La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 André Gide - Les faux-monnayeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 25
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: André Gide - Les faux-monnayeurs   Sam 20 Nov 2010 - 17:44


Je vous épargne la cover moche

Fiche du livre :
Auteur : André Gide
Année : 1925

Mon avis :
Obligé de lire ça pour un cours (celui de l'amateur de Showgirls qui rejette Piranha 3D), j'aurais préféré continuer H2G2, surtout que je me disais que cette lecture me rappellerais mes années précédentes et les ouvrages du genre "L'assommoir", réellement assommant.
Et je me demande encore pourquoi on nous a donné ça à lire, à part parce qu'il y a une mise en abîme et qu'on a défini le terme en cours.

J'ai commencé la lecture durant le trajet pour aller voir "Miel", ça date, et en ouvrant les premières pages, constatation : c'est écrit dans un langage soutenu qui risquait de me perdre à force. Heureusement, soit ça s'est calmé, soit je m'y suis habitué.
Et en fait, c'était pas si mal.
C'est sûrement le genre de truc que j'aurais détesté lire il y a quelques années, mais là j'ai bien aimé. Il ne se passe rien qu'on puisse résumer, l'auteur d'ailleurs dit qu'il ne veut pas faire un récit classique mais se laisser porter par les évènements, les retranscrire, ne rien raconter de particulier mais esquisser des tranches de vies et des sentiments. Ca a l'air nul comme ça, surtout si, comme le personnage du roman, Gide s'est inspiré de ce qu'il se passait dans sa vie ; et je n'ai pas trouvé que ça exprimait des sentiments plus qu'une histoire, mais j'ai apprécié suivre ce truc même si on n'allait nulle part.

Ce sont les discussions, certains propos tenus, qui m'ont semblé pertinents. D'autres par contre m'ont bien saoulé. On est obligé de subir les crétineries de l'époque, ces relations de gays latents qui osent pas sortir du placard, ces faibles idiots, et ces bétises imposées par les moeurs de l'époque. C'est surtout vers la fin que je m'en suis rendu compte, quand un des vieux fous délire sur dieu, lui qui était croyant se met à inventer que dieu ne parle pas aux hommes, seul le diable le fait, blablabla... Déjà que je ne crois pas en la religion, mais en plus lui invente des conneries en détournant les notions de ce en quoi il croit.
Trop de passages troublants comme ça, avec ces rebelles de l'époque, dont ce clodo qui laisse sa bassine de toilette avec de l'eau sale (c'est con, à la façon dont c'est décrit j'ai cru qu'il avait pissé dedans, non, en fait c'est juste de l'eau avec laquelle il s'est déjà lavé). Et ces personnages finissent pas trop réfléchir, ils peuvent pas prendre de décision sans devoir disserter là dessus et se déplacer chez un proche pour le faire participer au discours ! J'en ai eu assez quand un des persos principaux va chez un ami lui demander s'il faut avoir une direction à suivre dans la vie, si oui laquelle, comment la choisir, et si on n'en choisit pas comment savoir si c'est pas bon de faire ça... bon sang, on s'en fout.

Je reste courtois pour les bons moments, mais même si ça veut faire un truc rebelle c'est plein de guimauve débordante issue d'une époque où ils auraient du se calmer un peu sur les bons sentiments.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.users-board.net
 
André Gide - Les faux-monnayeurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Gide, André] Les faux-monnayeurs
» GIDE, André
» [Gide, André]Souvenirs de la Cour d' assises
» Faux monnayeur
» [Wilde, Oscar] Le portrait de Dorian Gray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Discussions :: Livres-
Sauter vers: