu'il montre l'envers du décor, il met sur le devant de la scène des rôles et aspects du cinéma qu'on ne voit pas souvent. Ici, le personnage de bruiteur/preneur de son sert l'intrigue mais sert aussi à se moquer des films de série Z, tout en leur montrant une certaine affection. La vision des travers du genre est très juste, et fait preuve d'un humour brillant.

Forcément, le travail du son sur Blow out est impeccable, et force à le spectateur à la concentration. C'est l'image qui est au service du son dans certaines séquences, et non l'inverse. Brian De Palma retranscrit visuellement la perception d'un personnage qui travaille son ouïe. Ca rend totalement captivant le boulot du personnage de Jack Terry, le héros. Il y a cette petite part de mystère qui intrigue, le fait d'entendre un bruit avant de lui attribuer une source à l'image.
Et la séquence où Jack entend la fille en danger mais ne peut pas lui parler, et essaye de la retrouver avec le son, c'est totalement génial.

Blow out regorge aussi de mouvements de caméra incroyables, d'idées visuelles novatrices, et c'est jamais gratuit, ça sert toujours la narration.
On le sait, De Palma a une vision précise de son film avant de le tourner, mais il y a une séquence qui en atteste dans Blow out, celle avec les split-screen qui montrent en même temps la TV et les tests de son de Jack. Pour que les actions coïncident au début et à la fin de la séquence, où l'on voit dans le même plan la TV et Jack, il fallait vraiment avoir une idée précise de la durée des actions entretemps.

Vraiment Brian De Palma à son top. En voyant Furie hier, il était clair que le cinéaste s'était perfectionné après ce film. Blow out est captivant tout du long, soit en raison de l'intrigue soit la réalisation. Alors que dans Furie, on voit qu'il y a encore des moments où Brian De Palma ne sait pas comment maintenir l'intérêt.
En plus, il est au scénario sur Blow out, et certains dialogues sont juste excellents.

Le seul défaut que je trouverais, c'est le personnage de Nancy Allen, beaucoup trop niaise et sotte. Elle est peu attachante au début, et sa romance avec Jack est forcée, mais au final on a plutôt de l'empathie pour elle. Et la fin est carrément poignante.

MEGA CHEF-D'OEUVRE !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Blow out   Dim 10 Jan 2016 - 18:13

Dans les bonus, George Litto raconte une anecdote amusante sur la genèse du film.
Il avait lu un traitement de 7 pages pour Blow out, qui s'appelait à l'époque The special effects, que De Palma avait écrit pour un concours de scénaristes. Il a passé à Litto, par la même occasion, les scénarios de Body double et Outrages, mais c'est Blow out qui l'intéressait le plus, alors que De Palma disait ne pas avoir le temps d'en écrire un scénario.
George Litto lui a proposé un marché : s'il arrivait à obtenir un financement juste à partir de ces 7 pages, Brian ferait le film.
Litto est aller voir la société American International Pictures, où ils ont aimé le traitement mais ont demandé le scénario. George Litto a répondu qu'ils l'auraient s'ils acceptaient de faire le film. On lui a dit qu'ils n'avaient jamais fait une chose pareille, et Litto a appuyé sur le fait que c'était du Brian De Palma, et que tous les studios en ville veulent son prochain film.
Et voilà.

Il y a aussi une anecdote sur le lac, qui était pas assez profond pour y plonger la voiture. Ils ont essayé de creuser, mais le fond était en granit. Du coup des barrages ont été créés, qui ont cédé plusieurs fois.

Et deux pellicules du film ont été volées. Il s'agissait de plans durant la poursuite de fin, dont ceux sur De Palma à l'intérieur de la voiture.
Ca a donc été retourné.


Dans un autre bonus, Nancy Allen raconte qu'elle et John Travolta n'étaient pas du tout prévus pour les rôles principaux, écrits pour des acteurs plus vieux. La caractérisation des personnages et les dialogues au final viennent pas mal d'impros de leur part. Ils ont l'air de pros, à participer vraiment au façonnage de leurs rôles. Nancy parlait de son personnage avec la costumière, pour établir ses tenues, comme pour Dressed to kill.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blow out   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blow out
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coup Bas aka Blow Low
» Blow Out - Brian De Palma - Limited Steelbook Blu Ray Neuf
» ? blow a kiss, fire a gun (bailee)
» Ca se précise pour Shantaram
» Ramblow 1.50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films divers-
Sauter vers: